AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hangover. Fuck. [Charlie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Hangover. Fuck. [Charlie ♥]   Dim 8 Sep - 17:57

C'était difficile d'avoir envie, pour la première fois depuis longtemps, de s'ouvrir à quelqu'un mais de ne pas réellement pouvoir. J'étais là, avec Paxton, et j'avais envie de lui déballer toute la vérité sur ce qu'il m'était arrivé. Mais pour une question de sécurité, je ne pouvais pas le faire. Pas comme ça, pas maintenant. Et je ne voulais pas non plus le brusquer. Je ne voulais pas qu'il se sente pris au piège. Je voulais lui donner la possibilité de se confier à moi à son rythme alors que si je lui disais tout d'un coup, il se sentirait peut-être obligé d'à son tour tout me dévoiler d'une traite. Et je refusais de lui mettre la pression. Je n'étais pas forcément du genre très patiente mais si je devais me montrer calme et patiente, je le feras. Je n'avais guère envie de perdre le jeune homme et tant pis si je devais faire preuve de quelques "sacrifices" pour le garder près de moi, pour être aussi proche de lui que je ne l'avais encore jamais été auparavant. Mais j'avais malgré tout besoin d'un petit coup de pouce, d'une petite aide qui ferait en sorte de me confirmer que ce que je faisais était la bonne chose, que j'avais raison de continuer à m'accrocher à Paxton...

Je m'étais approchée et collée à lui. Par chance, il ne m'avait pas repoussée. Je l'informai de mes peurs. J'ignorais dans quoi je m'embarquais mais j'avais la certitude qu'il fallait que j'aille au bout. Il se tourna vers moi et mon coeur s'emballa. Qu'allait-il dire ou faire? Est-ce-qu'il allait me jeter maintenant? Son regard... J'angoissais malgré que son regard ne montrait pas du tout qu'il allait faire quelque chose du genre. Une de ses mains vint rejoindre les miennes qui étaient posées sur lui et je ne pus réprimer un frisson. Non, nous avions franchis une étape à présent. Ce n'était plus la même chose. Quelque chose avait changé entre nous et ça n'était pas pour me déplaire. Il détourna son regard mais je ne bougeai pas. Je me sentais bien contre lui. C'était peut-être un détail pour vous mais pour moi, ça voulait dire beaucoup. Et j'étais encore loin de me douter des surprises que j'allais avoir.

Il reposa donc ses yeux sur le sol, ou ses pieds peut-être. Et je sentis alors différentes choses se passer dans son corps. Il se contracta par exemple. A quoi pensait-il? J'étais curieuse de savoir s'il pensait à son passé, ou autre. Je me posais des questions mais je n'osais pas lui demander. Et si j'allais trop loin, et si je le brusquais en lui disant ça? Non, je ne pouvais pas. Je devais prendre mon mal en patience et attendre qu'il se décide à parler. Ne pas briser le silence qui s'était installé. Les quelques instants qui s'écoulèrent furent très longs et pénibles. Trop à mon goût. Mais je me contenais pour ne pas tout foutre en l'air. Le moindre mot prononcé au mauvais moment pouvait tout gâcher, pouvait réduire à néant tout ce que nous venions de franchir, tout les efforts fournis pour avancer un tant soit peu. « J'ai peur de faire confiance aux gens, mais ... Je veux t'accorder ma confiance. » Je souris doucement. Entendre ça me faisait du bien. J'avais raison alors? On dirait bien que oui. « Cependant ... J'ignore comment le prouver. Comment te faire comprendre. » Je déposai un baiser doux sur sa joue avant de murmurer doucement à son oreille: « Prends ton temps... et... suis ton coeur... » Je n'étais même pas sûre de comprendre moi-même ce que je racontais.

