AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Sam 3 Aoû - 19:22


There's nothing like us.

Ma relation avec Everleigh avait beaucoup évolué et ce en très peu de temps. J’avais rencontré la jeune journaliste dans un bar après une représentation auprès de mon petit groupe de fans habituel puis elle m’a accordé une interview qui a eu bien plus de proportion que j’aurai pu l’imaginer. En premier lieu, son article m’avait permis de trouver des musiciens pour mon groupe et en plus de cela on commençait à devenir célèbre. Signé par une célèbre maison de disque canadienne, tout semblait rouler comme sur des roulettes pour mes camarades et moi. En second lieu, j’avais trouvé en Eve l’inspiration qu’il me manquait pour avoir ma propre marque dans chaque chanson que j’écris. Grâce à elle, j’avais créé mon premier album qui allait sortir très bientôt. Je ne savais pas réellement si elle se rendait compte qu’elle était ma muse mais quand je me suis pointé chez elle, en pleine nuit pour lui crier mon amour elle avait su me le rendre. Un premier baiser, tendre, timide et en même temps tellement naturel que ça m’avait surpris. Elle n’avait pas été sûre de l’avenir de notre relation mais au fond de moi je savais que rien n’allait pouvoir nous séparer. Peut-être c’est parce que je suis un musicien que je me montre aussi sensible mais je devais le dire, quand j’ai croisé son regard juste après notre baiser j’avais su qu’elle serait la femme de ma vie. J’en étais convaincu et en me faisant promettre de faire d’elle ma petite amie, je lui ai demandé une chance, rien qu’une pour lui montrer que j’étais prêt à assumer une relation aussi difficile soit-elle. En effet, la seule ombre au tableau était le fait qu’elle avait perdu les souvenirs de sa vie avant son accident et si c’était l’occasion de recommencer à zéro c’était à double tranchant. J’en avais fait les frais lors de notre première fois, quand avant de passer à l’acte elle m’avait avoué qu’elle revoyait des images de son ex et elle. Ça avait été difficile à avaler et pendant un moment ça m’avait coupé l’envie de faire quoi que ce soit alors que nous n’attendions que ça tous les deux. Après quelques minutes, j’ai quand même su prendre le risque qu’elle pense à une notre pendant que je lui faisais l’amour mais je fus rassuré que ce ne soit pas le cas. Elle m’aimait que moi, et  rien que moi. Ça me rassurait, moi qui avais un problème affectif à résoudre. Elle me faisait me sentir bien et important, ce que m’avait offert mon travail pendant des années, elle me l’offrit en une nuit avec elle et ce en puissance mille. Ce soir-là, j’étais vraiment heureux et fier d’avoir été sa première fois. Pourtant certains diront que ça n’a rien d’exceptionnel, je ne suis pas d’accord. Cette nuit avait été magique et quand les sentiments se mêlent au désir, tout semble tellement plus beau. Je n’avais jamais su ce que c’était d’aimer avant qu’elle débarque dans ma vie et jamais je ne pensais pouvoir aimer autant une personne. Bien plus que le travail, bien plus que la musique, bien plus que moi-même.

Depuis cette fois-là, notre relation n’avait connu aucun moment moins bon, nous ne nous disputions jamais et on avançait dans une relation saine, peut-être même un peu trop saine et trop calme. Ça m’inquiétait un peu, mais qui étais-je pour me plaindre ? Beaucoup de gens rêveraient de ce genre de relation idyllique avec son partenaire. Aujourd’hui, dans la villa j’avais invité Eve à passer la journée et la nuit avec moi. J’étais impatient de la voir, de l’embrasser et la prendre contre moi. C’était presque insensé la façon dont je me suis accroché à elle si rapidement et que je ressentais le besoin de la voir. Installé dans le canapé, je guettai son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Dim 4 Aoû - 16:19

ღ THERE'S NOTHING LIKE US
Le temps passait. Très vite, je m'étais retrouvée dans une relation que je n'aurais pas imaginée encore quelques mois auparavant. Je ne regrettais en tout les cas rien. Gabriel m'avait redonné goût en différentes choses. Il m'avait aidé à ne plus trop penser à celle que j'étais avant. Il m'avait redonné confiance en l'amour, le vrai. Je me sentais bien avec lui. Il avait ma totale confiance. Entre ses bras je me sentais en sécurité. J'étais heureuse à ses côtés, tout simplement. Heureuse et amoureuse. De quoi pouvais-je rêver de mieux? Sérieusement, je n'avais rien à regretter, ni à vouloir de plus. Tout était parfait dans ma vie actuellement. Une vie remplis de tranquillité, d'un boulot et d'un homme génial. Avec de l'amour. Beaucoup d'amour.

Ce jour-là, Gabriel m'avait invitée à passer la journée et la nuit dans sa villa. Je n'étais pas très à l'aise à cette idée, je n'étais pas vraiment habituée au luxe, bien au contraire. Mais j'avais accepté, je ne voulais pas qu'il pense que je le rejetais. Et puis pour être franche, je m'en fichait qu'il soit riche ou non. J'avais juste peur de ne pas me sentir à ma place. Et je ne voulais pas qu'il interprète ça mal. On ne savait jamais comment il le pourrait le prendre si jamais je laissais transparaître mon léger malaise qui n'était finalement que dû au fait que je n'avais pas l'habitude de tant de richesses. J'étais dans mon appartement et une fois que je fus prête, je pris ma voiture pour aller à la villa de mon petit-ami. En conduisant, je remarquai une voiture qui me suivait. Je ne la connaissais pas mais ça n'était pas réellement pour me rassurer. Je me garai un peu plus loin de la villa, je n'avais pas spécialement envie d'aller me garer à la villa même. Je sortis de ma voiture, que je refermai à clé et m'approchai du portail. L'homme qui m'avait suivis en voiture m'attrapa le bras pour me retourner. Lui! Une dispute ne tarda pas à éclater. Je l'envoyai promener, lui disant que je voulais avoir ma paix, que je n'avais plus rien à voir avec lui, qu'il devait me laisser tranquille maintenant. Il me bouscula légèrement, se montra un peu agressif. Je le giflai et franchis le portail de la propriété. Le refermant derrière moi, il ne pouvait plus venir. Je me dirigeai vers la porte et sonnai, n'osant pas entrer de moi-même...
(c) sweet.lips

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Ven 9 Aoû - 18:29


There's nothing like us.

Depuis que j'étais enfant, je détestais cet endroit. Il m'arrivait même parfois d'angoisser ici quand j'étais seul. Pourtant cette maison ou plutôt cette villa aurait du être l'objet de joie et d'amour. C'est ça le but d'une maison, rassembler la famille, vivre de bon moments ensemble et on doit ressentir le besoin de retrouver cet endroit, d'être tranquille chez soi. Malheureusement, ce n'était pas mon cas. J'avais toujours été seul ici ou quand j'étais plus jeune avec des gouvernantes, même si c'est le domicile de mes parents d'un point de vue officiel ils préfèrent passer leur temps dans leurs nombreuses résidences à l'étranger. Moi qui avait espéré une vie normale, dans une famille aimante. J'avais récolté la vie de rêve, dans une famille inexistante. Je détestais cet endroit parce que je déversais ma haine pour ma famille sur lui. Cependant, j'avais quand même invité Eve parce que je voulais qu'elle voit la façon dont je vivais, si ce n'était pas sa tasse de thé ce n'était pas la mienne non plus mais j'espérais juste que pour une fois je pourrai arrêter de détester cette maison et passer un bon moment. Avec un peu de chance, grâce à elle j'allais être plus serein à l'idée de rester ici maintenant que j'avais fini ma scolarité et que j'étais entrain de devenir une grande star.

