AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La renaissance / Jaëlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: La renaissance / Jaëlys   Jeu 4 Juil - 20:28




La renaissance

J'avais deux rendez-vous, enfin plutôt un rendez-vous et j'avais prévus d'aller voir une autres personne qui elle, n'était pas au courant. Mais je ne me voyais pas la prévenir en avance au cas où ça ne se passe pas comme prévus. C'était Deborah que j'allais voir. Habillé d'une chemise aux boutons du haut détachée et d'un jean, je ne voyais pas de raison de faire le moindre effort de toute façon même comme ça et les cheveux en bataille j'étais classe. Pourquoi j'aurais fait un effort avec ce que je m'apprêtais à faire ? A lui dire ? J'étais libre pas besoin de m'enquiquiner, je préférais être comme j'étais. Ensuite j'irais chez Mae qui elle m'acceptait que je sois nu, habillé comme un loque, classe, en costard, bref n'importe comment.

Elle était déjà la, pas étonnant en fait. Elle souriait, si elle savait... Après tout qu'elle s'en prenne à elle même, ça ne serait probablement pas arrivé sans sa jalousie mal placée envers Maëlys. Quoi que maintenant elle est bien placée vu qu'on a couché ensemble mais c'était après, après qu'elle m'ai imposé une pause. Elle me sauta dans les bras et je refermai mes bras sur elle l'espace d'un instant, je pouvais bien lui accorder une dernière étreinte, dernière amoureuse si jamais elle veut garder contact. Certains moments allaient probablement me manquer, un bon nombre d'autres pas le moins du monde. Elle se détacha enfin de moi et je pris la parole en premier, autant y mettre fin au plus vite ça lui évitera d'espérer et de se faire trop de faux espoirs au final. Au fur et à mesure que je parlais je vis son visage se dégrader puis elle baissa la tête. J'aurais peut-être du mais je ne suis pas resté plus longtemps et je suis partis chez Maëlys, car je savais où elle habitait pour l'avoir raccompagné chez elle. Je sonnais et attendais qu'elle ouvre. "J'ai quitté Deborah"

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   Ven 5 Juil - 12:54


La Renaissance
Jared feat. Maëlys


L'heure qu'il était? Aucune idée. Je ne savais même pas quel jour nous étions, quelle heure il était, ni ce que j'allais faire. La veille au soir, j'étais sortie et peut-être bien que j'avais trop forcé sur l'alcool. J'avais dormis aussi longtemps que possible. Lorsque j'ouvris doucement les yeux, une migraine affreuse me tapait la tête. "Oh la misère..." Je sortis un pied de sous la couverture. Puis le second. Et je me levai enfin, bien que difficilement. Je ne pris pas le temps de regarder l'heure qu'il était et j'allai directement dans la cuisine pour me servir un verre d'eau et prendre une aspirine. Après quoi, je me dirigeai vers la salle-de-bain en essayant de retrouver mes souvenirs de la soirée bien arrosée de la veille. Quelle galère. Pourquoi est-ce-que j'étais sortie déjà? Je soupirai en entrant dans la cabine de douche. Je laissai l'eau tiède couler le long de mon corps en pensant un peu à tout ce qui s'était passé ces derniers temps. Ah oui. J'avais bu parce que j'avais cru voir quelqu'un. Un nouveau soupire s'échappa de ma bouche en me rappelant de ça. Je sortis de la cabine et me séchai pour ensuite m'habiller. Soudainement, quelqu'un sonna à ma porte. Mince, je n'attendais pourtant personne. Mes cheveux étaient encore un peu humides, je n'avais pas eu le temps de me les sécher avec le sèche cheveux. Je les attachai donc rapidement avec un élastique et j'allai ouvrir. "Jared?" J'étais surprise de le voir, c'était vrai. Et je fus encore plus surprise quand ses premiers mots furent: "J'ai quitté Deborah" Oh. Waouh. Ce n'était pas vraiment une chose que l'on annonçait comme ça. "Hum... Entre donc..." Je m'écartai pour le laisser entrer dans mon appartement et je refermai la porte derrière lui. "Tu veux boire quelque chose?" C'était la question polie et innocente avant celle qui commençait à me trotter dans la tête et que je ne gardais donc pas enfermée plus de quelques secondes: "Et comment a réagit Deborah...? Tu... Tu lui as dit quoi au juste?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   Dim 21 Juil - 22:09




