AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 JARED & ELLIA ღ We can choose our friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   Dim 6 Oct - 19:16






We can choose our friends
Jared & Ellia

La vie se résume à avancer, subir, vivre, tomber, se relever, encore et encore. La vie est faite d'obstacles, sans cesse. Des obstacles d'un niveau différent, mais ça reste des obstacles quand même quoi qu'il en soit. Et là, j'avais un obstacle énorme à devoir surmonter... ou qui me ferait couler...

Flashback

Un début de soirée comme tout autre. J'étais posée à la maison, comme une parfaite épouse. Je préparais le dîner. Pour une fois, Jeff et moi devions passer la soirée ensemble et je comptais bien l'avoir pour moi et que la soirée soit parfaite. J'avais tout prévu. Un dîner, un dessert, une jolie soirée romantique entre jeunes mariés. J'avais même dans l'idée qu'on pourrait finir avec une séance chantilly particulière, si vous voyez ce que je veux dire. Je sortais tout juste la tarte au chocolat du four quand quelqu'un sonna à la porte. Tiens... Je n'attendais personne et Jeff avait prit ses clés en partant ce matin alors... Qui est-ce-que ça pouvait bien être? J'allai ouvrir et tombai nez-à-nez avec le patron de Jeff. Son patron...? Le sourire qui était affiché sur mes lèvres disparu doucement. « Bonsoir madame Carter. Je... Je ne suis là pour une bien triste nouvelle... » Non, je ne pouvais pas le croire. Il n'était pas là pour ça, n'est-ce-pas? « Je suis désolée madame... Jeff... Jeff a sauvé la vie d'une petite vie en donnant la sienne... » Mon monde s'était écroulé. Jeff... Jeff était... mort? C'était pas possible... Je retournai à l'intérieur, laissant le chef sur le pas de la porte. Les heures s'écoulèrent. J'attendais qu'il rentre, qu'il s'assoit à table et que nous dînions avant de passer une nuit de douceur et d'amour... Mais rien. Personne. Pas de Jeff... Je crois que j'étais dans le déni. Il me semble que c'est comme ça que l'on appelle ça... Je finis par me mettre à pleurer en réalisant que ce n'était pas un mauvais rêve. Il ne rentrerait plus... Plus jamais... Je pris mes clés et partis en voiture, en pleurs, jusqu'à chez Jared. Mon meilleur ami. Le seul chez qui je pouvais aller au milieu de la nuit. Parce que oui, il se faisait tard. Il dormait peut-être. Ou peut-être même qu'il était en ville, dans un bar ou une boite pour oublier, lui aussi. J'arrivai devant chez lui. S'il n'était pas là, j'attendrais. Sur l'escalier, ou à côté de sa porte contre le mur, peu m'importait...

Fin du flashback.

Et nous voila à maintenant, au présent. J'étais là, devant sa porte. Je venais d'apprendre que mon mari était décédé, je n'arrivais pas à réaliser, j'étais en pleurs. Je ne savais pas quoi faire, quoi dire, quoi... Je ne savais plus rien. Je frappais à sa porte, espérant qu'il était là, espérant qu'il me dirait que c'était faux ou que ses bras feraient disparaître ma peine, ma douleur. J'étais là, devant sa porte, pathétique, le coeur brisé, une douleur me tenaillant de partout, dans tout mon corps...

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   Ven 1 Nov - 13:13




We can choose our friends

Un mélange de colère et de tristesse. Je sais, c'est moi qui l'avait incité à continuer sa carrière et c'est aussi vrai que je n'aurais sûrement pas très bien vécu le fait de me retrouver dans tous les magasine people en tant que nouveau petit copain d'une belle mannequin. Pourtant quelque part je crois que j'avais espéré qu'elle choisisse de rester avec moi. Mais c'était sûrement mieux comme ça, c'était bien connu que les histoires avec moi ne duraient jamais bien longtemps, je ne sais même pas pourquoi j'essaye encore, je ne suis pas fais pour la vie de couple. Je me passe de l'eau sur le visage et relève la tête pour me regarder dans le miroir. Je pris une serviette pour me la passer sur le visage et direction mon lit. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas couché aussi tôt, il était à peine minuit c'est pour vous dire !