Quand j'entendis sonner à la porte, je fus en quelque sorte soulagé. C'était un véritable bonheur de savoir que je n'allais plus être seul ici et que j'allais enfin avoir de la compagnie dans cette immense villa même si ce n'était que pour quelques heures. Tout sourire, j'ouvris la porte en tapant le code qui permet de l'ouvrir. " Hey...Salut toi. " Je me penchai vers elle pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres avant de m'écarter pour la laisser entrer. " Entre " En refermant la porte j'avais cru ressentir une vague d'énervement. Curieux et inquiet, je m'approchai d'elle. " Tout va bien ? Je ne t'avais pas donné le code pour la porte ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Sam 10 Aoû - 14:23

ღ THERE'S NOTHING LIKE US
N'osant pas entrer de moi-même, j'avais simplement signaler ma présence en sonnant à la porte d'entrée. Je n'osais pas parce que ce n'était pas chez moi, même s'il était vrai que Gabriel m'avait donné le code d'accès pour que je puisse entrer sans problème. Simplement, je n'osais pas encore. Vous vous rendez compte? Un code d'accès pour entrer. Ce n'était certainement pas moi qui aurait ce genre d'installation à mon appartement et ce n'était pas demain la veille que j'aurais de quoi me le financer ou me financer une habitation valant la peine d'être à ce point protégée. Quoi qu'il en était, Gabriel ne tarda pas à venir m'ouvrir la porte. Il me salua et je l'accueillis d'un petit sourire timide, appréhendant déjà d'entrer dans sa grande demeure. Il se pencha et déposa un rapide baiser sur mes lèvres avant de me donner l'autorisation d'entrer. Ce que je fis. Je pénétrai doucement dans l'enceinte de la bâtisse, regardant attentivement autour de moi. L'intérieur était aussi magnifique que l'extérieur. C'était impressionnant. J'étais vraiment... impressionnée. Vous voyez? Je n'en trouvais même plus les mots. " Tout va bien ? Je ne t'avais pas donné le code pour la porte ? " Comment lui dire? Je soupirai doucement en me tournant vers lui pour le regarder. Je souris doucement: "Tout va bien oui. Et si tu me l'avais donné mais j'avais la tête ailleurs et j'étais plus sûre du code exact..." J'espérais qu'il ne m'avait pas vue discuter avec l'autre homme juste devant chez lui sinon il saurait de suite que je lui mentais. Et ce n'était pas le moment, j'étais encore fâchée contre ce type et je n'avais pas envie que ma colère retombe sur Gabriel. Nous ne nous étions encore jamais disputés et je n'étais pas sûre de vouloir que ça commence maintenant. Je jetai un oeil autour de moi avant de reprendre: "L'intérieur est aussi beau que l'extérieur... Tu me fais visiter?" J'essayais de paraître naturelle mais je n'étais pas sûre que j'y arrivais très bien. J'essayais également de changer de sujet, sans assurance entière d'y parvenir...
(c) sweet.lips

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Lun 12 Aoû - 22:48


There's nothing like us.

J’étais impatient de passer la journée et la nuit avec elle. C’était idiot mais je voulais qu’elle voit cette villa parce qu’elle faisait en quelque sorte partie de mon histoire. Une histoire que je n’avais d’ailleurs pas encore raconté à Everleigh, ni à qui que ce soit d’autre d’ailleurs. Je n’avais jamais eu l’envie de parler de mon adoption et encore moins de mes parents qui se fichent totalement de moi du moment que j’accepte de devenir leur hérité pour cette entreprise débile. Enfaite, je ne voulais même pas avoir à faire avec eux et je ne voulais pas que mon nom en tant qu’artiste soit associé à ces commerciaux friqués que sont mes parents. Pour le moment, je n’avais pas de problème avec ça mais j’avais peur que très vite les journaux fassent le lien entre les noms qui même si le sang était différent étaient les mêmes. J’étais quand même prêt pour lui en parler, ce soir c’était le moment parfait pour mieux se connaître non ? Après tout, nous n’étions qu’au début de notre relation et on était encore loin d’avoir vu toutes les facettes de l’autre. Mais j’avais hâte, hâte de découvrir toutes ces petites choses à propos d’elle.
Quand elle arriva, je la fis entrer en embrassant tendrement ses lèvres. Elle semblait vraiment intimidée par cet endroit, ce qui ne manqua pas de m’amuser. Un sourire aux lèvres, je pris doucement sa main : « Bienvenue. » Je ris avant de l’interroger à propos du code que j’étais pourtant sûr de lui avoir communiqué mais apparemment elle l’avait juste oublié. En regardant son visage, j’ai pourtant eu l’impression que quelque chose la gênait, qu’il y avait un problème mais très rapidement elle changea de sujet, me demandant de lui faire visiter. Je souris. « Avec plaisir, vient, suis moi. » Gardant ma main dans la sienne, je lui fis visiter chaque pièce en passant par le salon grand spacieux avec ses canapés de cuir blanc, la cuisine avec un îlot central et un frigo gigantesque, le jardin parfaitement tondu avec ses décors rappelant l’Asie, la piscine chauffée et le jacuzzi, les chambres multiples et toutes vides, les salles de bains aux multiples jets et autre baignoire au pied en or , le studio aménagé avec plusieurs instruments, le bureau de mon père et sa bibliothèque et en prime une pièce spécial destinée à la sécurité ou l’on pouvait voir ce qu’il se passait autour de la villa dans le triste cas où l’on se ferait cambriolé même si personnellement j’en avais pas grand-chose à faire. « Regarde ça, c’est super cool. » Je posai ma main sur la souris d’ordinateur et remontai quelques minutes avant l’arrivée d’Everleigh. « Avec ça on voit les alentours de la villa et qui s’en approche. On va te voir arriver là… » Après quelques secondes, je fus surpris de ne pas seulement voir Eve à l’écran mais aussi un homme assez suspect. Elle venait de gifler. Totalement perdu, je me tournai vers elle. « Euh…C’est qui ce gars ? Tu m’expliques ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Jeu 15 Aoû - 12:33

ღ THERE'S NOTHING LIKE US
J'avais tenté un changement de sujet pour éviter de lui dire ce qui n'allait pas. Je n'allais certainement pas lui raconter ce qu'il venait de se passer, ça non! Je pouvais pas. Je n'y arrivais pas. Ce n'était pas une question de manque de confiance, c'était juste que je n'osais pas. Je n'osais pas lui dire ce que j'avais appris, tout ça... C'était pas le moment... J'avais juste envie de profiter de notre relation qui était calme, posée et surtout sans dispute. Je me sentais bien avec lui et je n'avais pas envie, mais alors pas envie du tout, de mettre mon passé sur le tapis! Ni les relations de mon passé, ni celle que j'étais! Il me fit donc visiter avec plaisir. La villa était juste... immense. Je crois que s'il me laissait seule la-dedans, je me sentirais comme dans un labyrinthe et je me perdrais sans aucune difficultés. Chaque pièce était décorée, chaque pièce était parée de richesses. Ce n'était décidément vraiment pas le genre de lieu où je me sentais à l'aise. Du moins... Plus maintenant. D'après ce que j'avais appris, je n'étais pas le genre à cracher sur l'argent et la richesse, avant...

Après avoir parcouru ce dédale de pièces et de couloirs, il s'arrêta dans une pièce remplie d'écrans. Oh non... Ne me dites surtout pas que c'était ce que je croyais que c'était... « Regarde ça, c’est super cool. » Si c'était bien ce que je pensais que c'était, non, c'était pas cool! Absolument pas cool! Il utilisa la souris d'ordinateur. « Avec ça on voit les alentours de la villa et qui s’en approche. On va te voir arriver là… » Oh non... Je regardai autour de moi, tentant vainement de trouver où je pourrais débrancher pour ne pas qu'il voit ce qu'il s'était passé mais en reposant mon regard sur l'écran, je compris que c'était trop tard. On me voyait déjà en train de gifler le type de tout à l'heure. Et merde... « Euh…C’est qui ce gars ? Tu m’expliques ? », me demanda t-il en se tournant vers moi. « Hum... C'est personne... On la voit pas sur l'écran mais ils avaient besoin d'une figurante pour une scène d'un film amateur et hum... il fallait que je le gifle voila... » Bien entendu, c'était complètement faux. Je ne savais pas d'où ça me venait mais en y réfléchissant, ça aurait été bien trouvé si j'avais su rester naturelle. Je souris doucement, un petit sourire timide. « Hum... J'ai un peu chaud et ça me donne soif... On devrait aller dans la cuisine boire un truc... » Je ris nerveusement en quittant la pièce, cherchant désespérément par où je devais aller pour retourner en bas dans leur magnifique cuisine...
(c) sweet.lips

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Ven 16 Aoû - 17:44


There's nothing like us.

