AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I need to be with you » Leia [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alexander E. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : marié
⊱ humeur : dévasté
⊱ célébrité : joseph morgan
⊱ messages : 48
⊱ inscrit le : 30/09/2013

MessageSujet: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Mar 15 Oct - 16:55




i need to be with you
leia & alexander
« Look into my eyes,
it's where my demons hide... »

------------❖------------❖------------

Cela fait plus d’une semaine que nous avons discutée avec Leia. Enfin. Enfin les choses commencent à aller mieux entre nous. Il est certain que rien n’est encore parfait. Nous avons encore beaucoup de blessures ouvertes. Nous avons pourtant mis des mots sur ce qui nous fait tellement mal. Aucun d’entre nous n’as tourné la page sur la fausse couche. J’ai l’impression que c’est quelque chose qui nous hantera à jamais. En particulier, Leia. Parce qu’elle se croit coupable et j’ai beau lui répéter depuis plus d’un an que ce n’est pas le cas, je crois qu’elle ne m’écoutera jamais. Elle est têtue dans son genre et surtout dans la douleur. Peut être que son psychologue l’aidera mieux que moi. Mais sinon tout va de mieux en mieux. Je laisse Leia reprendre sa place de maman. Samedi je suis parti en vadrouille avec mon meilleur ami pour la laisser seule avec notre petit garçon. Quand je suis rentré à la maison le soir, Théo m’as sauté dans les bras et il a passé près d’une demi heure à me raconter tout ce qu’il avait fait de génial avec sa maman. Cela faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu aussi heureux. Le soir on a passé plusieurs heures à discuter avec Leia, dans notre lit, l’un contre l’autre. Cela avait été une journée parfaite. Pour le moment, je n’ai toujours pas osé embrasser ma femme. J’ai trop peur qu’elle me rejette. C’est maladif. Si elle me rejette alors que je tente de l’embrasser, je crois que je le prendrais réellement mal. Alors je n’ose pas. Pour le moment, je la prends juste dans mes bras, de temps en temps. Juste pour la sentir contre moi. Pour savoir qu’elle est là et que tout doucement nous essayons de reconstruire notre famille. Hier, Théo nous as vu dans les bras l’un de l’autre, je crois qu’il n’avait pas vu cela depuis plus d’un an et il a tout de suite couru dans notre direction pour faire un câlin à trois. Après cela on a passé un très beau moment à trois. Tout simplement. Je me sens revivre petit à petit et désormais je sais que je suis prêt à continuer le combat pour retrouver ma femme une bonne fois pour toute. Et pour cela, je nous ai prévu quelque chose que nous n’avons pas fait depuis des années ensemble.

Ce matin en partant, j’étais très pressé. Une réunion matinale assez importante et je ne pouvais pas voir mes deux amours au réveil. J’ai laissé un mot sur la table de la cuisine pour Leia. Lui disant que je passe la prendre à sept heures ce soir et qu’elle doit juste appeler la baby-sitter et enfiler une robe. J’ai bel et bien l’intention de l’emmener au restaurant et dans son préféré en plus. J’ai un peu dû me battre pour obtenir une table, mais bon. J’ai désespérément besoin de prouver à ma femme que je l’aime réellement plus que tout au monde et que je suis prêt à faire n’importe quoi pour qu’elle me pardonne totalement et que l’on se retrouve une bonne fois pour toute. Enfin. Ma journée de boulot passe incroyablement lentement. Je me sens plus tendu que jamais. J’ai l’impression de revivre l’épreuve du premier rendez vous. A l’époque, j’étais tellement nerveux que j’avais fait boulette sur boulette. Pourtant elle avait bien accepté de me revoir, on était sorti ensemble et on c’est marié. Je ne devrais pas me mettre la pression comme cela, mais je me dis que si cette soirée se passe réellement bien, j’aurais presque tout gagné.

Il est six heures et demie lorsque je passe la porte de la maison. Un petit Théo déjà en pyjama vient m’accueillir. Je le prends dans mes bras et l’embrasse tendrement sur la joue. Il me raconte sa journée et me dis que sa maman lui a déjà préparé son dîner. On rejoint Leia dans la cuisine et je la vois dans une robe pour la première fois depuis bien longtemps. Elle est éblouissante. Je reste un instant à l’entrée de la pièce, en la fixant, un sourire se dessinant sur mes lèvres. J’ai l’impression de la redécouvrir. Je l’embrasse sur la joue et aide Théo à s’installer à table. « Tu es magnifique… » dis-je doucement. « Je vais rapidement prendre une douche et on y va. » Un bon quart d’heure plus tard, je reviens dans la cuisine. J’ai enfilé mon plus beau jean, une chemise blanche et une de mes vestes préférées. La baby-sitter est là et Théo devant ses dessins. Je vais l’embrasser, lui fait promettre d’être sage et rejoins Leia qui m’attends dans l’entrée. « Merci. D’avoir accepter de sortir ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Leia R.H. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Mariée
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : Blessée
⊱ célébrité : Candice Accola
⊱ messages : 82
⊱ inscrit le : 03/06/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Mer 16 Oct - 12:50

Alexander & Leia

Un peu plus d'une semaine s'était écoulée. Une semaine que les choses s'arrangeaient doucement entre Alexander et moi. Il était temps. Je crois qu'il était réellement temps. Nous avions besoin d'arranger les choses, de parler, pour au moins tenter de sauver ce qu'il restait de notre mariage. Nous nous aimions et je savais qu'avec des efforts, nous pourrions réussir à sauver notre couple et notre famille. Je voyais Théo de plus en plus heureux. Alexander et moi nous rapprochions au fur-et-à-mesure, à nouveau. Je reprenais doucement ma place de mère et d'épouse et ça me faisait un bien fou. Avec Alexander, nous arrivions à nouveau à nous parler, à passer des heures ensemble sans nous disputer. Sans même hausser le ton. Je savais que ça ne durerait sûrement pas et qu'il y aurait sans doute des frictions à un moment ou à un autre, mais au moins, on commençait déjà à se retrouver et c'était l'essentiel. J'avais à nouveau la sensation que rien ni personne ne pourrait venir me prendre ma famille...

Lorsque mon réveil sonna ce matin-là, je soupirai doucement en posant ma main dessus pour l'éteindre. Je tournai alors mon visage vers le côté du lit où devait se trouver Alexander. Surprise. Il n'était plus là. Je soupirai encore plus en me retournant encore dans le lit, sans aucune envie de me lever. "MAMAN!" Je ronchonnai un peu. Cet appel me ramena à la réalité. Je murmurai un "j'arrive" avant de me lever et d'enfiler une robe de chambre en soie pour aller voir ce qu'il se passait. Théo ne savait pas quoi mettre comme vêtements. Je l'aidai à choisir avant d'aller dans la cuisine dans le but de préparer le petit-déjeuné. Je tombai alors sur le mot que mon mari m'avait laissé. Je souris doucement en le lisant et le reposai pour préparer à manger à Théo. Je restai avec lui pour prendre mon petit-déjeuné en sa compagnie puis un père de famille vint sonner à la porte. Exceptionnellement, c'était lui qui devait ramener Théo et son propre fils à l'école. J'embrassai mon fils avant de les laisser partir et d'aller à la douche. Je partis ensuite à la boutique pour travailler, sans cesser de penser au mot. Un dîner? Sûrement.