J'ai eu un mal fou à m'endormir alors autant vous dire que quand j'ai entendus frapper à ma porte j'ai crus que j'allais péter un câble. Je pris mon coussin pour me le mettre sur la tête en grognant comme un adolescent qu'on essayerait de faire sortir de son lit pour aller en cours. Après quelques seconde de réflexion je me décidais enfin à me lever et à enfiler un jean au moins, j'avais les cheveux en pagaille mais bon ça n'était sûrement pas le proviseur de l'université qui venait me déranger à une heure pareil alors. Ça ne pouvait être que quelqu'un que je connaissais bien raison pour laquelle je m'étais quand même levé et donc une personne que je connais bien n'en a rien a foutre de me voir à moitié à poil et les cheveux en pétard.

Arrivé devant la porte je l'ouvris pour découvrir une petite blonde en pleurs. Ellia... S'il y avait bien quelque chose qui me touchait réellement c'était de la voir dans cet état, c'était si rare, ce qui choquait d'autant plus. C'est dans ces moment que tu comprends qu'il s'est passé quelque chose de grave, d'assez grave pour qu'une personne forte comme elle vienne frapper à ta porte au beau milieu de la nuit en pleurant. Je posai mes mains sur ses épaules et baissai un peu la tête pour réussir à la regarder dans les yeux "Heeey, hey calmes toi d'accord ?" Certes je ne savais pas encore ce qui lui arrivais mais si elle n'arrêtait pas de pleurer elle n'arriverait jamais à me le dire. Je la fis rentrer et fermai la porte derrière elle avant de me retourner pour la regarder et finalement me mettre contre elle et refermer mes bras sur elle. "Chhhhut, allez..." je fermais les yeux appuyant ma tête contre la sienne et lui caressais doucement le dos "Dis moi ce qui ne va pas"

© Belzébuth


Dernière édition par Jared Silvester le Lun 2 Déc - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   Mer 6 Nov - 14:15


Je crois que j'avais encore du mal à réaliser. Je savais qu'être flic était dangereux, qu'il risquait sa peau tous les jours. J'étais agent du fbi, je prenais les mêmes risques! Mais j'avais appris avec, je suppose. Nous avions pris nos repères, nos marques. Nous nous étions habitués à ne pas forcément nous voir beaucoup tout le temps, nous nous étions habitués à dîner parfois seul. Nous nous étions habitués à nous réveiller au milieu de la nuit parce que le téléphone de l'autre sonnait pour une urgence. Nous nous étions fait à notre mode de vie et c'était très bien comme ça. Les retrouvailles étaient que plus intéressantes et intenses. Alors quand un soir on vous annonce que tout votre monde va s'écrouler parce qu'il est arrivé quelque chose à la personne que vous aimez plus que tout au monde, vous ne savez plus quoi faire. Vous avez du mal à réaliser, vous vous dites que c'est pas vrai, qu'il va franchir la porte de votre appartement et qu'il va s'asseoir pour dîner avec vous. Mais non. Les heures passent et la porte d'entrée reste irrémédiablement close. C'est là que vous commencez à comprendre que c'est vrai. Que plus jamais il ne rentrera. Plus jamais il ne vous taquinera si vous loupez un plat. Plus jamais il ne vous offrira un bouquet de roses. Plus jamais il ne rentrera en s'excusant d'être en retard. Plus jamais il ne vous embrassera. Plus jamais vous ne vous engueulerez. Plus jamais vous ne pourrez lui dire à quel point vous l'aimez... Plus jamais vous ne le verrez et plus jamais vous ne le toucherez... Et là, vous vous effondrez. Parce que là, ça devient réel. Et vous réalisez que toutes ces petites choses qui vous semblez normal, anodine, tellement simple, vont vous manquer atrocement maintenant qu'elles vont disparaître. Et des tas de questions viennent se bousculer dans votre tête. Je m'étais mise à pleurer et tout ce que j'avais trouvé à faire, c'était aller rejoindre mon meilleur ami. Jared. Je savais qu'il serait là pour moi. Et même s'il n'était pas chez lui, je savais que je l'attendrais. Je pleurerais, assise par terre dans le couloir, à côté de la porte d'entrée de son appartement... Parce que j'avais besoin de le voir et peu importait le temps que je devrais attendre...