Je devais l’avouer pour les personnes qui avaient le privilège d’entrer ici c’était toujours très impressionnant. La villa était magnifique, dans un coin reculé de Toronto elle prenait un espace immense entouré de long portail. Il y avait bien entendu la sécurité qui allait avec. Deux hommes et des dizaines de caméra. Mes parents avaient toujours été un peu paranos, ils pensaient que s’ils ne prenaient pas leurs précautions quelqu’un allait vraiment finir par croire cette villa abandonnée et la cambrioler. Je n’avais pas toujours vécu ici, en effet il y a encore quelques semaines j’étais dans une chambre à Niagara. Chambre que je payais moi-même en me prostituant pour de belles femmes très riches. Evidement mais parents n’en savaient rien, vous imaginez le scandale. Ils m’auraient tués s’ils avaient su, ils ne se demandaient cependant pas comment je faisais pour gagner tout cet argent et refuser qu’ils m’aident à financer mes études. Bref, je suis revenu ici quand j’ai fini ma dernière année et aussi quand j’ai commencé à devenir célèbre. Avec le sourire, j’avais donc décidé d’inviter Eve à découvrir cet endroit que je lui fis visiter en une bonne demi-heure vu le nombre de pièces. « La villa te plait ? » Avais-je demandé tout naturellement. Personne ne m’avait encore jamais répondu non même si moi je l’aurai bien fait. Parce que c’était vrai, je n’aimais pas trop cet endroit surtout le soir alors je sortais pour l’éviter.

Arrivé à la dernière pièce, je lui fis découvrir le système de sécurité de la maison. Cependant, elle ne semblait pas aussi emballée que moi malgré le fait que le concept soit plutôt impressionnant et drôle. Est-ce qu’elle était en train de me cacher quelque chose ? Je compris tout de suite en voyant la vidéo d’il y a quelques minutes. Elle avait giflé un homme devant la maison et je crois que l’excuse qu’elle avait trouvée pour m’expliquer son geste était la plus bidon que je n’avais jamais entendu. Depuis quand les gens demandaient comme ça de faire figuration dans un film et puis… entre nous cette baffe, elle y avait mis toute sa force. Mais bon, je ne voyais pas de raison de ne pas la croire, c’était ma petite amie et je lui faisais confiance alors je souris. « Ah. Ok » Elle semblait cependant nerveuse et ça se voyait, ça se sentait même. J’étais devenu soudainement aussi nerveux qu’elle et la suivit à la cuisine. Je n’allais pas l’embêter avec mes questions à moins qu’elle continue à se comporter si bizarrement. « Tu veux boire quoi ? » avais-je demandé en ouvrant le frigo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Dim 18 Aoû - 15:00

ღ THERE'S NOTHING LIKE US
« La villa te plait ? » Comment n'aurait-elle pas pu me plaire? Qui ne rêverait pas de vivre dans une bâtisse comme celle là, franchement? Ok, la décoration n'était pas forcément celle que j'aurais choisis mais la villa en elle-même était des plus magnifiques, il fallait bien l'avouer. Finalement arrivés dans la dernière pièce, celle consacrée à la sécurité, je me sentis de plus en plus mal à l'aise. Est-ce-que les caméras avaient filmées la scène que je redoutais tant qu'il voit? Sans doute... Je lui donnai une explication complètement bidon, en espérant qu'il me croirait. Je n'avais aucune envie de discuter de ça avec lui. Je me demandais vraiment d'où mon excuse sortait mais qu'il en soit, il me répondit simplement ok, et je fus soulagée. Un instant. Si seulement j'étais aussi naturelle quand je mentais... Nerveusement, j'avais tenté un nouveau changement de sujet en disant que j'avais soif et je m'étais éclipsée dans l'intention d'aller dans la cuisine, tentant de trouver mon chemin entre les dédales de la villa. Arrivés dans la cuisine, il ouvrit le frigo en me demandant ce que je voulais boire? Haha... Parce que j'avais soif? « Hein? » Je le regardai d'un air genre je ne comprenais pas pourquoi il me posait cette question. Ah mais oui! Merde, comment vouliez-vous qu'il me croit alors que je me perdais moi-même avec ce que je lui disais. « Ah oui, hum... De l'eau s'il te plait. » Je lui souris doucement en restant debout, toujours aussi nerveuse et espérant secrètement qu'il ne remarque pas mon erreur et que je n'avais pas réellement soif... Je m'approchai de la fenêtre de la cuisine pour regarder dehors, vérifiant par la même occasion que le type était bien partis et pas planqué à quelque part. J'en doutais qu'il se cache, mais ne savait-on jamais. Après tout, même s'il faisait partis de mon passé, je ne pouvais pas avoir la prétention de le connaître. Distraitement, je repris doucement la parole. « Comment se passe le début de ta célébrité? » Je me tournai vers lui, croisant nerveusement les bras, souriant doucement au jeune homme.
(c) sweet.lips

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Dim 8 Sep - 21:02


There's nothing like us.

Le comportement d’Eve était étrange et pas seulement depuis qu’on avait visité cette pièce de surveillance. Maintenant que j’y réfléchissais, depuis l’instant où elle avait passé la porte elle semblait perturbée par quelque chose qu’elle ne voulait pas m’avouer. Sans doute trop heureux qu’elle passe du temps avec moi alors que depuis quelques semaines je me sentais étouffé dans cette grande maison ou je ne me sentais pas chez moi, j’ai simplement passé outre et je lui ai fait visiter la villa en détaillant chaque pièce non pas par frime mais simplement pour qu’elle découvre un peu mieux qui j’étais même si cet endroit n’étais pas très représentatif de ma personnalité. Sauf peut-être la dernière, quand j’étais plus jeune, c’était presque mon jouet préféré. La salle de surveillance permettait de regarder les alentours de la villa, qui passait, qui vivait dans le coin. Généralement en journée, on voyait souvent les voisins sortir et promener leur chien ou une jeune femme blonde et sexy qui va chez le vieux milliardaire d’en face pour lui faire oublier qu’il a presque quatre-vingt-dix ans. C’était assez drôle, carrément voyeuriste mais drôle. Quand pour rire, j’ai remonté les images à la venue d’Eve, on a pu remarquer tous les deux qu’elle a été filmée pendant qu’elle donnait un gifle à un homme inconnu. Evidemment, j’ai demandé des explications ce à quoi elle a répondu qu’elle aidait à la réalisation d’un film amateur même si je doutais un peu je ne pouvais pas me permettre de remettre sa parole en doute.

Elle semblait nerveuse, je pensais que c’était la vidéo qui avait causé cet état de nervosité mais elle m’assura que ce n’était rien et qu’elle avait juste soif alors nous sommes allés dans la cuisine ou j’ai ouvert le frigo, seulement encore une fois elle semblait totalement déboussolée et ce jusqu’à ce qu’elle se dirige vers la fenêtre en me demandant comme ça se passait pour moi. Je souris doucement avant de lui tendre son verre d’eau. « Ca marche plutôt bien, plusieurs petits concerts un peu partout au Canada et dans le Nord des Etats-Unis. C’est incroyable et tout ça c’est grâce à toi » Dis-je avant de l’embrasser avec tendresse. « Merci encore » Je retournai vers le frigo avant de prendre une canette de soda, je me résolus alors à lui demander ce qu’il se passait : « Eve ? T’es sûr que ça va ? Ça n’a pas l’air, si quelque chose te tracasse tu peux m’en parler enfin je veux dire, on est un couple c’est normal ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Jeu 12 Sep - 16:14