« J'ai peur de ta réaction, quand tu sauras. » Lorsque je saurais? Mais lorsque je saurais quoi? Je ne comprenais rien. J'étais un peu perdue avec toutes ses énigmes et si je m'écoutais, je l'incendierais de questions. Mais non, je me retenais autant que possible. Il fallait que je reste calme et posée, que j'attende. Et lorsque je vis son regard blessé se tourner vers moi, mon envie de tout savoir disparu. Je n'avais plus qu'une envie: le prendre dans mes bras et le garder contre moi pour ne plus le lâcher. Je ne l'avais jamais vu comme ça et pour être franche, je n'aimais pas. J'avais besoin de le rassurer, de le faire aller mieux... Toujours en murmurant, je lui dis doucement: « Tu peux tout me dire Paxton... Mais prends ton temps, d'accord...? Je... Je veux pas te forcer à tout me dire d'un coup si t'es pas prêt... » Je bougeai alors de derrière lui pour me mettre assise à ses côtés et je posai ma tête contre son épaule. J'espérais secrètement qu'il me prendrait contre lui mais je n'en dis rien. « J'ai déjà perdu trop de gens et j'ai pas envie de te perdre toi aussi... » Devais-je ajouter quelque chose? Ou le laisser gérer la suite? Peut-être qu'il voudrait d'abord que je lui parle pour qu'il puisse voir qu'il pouvait me faire confiance. Mais lui dire pour mon passé? Peut-être était-ce mieux, après tout, qu'il le sache... Patience Charlie. S'il a envie de savoir, il te demandera déjà. Et s'il a envie de se confier à toi, il te le dira aussi. Laisse le respirer avec tout ce que tu lui as déjà dit, il lui faut peut-être un peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Hangover. Fuck. [Charlie ♥]   Dim 6 Oct - 9:59

    Elle réagissait bien, pour l'instant, mais ignorait encore le nœud du problème, qui ne cessait de faire angoisser Paxton. Il n'imaginait que trop bien le regard qu'elle pourrait alors lui lancer, apprenant ce qu'il était réellement, découvrant sous cette apparence humaine un monstre froid qui ne regrettait pas l’entièreté de ses méfaits.

    « Prends ton temps... et... suis ton coeur... » Une phrase qu'il analysa, chercha vainement à comprendre, ne voyant dans cette suite de mot qu'une nouvelle interrogation. Suivre son coeur, c'était être apte à le comprendre et accepter ce qu'il disait. Or, pour ce faire, le jeune homme avait encore beaucoup de travail sur lui-même à faire. Il n'était pas encore prêt à accepter tout ce qu'il ressentait, même si certaines choses étaient devenues évidentes à ses yeux depuis qu'il avait faillit perdre Charlie.

    « Tu peux tout me dire Paxton... Mais prends ton temps, d'accord...? Je... Je veux pas te forcer à tout me dire d'un coup si t'es pas prêt... » Il ressentit un doute à cette affirmation, qu'il tenta de masquer en évitant d'observer la jeune femme. Serait-elle vraiment prête à entendre qu'il maîtrisait les armes à merveille et qu'il ne craignait pas de tuer ? Apprécierait-elle vraiment d'apprendre qu'il connaissait la torture ? Il n'y croyait pas, voyant Charlie comme une personne qu'il devait protéger de ses ténèbres, comme quelqu'un d'un peu fragile sous une carapace de Force. Et plus encore, il n'avait pas envie de mettre de mots sur ce passé qu'il regrettait en majorité, ayant l'impression que cela le rendrait plus présent, amplifiant ses cauchemars, le pourchassant toujours avec plus de violence. Il avait trop peur pour cela.

    La jeune fille se colla contre lui et instinctivement, Paxton passa son bras autour de ses épaules. Il n'avait pas réellement réalisé ce qu'il venait de faire, n'ayant pas prit la peine de réfléchir, laissant son corps agir seul. Inutile de réfléchir dans ces cas-là, après tout. « J'ai déjà perdu trop de gens et j'ai pas envie de te perdre toi aussi... » Ils étaient donc, au final, deux êtres blessés et peut-être que la raison de leur relation se trouvait là. Des blessures similaires, des peurs qui se rejoignaient certainement. Une relation d'êtres brisés par un passé qu'ils n'avaient pas voulus, qui aspiraient à un lendemain meilleur.

    Paxton bougea, de façon à pouvoir coller son front sur la tête de son amie, se régalant de son odeur et du contact de ses cheveux sur sa peau. Il n'avait plus envie de parler, terroriser à l'idée de ce que ses mots pourraient faire. Il n'avait pas assez confiance en lui, pas encore assez en Charlie, pour se dévoiler entièrement. Il avait pourtant envie de le faire, de se débarrasser de ce poids, de ne plus avoir peur de la perdre lorsqu'elle apprendrait tout. Il désirait être fixé, là, maintenant, mais n'osait pas agir, le leitmotiv "je suis un monstre" tournant sans cesse dans sa tête. A tel point, qu'au bout d'un moment, cette même phrase lui échappa.