Je rentrai assez tôt pour pouvoir prendre le temps de me préparer. J'étais allé chercher Théo et pendant qu'il faisait des dessins, j'étais allée me doucher. En sortie de bain, devant mon armoire, je soupirai. Qu'allais-je bien mettre? Je fis l'essayage de plusieurs robes mais aucune ne me plaisait. Cela faisait plus d'un an que je ne m'étais pas faite réellement jolie, tout spécialement pour une occasion comme ça. Quand j'allais travailler ou sortais, j'étais toujours bien habillée mais je restais simple, et j'étais toujours maquillée et bien coiffée. Mais là, je voulais me faire réellement jolie pour cette soirée. C'était un re-nouveau et je ne voulais pas tout gâcher. Sauf que je ne me trouvais pas jolie, dans aucune des robes! Je m'installai sur le lit puis y allongeai le haut de mon corps pour fixer le plafond. Et si je disais à Alexander de tout annuler, que je ne me sentais pas bien? Non, ça n'aurait vraiment pas été sympa, pas vrai? Théo vint me voir et me demanda ce qui n'allait pas. Je lui expliquai que je ne savais pas quoi mettre comme robe pour être jolie pour son papa. Il m'aida à choisir puis il retourna à ses dessins. Un vrai petit ange celui-là. Je partis ensuite me maquiller et me coiffer. L'heure approchait. J'avais déjà fait le repas pour Théo. La nounou était arrivée un peu plus tôt que prévu donc elle s'était occupé de donner le bain à Théo et de le mettre en pyjama pour que je puisse me détendre encore un peu et être totalement prête.

J'étais dans la cuisine lorsqu'Alexander rentra. Lorsqu'il entra dans la cuisine, je me tournai vers lui pour le regarder. En silence. Ce que c'était étrange de se retrouver à faire ça, presque comme un premier rendez-vous... « Tu es magnifique… » Il m'embrassa sur la joue et je souris doucement. « Merci... » Théo est tout sourire en voyant cette forme de timidité entre nous. « Je vais rapidement prendre une douche et on y va. » J'hochai doucement la tête avec un petit sourire et en l'attendant, je m'installai à table avec Théo qui mangea un peu avant d'aller à ses dessins. J'entendis Alexander revenir et j'embrassai fortement notre enfant en lui disant d'être gentil et que je l'aimais. Puis j'indiquai à la baby-sitter que nos numéros étaient épinglés sur le frigo si besoin, avant d'aller dans l'entrée pour attendre Alexander qui ne tarda pas à arriver. J'avais mon sac à main, une robe et des talons. Franchement, la dernière fois qu'il m'avait vue comme ça remontait à longtemps maintenant. Il devait être surpris et finalement, c'était pas faux que c'était un peu comme un second premier rendez-vous. « Merci. D’avoir accepter de sortir ce soir. » Je souris doucement et décidai d'être honnête. « Pour être franche, j'ai hésité... Je ne trouvais pas comment m'habiller... » Je ris doucement et un peu nerveusement. Puis je sortis de la maison et allai à la voiture. « Et... Tu m'emmènes où?... » J'étais un peu angoissée à l'idée de me retrouver pour un dîner en tête à tête avec lui. Et si ça se passait mal? J'attendis qu'il ouvre la voiture pour m'installer côté passager et je mis ma ceinture. Je souriais doucement, un peu nerveuse quand même.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

la phrase de ton choix.
« Thomas A. Kempis a écrit: L'amour ne ressent aucun fardeau, se moque des difficultés, tente ce qui est au dessus de ses forces et ne prétexte jamais l'impossible parce qu'il croit que tout lui est permis, et que tout est possible. »•• .unbreakable


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander E. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : marié
⊱ humeur : dévasté
⊱ célébrité : joseph morgan
⊱ messages : 48
⊱ inscrit le : 30/09/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Jeu 17 Oct - 10:32




i need to be with you
leia & alexander
« Look into my eyes,
it's where my demons hide... »

------------❖------------❖------------

Je me sens plus nerveux que jamais en rentrant à la maison. On dira que c’est la première fois que je vais passer un moment seul à seul avec Leia. C’est angoissant en réalité. J’ai tellement peur qu’un petit grain de sable vienne tout foutre en l’air. Nous allons mieux, c’est vrai, mais il suffirait d’un rien pour que tout foute les camps à nouveau. Une petite réflexion mal placée, un souvenir douleur et le château de carte pourrait s’écrouler d’un claquement de doigt. Alors je suis plus nerveux que jamais. J’ai même peur de retrouver Leia en pyjama. Elle peut aussi refuser de sortir avec moi. Je ne sais pas comment je réagirais si c’est le cas. Mais bon. Je n’ai pas besoin d’envisager cela bien plus longtemps. Lorsque j’entre dans la maison, je retrouve ma femme dans la cuisine et elle est vêtue d’une belle robe noire. Cela fait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu vêtue de cette manière que j’en reste tout simplement bouche bée. Je ne sais plus quoi dire pendant quelques minutes. Elle est tout simplement magnifique et c’est d’ailleurs ce que je lui fais remarquer. « Merci… » On voit bien qu’elle est quelque peu timide et je dois avouer que je ne brille pas plus qu’elle. Que nous arrive-t-il ? On dirait deux adolescents et cela fait sourire notre petit garçon apparemment. Il à l’air tout heureux et je pense que sa maman lui a expliqué nous allions sortir. Peut être qu’elle ne lui a pas dit en amoureux, mais elle a dû lui en parler quand même. Enfin. Je fais savoir à ma femme que je dois prendre une douche et me dépêche de le faire pour être prêt à l’heure. J’ai réservé pour huit heures et dans ce genre de restaurant il n’accepte pas réellement les retards.

Une fois douché et habillé je reviens dans le salon pour retrouver ma femme et mon fils qui est déjà en train de dîner en compagnie de sa baby-sitter. On embrasse notre petit garçon et on lui fait promettre d’être sage ce soir. Leia se dirige vers l’entrée et je la suis de très prêt. Il faut que j’arrête de me mettre la pression de cette manière sinon je vais finir par m’évanouir ou faire une connerie. Enfin la soirée ne se passera pas comme je l’imagine, si je continue comme cela. Je la remercie pour avoir accepté mon invitation et nos regards ce croise l’espace d’un instant pendant que nous sortons de la maison, direction ma voiture. « Pour être franche, j'ai hésité... Je ne trouvais pas comment m'habiller... » Elle rit doucement et je me force à continuer de marcher. Cela fait tellement longtemps que je ne l’avais pas entendu rire aussi naturellement. Cela m’avait tellement manqué. Sa réponse me fait sourire d’ailleurs. « Tu est très belle comme ça, rassure toi. » Elle a hésité, mais elle est venue malgré tout et pour moi c’est tout ce qui compte. C’est le plus important.