ღ THERE'S NOTHING LIKE US
Lui mentir ne me plaisait pas. Mais j'avais terriblement peur que s'il apprenait ce genre de choses sur moi, il ne me considérerait plus de la même façon qu'à l'heure d'aujourd'hui. Je n'avais pas envie de prendre le risque de voir un regard différent se poser sur moi. Sauf qu'il était vrai, je devais l'avouer, lui mentir ne me mettait pas à l'aise et ça me rendait même carrément nerveuse. Une fois dans la cuisine, je ne savais même plus réellement pourquoi j'avais voulu venir dans cette pièce tant le stress et cette gifle restait bloqués dans ma tête. J'avais observé un instant par la fenêtre avant d'essayer de changer radicalement de sujet. J'espérais aussi secrètement que ma nervosité disparaîtrait de cette façon. Je lui demandai donc comment se passait le début de sa célébrité nouvelle. J'étais fière de lui, c'était sûr. Et fière d'être sa petite-amie. Mais ce n'était pas pour autant que j'irais m'en vanter à quelque part. En vérité, je restais encore assez discrète. Je le laissai tranquillement faire sa carrière sans m'en mêler, sans prendre une quelconque part dans sa vie professionnelle. Je n'allais pas avec lui, je préférais rester à distance pour le moment. C'était encore assez nouveau entre nous, malgré tout, et je n'avais pas envie de me mêler de cette partie de sa vie pour le moment. Peut-être que plus tard, cela changerait, mais ce n'était pas encore à l'ordre du jour pur l'instant. « Ca marche plutôt bien, plusieurs petits concerts un peu partout au Canada et dans le Nord des Etats-Unis. C’est incroyable et tout ça c’est grâce à toi » Je souris doucement en lui rendant son baiser avec la même tendresse. « Merci encore » Je souris un peu plus en répondant tranquillement. « J'ai rien fait, tu le sais très bien. » Je le regardai aller au frigo pour se prendre un soda tout en buvant une gorgée d'eau. « Eve ? T’es sûr que ça va ? Ça n’a pas l’air, si quelque chose te tracasse tu peux m’en parler enfin je veux dire, on est un couple c’est normal ! » Je soupirai longuement. Lui mentir était déjà assez difficile comme ça et il fallait qu'il en rajoute une couche en me redemandant encore si j'étais sûre que ça allait, précisant que je pouvais lui parler de quoi que ce soit. « Non mais c'est bon Gabriel, arrêtes! Je vais bien jte dis! » Et merde... Je n'étais peut-être pas une experte en couple mais je savais comment les disputes commençaient. Et quelque chose me disait clairement que mon stress, mon impulsivité du moment et le fait que Gabriel n'allait sans doute pas me laisser lui parler comme ça sans rien dire étaient les ingrédients parfaits pour faire mijoter une dispute. Je le regardais sans savoir si je devais m'excuser ou simplement me taire ou encore tenter de partir avant que ça n'explose. Je pouvais prétexter un rendez-vous oublié, ou... un faux appel téléphonique pour une urgence... « Je suis désolée... Je... C'est sûrement pas le bon jour... », dis-je finalement en posant mon verre. Mais il était sans doute déjà bien trop tard pour tenter d'éviter la casse...
(c) sweet.lips

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Ven 13 Sep - 20:25


There's nothing like us.


Eve avait écrit un article fabuleux sur moi, elle avait même aidé à organiser les auditions pour le groupe et grâce à elle j’étais devenu célèbre après quelques mois de travail intensif, de séance studio et de concerts. Grâce à elle mon rêve s’était réalisé et même si elle semblait penser qu’elle n’y était pour rien c’était évidemment faux. En plus de m’avoir laissé et d’avoir fait ma promo, elle a toujours été un soutien moral pour moi. Elle a toujours été là quand j’en avais besoin et elle m’a inspiré tellement de chansons que notre prochain album devrait en toute logique porter son nom. Je souris, en entendant encore une fois à quel point elle était modeste : « Je ne suis pas d’accord, t’as beaucoup fait pour moi et c’est grâce à toi tout ça, je le sais » Oui, elle avait fait beaucoup et je pensais qu’il fallait que je lui rende la pareil c’est pour ça que lorsque j’ai remarqué qu’elle avait l’air nerveuse et préoccupée, je lui ai demandé ce qui n’allait pas. Ce à quoi elle a répondu assez agressivement je trouve, je l’ai un peu mal pris et braqué, j’ai poussé un long soupire d’agacement mais aussi d’inquiétude. Je décidai de l’interroger plus en profondeur. « Je ne vois pas pourquoi tu réagis comme ça. Je demande c’est tout. Je m’inquiète pour toi rien de plus et je voulais juste être certain que tout allait bien, pas la peine de t’énerver » Dis-je en buvant une gorgée de mon soda. Décidemment, je me demandais si cette journée et nuit ensemble n’allait pas se tourner en cauchemar et qu’on n’allait pas finir par se disputer avant même qu’on ait eu le de profiter un peu l’un de l’autre et du temps qu’on avait ensemble. « Je suis désolée... Je... C'est sûrement pas le bon jour... » Avait-elle répondu. Je souris, ça me rassurait, ce n’était donc que ça ? Elle s’était levée du mauvais pied ? J’étais un peu rassuré finalement, j’avais pensé que ça serait plus grave que ça et qu’elle me cachait quelque chose d’important. Je m’approchai doucement d’elle, prenant ses mains dans les miennes « T’en fais pas va, ce n’est pas grave mais si jamais quelque chose ne va pas, te tracasse ou t’embête, dis le moi d’accord ? Je m’inquiète, c’est plus fort que moi. Je me sentirai coupable si t’avais des ennuis et que je n’ai pas su t’aider. » Délicatement j’embrassai sa joue avant de m’éloigner un peu pour allumer ma cigarette. « Ça ne te dérange toujours pas si je fume ? C’est une sale habitude » Pour être une sale habitude ça l’était et ce depuis mes seize ans. Ça m’aidait à me calmer, à relativiser et à avoir les choses sous un nouvel angle. J’avais tendance à plus fumer quand j’étais énervé ou inquiet et là j’étais visiblement un peu inquiet par rapport au comportement étrange d’Eve. J’espérais que j’allais vite pouvoir savoir ce qui n’allait pas et ce qui la mettait dans cet état de nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mar 24 Sep - 9:38

« Je ne suis pas d’accord, t’as beaucoup fait pour moi et c’est grâce à toi tout ça, je le sais » J'avais souris doucement. A quoi bon insister? Il était persuadé que j'avais beaucoup aidé à son succès alors qu'en réalité, je n'avais été qu'une sorte de petit pilier, un tremplin. Mais au fond, c'était son succès, le succès de son groupe, qui était à l'origine de tout ça. Je ne lui avais que permis d'exprimer son talent, le reste c'était lui et son groupe qui avaient tout fait. Mais il semblait sûr que j'avais fait tellement alors qu'au final, je n'avais fait que mon boulot. Certes, ça l'avait bien aidé, mais ça n'était qu'un détail. Et puis finalement, les choses commencèrent à s'envenimer doucement. Je m'étais un peu énervée suite à l'insistance de Gabriel. Je n'avais pas envie de lui parler et ça m'énervait qu'il continue à poser la question. Le fait était que ça me travaillait, c'était sûr, mais que je refusais d'en discuter avec mon petit-ami. Je sais que normalement, on est sensé tout se confier, surtout quand ça nous travaille comme ça mais... on a aussi le droit à son jardin secret, pas vrai? J'ignorais si j'avais pris la bonne décision en essayant de lui cacher ça coûte que coûte mais maintenant que j'avais commencer, je ne pouvais plus reculer aussi facilement. « Je ne vois pas pourquoi tu réagis comme ça. Je demande c’est tout. Je m’inquiète pour toi rien de plus et je voulais juste être certain que tout allait bien, pas la peine de t’énerver » Je soupirai doucement en répondant: « Et c'est gentil de ta part de t'inquiéter, mais si je te dis que tout va bien, fais moi confiance! »

Il s'approcha pour prendre mes mains dans les siennes après que je me sois excusée, prétextant que ce n'était sûrement pas le bon jour. « T’en fais pas va, ce n’est pas grave mais si jamais quelque chose ne va pas, te tracasse ou t’embête, dis le moi d’accord ? Je m’inquiète, c’est plus fort que moi. Je me sentirai coupable si t’avais des ennuis et que je n’ai pas su t’aider. » Je ne supportais pas de lui mentir. Tout ce qu'il voulait c'était m'aider, être là pour moi, m'épauler ou arranger mes problèmes. Et moi tout ce que je faisais c'était le rejeter, lui cacher des choses, lui mentir, et passer mes nerfs sur lui. Ce que je me sentais mal de faire ça... Je commençais à me dire qu'il fallait peut-être que je parte, qu'on remette ça à un autre jour. Je n'allais pas être agréable si ça continuait comme ça et peut-être qu'avant de pouvoir profiter pleinement de Gabriel, je devrais régler mes problèmes... « Ne t'en fais pas pour moi... T'as pas besoin de t'inquiéter comme ça, je suis une grande fille, d'accord..? » Puis il me demanda si ça me dérangeait qu'il fume. Je secouai la tête. Il était chez lui, il faisait ce qu'il voulait. Et la fumée ne me dérangeait absolument pas de toute façon. Je regardai un instant autour de moi. On sonna à la porte. On pouvait voir qui c'était avec les caméras. Un livreur de fleurs? « T'as commandé des fleurs? » Je regardai plus attentivement la caméra, nerveusement. Et si c'était le type d'avant? Comment j'allais bien pouvoir justifier ça cette fois?! Gabriel ne croirait plus à mon histoire de film amateur, il ne croirait plus du tout à mon histoire complètement débile qui sortait tout droit d'on ne sait quelle partie de mon cerveau! Et la nervosité commençait à revenir doucement, ne voyant pas bien son visage pour le moment...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mer 2 Oct - 18:08


There's nothing like us.