La renaissance

J’avais l’impression d’être méchant à lui faire du mal comme ça mais je ne pouvais pas me remettre avec elle en ayant remarqué que l’attirance que j’avais avant pour elle s’était atténuée jusqu’à n’être plus qu’un « je la trouve mignonne » qui n’a plus sa place dans mes sentiments. Je suppose que toutes les disputes avaient joué là-dessus. C’est triste à dire mais quand je me remémore nos parties de jambe en l’air je me souviens que je devais toujours être doux et faire attention parce qu’elle avait été violée petite. C’est toujours plus dur avec ce genre de personne, faut pas faire de bourde hors moi-même si je sais qu’il faut parfois avoir des relations sexuelles douces et que j’aime bien aussi, j’ai besoin d’une part d’excitation et de sexe un peu plus sauvage, à l’improviste. Et avec Deborah… Je pourrai dire que c’était rare mais c’était carrément inexistant, et ça pendant six mois, c’était long et long et long et puis à force de ne plus jamais être surpris, de toujours savoir ce qu’elle va faire, comment elle va réagir et bien l’amour que j’avais pour elle était partit. C’était la première fois que ça m’arrivait ce genre de choses, j’espérai juste que ça ne se reproduirai plus. Je lui avais fait du mal mais elle aussi au final donc on était quitte et puis je n’allais pas faire semblant ça ne servait à rien. Autant parfois je pouvais être le roi des menteurs autant là je préférais être franc et lucide.

Par la suite je me suis rendu chez Maëlys, sans prévenir, ce qui se voyait d’ailleurs vu qu’elle m’ouvrit les cheveux encore mouillé. Je n’ai pas tourné autour du pot et ai simplement dit que j’avais quitté Deborah, cette fois si c’était officiellement terminé. Pourquoi je venais lui dire à elle sans attendre ? Parce qu’il y avait quelque chose de particulier entre elle et moi que j’aimais beaucoup et aussi probablement qu’au fond de moi-même si je ne me l’avouerai jamais j’avais besoin d’en parler. "Hum... Entre donc..." J’hochais la tête et entrais après qu’elle se soit décalée. Peut-être que je le dérangeais c’est vrai et un type poli aurait probablement dit qu’il repasserait plus tard et qu’il n’avait pas à s’imposer mais ce n’était pas vraiment le genre de chose qui me préoccupait l’esprit. Et puis connaissant Maë je pense que ma présence ne la dérangeait pas plus que ça. "Tu veux boire quelque chose?" j’allais secouer la tête et répondre non et finalement aller savoir pourquoi « Quelque chose de fort » Pourtant non je n’étais pas traumatisé non plus par ce que je venais de faire, je n’étais pas anéantis, je savais très bien ce que j’avais fait et pourquoi je l’avais fait et je ne le regrettais pas. Peut-être que ce qui me déprimais en fait c’était que j’avais perdu autant de temps pour rien, aucune idée… Je m’assis sur le canapé, parce qu’à rester debout on donne l’impression de ne pas savoir où se mettre. "Et comment a réagit Deborah...? Tu... Tu lui as dit quoi au juste?" Le truc c’est que je ne lui avais pas vraiment laissé le temps de réagir, ou verbalement en tout cas quoi qu’elle ne m’avait pas foutus de claque non plus mais j’avais pu voir son expression « Elle était déçu, triste, je crois… » En fait je le savais très bien oui, la connaissant elle n’avait pas pu jouer la comédie et faire semblant d’être triste, non elle l’était vraiment. Et avec ça j’avais failli en oublier la deuxième partie de la question « Oh et bien je lui ai dit que je ne ressentais plus ce que je ressentais avant pour elle, que j’avais besoin de liberté, d’indépendance et que je n’en avais pas en étant avec elle, en gros… » Bon ça avait dû un peu me chambouler quand même tout ça mais bon.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   Mer 24 Juil - 16:39