Je déverrouille la voiture et on s’installe. Je mets le contact et m’insère dans la circulation de manière assez rapide. « Et... Tu m'emmènes où?... » C’est vrai que je ne lui avais donné aucun indices dans le mot que je lui ai laissé ce matin. Je tourne un instant la tête vers elle et lui souris tendrement. « Au restaurant. Ton préféré. » Enfin. En espérant que ce soit encore son préféré, sinon je serais quelque peu dans la merde, avouons le. Je conduis pendant plusieurs minutes et nous arrivons à destination. Un voiturier vient prendre ma voiture et j’offre mon bras à ma femme. Je suis toujours aussi nerveux lorsque nous entrons dans l’établissement. Encore plus lorsque l’on nous installe à notre table. Une table un peu isolée, assez romantique. « Ca te fait plaisir ? » demandais-je alors doucement. Toujours aussi nerveux, je glisse ma main dans la poche de mon jean et en sors une petite boîte à bijoux. J’ai décidé de viser fort pour charmer ma femme ce soir. Je lui ai acheté un bracelet. Comme celui qu’elle avait perdu il y a un peu plus d’un an. J’espère que cela lui fera plaisir. « Tiens. C’est pour toi. » dis-je tout en faisant glisser la boîte vers elle. Un petit sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Leia R.H. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Mariée
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : Blessée
⊱ célébrité : Candice Accola
⊱ messages : 82
⊱ inscrit le : 03/06/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Jeu 17 Oct - 15:54

Alexander & Leia

Comment allait se dérouler la soirée? Je n'en avais strictement aucune idée. Mais une chose était sûre, j'allais faire tout ce que je pouvais pour éviter une dispute ou un quelconque haussement de ton. S'il me disait quelque chose qui pouvait être mal interprété, je prendrais sur moi pour ne surtout pas m'emporter et essayer de comprendre ce qu'il voulait dire avant de m'énerver. J'essaierais de prendre sur moi tout court pour ne pas m'énerver du tout. Et je ferais également en sorte de réfléchir avant de parler pour éviter de dire quelque chose de blessant. Je n'avais pas non plus l'intention d'aborder certains sujets, comme la fausse-couche ou sa tromperie. C'était en quelque sorte des sujets à bannir pour ce soir. C'était visiblement un dîner en tête à tête, en amoureux peut-être?, et je n'avais pas envie de le gâcher. Il fallait qu'on prenne un peu de temps pour nous, loin de la maison, de Théo, des problèmes, et qu'on se concentre sur nous, notre couple, notre mariage. Et sur rien d'autre que ça. J'avais décidé de commencer la soirée avec Alexander en étant tout ce qu'il y avait de plus franche malgré tout. Il y avait déjà eu beaucoup trop de non-dits entre nous et je ne voulais pas que ça recommence. Je l'avais donc informé que j'avais hésité à accepter, précisant que je n'avais pas su quoi me mettre. Cela faisait tellement longtemps... On aurait dit une éternité... Je crois que je n'étais plus sûre de savoir me faire jolie, de profiter d'une soirée en tête-à-tête... Et mine de rien, ça me faisait un peu peur tout ça. « Tu est très belle comme ça, rassure toi. » Je lui souris doucement. C'était gentil. Et le fait qu'il me trouve belle habillée, coiffée, maquillée comme ça, signifiait que j'avais réussis. J'avais réussis à me faire jolie pour lui. C'était plaisant à entendre. A constater.

« Au restaurant. Ton préféré. » Voila donc l'endroit où il m'emmenait. Je tournai mon visage vers lui pour lui sourire. Naturellement. Simplement. On ne tarda pas à arriver à destination. Un voiturier s'occupa de la voiture. C'était étrange de se retrouver devant ce bâtiment. Alexander me rejoignit rapidement sur le trottoir devant la bâtisse et il me présenta son bras. Je souris doucement. Un vrai rencard. J'hésitai une seconde avant de passer mon bras autour du sien. On nous instala à une table un peu isolée. L'effet était très romantique. « Ca te fait plaisir ? » Tout s'annonçait parfait. Alors comment est-ce-que ça n'aurait pas pu me faire plaisir? Je lui souris en répondant: « Oui... ça me semble parfait.. » Je le vis glisser sa main dans sa poche mais je n'en tins pas rigueur. Je ne m'attendais pas à ce qu'il sorte une petite boite de sa poche avec un cadeau à l'intérieur. Il la posa sur la table et fit glisser la boite vers moi en me disant simplement: « Tiens. C’est pour toi. » Il m'avait acheté un cadeau? Je ne savais pas trop comment réagir. N'était-ce pas trop d'un coup? En même temps, il faisait des efforts. Pouvais-je lui en vouloir d'essayer de me faire plaisir? Non, bien sûr que non. Alors avec un petit sourire, peut-être un peu timide, je pris la boite en main. « Qu'est-ce-que c'est...? » Bien sûr, je posais juste la question comme ça. J'allais de toute façon ouvrir la boite pour voir ce qui était à l'intérieur.

Je reposai mon regard sur la petite boite et je pris mon courage à deux mains pour l'ouvrir. J'y découvris un bracelet. Comme celui que j'avais perdu un peu plus d'un an auparavant. Très peu de temps avant ma fausse-couche en fait. C'était quelques jours à peine avant que je ne perde le bébé. En le voyant dans cette boite, mon cerveau décida de me jouer un tour. Et si perdre le bracelet avait été un signe précurseur de la perte du bébé qui était alors à venir? Je secouai légèrement la tête. Quelles pensées idiotes! Je chuchotai doucement, avec un petit sourire aux lèvres: « Merci... Il est... Il est magnifique... » Devais-je le mettre? Aller Leia, passes un peu à autre chose! Tu peux pas continuer à tout relier à la perte du bébé! Je sortis le bracelet de son écrin et tendis mon poignet ainsi que le bijou à Alexander pour le regarder. « Tu peux me le mettre? S'il te plait? » Je lui souris doucement. Un serveur vint près de nous pour prendre la commande de notre apéritif et de notre repas. Je commandai un petit cocktail pour apéritif et une salade pour plat. Concernant la boisson à commander avec le plat, je laissai ça à Alexander. Il s'y connaissait bien plus que moi en matière de vins. Après avoir noté nos commandes, je regardai mon mari. « On dirait que tu as vu les choses en grand. » Je lui souriais toujours, un peu timidement. Je ne savais même pas quoi lui dire. J'avais vraiment l'impression d'être redevenue une adolescente à son premier rencard...