« Et c'est gentil de ta part de t'inquiéter, mais si je te dis que tout va bien, fais-moi confiance! » Je ne pus m’empêcher de pousser un soupir. Ce n’était pas une question de confiance mais j’étais inquiet c’est tout. Puis en général quand le ou la petit(e) ami(e) dit quelque chose du genre ‘ fais-moi confiance’ ce n’est pas justement parce que la personne en question à quelque chose à cacher ? Oui, je me posais des questions. Elle était anxieuse et je le ressentais un peu comme si c’était moi qui l’étais. Depuis qu’elle était arrivée elle semblait énervée  et juste après avoir visité le coin où il y avait les caméras de surveillance, à la colère j’avais cru sentir s’ajouter de la peur. Qu’est-ce  qu’elle était en train de cacher ? Elle était avec son amant, ou quoi ? Nerveux à mon tour, je me mordis la lèvre : « Ce n’est pas une question de confiance. Je m’inquiète c’est tout, d’accord je ne dirai plus rien. » Enfin plus la peine de trop en rajouter, je me tus avant de m’approcher d’elle en prenant ses mains dans miennes. Je l’embrassai tendrement juste avant qu’elle m’assure que je n’avais aucune raison de m’inquiéter pour elle. Ça avait tendance à m’énerver encore plus parce que j’étais quelqu’un de nature très protecteur et qui veut savoir les gens qu’il aime en sécurité. En ce moment, j’avais l’impression que la situation m’échappait totalement et qu’il y avait un secret autour d’Eve que je me devais de découvrir avant qu’il ne pose problème. Je me posai alors milles questions, est-ce que c’était parce qu’elle était ici dans la villa et qu’elle n’y était pas à l’aise, quelqu’un lui avait-il fait du mal, était-ce moi le problème ? Difficile de se concentrer, ma tête commence à trop se remplir rapidement, pour me détendre j’allumai une cigarette après avoir préalablement demandé l’accord à ma copine, je ne voulais pas que la fumée la dérange. Je tirai dessus une ou deux fois avant qu’on sonne à la porte. Je jetai un coup d’œil à la caméra installée dans la cuisine, un livreur. Je souris. «  Non je n’ai pas commandé de fleurs mais ça tombe bien, non ? » Dis-je en riant. J’écrasai ma cigarette dans le cendrier avant de me diriger vers la porte, mains dans les poches. Je levai mes yeux vers la petite caméra installée sur la porte même, c’était bien un livreur. J’imagine qu’il s’est trompé de maison mais j’allais tout de même lui demander s’il ne lui restait pas un bouquet que je pouvais offrir à Everleigh, pour la remercier d’être là avec moi, ou simplement parce que je l’aime et que je veux lui montrer. Je voulais agir en gentleman. J’entrai donc le code pour la porte qui s’ouvrit et que je tirai. «  Bonjour ! » M’exclamai-je joyeusement. Le type en face me sourit, il était grand, cheveux foncés, casquette. Je le trouvai quand même assez bizarre pour un livreur pas seulement parce qu’il n’était pas du tout habillé pour livrer des bouquets mais aussi parce qu’il resta silencieux  pendant bien cinq minutes. Fronçant les sourcils, j’agitai ma main devant son visage.  « Et oh. Vous êtes encore sur terre ? » Je ris doucement, il reposa son regard sur moi avant de sourire de nouveau. «  Euh…Je crois que vous vous êtes trompés, pour les fleurs. Mais je suis prêt à en acheter quand même, s’il vous en reste. Pour ma copine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mer 6 Nov - 21:05


« Ce n’est pas une question de confiance. Je m’inquiète c’est tout, d’accord je ne dirai plus rien. » Je savais que je ne gérais pas la situation de la meilleure façon possible mais je ne savais pas comment m'en sortir. Je pensais que je me débarrasserais rapidement de ce type que Gabriel m'avait vu gifler dans la rue quelques minutes auparavant, mais visiblement ce n'était pas le cas. Il semblait borné et têtu à souhait. Je ne savais plus quoi faire... Peut-être bien que je devrais en parler à Gabriel mais je me voyais mal lui dire la vérité. Je ne me voyais pas lui déballer que... Je soupirai. Il alluma une cigarette et tira dessus quand quelqu'un sonna à la porte. J'étais tellement anxieuse que j'avais sursauté un peu, lui demandant ensuite s'il avait commandé des fleurs puisque d'après la caméra, l'homme qui se tenait sur le paillasson était un livreur de fleurs. «  Non je n’ai pas commandé de fleurs mais ça tombe bien, non ? » Je n'étais pas sûre que ça tombait vraiment bien. En fait, c'était une coïncidence plutôt troublante. J'étais en train d'espérer que ça restait qu'une coïncidence mais j'avais du mal à m'en convaincre moi-même. Je souris doucement à Gabriel qui allait ouvrir. Je le suivis pour vérifier que le livreur n'était pas le type de la rue. Si ça avait été lui, je me serais interposée pour fermer la porte avant qu'il ne dise n'importe quoi à Gabriel. Mon petit-ami s'adressa au livreur en question mais celui semblait ailleurs. Il regardait un peu par-dessus l'épaule de Gabriel, en ma direction. J'étais déjà soulagée que ce soit un homme que je connaissais pas. Il reposa finalement ses yeux sur Gabriel alors que celui-ci lui disait: «  Euh…Je crois que vous vous êtes trompés, pour les fleurs. Mais je suis prêt à en acheter quand même, s’il vous en reste. Pour ma copine. » Le livreur se mit à sourire et secoua la tête. «  Je ne me suis pas trompé. On m'a chargé de livrer ce bouquet à la blonde derrière vous. Et en la voyant, je comprends pourquoi on lui offre des fleurs... » Le type fit signer le reçu à Gabriel et en donnant le bouquet au jeune homme, il lui murmura: «  Au fait, à votre place je me méfierais. Elle joue double jeu... » Il sourit en reculant. «  Bonne journée! » Et il partit. Lorsque Gabriel eut fermé la porte, je lui demandai: «  Alors...? Il s'est trompé, non? » Je n'avais rien entendu de leur conversation mais un pressentiment ne me disait rien qui vaille... J'appréhendais fortement ce qui allait suivre...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Ven 22 Nov - 21:42


There's nothing like us.

Ce qu’il se passait était plus qu’étrange voir même inquiétant. Everleigh était différente avec moi, elle semblait inquiète et préoccupée. Je n’étais pas con j’avais bien compris que quelque chose clochait et si j’avais effectivement vu une vidéo suspecte avec les caméras de surveillance, elle m’affirma que ce n’était pas ce que je croyais et je l’avais cru. Pourquoi ? Simplement parce que c’est ma petite amie, je lui fais confiance et j’espère qu’elle le sait mais malgré ça je sentais cette drôle d’atmosphère nous entourer, il se passait quelque chose, je le sentais et ça m’inquiétait. Quand on sonna à la porte, je ne m’attendais pas à ce scénario. Un homme, un livreur se présentait devant moi avec un beau bouquet de fleurs. Je n’avais cependant pas pensé à faire livrer des fleurs pour Eve. Pendant un moment, je me suis trouvé con puis j’ai pris ça à la rigolade en me disant que c’était une parfaite coïncidence et que j’étais prêt à acheter les fleurs le double du prix même si elles étaient réservées. Je le regardai attentivement, il secoua vivement la tête avant de m’affirmer qu’il n’y avait aucun erreur et que c’était bien pour Eve. Je fronçai les sourcils. « Et vous allez aussi vite comprendre pourquoi je vais vous mettre dehors. » Jaloux moi ? A peine. Puis qui donc était assez culoté pour envoyer des fleurs à une femme déjà prise et en plus à les faire livrer à l’adresse de son petit ami. Soit c’est un con, soit quelqu’un qui veut me faire comprendre quelque chose. Ce que le livreur murmura à mon oreille, n’eut pas le pouvoir de me rassurer bien au contraire. Est-ce qu’Eve avait un amant ? Non…Elle n’aurait pas fait ça. Elle m’aurait pas trompé, si ? Je me mordis nerveusement la lèvre en attrapant le bouquet. Tristesse, colère, les deux ? C’était difficile de cerner ce que je ressentais. Je laissai partir l’homme et fermai la porte avant de regarder longuement le bouquet. Des roses rouges, la passion, l’amour, le désire. C’était la signification. Bon sang… C’est quoi ce bordel. Le bouquet à la main je passai à côté d’Eve en lui tendant, le regard dans le vide. « Il n’y a pas d’erreur, elles sont pour toi. J’aurai aimé être l’auteur de cette idée de génie mais on m’a devancé » Dis-je froidement avant de retourner vers la cuisine mais bien avant d’y arriver, j’ai craqué. Il me fallait des explications claires. Je me tournai vers elle. « Tu peux m’expliquer ce bordel ? Parce que j’ai l’impression d’être le con a qui ont fait une sale blague. Le livreur m’a dit que tu jouais double jeu. Je peux savoir de quoi il parle. Parce qu’autant être clair, si tu me trompe dis-le directement comme ça on évite ces moments où je vais me demander ce que tu fais, avec qui tu es, si je suis assez bien pour toi et tout ce genre de conneries. J’ai besoin d’explications parce que là, je suis totalement perdu et j’ai juste envie d’exploser et d’allumer une autre cigarette. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mar 18 Fév - 21:08