La Renaissance
Jared feat. Maëlys


Jared était venu à l'improviste pour me voir. Et même si j'avais été surprise en le voyant devant ma porte, je compris bien vite. Il venait de rompre avec Deborah et vu ce qu'il s'était passé entre nous quelques jours auparavant, ça coulait de source qu'il vienne pour me l'annoncer. Seulement, je ne pouvais pas deviner quand il allait le faire et en le voyant devant moi, sur le coup, j'avais donc été surprise. Normale. Je le fis entrer et lui proposai à boire. Il me demanda quelque chose de fort. Tout en allant au mini-bar que j'avais, je lui demandai comment la jeune femme avait réagit, ce qu'il lui avait dit. Quoi de plus normal que de poser la question? Je crois... Je lui servis un verre alors qu'il s'installait sur le canapé et qu'il me répondait. Triste, déçue... Du moins le croyait-il. Je n'avais aucun doute la dessus, j'imaginais que ça avait dû la blesser. Elle semblait vraiment l'aimer alors... C'était naturel pour elle de se sentir mal, blessée, trahie, triste et tout ce que vous voulez. « Oh et bien je lui ai dit que je ne ressentais plus ce que je ressentais avant pour elle, que j’avais besoin de liberté, d’indépendance et que je n’en avais pas en étant avec elle, en gros… » J'hochai la tête doucement et lui apportai son verre. Je le posai sur la table basse devant le canapé. Je ne pris rien. Vu la cuite que j'avais eu la veille, j'imaginais que ça n'était pas vraiment le bon moment pour boire à nouveau une goutte d'alcool. Je laissai donc ça de côté, j'en boirais quand ma migraine serait passée, ou à la prochaine soirée. Allez savoir comment les évènements allaient tourner à présent. Je m'installai à ses côtés et le regardai. Mes cheveux étaient toujours trempés mais peu importait. Je n'allais pas le planter là maintenant. « Et... Comment tu te sens...? » Après tout, il venait quand même d'officiellement rompre avec une fille avec laquelle il était depuis déjà six mois. Ca peut paraître peu mais six mois, ce n'était pas rien malgré tout... Je restais simplement assise à côté de lui, tournée vers lui, à le regarder. Je n'osais pas faire de gestes tendres ou quoi que ce soit envers lui. Le problème n'était pas que nous n'avions jamais eu de gestes tendres. Non non, nous en avions déjà eu bien assez, à la cascade. Mais je n'osais pas. Sans doute par peur que ce ne soit pas le bon moment encore... Ou qu'en savais-je. Tout ce dont j'étais sûre c'était que je n'osais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   Mar 6 Aoû - 0:36




La renaissance

Elle allait finir par s'habituer, j'avais tendance à débarquer sans rien dire donc ça faisait souvent effet de surprise oui. Et puis au bout d'un moment quand on entendait toquer et qu'on attendait personne on se disait c'est Jared et la plus part du temps c'était ça, BREF ! Elle me questionna sur Deborah en allant me chercher le verre que je lui avais demandé, c'était normal qu'elle m'en parle puisque j'étais venu la voir pour ça, c'était même la première chose que je lui avais dit. Je lui expliquais comme je pouvais ce que je lui avais dis, j'y étais peut-être aller un peu à la dure avec elle. Je ne sais pas si lui dire que je n'avais plus de liberté et d'indépendance en étant en couple avec était indispensable, en revanche ça avait dû être blessant. Purée je crois bien que j'avais agit comme un con. Je pris le verre qu'elle me tendit et en bus quelques bonnes gorgées avant de le poser. « Et... Comment tu te sens...? » Je tournais la tête vers elle, elle s'était assise à côté de moi et je n'avais même pas remarqué, j'étais dans la lune juste avant. Je fronçais des sourcils et mes yeux se brouillèrent un instant en la regardant jusqu'à ce que je les rouvre un peu plus un coup pour réajuster ma vue. "Plus ça va plus je me sens mal..." J'allais bien pourtant y'a quelques minutes, et je n'étais plus amoureux de Deborah je le savais pourtant ça me faisais quand même un ptit quelque chose. j'aime pas ça, j'aime pas faire dans le sentimental, et puis qu'est ce qui me prend de tomber amoureux ? Ça sert qu'à faire souffrir même quand c'est plus la, faut qu'on m'explique la ! Je me levais peut-être un peu brusquement mais ce n'était pas intentionnel et passais mes mains dans mes cheveux en les mettant en arrière. "Elle m'a rien fait j'aurais du être plus sympa" Bon sang moi qui culpabilisais la c'était la meilleure. Pauvre Maëlys quelle scène pittoresque j'étais en train de lui exposer, je pris le verre et le finis d'une traite avant de grimacer, c'est vrai que c'était fort.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   Lun 12 Aoû - 12:53