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

la phrase de ton choix.
« Thomas A. Kempis a écrit: L'amour ne ressent aucun fardeau, se moque des difficultés, tente ce qui est au dessus de ses forces et ne prétexte jamais l'impossible parce qu'il croit que tout lui est permis, et que tout est possible. »•• .unbreakable


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander E. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : marié
⊱ humeur : dévasté
⊱ célébrité : joseph morgan
⊱ messages : 48
⊱ inscrit le : 30/09/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Ven 18 Oct - 11:39




i need to be with you
leia & alexander
« Look into my eyes,
it's where my demons hide... »

------------❖------------❖------------

Je vois bien que Leia est tout aussi stressée que moi. D’ailleurs, elle ne me cache pas, qu’elle a eu un moment d’hésitation. Elle ne savait pas du tout comment s’habiller. En même temps… Cela fait près d’un an que nous ne sommes pas sorties. Enfin elle s’habille pour aller au travail, il ne faut pas s’y méprendre, mais en général elle est en jean et tee-shirt. Leai a toujours été très simple dans ses tenues vestimentaire et ce n’est pas cela qui me dérange pas. Elle est très belle comme cela. J’aime la voir en robe malgré tout et j’aime remarquer qu’elle a fait un véritable effort pour se faire belle. Et elle avait plutôt bien réussi. Je me sens presque idiot avec mon jean. Mais au moins, j’ai mis une chemise. Enfin. On se retrouve dans la voiture et c’est nerveusement que Leia me questionne sur notre destination. Je reste en suspends lorsque je lui annonce le programme. Cela fait tellement longtemps que nous n’avons pas fait un restaurant tous les deux. Au moins deux ans, voir même plus. Après la naissance de Théo nous avons arrêté de sortir régulièrement. Ce n’est pas que nous avons laissé notre couple couler, nous étions toujours aussi amoureux et on se faisait de la petite soirée à la maison, mais nous étions incapables de laisser notre fils avec une baby-sitter. Les premiers mois de sa vie, Théo à été surprotégé. Il est notre premier enfant et on ne savait pas trop comment s’y prendre. Maintenant nous avons appris à lui lâcher du leste. On arrive mieux à gérer.

Nous arrivons assez rapidement au restaurant et on nous installe à une table un peu exilée. J’avais fait comprendre au serveur que nous avions besoin de ne pas nous retrouver au milieu d’une foule et il avait rapidement compris en me promettant de nous garder sa meilleure table. Tel le gentleman que j’ai toujours été – merci l’éducation des parents – je tire la chaise de ma femme et la laisse s’asseoir tout en lui souriant tendrement. « Oui... Ca me semble parfait... » Sa réponse me rassure totalement. Je commence à me détendre peu à peu et je finis par sortir la boîte à bijou que je cachais dans ma poche depuis notre départ de la maison. J’ai acheté cela il y a quelques jours désormais. Je n’ai jamais couvert Leia de cadeaux. Je lui en faisais souvent avant, mais pas toutes les semaines non plus. De temps en temps, j’avais des petites attentions pour elle. Je n’ai jamais été un grand romantique et elle le sait depuis le début. Pourtant j’ai toujours faire des efforts pour lui faire plaisir. Je lui tends alors la boîte et me sens quelque peu nerveux. J’ai peur qu’elle n’aime pas ou pire qu’elle n’en veut pas. « Qu'est-ce-que c'est...? » Je lui souris à nouveau. « Regarde. » Je ne la lâche pas du regard. J’ai envie de la retrouver. De retrouver se regard attendrissant que j’avais lorsque je la regardais auparavant. Ce regard n’a pas beaucoup changé, mais il est emprunt d’une certaine tristesse encore.

Leia ouvre enfin la boîte et en sors le fin bracelet. Je vois de la surprise passer sur son visage et une certaine hésitation également. « Merci... Il est... Il est magnifique... » Une nouvelle fois, je me sens soulagé. Elle regarde une nouvelle fois le bijou et finis par me le tendre, tout en tendant son poignet pour que je lui attache. Evidemment, je ne suis absolument pas doué pour cela et je me bats un peu avec le fermoir du bracelet, mais finis par y arrive. « Je suis content qu’il te plaise, j’ai hésité un moment avant de le choisir. » Je suis resté plus d’une heure dans la bijouterie pour être sûr de faire le bon choix. Heureusement je ne me suis pas trop tromper.

Un serveur vient quelque peu nous interrompre et nous passons rapidement la commande. On voit bien qu’une certaine hésitation reste encore entre nous. « On dirait que tu as vu les choses en grand. » Nerveusement je passe une main sur ma nuque et lui souris quelque peu. « Oui… Je voulais te prouver que… Que je suis toujours le même et que je t’aime toujours autant. » J’aurais aimé ne pas avoir à prouver tout cela, mais bon. Il faut se battre par amour des fois. Je tends quelque peu la main par dessus la table et attrape sa main dans la mienne. « J’ai l’impression de revivre notre premier rendez-vous. Je n’ai jamais été aussi stressé alors que tu es ma femme maintenant. » dis-je en riant nerveusement. Du pouce je caresse doucement le haut de sa main. « J’avais été tellement maladroit ce jour-là quand même. Je me suis toujours demander pourquoi tu m’avais rappelé. » Aujourd’hui, je ne suis pas sûr qu’elle me rappellerait si on se séparait à la fin de ce dîner. Parce qu’elle n’oublie pas ma tromperie. Je le sais. Mais ce soir, nous n’allons pas parler de cela. « Je voudrais que cette soirée soit réellement parfaite Leia. J’en ai besoin… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Leia R.H. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Mariée
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : Blessée
⊱ célébrité : Candice Accola
⊱ messages : 82
⊱ inscrit le : 03/06/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Ven 18 Oct - 19:18

Alexander & Leia

Vous savez, quand un enfant vient prendre part à votre vie, tout change. On pourrait croire que c'est faux et pourtant c'est très réel. A partir du moment où il y a un enfant qui entre dans l'équation, le résultat diffère. Plus de sorties tout les week-ends, plus de sorties particulières en fait. Il y a un changement d'emploi du temps à opérer également. Certains arrêtaient de travailler, d'autres décidaient de prendre des nourrices. J'avais décidé de travailler de la maison et de ne confier notre petit Théo qu'en cas de rendez-vous, si Alexander ne pouvait pas le garder deux ou trois heures. Une surprenant organisation mais tout avait fonctionné comme sur des roulettes. J'avais refusé une nounou parce que je voulais qu'on puisse l'élever nous-même et le confier à une étrangère, aussi expérimentée fut-elle, était inconcevable pour moi. Nous l'avions peut-être sur-protégé mais je referais exactement la même chose si c'était à refaire. Alors non, nous ne pouvions pas dire que nous avions l'habitude de sortir. Cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas organisé une quelconque sortie entre nous, en tant que couple. Mais maintenant, Théo était en âge de comprendre qu'on avait besoin d'une soirée rien que tout les deux. Et vu la situation actuelle, il comprenait sûrement que ça devenait important pour nous de nous retrouver. Ce qui ne nous empêchait pas d'être hyper nerveux.