Il était là. La porte s'ouvrit. J'aurais voulu sauter à son cou mais je n'arrivais pas à bouger. J'étais là comme une idiote à pleurer et je n'osais pas bouger. Je n'osais pas aller dans ses bras, je n'osais pas faire un pas en avant ou partir ou parler! Rien! "Heeey, hey calmes toi d'accord ?" Mais comment voulait-il que je me calme?! J'étais à peine mariée depuis peu que mon mari m'avait été enlevé! Il me fit entrer. Je n'arrivais pas à me calmer. Je n'arrivais pas à arrêter de pleurer. Je sentis d'un coup ses bras autour de moi et là, je me mis à bouger... Je passai mes bras autour de lui et je posai mes mains sur son dos. Je plantais presque mes ongles dans sa peau. S'il avait eu un t-shirt, je l'aurais agrippé. "Chhhhut, allez..." Sa tête vint se poser contre la mienne et il me caressait le dos. Ma tête s'était nichée contre son torse, mes larmes coulant encore fortement. "Dis moi ce qui ne va pas" Comment lui dire? "Je... je savais pas où aller... Pardon d'être venue... à cette heure-ci..." Pouvais-je lui dire? Arriverais-je à le dire à voix haute? C'était tellement dur... C'était comme si on me prenait une partie de moi-même! Et qu'allait-il se passer ensuite...? Quelles décisions allais-je devoir prendre?! Je murmurai entre deux sanglots: "Jeff... Jeff est..." Non, c'était trop dur. Mes pleurs redoublèrent d'efforts. "Jeff est... Jeff... Je ne le reverrais plus jamais..." Je n'arrivais pas à dire qu'il était "mort". Je n'arrivais pas à le prononcer... Je me serrai encore plus contre mon meilleur ami, j'avais besoin de le sentir tout contre moi, de me sentir rassurée et protégée... Même si ça ne changerait rien à la situation.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   Lun 2 Déc - 0:42




We can choose our friends

Je ne suis définitivement pas doué avec les relations sérieuses, je crois que je devrais arrêter de chercher, ça ne sert strictement à rien, je vais reprendre ma vie là où je l'avais laissé avant de rencontrer Deborah et ça sera plus simple. De toute façon j'étais fait pour ça, pour butiner, passer d'une femme à une autre sans m'y attarder, c'était bel et bien ce que je faisais le mieux. En tout cas je ne pensais clairement pas avoir une autre surprise ce soir, pourtant si. Ellia qui débarquait au milieu de la nuit c'était rare et généralement pas pour rien. Et vu son visage quand j'ai ouvert la porte j'avais de quoi m'inquiéter. Bon déjà elle semblait entière... Du moins physiquement. Je dois bien avouer que c'est une hantise ça, ne pas savoir si sa meilleure amie va vous revenir en un seul morceau le soir venus.

Par réflexe je lui disais de se calmer mais en réalité c'était plus dans le sens du "ça va aller t'en fais pas" qu'on dit pour rassurer la personne. Mais rien allait et n'importe qui aurait put le comprendre en une fraction de seconde. J'avais horreur de la voir dans cet état, déjà je n'aimais pas du tout voir une femme pleurer mais quand cette femme était celle, qui à présent, était redevenue la plus proche de moi, Maëlys étant partie, je n'appréciais encore moins. Je la pris dans mes bras pour la serrer contre moi et lui embrassais le crâne. Quelqu'un pouvait me dire ce que je devais faire dans ce genre de situation ? Je n'étais pas un pro pour ça je faisais plus à l’instinct qu'autre chose et je n'avais aucune idée de si je m'y prenais bien ou pas. Même si Ellia savait parfaitement bien comment j'étais j'avais envie de faire les choses bien, j'avais envie que ma meilleure amie aille mieux mais j'étais encore loin d'être au bout de mes surprises. "Je... je savais pas où aller... Pardon d'être venue... à cette heure-ci..." Je continuais à la bercer doucement, me souciant guère des ongles qu'elle enfonçait par moment involontairement dans mon dos "Tu sais très bien que tu peux venir quand tu veux, tu es chez toi ici" Et je pesais mes mots, je le pensais réellement et ça depuis longtemps.