    « Je suis un monstre. »

    Quel autre mot pour qualifier un être comme lui, narguant la mort et flirtant avec la folie ? Il n'était pas sain d'esprit et même si son fond n'était pas foncièrement méchant, il avait déjà agit par cruauté et se savait capable du pire. Il ne méritait pas Charlie et avec amertume, il remarqua des sentiments dignes d'un adolescent : le manque de confiance en soi. Il n'était pas assez bien et loin d'être prêt à parler... Pourtant, il faudrait qu'il se jette bien vite à l'eau.

    [comme toujours, faut le temps que je me remette dans le bain ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Hangover. Fuck. [Charlie ♥]   Dim 6 Oct - 12:12


Je pensais qu'en parlant à Paxton, en essayant de le faire parler, en essayant de comprendre, ça simplifierait les choses. Mais plus les minutes passaient et plus j'avais l'impression que j'avais fait une erreur. J'avais tellement envie de savoir de quoi il m'avait parlé la veille, j'avais tellement envie de savoir ce qui le tracassait, j'avais tellement envie de le comprendre... que je n'avais même pas eu l'intelligence d'attendre, d'y aller plus en douceur. Est-ce-que j'avais mal géré la situation? J'avais la sensation que tout s'enchaînait et que finalement, je n'avais plus le contrôle de rien et ça m'angoissait. J'avais voulu gérer ça, j'avais voulu savoir, et maintenant, tout ça s'évaporait. Je réalisais que Paxton était un homme brisé et qu'il avait un lourd passé. Ne devais-je pas plutôt le laisser tranquille avec ça, profiter du présent à ses côtés...? En réfléchissant à ça, je me souvins du pourquoi j'avais besoin de réponses. Jusqu'à hier soir, il n'y avait rien de plus entre nous que du sexe finalement. Un jeu. Un jeu dangereux et nous nous étions brûlés à trop jouer. Pour passer à l'étape supérieure, maintenant que la partie était terminée, il fallait qu'on se parle, qu'on apprenne des choses sur l'autre. Je ne voulais pas prendre le risque d'apprendre des choses de la vie de Paxton de quelqu'un d'autre et être tellement fâchée par ses éventuels mensonges que je ne lui laisserais sans doute même pas l'occasion de s'expliquer. Je ne voulais pas apprendre ça comme j'avais appris que mon frère avait des problèmes d'argent, qu'il avait des problèmes avec un gang, en me faisant kidnappée alors que je ne prenais que l'air dans une ruelle d'un bar... J'avais bien trop besoin de lui pour prendre le risque que quelqu'un foute tout en l'air en me disant des choses qu'il ne m'aurait pas dites. J'avais besoin de savoir, tout comme lui devait connaître mon passé pour avancer. Nous devions tout les deux connaitre l'autre si nous voulions franchir une nouvelle étape. Mais il ne fallait pas non plus y aller trop vite...

Paxton était le premier homme avec lequel je me sentais tellement bien. J'avais pris plaisir à jouer avec lui, puis je m'étais surprise à réellement l'apprécier. Notre relation n'était pas parfaite, bien loin de là, mais j'avais le sentiment qu'elle valait au moins la peine d'être vécue. C'était le premier à qui j'avais envie de tout confier sur mon passé, sur mes peurs, même si c'était difficile. C'était le premier auquel je m'accrochais tant. Alors lorsque j'entendis « Je suis un monstre. », je dois vous avouer que je ne le croyais pas. D'accord, il s'était montré un peu violent, parfois ses humeurs changeaient mais était-ce une raison pour le qualifier de monstre? Je ne crois pas. J'étais bien loin de la vérité, au fond. Je ne le connaissais pas après tout... Je l'avais laissé s'installer contre moi, sans rien dire, le laissant prendre la parole le premier. Mais que devais-je dire? Pouvais-je vraiment parler en connaissance de cause? Tant pis, tant qu'on y était... « Ne dis pas ça... Je suis sûre que ce n'est pas vrai. » Je me détachai un peu de lui pour le regarder. Étaient-ce nos deux passés douloureux qui nous avaient réunis, mis sur la même route?