« Regarde. » Il m'avait acheté quelque chose. Je devais avouer que j'étais surprise, vu les circonstances. Avant, il m'offrait parfois de petits cadeaux, que ce soit un petit bijou ou un simple bouquet de fleurs, mais j'étais toujours heureuse. Je crois même que je préférais quand il rentrait avec un bouquet, sans raison particulière à cette attention. Le romantisme n'était pas son fort et pour être franche, ça m'était un peu égal qu'il soit romantique ou non. Ce n'était pas ça qui faisait que je l'aimais ou non. Il était vrai que c'était toujours plaisant d'avoir droit à ce genre de comportement mais s'il n'avait pas envie de faire dans le romantique, ça n'avait jamais été grave à mes yeux. Parce qu'il faisait déjà beaucoup d'efforts pour quelques petites attentions particulières de temps à autre. J'ouvris la boite et je pus y découvrir un bracelet tout à fait magnifique. Je finis par lui demander s'il pouvait me le mettre et je le vis se débattre un peu avec le fermoir, ce qui me fit sourire. « Je suis content qu’il te plaise, j’ai hésité un moment avant de le choisir. » Je souris un peu et le rassurais: « Tu as fais un bon choix, rassures toi... » Avant, je l'aurais embrassé pour lui dire merci. Mais ce jour-là, je n'osai pas. Je préférais attendre, sans doute.

Après que le serveur ait pris notre commande, nous nous retrouvâmes à nouveau tout seuls. Tentant de paraître aussi naturelle que possible alors que j'étais nerveuse comme je ne l'avais plus été depuis longtemps, je l'informai qu'on dirait qu'il avait vu les choses en grand. « Oui… Je voulais te prouver que… Que je suis toujours le même et que je t’aime toujours autant. » Je souris doucement en baissant les yeux. Il n'aurait jamais dû avoir à me prouver tout ça. Jamais. Je n'étais pas sûre de vouloir répondre à ça. Que dire surtout? Il prit ma main dans la sienne par dessus la table et je souris doucement en regardant nos mains avant de relever mon regard vers mon mari. « J’ai l’impression de revivre notre premier rendez-vous. Je n’ai jamais été aussi stressé alors que tu es ma femme maintenant. » Je ris doucement. « Je te rassure tout de suite, je suis nerveuse aussi... » Il caressa le dos de ma main de son pouce. C'était peut-être bête mais rien que ce seul et unique contact aussi idiot et minime fut-il me faisait du bien. Je crois que ça m'apaisait dans un certain sens.

« J’avais été tellement maladroit ce jour-là quand même. Je me suis toujours demander pourquoi tu m’avais rappelé. » Je ris une nouvelle fois doucement. Pourquoi l'avais-je rappelé? Je trouvais sa maladresse adorable et... il me plaisait. Autant par son caractère que physiquement. Je ne sais pas si on pouvait appeler ça un coup de foudre mais une chose était sûre j'avais été sous son charme directement. « Je t'ai rappelé parce que... Parce que tu m'avais conquise. Tu étais tout ce que je recherchais chez un homme, j'étais sous le charme. Et... » J'hésitai un instant avant d'ajouter, beaucoup plus timidement: « Et je suis toujours sous ton charme... Tu as toujours tout pour me conquérir... » Au font, beaucoup de choses s'étaient passées mais nous restions les mêmes. Meurtris, blessés, mais au fond de nous, à l'intérieur de nous-même, nous étions toujours les deux jeunes gens qui s'étaient rencontrés à cause d'un café et d'une maladresse...

« Je voudrais que cette soirée soit réellement parfaite Leia. J’en ai besoin… » J'hochai doucement la tête. « Je n'ai pas l'intention de tout gâcher, si c'est de ça que tu as peur... Et... Je crois que j'en ai besoin moi aussi... » Je souris doucement en le regardant. On nous apporta nos apéritifs avant de nous laisser à nouveau seuls. « Dis moi... J'ai râté pas mal de trucs alors... Dis moi comment ça se passe à ton boulot? En fait... Dis moi tout ce que t'as envie de me dire, sur n'importe quel sujet. » Je me mordis légèrement la lèvre. J'étais tellement nerveuse que je lançais n'importe quel sujet de conversation sans queue ni tête. N'importe quoi! Je ris nerveusement. « Excuses moi... Je ne sais pas trop comment m'y prendre, pour être franche. Je suis nerveuse... » J'avais décidé d'être honnête avec lui quelques minutes plus tôt en lui disant que j'avais faillis refuser de sortir avec lui ce soir là, alors pourquoi ne pas continuer?

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

la phrase de ton choix.
« Thomas A. Kempis a écrit: L'amour ne ressent aucun fardeau, se moque des difficultés, tente ce qui est au dessus de ses forces et ne prétexte jamais l'impossible parce qu'il croit que tout lui est permis, et que tout est possible. »•• .unbreakable


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander E. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : marié
⊱ humeur : dévasté
⊱ célébrité : joseph morgan
⊱ messages : 48
⊱ inscrit le : 30/09/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Lun 21 Oct - 22:34




i need to be with you
leia & alexander
« Look into my eyes,
it's where my demons hide... »

------------❖------------❖------------

« Tu as fais un bon choix, rassures toi... » Ses paroles me rassurent réellement. Je me sens de moins en moins nerveux en sa présence. Je me détends enfin. Parce que je vois que le cadeau que j’ai choisi pour elle lui fait réellement plaisir. Elle à l’air toucher de cette attention et dans le fond, c’était le but de ma manœuvre. Je ne veux pas qu’elle croit que je suis en train de l’acheter non plus. Je tenais juste à lui faire plaisir. Pour lui montrer à quel point je l’aime. Parce que c’est le cas. Je l’aime plus que tout au monde, elle est la seule et unique femme que je n’ai jamais aimer de toute manière. Je sais que j’ai fait le bon choix en l’épousant et au plus profond de moi-même, je sais parfaitement que l’on finira par passer au dessus de toutes ces épreuves. On finira par être heureux à nouveau. C’est juste une petite question de temps et d’effort. Avant elle m’aurait embrassé tendrement pour me remercier, mais aujourd’hui on se contente de sourire timidement comme deux adolescents qui ne savent pas du tout comment s’y prendre.

Encore une fois, je souligne le fait que ce soir je veux tout simplement lui montrer à quel point je l’aime. Je ne devrais même pas avoir à lui prouver cela. Enfin. Le mariage est une épreuve de tous les jours, on le sait parfaitement. Mais de là a devoir tout recommencer à zéro ? Je ne sais pas… Mais ce soir nous n’allons pas parler de cela. Je l’aime, je lui dis, c’est normal après tout. Alors pour combler le silence qui est en train de s’installer entre nous, je prends doucement sa main dans la mienne avant de rigoler sur ma nervosité actuelle. « Je te rassure tout de suite, je suis nerveuse aussi... » Un nouveau sourire se dessine sur mon visage. « Comme ça on est deux. » Je rigole. Cela me fait du bien dans le fond. J’avais réellement besoin de cette soirée en sa compagnie. Une nouvelle fois, je parle de notre premier rendez-vous. Je m’étais tellement ridiculiser ce jour-là. Cinq ans plus tard, j’en ai toujours autant honte. « Je t'ai rappelé parce que... Parce que tu m'avais conquise. Tu étais tout ce que je recherchais chez un homme, j'étais sous le charme. Et... Et je suis toujours sous ton charme... Tu as toujours tout pour me conquérir... » Je me sens presque renaître tout en l’entendant me parler de cette façon. Alors je lui plais toujours autant. Rien n’est perdu. Je le sais. Pourtant j’aimerais l’embrasser et je n’en fait rien. Je me retiens pour pas qu’elle se vexe ou pire qu’elle me rejette. Malgré tout, je ne sais que répondre à tout cela. Alors je me contente de sourire tel l’idiot que je suis.