« Et vous allez aussi vite comprendre pourquoi je vais vous mettre dehors. » J'avais vaguement entendu ça. Bon d'accord, Gabriel était un peu jaloux visiblement. Mais ce n'était pas un problème. Je trouvais même ça plutôt mignon. Au moins, il tenait à moi et je trouvais ça chou finalement. Mais je n'étais pas rassurée puisque le livreur avait murmuré quelque chose à l'oreille de Gabriel. Que lui avait-il dit? Des mensonges? La vérité sur... le type de la rue que mon petit-ami avait eu l'occasion de voir un peu plus tôt sur les caméras de surveillance? Non, s'il vous plait, pas ça. J'avais déjà assez gâché notre moment à Gabriel et moi, ce n'était pas trop le moment pour lui dire quoi que ce soit du genre. Il me tendit le bouquet de fleurs en me disant froidement « Il n’y a pas d’erreur, elles sont pour toi. J’aurai aimé être l’auteur de cette idée de génie mais on m’a devancé » Je pris les fleurs en ne sachant pas trop quoi répondre. Est-ce-que c'était à cause de ça qu'il faisait la tête? Parce que quelqu'un d'autre m'avait offert des fleurs avant lui? Je n'eus pas réellement le temps de répondre qu'il se retourna vers moi, visiblement assez en colère. « Tu peux m’expliquer ce bordel ? Parce que j’ai l’impression d’être le con a qui ont fait une sale blague. Le livreur m’a dit que tu jouais double jeu. Je peux savoir de quoi il parle. Parce qu’autant être clair, si tu me trompe dis-le directement comme ça on évite ces moments où je vais me demander ce que tu fais, avec qui tu es, si je suis assez bien pour toi et tout ce genre de conneries. J’ai besoin d’explications parce que là, je suis totalement perdu et j’ai juste envie d’exploser et d’allumer une autre cigarette. » Oh... Là, c'était plus clair sur le pourquoi il était soudainement si froid. « Je... » Je soupirai doucement. « Comment est-ce-que tu peux penser que je te trompe?... Parce qu'un livreur de fleurs débarque avec un bouquet pour moi et te parle d'un soi-disant double jeu que je jouerais, tu te permets de douter?! » Bon d'accord... oui, je détournais tout ça contre lui. Et alors...? Ok... Ce n'était vraiment pas cool de ma part. Je retournais mes propres conneries contre lui et je le faisais passer pour le con qui m'accusait de le tromper alors que je lui avais donné pas mal de raison de le croire en l'espace d'à peine une heure ou deux... Je posai mon regard sur lui. « Je suis désolée Gabriel... Je voulais pas.. m'énerver contre toi. Écoutes... Je ne te trompe pas, d'accord? Je pourrais jamais faire ça. » Je posai les fleurs sur un meuble puis je m'approchai de lui pour prendre son visage entre mes mains: « Je ne te tromperais jamais... Je t'aime bien trop pour ça. Alors ne te poses jamais toutes ces questions parce que tu n'auras jamais à douter de moi... » En tout cas, jamais sur ce point là. Il était sûrement temps que je lui fournisse des explications. « Je t'ai mentis tout à l'heure... Ce type dans la rue... C'était pas pour un film ou je sais pas quoi. C'était une vraie gifle... »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Lun 24 Mar - 19:48


Je préférais savoir si jamais notre relation allait trop vite, si elle n’était pas vraiment dans l’optique de quelque chose de sérieux et qu’elle s’amusait avec un autre que moi. J’avais besoin de savoir ce que signifiaient ces rumeurs de double jeu. C’était plus fort que moi, en plus d’être curieux j’étais concerné par Everleigh parce que je l’aime et que je ne supporterai pas de la perdre bon... peut-être ne devrai-je pas tenir en compte des propos d’un livreur inconnu mais il semblait étrangement savoir de quoi il parlait et surtout ces fleurs ce n’était pas un hasard. Elles étaient là pour ma petite amie et je n’étais pas l’auteur de cette petite attention. Je me demandais si quelqu’un essayait de me prévenir d’un éventuel danger. Mais la vérité, c’était que j’étais déjà bien trop attaché, trop amoureux pour simplement ignorer. J’ai décidé de lui faire comprendre mon mécontentement et de lui demander directement ce qu’il se passe. La première partie de sa réponse ne me plut cependant pas, est-ce que j’étais trop jaloux ? Peut-être pour elle je n’avais aucune raison de l’être mais pour moi ce n’était rien d’autre qu’une preuve d’amour. C’est ma femme, c’est idiot mais il est hors de question qu’un autre homme pense l’approcher. « C’est ma faute alors ? Moi je n’ai pas demandé à ce qu’un gars vienne me dire que tu es fausse avec moi ! » Je soupirai doucement avant de reprendre « Je ne doute pas. Je préfère demander… Et ouais, ça me fait chier. Je suis jaloux. Tu trouves peut-être ça con mais je n’ai pas envie de te partager »

Une énième clope allumée, il fallait vraiment que j’arrête cette saloperie mais je n’y pouvais rien. J’étais vraiment nerveux, en ce moment Everleigh était un véritable rayon de soleil dans ma vie et je n’avais pas besoin de nuages pour assombrir un paysage enfin éclairé. Un amour simple, passionné et tendre me suffisait.  « Je suis désolée Gabriel... Je voulais pas.. m'énerver contre toi. Écoutes... Je ne te trompe pas, d'accord? Je pourrais jamais faire ça. » Je plongeai mon regard dans le sien, il ne m’en avait pas fallu plus pour savoir qu’elle était sincère. C’était devenu un jeu d’enfant de comprendre les femmes après toutes ces années de travail en tant que gigolo. J’arrivais à déceler les expressions faciales, les émotions. Pour la sincérité c’est facile, tout est dans la voix et le regard. Tendrement, je l’embrassai en posant mes mains sur sa taille. « Je te crois » dis-je en me détachant doucement de ma petite amie. « Je sais que tu me mentais… C’était un peu grillé quand même mais maintenant j’aimerai comprendre pourquoi et que tu m’expliques qui est ce type et pourquoi tu l’as giflé. C’est un ex un peu psychopathe ou ... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mar 25 Mar - 15:46


« C’est ma faute alors ? Moi je n’ai pas demandé à ce qu’un gars vienne me dire que tu es fausse avec moi ! » Je soupirai doucement. Bien sûr qu'il n'avait rien demandé et bien sûr que non, ce n'était absolument pas sa faute. Ce n'était que de la mienne mais sur le coup, j'avais tout retourné contre lui alors qu'il n'y était absolument pour rien dans cette histoire! C'était débile et peut-être même un peu immature mais c'était venu comme ça... « Je ne doute pas. Je préfère demander… Et ouais, ça me fait chier. Je suis jaloux. Tu trouves peut-être ça con mais je n’ai pas envie de te partager » Je ne pus m'empêcher de sourire. Il était tellement... Il était parfait. Gabriel était le seul soutien que j'avais vraiment eu. C'était la seule personne que j'aimais, qui ne m'avait jamais mentis. Entre mes anciens amis qui me cachaient des choses, mes parents qui me mentaient... Je passais mon temps avec Gabriel, à travailler, ou seule. Je fréquentais quelques personnes bien sûr, je n'étais pas isolée! Je sortais, je faisais la fête parfois. Mais à l'heure actuelle, la seule personne qui comptait réellement pour moi, c'était Gabriel. Il était toujours là pour moi. Alors pourquoi prendrais-je le risque de le perdre en le trompant? Surtout en sachant que mon ex petit-ami m'avait trompée, ce dont je ne me souvenais pas mais tout de même. « En fait... Je trouve pas ça con du tout... Je trouve ça... Je trouve ça adorable. Je veux que tu saches que... T'es le seul qui compte pour moi et je ne suis qu'à toi. » Je posai mes mains sur son torse en le regardant. Mes yeux lui disaient à quel point j'étais dingue de lui. « Et je crois que j'aurais réagis comme toi au final... Puis... Je suis jalouse aussi et je t'assure que la première femme qui s'approche trop près de toi n'aura plus de cheveux. » Je ris doucement.