Depuis toujours, je nourrissais le secret espoir de vivre un jour un amour digne de celui de mes parents biologiques. Ils étaient tout les deux décédés mais je savais qu'ils s'étaient aimés comme jamais. C'était peut-être un peu naïf mais c'était vrai. Et si je me battais comme ça pour que ma relation avec Paxton puisse fonctionner, c'était aussi parce que c'était peut-être lui, le bon. Ce n'était pas parce qu'une relation s'avérait difficile, longue, qu'elle ne pouvait pas s'avérer être belle et intense. Bien sûr, c'était quelque chose que je ne lui dirais pas. Je ne voulais simplement pas avoir à regretter. Regretter d'avoir peut-être laisser passer ma chance. Je tenais à Paxton alors il n'était pas question que je le laisse tomber. Je le regardais dans les yeux, son visage entre mes mains. Un instant. Puis je déposai mes lèvres sur les siennes pour l'embrasser tendrement. Un baiser doux. Bien loin de notre jeu. Il était temps de faire preuve de sincérité. Je me détachai pour le regarder et lui dire calmement: « Je te demande de me parler de toi alors... il faut que je le fasse aussi de mon côté... » Bien entendu, vous vous doutez bien que je n'allais pas tout lui dévoiler d'un coup. Fallait pas exagérer non plus. J'essayais simplement de lui montrer qu'il pouvait avoir confiance en moi, et que moi, j'avais déjà confiance en lui. Je voulais qu'il comprenne que je croyais en lui, en lui, et que j'étais pas là juste pour continuer un jeu malsain. « J'ai dû changer de nom... Plusieurs fois... Mais à ma naissance on m'a appelée... Hannah Célestine Hepburn... » C'était mon tout premier prénom. Puis plus tard il y avait eu Calioppé Mathilde Da Silva. Puis Lya Charlie Da Silva. Et ça, c'était si je n'en avais pas oublié. Mon histoire était tellement compliquée... Je baissai doucement les yeux. C'était dur. Ma mère avait voulu m'appeler Hannah Célestine, avant ma naissance. Avant de mourir en me donnant la vie... Mais le destin, ou appelez-le comme vous vouez, en avait décidé autrement et j'avais dû changer de nom, par précaution...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Hangover. Fuck. [Charlie ♥]   Dim 6 Oct - 18:08

    Il était tellement certain d'être un monstre, une créature enfouie des ténèbres, que la négation de Charlie ne passa pas plus loin que l'entrée de ses oreilles. Il n'avait pas envie d'écouter ces mots de réconforts, qui n'avaient rien pour être considérés comme justes. Il était plus facile de se laisser sombrer dans l'humeur sombre qui était la sienne, protection vaine contre le monde autour de lui.

    Paxton se laissa embrasser par la jeune fille, trouvant un nouveau goût dans ce baiser. Il était bien loin des précédents, empressés, animaux. Celui-là faisait ressortir une tendresse qui prit l'homme aux tripes, lui donna la force de relever la commissure de ses lèvres en un léger sourire à peine existant. Qui ne fut qu'éphémère et s'effaça bien vite, surtout lorsque Charlie prononça les quelques mots qui suivirent, annonciateurs d'une nouvelle difficulté dans la discussion.

    « Je te demande de me parler de toi alors... il faut que je le fasse aussi de mon côté... » L'intérêt de Pax' fut piqué, sa curiosité ayant soif d'en savoir plus sur la jeune fille. Mais son coeur s'accéléra, alors qu'il comprenait les enjeux de ces aveux et le fait qu'il ne pourrait plus fuir. « J'ai dû changer de nom... Plusieurs fois... Mais à ma naissance on m'a appelée... Hannah Célestine Hepburn... » Ses sourcils se froncèrent après ces mots et il observa Charlie... dont le véritable nom était tout autre, visiblement. Le jeune homme pencha légèrement la tête sur le côté, essayant d'assimiler ces informations, d'imaginer ce qui pouvait pousser à changer de noms à plusieurs reprises. Une fois encore, les connaissances acquises durant son travail lui servirent pour élaborer des hypothèses, chaque mot prononcé par la jeune fille s'ajoutant à une liste de détails qui lui permettait d'essayer de comprendre. Même si, par respect pour elle, il ne dévoilerait jamais les hypothèses qu'il formulait mentalement.

    Cette phrase prononcée par la jeune fille, il comprit que c'était à son tour de parler. Une fois encore, son rythme cardiaque s'accéléra, lui donnant l'impression que son coeur essayait de se frayer un chemin à travers ses côtes. Il ferma les yeux, inspira un grand coup, hésitant entre passé lointain et passé proche, ouvrit les yeux et se jeta à l'eau.