« Je n'ai pas l'intention de tout gâcher, si c'est de ça que tu as peur... Et... Je crois que j'en ai besoin moi aussi... » Je me sens encore honteux. Je lâche un peu sa main pour passer la mienne sur ma nuque en baissant les yeux. « Je ne voulais pas dire ça comme ça Leia. » Je relève les yeux vers elle. « Je veux juste qu’on profite. Juste toi et moi. » L’espace d’un instant, le serveur nous interromps pour nous apporter nos verres. Je le remercie et lève mon verre vers celui de Leia pour que l’on puisse trinquer. Je bois une gorgée de mon verre de vin et me concentre de nouveau sur la jeune femme en face de moi. Sur ma femme. « Dis-moi... J'ai raté pas mal de trucs alors... Dis-moi comment ça se passe à ton boulot? En fait... Dis moi tout ce que t'as envie de me dire, sur n'importe quel sujet. » Je rigole quelque peu à son envie de faire la conversation coûte que coûte. Elle est attendrissante comme cela. « Excuses moi... Je ne sais pas trop comment m'y prendre, pour être franche. Je suis nerveuse... » Une nouvelle fois, je prends sa main dans la mienne et la serre doucement. « C’est rien, je comprends. » Je lui souris à nouveau et m’installe un peu plus confortablement dans ma chaise.

« Au boulot rien a bien changé. Mon patron est toujours aussi désagréable, le café toujours aussi dégueulasse. Oh si ! Tu te souviens de Thomas, le grand blond là, il à démissionner. Il ne supportait pas la pression apparemment. Mais rien de nouveau sinon. » J’ai toujours aimé mon boulot. En même temps, qui n’aimerais pas dessiner à longueur de journée ? Bon. Ce n’est pas drôle tous les jours, surtout à cause de mon patron, mais je sais faire la part des choses. « Je pense que Théo t’as aussi dit qu’il c’était fâché avec son copain Sam. » Nous connaissions les parents de se petit garçon, il était très ami avec notre fils, mais les deux garçons se sont brouillés il y a quelques mois désormais. « Une histoire de ballon où je ne sais pas trop quoi. Ils se parlent plus maintenant, mais bon… Je pense que ça ne durera pas, surtout qu’ils sont encore dans la même classe. »

Le serveur nous apporte nos plats, on se souhaite bon appétit, avant de commencer à manger. Je cherche à continuer la conversation et une petite idée me traverse l’esprit. « Tu voudrais pas qu’on parte en vadrouille avec Théo le weekend prochain ? On pourrait aller au lac où je ne sais pas… N’importe où. Il annonce beau et puis ça lui fera plaisir, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Leia R.H. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Mariée
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : Blessée
⊱ célébrité : Candice Accola
⊱ messages : 82
⊱ inscrit le : 03/06/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Ven 25 Oct - 19:11

Alexander & Leia

La situation était vraiment bizarre. Avoir la sensation de revivre son premier rendez-vous alors qu'on était marié depuis cinq ans c'était... étrange. Je n'avais vraiment pas d'autres mots pour qualifier l'état de la situation. Tout se passait assez bien pour le moment. J'avais décidé d'être franche avec mon mari parce que nous avions supporté beaucoup trop de non-dits en une année et ça nous avait bouffé, détruits. Tout allait donc bien jusqu'à ce que je pris sur le coup comme une pique, sans pour autant m'énerver. Au fond, ça aurait été mérité. Il venait de me dire qu'il voulait que tout soit parfait et j'eus un peu l'impression qu'il sous-entendait que je pourrais tout gâcher de ce qu'il avait préparé. « Je ne voulais pas dire ça comme ça Leia. » J'hochai doucement la tête. Je n'allais pas rester butée la-dessus, mais il était vrai que ça avait fait tilt dans ma tête sur le coup et je n'avais pas pu m'empêcher de lui faire remarquer que ce n'était pas dans mes intentions de tout faire foirer. « Je veux juste qu’on profite. Juste toi et moi. » Je souris doucement et murmurai légèrement: « Je sais... Excuses moi... » Je ne m'étais pas énervée alors pourquoi m'excuser? Je ne voulais pas qu'il pense que je cherchais la petite bête avec ce qu'il disait et ce genre de trucs. Finalement, on trinqua et il ne tarda pas à reprendre ma main dans la sienne. Je parlais mais j'étais tellement nerveuse que je devais avoir l'air un peu ridicule. Il rit un peu, et je lui souris. L'entendre rire, même si c'était parce que j'étais quelque peu stressée, me faisait du bien.

Il me parla ensuite de son travail. Je n'avais rien suivis de ce qu'il s'était passé depuis un an alors j'avais peut-être pas mal de choses à rattraper. C'était sans doute l'occasion ou jamais de me "remettre à la page", comme on dit. « Au boulot rien a bien changé. Mon patron est toujours aussi désagréable, le café toujours aussi dégueulasse. Oh si ! Tu te souviens de Thomas, le grand blond là, il à démissionner. Il ne supportait pas la pression apparemment. Mais rien de nouveau sinon. » Je ris doucement lorsqu'il mentionna le café. Le café n'était jamais meilleur que celui que nous avions l'habitude de boire à la maison, de toute façon. Concernant son patron... Je ne l'avais jamais apprécié. Je le trouvais trop hautain, autoritaire. Pas sympathique du tout! Thomas... Thomas... Ah oui! Je m'en souvenais. Enfin, vaguement. « J'ai jamais aimé ton patron. Concernant Thomas, il n'a pas travaillé longtemps avec toi. C'est dommage. J'espère qu'il a trouvé mieux ailleurs. » Je souris doucement. Il me parla ensuite de Théo qui s'était fâché avec son copain Sam. Oui, il m'en avait parlé. Je crois que ça l'ennuyait de ne plus lui parler et c'était sûrement pour ça que malgré les mois qui avaient déjà passés depuis leur dispute, il en avait eu le besoin de m'en parler. « Une histoire de ballon où je ne sais pas trop quoi. Ils se parlent plus maintenant, mais bon… Je pense que ça ne durera pas, surtout qu’ils sont encore dans la même classe. » J'hochai un peu la tête. « Oui, sûrement. Et puis sinon, c'est la vie. Il se fera d'autres copains, en perdra de vue, c'est normal. Mais je pense que ça va s'arranger, Théo ne m'en aurait sûrement pas parlé sinon. Il y pense encore donc ça lui pose problème, malgré les mois... »

Le serveur nous apporta nos repas et après nous être souhaité bon appétit, on commença à manger tranquillement. « Tu voudrais pas qu’on parte en vadrouille avec Théo le weekend prochain ? On pourrait aller au lac où je ne sais pas… N’importe où. Il annonce beau et puis ça lui fera plaisir, non ? » Je manquai de m'étouffer avec ma salade en l'entendant. J'exagérais bien sûr mais j'avais été très surprise. Je bus une gorgée de mon vin sans répondre tout de suite. Était-ce une bonne idée? Étions-nous prêts à ça? J'hésitais. Mais c'était vrai que ça ferait plaisir à Théo... Sauf que c'était peut-être encore un peu tôt non? Je soupirai intérieurement. « Hum je... Il faudrait que je regarde si j'ai un mariage ou quelque chose comme ça, d'abord... ou si Sarah peut y aller à ma place... » Je souris doucement en reposant mon regard sur mon assiette en mangeant une nouvelle bouchée. « D'accord... Je vais m'arranger pour qu'on puisse y aller. » Je relevai les yeux vers lui. Loin d'ici, ça ne pouvait qu'être bénéfique pour notre couple et notre famille. Je lui souris, et, pour la première fois, je le regardai avec une certaine forme d'amour. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu ce regard. Nous étions sur la bonne pente pour nous en sortir et traverser toutes ces épreuves. « C'est toujours aussi bon ici... » Je bus une nouvelle gorgée de mon vin...