Il s'approcha et m'embrassa tendrement. J'y répondis avec la même tendresse. Il me croyait et c'était tout ce qui comptait. Il s'éloigna. « Je sais que tu me mentais… C’était un peu grillé quand même mais maintenant j’aimerai comprendre pourquoi et que tu m’expliques qui est ce type et pourquoi tu l’as giflé. C’est un ex un peu psychopathe ou ... ? » Je soupirai doucement. « Je... Je t'ai mentis parce que je suis... Je ne suis qu'une trouillarde. J'ai peur que si tu sais certaines choses, tu changes d'opinion sur moi... J'ai pas envie que mon passé vienne semer le doute, j'ai pas envie de te décevoir... » Je baissai les yeux. J'avais peur qu'il me juge, que mon passé soit une entrave et qu'il ne m'aime plus autant parce que j'aurais fait telle ou telle chose dans le passé... « Ce type... Il arrête pas de dire que... Excuses moi pour la vulgarité... Je ne fais que citer... Que j'étais qu'une... » Non, je pouvais pas lui dire ça comme le type le faisait... C'était trop dégradant... « Il arrête pas de dire que je me droguais et que je couchais à droite à gauche, que j'avais tout le temps un partenaire différent... » Je me détournai. Je ne savais même pas si j'étais vraiment la garce et la droguée que ce type prétendait que j'étais. « Il dit que quand j'avais pas les moyens financiers pour de l'argent, je le payais en nature et que ça lui convenait très bien... » Je n'osais pas le regarder. Et si j'avais vraiment été ce genre de fille?! Gabriel allait me jeter dehors? M'aimer moins? Son regard allait changer?! J'avais peur de le perdre et c'était pour ça que j'avais voulu lui cacher. Surtout que je ne savais pas si c'était la vérité ou non...

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mer 2 Avr - 19:37

Oui j’étais fou de jalousie, je l’aimais. En fait, je n’avais jamais autant aimé avant Eve. J’ai toujours eu un blocage avec ça mais elle… Je l’aime plus que tout, elle m’inspirait, elle me fascinait par sa beauté et elle avait la plus merveille des personnalités. Tout ça, je l’avais mis en chanson, plusieurs fois. A chaque fois que je chantais l’amour c’était pour elle. C’est tellement facile d’écrire et composer quand on est vraiment amoureux, d’ailleurs c’est pour ça que la gloire me souriait. En ce moment, j’étais plus célèbre que je ne l’avais jamais été et ça encore c’était grâce à elle, car elle m’avait donné à moi et au groupe une chance extraordinaire. Depuis, nous étions inséparable malgré les appréhensions habituelles, la peur d’aller trop vite. Elle était finalement là, chez moi et j’apprenais par le billet d’un autre qu’elle n’était pas tout à fait sincère avec moi. Ça m’avait blessé mais comme d’habitude, la voir sourire m’avait presque tout fait oublié même ma jalousie maladive. « C’est pas drôle… » Dis-je en soupirant. « En fait... Je trouve pas ça con du tout... Je trouve ça... Je trouve ça adorable. Je veux que tu saches que... T'es le seul qui compte pour moi et je ne suis qu'à toi. » Ce fut à mon tour de sourire, j’étais rassuré. Je sentais qu’elle ne me mentait pas et entendre ces mots-là de la part de cette femme qui me fait tourner la tête, c’était un vrai bonheur. « Et je crois que j'aurais réagis comme toi au final... Puis... Je suis jalouse aussi et je t'assure que la première femme qui s'approche trop près de toi n'aura plus de cheveux. » Je me mis à rire et posai doucement ma bouche dans son cou, embrassant plusieurs fois sa peau. « J’adore les chauves en plus. Non sérieusement, t’as rien à craindre. Tu es ma muse. » Je l’embrassai doucement.

Avec tout ça, je n’avais au final toujours pas compris en quoi elle m’avait menti et je demandai des explications que j’eue assez rapidement contrairement à ce que je pensais. Je l’écoutai attentivement avant de m’appuyer contre le meuble en la regardant. « Le passé, c’est le passé Eve. On ne peut pas le changer, l’ignorer ou l’éviter. Il faut l’assumer et vivre avec. L’avis des autres on s’en fou au final et ce qu’on peut me dire ne changera pas l’idée que j’ai de toi. Il faut que tu comprennes que…quand j’aime c’est pour de bon et tu m’aurais même dis qu’avant tu étais un homme et bah j’aurai dit d’accord. On a tous fait des erreurs un jour… C’est comme ça, l’être humain est imparfait mais rien ne pourra détruire mes sentiments pour toi peu importe ce que tu faisais ou qui tu étais avant de perdre la mémoire. Puis entre nous, je suis mal placé pour juger. Je me suis prostitué aussi et j’ai arrêté pour toi et j’ai fait pas mal de bêtise avec l’alcool et la drogue…» Bon je n’avais pas vraiment envie de parler de la dernière partie, donc je le dis extrêmement rapidement avant de passer à autre chose. « Quoi qu’il en soit, je t’aime. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Jeu 3 Avr - 22:09


« C’est pas drôle… » Non, ce n'était pas drôle. J'étais sincère avec lui. Je l'aimais et je trouvais son comportement adorable malgré tout. Il tenait à moi puisqu'il était jaloux et c'était tout ce que je retenais. Il pourrait me faire la plus grosse crise de jalousie que je ne lui en tiendrait pas rigueur parce que ça voudrait juste dire qu'il avait peur que je trouve mieux ailleurs. Mais autant dire que ça, c'était pas demain la veille que ça arriverait. J'aimais Gabriel et pour moi, c'était lui et pas un autre. Je ne pensais pas trouver mieux ailleurs. Je n'avais même pas envie de savoir comment c'était ailleurs. Parce que j'avais tout ce dont je pouvais rêver ici, auprès de Gabriel. Je réussis même à le faire rire et il déposa quelques baisers dans mon cou, ce qui me fit sourire. Puis il dit doucement: « J’adore les chauves en plus. Non sérieusement, t’as rien à craindre. Tu es ma muse. » Je ris doucement. Il savait trouver les mots. « Redis-moi ça... », murmurai-je. J'avais bien envie de le réentendre me dire que j'étais sa muse. C'était le truc le plus romantique qu'on ne m'est jamais dit. D'aussi loin que je me souvenais bien sûr... ça limitait un peu l'impact puisque le temps était court mais... Quand même! Je trouvais ça romantique à souhait. Etre considérée comme une muse... Quoi de plus beau?

Bien que ça m'en coûtait beaucoup, je lui fis les quelques aveux pour mettre un terme à sa jalousie qui n'avait présentement pas lieu d'être. « Le passé, c’est le passé Eve. On ne peut pas le changer, l’ignorer ou l’éviter. Il faut l’assumer et vivre avec. L’avis des autres on s’en fou au final et ce qu’on peut me dire ne changera pas l’idée que j’ai de toi. Il faut que tu comprennes que…quand j’aime c’est pour de bon et tu m’aurais même dis qu’avant tu étais un homme et bah j’aurai dit d’accord. On a tous fait des erreurs un jour… C’est comme ça, l’être humain est imparfait mais rien ne pourra détruire mes sentiments pour toi peu importe ce que tu faisais ou qui tu étais avant de perdre la mémoire. Puis entre nous, je suis mal placé pour juger. Je me suis prostitué aussi et j’ai arrêté pour toi et j’ai fait pas mal de bêtise avec l’alcool et la drogue… » Je souris doucement en le regardant. Je savais qu'il était sincère. Je le sentais au plus profond de moi-même. « Quoi qu’il en soit, je t’aime. » Je m'approchai de lui et l'embrassai amoureusement. « Merci Gabriel... Et... Peu importe ce que toi t'as fait, ça changera jamais rien à ce que je ressens pour toi. T'es la première personne qui m'a fait ressentir quelque chose d'aussi fort depuis mon réveil... C'est sans doute pas pour rien... » Je souris doucement, ma main posée sur sa nuque. « Je t'aime... » Je crois que j'avais besoin de lui. Je crois aussi que s'il venait à me faire du mal, je n'étais pas sûre de le supporter. Je tenais bien trop à lui.