"Jeff est... Jeff... Je ne le reverrais plus jamais..." La je venais de prendre une claque phénoménale. Ce n'était pas une séparation, non loin de là, ces deux la s'aimaient comme jamais et ils venaient tout juste de se marier. Ce qui voulait dire que Jeff était décédé... Je ne le connaissais pas beaucoup mais je m'étais pris d’amitié pour lui et ça me touchait encore plus par l'intermédiaire d'Ellia. Je partageais son chagrin et j'allais tout faire pour l'aider. Etre là pour elle serait ma fonction première dès maintenant. C'est aussi dans ce genre de moment que je perds la parole pourtant habituellement continuellement en marche. Je la serre un peu plus contre moi "Je suis désolé... Tellement désolé..." Je restais contre elle quelques minutes sans parler, la laissant déverser le flot de larmes qui était remonté. Est ce que je devais aller lui chercher un chocolat chaud, un café ? Ou peut-être un baignait si elle pouvait avaler quelque chose parce que malgré tout j'étais sûr que ça pouvait lui faire du bien.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   Mar 7 Jan - 20:23


Je savais que je n'avais jamais eu de chance dans la vie. Que ce soit du côté sentimental, familial ou amical. J'avais toujours eu la poisse en vérité. J'avais six ans quand mes parents étaient décédés, j'avais arrêté de parler, je n'avais plus d'amis à part mes peluches... Ma tante qui m'avait recueillie avait mis longtemps avant d'avoir ma confiance... J'avais mis de longues années avant de recommencer à essayer de m'ouvrir aux autres. J'avais même quitter la ville où je vivais avec ma tante pour entrer à l'université pour essayer de m'éloigner de la seule personne avec laquelle je me sentais, histoire de me forcer un peu. J'avais finis par réussir à me faire quelques amis, j'étais tombée amoureuse... Un homme beau, intelligent... Et qui avait aussi finit par me faire souffrir, et pas qu'un peu. Notre histoire avait été tellement compliquée... Une autre femme complétait l'équation et bien évidement, j'avais été en quelque sorte le dindon de la farce. Suite à ça, j'avais décidé de tout quitter. Arrêter mes études, arrêter l'écriture que je pratiquais depuis la mort de mes parents et des années et que seul cet homme avait pu lire puis plus tard Jeff. Je m'étais battue pour faire partie du FBI, pour m'intégrer, pour ne plus me laisser envahir par des sentiments qui tôt ou tard me feraient du mal. Puis j'avais rencontré Jeff alors que je ne faisais que coucher le temps d'une nuit. Pas d'attaches, pas de souffrance. Mais Jeff avait finit par tout changer. Je l'aimais. Plus que tout. Et j'avais vraiment cru que ça y était, que la vie m'offrait enfin le bonheur. Sauf que comme d'habitude, c'était de courte durée. On venait de se marier et voila que la vie, le destin ou appelez ça comme vous voulez, m'enlevait mon mari. Pourquoi? Je ne méritais pas d'avoir quelqu'un qui serait à mes côtés pour toute la vie?! Je ne méritais pas de fonder une famille, d'être heureuse, de... D'être comme tout le monde?... Je n'en avais pas encore assez bavé alors? C'était quoi le deal? Je devais perdre toutes les personnes qui m'étaient chères? J'allais devoir m'éloigner de Jared aussi puisque c'était une des dernières personnes dont j'étais réellement proche?

"Tu sais très bien que tu peux venir quand tu veux, tu es chez toi ici" Ce n'était pas une raison. Seulement, je n'avais pas su quoi faire, où aller. Jared était mon seul espoir de trouver du réconfort, si tant était que je pouvais en trouver. "Je suis désolé... Tellement désolé..." Je n'en doutais pas. Je savais qu'il était sincère. Mais j'allais entendre ces mots tellement de fois dans les prochains jours que j'allais en faire une overdose, c'était sûr. J'hochai légèrement la tête en me blottissant contre lui et en pleurant à chaudes larmes pendant de longues minutes. Qu'est-ce-que j'allais faire maintenant? Il allait y avoir tellement de choses à faire... l'enterrement, prévenir sa famille, tout ça... Tout allait être tellement compliqué... Comment allais-je bien pouvoir m'occuper de tout alors que j'allais devoir dans le même temps faire mon deuil...? Je me sentais brisée. Je me détachai enfin de lui, essuyant mes yeux et mes joues inondés par mes larmes. Je me calmai un peu. Pour le moment. Je me forçais de ne plus pleurer. Ce n'était pas facile d'avoir une conversation si l'un des deux pleuraient comme ça, pas vrai? "Qu'est-ce-que je vais faire Jared...?" Je posai mon regard malheureux dans ses yeux durant quelques instants avant de le détourner. "T'as pas un alcool fort?" J'avais besoin d'oublier le temps de quelques instants, oublier la douleur, oublier la triste vérité... "Enfin... Sauf si tu préfères que je te laisse tranquille... Je comprendrais vu l'heure qu'il est..."