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

la phrase de ton choix.
« Thomas A. Kempis a écrit: L'amour ne ressent aucun fardeau, se moque des difficultés, tente ce qui est au dessus de ses forces et ne prétexte jamais l'impossible parce qu'il croit que tout lui est permis, et que tout est possible. »•• .unbreakable


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander E. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : marié
⊱ humeur : dévasté
⊱ célébrité : joseph morgan
⊱ messages : 48
⊱ inscrit le : 30/09/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Lun 4 Nov - 12:17




i need to be with you
leia & alexander
« Look into my eyes,
it's where my demons hide... »

------------❖------------❖------------

« Je sais... Excuses moi... » Je lève les yeux vers Leia et lui offre un petit sourire. Je ne lui en veux pas. Je peux encore comprendre qu’elle soit sur la défensive de temps en temps. Je le comprends parfaitement, après tout, tout est encore un peu bancal entre nous. Qu’on le veuille ou non, il va nous falloir bien plus de temps pour retrouver un certains équilibre. Mais je ne suis prêt à n’importe quoi pour retrouver cela avec la jeune femme. J’ai besoin d’elle, c’est tout. Alors je prendrais tout le temps dont elle a besoin pour se réhabituer à vivre comme un véritable couple. On finit par se détendre un peu tous les deux et je reprends doucement sa main dans la mienne. Juste pour qu’il reste un lien entre nous. Je n’ai plus envie de me séparer de la jeune femme.

On a besoin de renouer le lien qui nous unissait auparavant. Pour cela on trinque tranquillement et Leia lance la conversation. Elle veut rattraper le temps perdu et cela me fais sourire. Je lui parle de mon travail et essaye de lui faire un petit résumer histoire de ne pas se perdre dans des détails inutiles. « J'ai jamais aimé ton patron. Concernant Thomas, il n'a pas travaillé longtemps avec toi. C'est dommage. J'espère qu'il a trouvé mieux ailleurs. » Sa première remarque me fait sourire. Non ma femme n’a jamais aimé mon patron et elle lui avait bien fait comprendre lors d’un dîner organisé par ma société. Je me souviens avoir été cruellement fier d’être son mari ce soir-là. Ce souvenir me fait doucement sourire. « Je crois que personne n’aime mon patron. » dis-je en souriant. Il n’avait pas aimé que je demande à changer mes horaires pour m’occuper de mon fils, mais il n’avait pas eu le choix. Sans me vanter, je suis l’un des meilleurs éléments de la boîte, il peut ne pas se séparer de moi d’un claquement de doigt. Enfin. Finalement, nous parlons de notre petit garçon. Théo a eu une petite dispute avec l’un de ses camarades de classe qu’il connaît depuis toujours et c’est quelque chose qui le contrarie quelque peu. Cela se voit quand il nous en parle. « Oui, sûrement. Et puis sinon, c'est la vie. Il se fera d'autres copains, en perdra de vue, c'est normal. Mais je pense que ça va s'arranger, Théo ne m'en aurait sûrement pas parlé sinon. Il y pense encore donc ça lui pose problème, malgré les mois... » Je souris à nouveau. « C’est sûr. Il aura bien le temps de se faire de nouveau copain. »

On finit par nous apporter nos plats et pendant que nous mangeons j’ose demander à Leia si elle aimerait que l’on parte un peu tous les trois durant le prochain weekend. Histoire de se retrouver un peu en famille. Mais tout de suite, je vois le doute dans les yeux de la jeune femme. Elle n’est pas sûre. Et dans le fond cela me blesse de la voir hésité à ce point là. « Hum je... Il faudrait que je regarde si j'ai un mariage ou quelque chose comme ça, d'abord... Ou si Sarah peut y aller à ma place... D'accord... Je vais m'arranger pour qu'on puisse y aller. » Je baisse les yeux sur mon assiette et mange quelque peu en silence. Je n’aime pas ce malaise qui s’installe entre nous. « Je t’oblige pas… Si tu ne veux pas ce n’est pas grave. » Enfin. Si pour moi ce serait grave. Pas grave à en mourir, mais cela me blesserait réellement et je sais que je vais lui montrer sans réellement le vouloir. « On fera ça plus tard… »

« C'est toujours aussi bon ici... » Je lui souris tout en la regardant dévoré son assiette. Elle avait bien faim au moins, c’est déjà cela. Je termine également la mienne et prends une gorgée de mon verre de vin. « Je savais que ça te plairait toujours. » dis-je doucement en souriant de plus belle. « Je me disais qu’on aurait pu se balader un peu avant de rentrer à la maison. Non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
C. Leia R.H. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Mariée
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : Blessée
⊱ célébrité : Candice Accola
⊱ messages : 82
⊱ inscrit le : 03/06/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Sam 9 Nov - 12:47

Alexander & Leia

La relation que j'entretenais avec Alexander était fragile. Elle risquait de s'effondrer à chaque instant. Et si elle venait à s'écrouler, j'ignorais s'il resterait encore quelque chose à faire pour la réparer. Quelque chose s'était déjà brisé entre nous, et pas seulement à cause de sa tromperie. Cette chose s'était déjà brisée bien avant. Elle a commencé à fissurer après la perte du bébé et cette fissure n'a jamais cessé de grandir, encore et encore, jusqu'à finalement se briser totalement lorsque j'avais appris sa tromperie. Je n'étais pas en train de dire que c'était sa faute, ça non. J'étais juste en train de dire que nous étions en train d'essayer de réparer quelque chose et que s'il y avait le moindre faux pas, ce ne serait pas sûr que nous puissions y arriver jusqu'au bout. Et là, ce serait sans doute trop tard. J'espérais secrètement que notre relation allait redevenir ce qu'elle était, ou qu'elle allait du moins devenir quelque chose de similaire. Que nous n'aurions plus peur de nous parler...