    « Si je te dis que je suis un monstre, j'ai de bonnes raisons. J'ai été soldat et j'ai les mains souillées de sang. »

    Le plus intelligent était de commencer par le plus "soft". Si à ces mots, elle paniquait déjà, inutile d'en dévoiler plus. Si cependant, elle restait, il pourrait dans un futur hypothétique, s'étendre davantage sur ce qu'il était, sur ce qu'il fut. Mais pour l'heure, cet aveux lui semblait assez gros et la douleur des quelques images qui lui restaient en mémoire, lors de sa perte de contrôle, lui faisait assez mal sans en rajouter. Il voulait Charlie, qu'elle fasse partie de sa vie. Il s'était rendu compte qu'un futur sans elle ne l'intéressait pas. Mais il se devait d'être honnête avec elle et ça, il le réalisait au fur et à mesure de la discussion, parce qu'elle insistait. Parce qu'elle se battait pour qu'un "nous" existe. Parce qu'elle était elle et au fond, c'était plus que suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Hangover. Fuck. [Charlie ♥]   Lun 7 Oct - 12:22


Cette situation me perturbait au plus haut point. Je n'avais jamais eu à faire tout ça. Avant, je m'en fichais de connaître ou non la personne avec laquelle je couchais. Je n'étais pas là pour une relation des plus sérieuses, j'étais juste là pour une nuit et le lendemain, je partais avant même l'heure du petit-déjeuné. Et ma vie me convenait très bien comme ça. Je n'avais jamais voulu plus jusqu'à présent parce que je crois qu'au fond de moi-même, j'avais peur. Peur de m'attacher et de devoir repartir parce que j'aurais été retrouvée par le gang par exemple. Et j'avais aussi peur de souffrir. Tout comme j'avais peur de ne pas supporter de mentir à l'homme dont je serais tombée amoureuse en sachant parfaitement qu'il ne savait de ma vie et que je ne pouvais pas lui dire par mesure de sécurité, de précaution. Mais avec Paxton, tout était vraiment différent. Je n'avais pas peur de le mettre en danger en lui dévoilant certaines choses, en restant à ses côtés. Je savais que même si j'étais retrouvée, il saurait se débrouiller... Je sentais que je n'avais pas à avoir peur pour lui à ce niveau là, même si bien sûr je ne pourrais jamais cesser de m'inquiéter pour lui, que ce soit à ce sujet ou m'inquiéter pour lui tout court. Je tenais à lui bien plus que ce que j'aurais voulu au départ. Mais il parait qu'on ne contrôle pas ses sentiments...

Je lui avouai que j'avais dû changer de nom. Plusieurs fois. Il pencha simplement légèrement la tête mais ne me posa pas de questions. Dans un sens, ça me soulageait. Et de l'autre, ça me donnait un peu l'impression qu'il ne s'intéressait pas assez à moi, à ce qu'il m'était arrivé. Mais au fond, ce n'était peut-être pas plus mal. Je n'aurais pas besoin de lui dire qu'à cause de mon frère, j'étais terrifiée à l'idée d'être retrouvée, terrifiée par les armes, et que j'avais parfois l'impression et la peur d'être suivie dans la rue. Non, ce n'était peut-être pas plus mal comme ça, au fond...

Il enchaîna en reprenant la parole à son tour et je relevai alors les yeux vers lui. « Si je te dis que je suis un monstre, j'ai de bonnes raisons. J'ai été soldat et j'ai les mains souillées de sang. » Soldat? Bon... Cela voulait donc dire qu'il savait maîtriser les armes. Mais ça ne voulait pas dire qu'il en avait encore, pas vrai? Et être soldat, c'était défendre son pays. Donc... Même s'il avait dû tuer des gens, c'était en quelque sorte son boulot. Il avait risqué sa vie pour son pays. Je pris quelques secondes avant de me retourner vers lui. « Tu as défendu ton pays... Je ne vois pas en quoi défendre ton pays ferait de toi un monstre Paxton... » Je pris sa main dans la mienne. Je ne partirais pas. Pas maintenant, pas parce qu'il avait été soldat. Il devait sans doute être hanté par les images de la guerre qui plus était. « Ce devait être horrible... Et je suis désolée... que tu doives m'en parler alors que tu préfèrerais sûrement tenter d'oublier ça... » Ce devait être une période de sa vie dont il préférerait sans doute ne plus se souvenir. Les images des scènes auxquelles il avait dû assister devaient le hanter chaque jour et je ne pouvais même pas imaginer ce qu'il avait endurer à cette époque-là et ce qu'il devait encore endurer chaque jour. Devais-je reprendre le fil des révélations? Je dis doucement: « Mes parents biologiques sont morts, j'ai été adoptée... Ma mère est décédée en accouchant et mon père dans un accident de voiture quand j'avais seize ans... » Je souris doucement mais tristement, mon regard fixant le sol... J'attendis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hangover. Fuck. [Charlie ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hangover. Fuck. [Charlie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top