La Renaissance
Jared feat. Maëlys


"Plus ça va plus je me sens mal..." Sérieusement ? Génial, il ne manquait vraiment plus que ça. S’il se sentait mal maintenant, et si effectivement c’était de pire en pire avec le temps qui passait, j’ignorais où j’allais aller maintenant. Il sera alors juste super mal dans quelques heures ? Manquerait vraiment plus que ça… Il n’avait pas à se sentir mal parce qu’il avait osé mettre un terme à une relation qui ne le comblait pas. Il n’était pas heureux avec elle et elle voulait faire un break. Ça voulait bien dire ce que ça voulait dire non ?! Alors pourquoi se sentait-il mal ?! D’accord, j’étais un peu triste pour Deborah mais ça s’arrêtait là. Et là, vous allez me dire que je ne pouvais pas comprendre, que j’étais pas à la place de Jared. Mais j’avais connu pire moi ! J’avais dû laisser derrière moi une histoire et c’était pire parce que je l’aimais cet homme. De tout mon cœur. Mais je n’avais pas eu le choix parce qu’il était allé trop loin. J’avais souffert parce que je l’aimais vraiment. Comme j’avais jamais aimé et comme je n’ai jamais aimé depuis. Moi, je m’étais sentie mal… Alors non, je n’arrivais pas à comprendre. Mais je ne dis rien.  Je n’avais pas envie d’enfoncer le couteau dans la plaie, ou de provoquer une dispute ou que savais-je encore. Il se leva alors assez brusquement. "Elle m'a rien fait j'aurais du être plus sympa" Là, c’était un peu trop pour moi. Je ne pouvais pas me retenir. « Tu vas pas me dire que tu regrettes quand même… ? Elle… Elle t’emprisonnait dans une routine qui te faisait du mal Jared. T’étais pas libre… Alors si, finalement, elle t’a fait quelque chose… » Je soupirai en baissant le regard. S’il regrettait ce qu’il avait fait, c’était que je ne comptais pas autant pour lui que ce que j’aurais pu penser. Et dans ce cas-là, je m’étais fait des illusions. Je l’aimais bien moi… S’il me disait regretter, je savais que je souffrirais puisque cela voudrait dire que lui et moi, à la cascade, c’était rien… Pour lui. Alors que pour moi, c’était déjà beaucoup… C’était la première fois depuis longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi bien avec un homme…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   Dim 18 Aoû - 2:02




La renaissance

Ce n'était pas mon genre pourtant je me sentais coupable de lui avoir foutus toutes les causes de notre rupture sur le dos. Six mois de relation ça ne s'oubliait pas en claquant des doigts que ça ce soit bien passer ou non. Mais pourquoi je racontais tout ça à Maëlys moi ? Quel sot je devais probablement la blesser d'une certaine façon ou peut-être encore en avait-elle marre que je lui parle de Deborah voir même rien à foutre de tout ça qui sait ? Je n'étais pas dans ça tête après tout. Je crois que j'avais envie et besoin qu'on me réconforte et ce réconfort je ne me voyais le trouver auprès de personne d'autre qu'elle. Je ne parle pas de me réconforter en faisant des trucs sexuel, non pour une fois je ne pensais pas à ça mais bel et bien au vrai réconfort, à celui d'un ami parce qu'en ce moment j'avais besoin d'un amis, besoin de savoir que je n'avais pas abandonné la seule personne pour qui je comptais. J'étais pas dans mon meilleur état et j'étais rarement dans cet état mais parfois c'est plus fort que sois. Est ce que c'était vraiment Deborah qui me rendait comme ça ? Je ne pouvais que répondre non à cette question mais alors quoi ? La peur d'être seul ? Je ne l'étais pas, j'avais quelques amis vraiment proche comme Ellia par exemple, j'aurais pus d'ailleurs me rendre chez elle mais je ne savais pas si elle allait être la et la première personne que j'avais voulus prévenir était Maëlys. Pourquoi elle d'ailleurs ? Sûrement parce que les souvenirs que j'ai de ce qui c'est passé à la cascade sont encore tout frais et parfaitement intact dans ma mémoire. Parce que ça avait été différent, non seulement différent de Deborah mais différent d'une fille avec qui je faisais l'amour un soir comme ça juste pour tirer mon coup. Si j'étais la c'était parce que Maë était devenue une personne très chère à mon cœur et ça en très peu de temps. « Tu vas pas me dire que tu regrettes quand même… ? Elle… Elle t’emprisonnait dans une routine qui te faisait du mal Jared. T’étais pas libre… Alors si, finalement, elle t’a fait quelque chose… » J'eu quelques secondes sans réagir, c'est ce que j'avais besoin d'entendre. Ce n'était pas de ma faute, enfin pas entièrement, Deborah y était aussi pour quelque chose si on avait rompu et sans ça pause ça ne serait probablement pas arrivé et je crois même que je l'aurais regretter parce que sans ça rien ne se serait passé avec Maëlys. "Je suis un abrutis qui ne sais pas où il en ai... T'as raison Maë..." je soupirais et me rasseyais, je me trouvais minable la. "Désolé d'avoir débarquer comme ça sans prévenir pour te parler de ça

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La renaissance / Jaëlys   

Revenir en haut Aller en bas
 

La renaissance / Jaëlys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top