On parla de son patron. Il était vrai que les personnes qui l'appréciaient n'étaient sans doute que de purs hypocrites faisant semblant de l'apprécier pour obtenir des promotions et ce genre de choses. C'était presque impossible d'apprécier son patron. Il était tellement hautain, exigeant, sans aucune sympathie ni sans aucun sourire! Peut-être était-il différent en dehors du travail mais une chose était sûre, j'aurais jamais pu le supporter comme patron. Alexander avait beaucoup de patience je crois. Puis on mentionna notre petit garçon, Théo. Théo et son ami ne se parlaient plus. C'était la vie. Mais ils n'étaient aussi que des enfants et souvent, petits, on se pardonne plus facilement parce que ce ne sont jamais de grosses bêtises qu'ils se font. Parfois, j'aurais voulu redevenir une petite fille pour pardonner plus facilement à Alexander sa tromperie parce que l'innocence de l'âge le permettrait. J'aurais pu mieux comprendre, me dire que les erreurs, ça arrive. C'était comme ça qu'on m'avait élevée. Dans le pardon, le partage et la générosité. Mais adultes, les erreurs étaient souvent beaucoup plus graves et blessantes et donc plus difficiles à pardonner, malheureusement...

Et arriva ensuite un moment un peu plus critique. Aie aie aie... Partir un week-end? J'avais d'abord répondu qu'il fallait que je vérifie si j'étais libre ou non ce week-end là. Mais je n'étais pas idiote, ça lui faisait de la peine. « Je t’oblige pas… Si tu ne veux pas ce n’est pas grave. » Il regardait son assiette. Je l'observai un instant. « On fera ça plus tard… » Je souris doucement: « Non... On ira. Je m'arrangerais avec Sarah. » « Je savais que ça te plairait toujours. » Oh oui. L'endroit était toujours aussi parfait. Joli, agréable, calme et le repas toujours aussi bon. Il avait bien joué sur ce coup-là. « Je me disais qu’on aurait pu se balader un peu avant de rentrer à la maison. Non ? » Je devais avouer que j'aurais voulu rentrer vite parce que laisser Théo à la maison, même si c'était avec une baby-sitter de confiance, m'ennuyait. Je venais de le retrouver et donc j'avais un peu de mal à le laisser. Cependant, il fallait aussi que je m'occupe de mon couple... Je souris en hochant la tête « C'est une excellente idée... »

Le repas terminé, une conversation sans accrochage échangée, nous étions partis nous promener un peu avant de rentrer. La baby-sitter s'en alla. Théo dormait déjà. Fatigués, nous étions allé nous coucher. Une fois habillée pour la nuit, je m'étais allongée dans le lit, aux côtés d'Alexander. C'était peut-être le moment de lui montrer que j'étais prête à faire des efforts, que j'avais vraiment envie que ça marche à nouveau entre nous... Je me tournai vers lui. « Alexander...? » J'approchai mon visage du sien, ma main allant se poser sur sa joue, et je l'embrassai. Doucement, avec tendresse. Puis je me détachai pour lui murmurer: « Bonne nuit... Et merci... » Je souris doucement, assez timidement en fait. Puis j'hésitai avant de me mettre contre lui pour dormir dans ses bras. C'était le premier baiser depuis plus d'un an... Et c'était sans doute la première fois depuis tout ce temps que je devais lui paraître si proche et si accessible...

© MISE EN PAGE PAR TAZER.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

la phrase de ton choix.
« Thomas A. Kempis a écrit: L'amour ne ressent aucun fardeau, se moque des difficultés, tente ce qui est au dessus de ses forces et ne prétexte jamais l'impossible parce qu'il croit que tout lui est permis, et que tout est possible. »•• .unbreakable


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander E. Woods

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : marié
⊱ humeur : dévasté
⊱ célébrité : joseph morgan
⊱ messages : 48
⊱ inscrit le : 30/09/2013

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Lun 11 Nov - 0:27




i need to be with you
leia & alexander
« Look into my eyes,
it's where my demons hide... »

------------❖------------❖------------

Petit à petit nous commençons à nous détendre avec Leia. La conversation devient plus naturelle. On parle des moments qu’elle a pu manquer pendant sa phase de dépression. Je lui parle de mon travail et de mon patron plus chiant que jamais. On parle également de notre petit garçon, bien entendu. Théo devient rapidement le centre de notre discussion. Il est notre petite fierté. Nous sommes passés par beaucoup de phase de problème tous les deux, mais Théo est bel et bien la seule chose qui nous tient unis tous les deux. Je suis persuadé que si notre petit garçon n’avait pas été là, notre couple n’aurait jamais tenu durant sa dépression. Parce que si je suis resté, c’est parce que mon petit garçon n’avait pas besoin de voir son père quitter la maison alors que sa mère ne s’occupais pratiquement plus de lui. Enfin. Ce n’est plus vraiment le moment de penser à tout cela. Je souris doucement à ma femme et nous continuons à parler de tout et de rien. Je finis par lui proposer de partir en weekend, en famille et tout de suite je vois qu’elle hésite. Cela me brise le cœur. Littéralement. Mais Leia fait de son mieux pour se rattraper. « Non... On ira. Je m'arrangerais avec Sarah. » Je vois bien qu’elle n’est pas totalement convaincu, mais je ne rajoute rien. On verra bien. On en reparlera peut être plus tard. Je ne veux pas me prendre la tête avec elle ce soir. Vraiment pas.

Je propose une petite balade à ma femme alors que nous venons de terminer notre dîner. Je vois bien qu’elle hésite et je sais exactement pourquoi. Leia n’aime pas laisser Théo seul à la maison avec une babysitter. On connaît cette dernière depuis quelques temps désormais, mais voilà… Leia est une maman avant tout et je sais que depuis quelques temps elle cherche absolument à renouer un lien particulièrement fusionnel avec son fils. Je ne peux pas lui en vouloir pour cela. Pourtant elle finit par accepter. Nous sortons donc du restaurant et nous baladons un peu dans la ville. Main dans la main. On discute de tout et de rien. Je me sens heureux. Tout simplement.

Lorsque l’on arrive à la maison, Théo dors déjà profondément. Comme des parents attentionnés, nous ne pouvons nous empêcher d’aller le voir dans sa chambre. Je retourne dans le salon et paye la babysitter tout en la remerciant. Elle quitte la maison et je finis par rejoindre ma femme dans notre chambre à coucher. On se retrouve rapidement sous la couette et je m’apprête à m’endormir lorsque Leia m’interpelle. Je me tourne vers elle, un petit sourire sur les lèvres. Je crois que je m’attendais à tout sauf à ce qui allait suivre. La main de ma femme se pose sur ma joue et elle se rapproche doucement de moi avant de m’embrasser tendrement. Je réponds doucement à son baiser et elle finit par se reculer. « Bonne nuit... Et merci... » Elle hésite et finis par venir se blottir dans mes bras. C’est la première fois en un an qu’elle m’embrasse. Je serais prêt à sauter dans tous les sens comme un enfant de quatre ans. Je me contente de la serre contre moi et de déposer un baiser sur sa tempe. On finira par s’endormir dans les bras l’un de l’autre comme un couple normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   Dim 19 Jan - 19:48

Comme le sujet est terminé, je l'archive ♥️

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I need to be with you » Leia [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I need to be with you » Leia [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top