Une idée un peu folle me traversa l'esprit. « Ces derniers temps, beaucoup pensent que je suis trop... sérieuse, trop en quête de qui j'étais, sans grain de folie... Et hum... Je sais que c'est rapide mais... Tu n'aimes pas cette maison, on travaille tout les deux alors... Emménages avec moi. » C'était sortis tout seul. Je mis alors ma main de libre sur ma bouche. Oups. Enfin, il était pas obligé de venir dans mon appartement, on pouvait très bien en choisir un tout les deux, qui nous plairait... Enfin... C'était vraiment précipité... « Hum... Je suis désolée, c'est un peu... C'est vachement rapide, je comprendrais que tu sois pas prêt et je t'en voudrais pas du tout! » Voila que je parlais très vite. J'enlevai ma main de sa nuque pour reculer. Je me sentais maintenant super gênée de lui avoir fait cette proposition, c'était vraiment pas comme ça que je voyais l'évolution de notre relation. C'était perturbant. « Oublies, on... On devrait aller... J'en sais rien, nous réconcilier dans ta chambre? » Je ris nerveusement. Quelle idiote. Je m'enfonçais! « Je suis désolée... Je m'enfonce... » Je souris doucement. Je ne savais plus où me mettre et Gabriel avait à présent largement de quoi se moquer de moi. Je rougis également légèrement, fuyant un peu son regard.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Lun 14 Avr - 19:06


Je ne savais pas comment j’aurai réagi si Eve jouait vraiment avec moi et qu’elle avait quelqu’un d’autre. Sans doute aurai-je été en colère mais pire que ça, j’aurai été dévasté. Depuis qu’elle était entrée dans ma vie je n’imaginais plus vivre sans elle, elle était devenue le centre de mon univers bien au-dessus de ma passion et de moi-même. Eve était en quelque sorte ma passion parce qu’elle représentait le pourquoi j’aimais la musique, ce que j’avais toujours préféré ce sont les chansons d’amour, celles qui vous touche, qui vous bouleverse, celles pour lesquelles on pleure en pleine nuit. Eve était mon inspiration, ma muse comme je venais de lui dire et je l’assumais pleinement. Je lui dirai autant de fois qu’elle le voudra. «  Tu es ma muse, Eve. » Répétai-je en souriant avant qu’on puisse discuter plus sérieusement de ce  qu’elle me cachait. En l’écoutant, je compris plusieurs choses. La première c’était que la Eve d’avant ne semblait n’avoir rien en commun avec l’Eve de maintenant et la seconde c’est qu’ Everleigh semble avoir peur de ce qu’elle pourrait découvrir sur elle-même avec le temps. Je décidai donc de la rassurer en lui expliquant que peu importe qui elle était, ce qu’elle a fait, tout ça appartient au passé et que pour avancer il fallait tourner la page. Je lui assurai que mes sentiments n’allaient pas changer et que j’acceptais d’apprendre au fur et à mesure des choses – même celles qui me semblent les plus étranges – à propos d’elle et de son ancienne vie. Elle semblait heureusement d’entendre ça et comme par automatisme, son sourire me fit sourire également.

Lorsqu’elle m’embrassa, je passais mes mains doucement sous ses fesses pour la soulever du sol et la porter contre moi, prolongeant longuement et amoureusement notre baiser. Elle me rendait tellement heureux, je n’arrivais toujours pas à croire que notre histoire est réelle tant elle est parfait. « Merci Gabriel... Et... Peu importe ce que toi t'as fait, ça changera jamais rien à ce que je ressens pour toi. T'es la première personne qui m'a fait ressentir quelque chose d'aussi fort depuis mon réveil... C'est sans doute pas pour rien...Je t’aime… » Je lui souris tendrement avant de reposer mes lèvres contre les siennes dans un autre baiser, plus tendre encore que le précédent. «  Merci ma princesse, je t’aime moi aussi. » Doucement je la posai au sol et c’est pile à ce moment qu’elle me proposa une chose que je n’aurai jamais imaginé ou en tout cas pas pour le moment. Dans un premier temps, je suis resté sans voix et je l’ai juste écouté parler le temps de réaliser ce qu’elle était en train de me demander puis lorsque j’avais compris qu’elle était gênée et même son allusion à une réconciliation sur l’oreiller, je me mis à rire avant de prendre sa main et de l’attirer contre moi. « Est-ce que mon matos de musicien est accepté aussi chez toi ? » demandai-je en riant, « parce que j’ai pas mal de guitares. » Oui, c’était un oui, je voulais emménagé avec elle. J’y avais déjà pensé plusieurs fois mais j’étais persuadé qu’elle allait me dire non parce que c’était trop tard mais apparemment tous les deux avions la même opinion. C’était le moment, nous étions prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Everleigh A. Wilson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Gabriel
⊱ où es-tu ? : Niagara Falls
⊱ humeur : En quête
⊱ célébrité : Claire Holt
⊱ messages : 1018
⊱ inscrit le : 23/08/2011

MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   Mar 22 Avr - 15:59


« Tu es ma muse, Eve. », me répéta t-il lorsque je lui demandai de le faire. C'était la chose la plus belle qu'on pouvait dire à une femme, surtout quand c'était sincère, comme c'était le cas de la part de Gabriel. Je le savais. Je savais qu'il était franc et que s'il disait que j'étais sa muse, c'était la vérité. Et c'était l'une des choses les plus romantiques qu'il ne m'avait jamais dite. J'étais tellement bien avec Gabriel que jamais je ne pourrais lui faire du mal intentionnellement. Je l'embrassai et il me souleva, ses mains sur mes fesses, pour me porter contre lui et prolonger le baiser. Je souris contre ses lèvres. Ce que j'étais bien comme ça, avec lui... C'était tout ce qui m'importait. Je lui expliquai, tant bien que mal, ce que je ressentais pour lui. « Merci ma princesse, je t’aime moi aussi. » Je lui souris et il me reposa au sol. Je m'étais enfoncée après lui avoir proposé qu'on habite ensemble. C'était si soudain et j'avais paniquée par la suite. Je ne savais vraiment pas ce qu'il m'avait pris! Je crois que j'avais carrément péter une durite. C'était presque pas croyable. Moi qui d'habitude était plus posée et réfléchie, je venais de lui faire cette proposition des plus surprenantes. Il prit ma main et m'attira contre lui. « Est-ce que mon matos de musicien est accepté aussi chez toi ? » Je le regardai. C'était un oui? « parce que j’ai pas mal de guitares. » Mes yeux s'illuminèrent, tout bonnement. Je l'embrassai tendrement. « Chez nous... Et oui, c'est accepté... On peut même choisir un autre appartement si tu veux... » Je souris et l'embrassai à nouveau, amoureusement. J'étais heureuse. « Que penserais-tu si on allait quand même se réconcilier dans ta chambre..? » Je me mordillai la lèvre en le regardant. J'étais aux anges. Je pris sa main et l'entraînai dans sa chambre. Je savais où elle était maintenant... Je le fis tomber sur le lit pour monter sur lui doucement et l'embrassai. Tout ça m'avait donner des envies particulières. Je décalai mes baisers vers son cou et entre deux baisers, je murmurai: « Personne risque de venir..? » Je souriais et continuai de déposer des baisers dans son cou pour lui faire comprendre ce dont j'avais envie, même si j'imaginais bien qu'il avait déjà compris depuis longtemps.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

TITRE EN COURS +
« CITATION A VENIR » - auteur unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve   

Revenir en haut Aller en bas
 

there's nothing like us ⊱ Gabriel & Eve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: I'm going home where I belong :: Habitations :: Villa Fields-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top