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   Lun 27 Jan - 2:01




We can choose our friends

Je n'ai jamais concidéré avoir eu de chance du côté sentimental mais j'étais bien loin du compte comparé à Ellia qui elle, avait bien subit et subissait encore. Moi je m'étais réfugié dans les coups d'un soirs donc je n'avais pas été très malheureux, enfin disons que je ne l'avais pas été longtemps bien que je prenais de la drogue quand ça n'allait pas. Mais en ce moment j'aurais préféré que tous les malheurs d'Ellia se mettent sur mes épaules plutôt que sur les siennes, elle n'avait pas à supporter tout ça, elle avait déjà encaissé bien plus que ce qu'on pourrait demander à quelqu'un d'encaisser. Qu'est ce qu'on est censé dire à une jeune mariée qui vient de perdre son mari ? C'est impossible à réconforter bien que j'allais mettre tout ce qui était en mon pouvoir pour y arriver. S'il y avait bien une personne que je n'abandonnerais jamais à son triste sort c'était Ellia et si on y réfléchissait, depuis que je la connaissais, ça avait toujours été Ellia, jamais je ne la laisserais seule. J'avais toujours tenue à avoir de ses nouvelles et à vérifier ses fréquentations, d'ailleurs je me rappelle de ma première rencontre avec Jeff et surtout de tout ce qu'elle avait dit sur lui avant. J'étais certain qu'elle avait trouvé le bon, j'allais le regretter car oui, même s'il est évident que j'étais beaucoup moins proche de lui qu'Ellia, je l'aimais bien et j'étais également triste d'apprendre qu'il n'était plus parmi nous. C'est affreux de repenser à des personnes que tu as vu sourire et rire quelque jours auparavant, de te dire que les derniers mots que tu leur à dit était une phrase ironique et taquine pour enquiquiner comme d'hab et que ces personnes tu ne les reverras plus jamais... Si ce n'est dans un cercueil. Plus jamais tu ne verras le plaisir dans leurs yeux et plus jamais tu ne pourras parler et rire avec, plus jamais tu ne pourras le dire à quel point tu les appréciais. J'en avais une boule à la gorge.

Ellia se détacha de moi, me regardant dans les yeux "Qu'est-ce-que je vais faire Jared...?" Je ne pouvais clairement pas la laisser seule, pas en ce moment, pas pendant se passage alors la solution était toute trouvée pour moi. "Tu vas emménager ici, le temps qu'il faut, le temps que tu voudras, tu vas rester avec moi, ça te va ?" Je ne voyais pas quoi faire d'autre pour l'instant, et je préférais jouer la sécurité, on ne sait pas de quoi on est capable quand une telle chose nous tombe sur le dos et qu'on est sel chez soi. "T'as pas un alcool fort?" J'allais faire quoi ? Lui dire de ne pas boire ? Que ce n'était pas la solution ? Qu'elle ne devait pas noyez son chagrin dans l'alcool ? Certainement pas, c'est exactement ce que je faisais moi alors l'empêcher de le faire ne serait vraiment pas crédible. Je me tournais pour aller chercher une bouteille de bourbons et deux verres que je posais sur la table basse du salon "Enfin... Sauf si tu préfères que je te laisse tranquille... Je comprendrais vu l'heure qu'il est..." Je me redressais "Ellia, tu sais très bien que je ne te foutrai pas à la porte et puis franchement, quel ami je serais si je le faisais hum ? Allez viens t'asseoir" Je rempli les verres et lui tendis le sien avant de m'asseoir à mon tour et de lever le mien "A Jeff, tu vas nous manquer..."

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: JARED & ELLIA ღ We can choose our friends   

Revenir en haut Aller en bas
 

JARED & ELLIA ღ We can choose our friends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top