AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mar 2 Juil - 3:56



ROXANNE JUDITH SALTZMAN

Hi! Je m'appelle Roxanne Judith Saltzman, mais vous pouvez m’appeler Rox, Roxie, Jude, Judy et pour ce qui est de mon nom de famille je vous épargne la prononciation. Je suis actuellement âgé de 26 ans. Je suis né(e) le 15/01/1987, à Berlin en Allemagne pour les incultes qui ne connaissent pas leur géographie. Côté cœur je suis célibataire, sauf quand un chieur et trop lourd, ces jours la je suis en couple avec mon ami imaginaire Dans la vie je suis pirate informatique, hackeuse. Pour finir, on me compare souvent à Amber Heard et je fais partie du groupe des YOU HAD MY HEART INSIDE YOUR HAND.

Je suis plutôt du genre déterminée, souriante, intelligente, brillante, franche et je me bat très bien. Mais comme personne n'est parfait bien que je m'en rapproche fortement, je suis également jalouse, narcissique, manipulatrice, séductrice, je ne peux pas m'empêcher d'avoir le dernier mot et je jure comme un camionneur. Ensuite, j'adore les dragibus (seul bonbon que je pourrai manger à longueur de temps), les bels hommes, les personnes qui savent ce qu'elles veulent, l'argent (en particulier celui des banques que je m'attribus), l'ordinateur, les motos (la vitesse), Paris, les bijoux, l'alcool, jouer et je déteste par dessus tout les trouillards, les langues de vipères, le raisin sec, les films à l'eau de rose, pleurer, les personnes plus douées que moi en informatique (qui sont, disons le, très rares), les lèches-bottes, qu'on me colle et qu'on me dise ce que je dois faire et par dessus tout le blagues de blondes.

MON HISTOIRE:

Mon père est une fée, ou bien un hippocampe puisque c’est lui qui a accouché de moi. Plus sérieusement, lui moi et mon frère jumeau ne sommes absolument pas en bonne entente avec ma mère, on ne lui parle plus et faisons comme si elle n’existait pas donc penser que mon père est mon seul parent me convient très bien. Parlons-en de mon père, pas très grand mais de taille quand même respectable, aime bien être bien habillé sans être hautain. Blondinet affichant presque à longueur de temps un sourire jusqu’aux oreilles, d’origine allemande, porté sur la psychologie depuis qu’il est tout jeune il en a même fait son métier et l’a mis au service de la police. Il a rencontré ma mère pour la première fois à ses dix-sept ans, ce fut le coup de foudre bien qu’elle n’en ai que quinze à l’époque. Enfin ce fut le coup de foudre juste pour lui, de son côté elle ne voyait pas plus loin que de l’amitié. Il l’a perdu de vue à la fin du lycée et l’a retrouvé à ses vingt ans et quelques, je ne m’en rappelle jamais. Cette fois ci ils se sont mariés, par intérêt pour ma mère et par amour pour mon père. Il ne le savait pas bien entendus et pensait qu’elle l’aimait. Quelle garce cette fille ! Ma mère, Amanda si mes souvenirs sont exacts, est tombée enceinte. Et la surprise, deux bébés pour le prix d’un. Je suis sortie la première, faut croire que je n’aime pas perdre, et mon jumeau Donovan m’a rejoint quelques minutes après. Papa étant, comme le dirait toute petite fille, le meilleur Papa du monde, nous donna tout son amour. Maman aussi. Un certain temps.
Mais parlons de mon frère aussi ! Je ne vais quand même pas l’oublier c’est une des personnes les plus importante de ma vie. Certes nous ne sommes pas vrai jumeaux mais le lien qui nous unis n’est pas moins fort pour autant. On ne se ressemble pas tant que ça, ni physiquement ni mentalement d’ailleurs, on est pas loin d’être opposé tous les deux. Il est un peu celui qui est cale et surtout le seul capable de me raisonner, ce qui est loin d’être une mince affaire. Je donnerais tout pour lui. Il me protège et je le protège, oui oui parce que je ne suis pas bien épaisse mais je sais me battre et pas qu’un peu. Un est brun, fin et a des yeux d’un bleu pâle magnifique. Il suit les traces de mon père dans la psychologie, il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait pas être avec mon père quand il voyait des gens étant petit, ce qui faisait rire un bon nombre de personne, il était mignon quand il boudait. Mon frère est aussi…. je regarde le bout de mon stylo qui n’écrit plus et relève la tête vers Don’ qui lit « Tu te décrirais comment toi ? » Mon frère releve lui aussi sa tête et fait mine de réfléchir « Humm intelligent, beau et en tous points supérieur à toi » je reprends en écrivant « Ah merci, donc je peux ajouter: a le sens de l’humour » J’éclate de rire après m’être reçu un coussin en pleine figure. Il fallut attendre quelques minutes avant que je reprenne mon histoire, à force de s’envoyer des coussins dessus on a fait tomber mon stylo et j’ai galéré à le récupéré. Voilà c’est bon. intelligent parce que mine de rien c’est vrai, plutôt canon et parfois je dis bien parfois humoristique, surtout quand il se décrit en fait. Et… insupportable mais ça ça n’est qu’avec moi, aller savoir pourquoi, mais je l’adore, on s’adore. En revanche moi je suis insupportable tout le temps et avec n’importe quiNe faîtes pas attention à la dernière phrase, celle qui j’ai rayé il s’agit de mon frère qui a piqué mon carnet. Et qui vient de ma le repiquer, ce qui fait que j’ai écrit dans le vide durant une fraction de seconde « Rend le moi » « J’écris rien cette fois promis je lis c’est tout » Je croise les bras et attend, c’est quoi cette tête d’ahuris qu’il tire la ? « Mais je suis impressionné !!! Sérieusement ! T’as pas encore écrit un seul gros mot, même pas une grossièreté ! T’es malade ? » « Non je m’applique et j’évite de penser à toi ! » je me sers de ce qui viens de se passer Ca ne se voit pas tout le temps qu’on est si proche, en réalité je pense qu’il faut nous connaitre pour comprendre que ça n’est que de la taquinerie amusée si je peux appeler ça comme ça, on est jamais vraiment sérieux.
Bon donc lui et moi sommes né dans la capitale de l’Allemagne, lieu de naissance de mon père également, mais pas de ma mère qui elle est française, c’est d’ailleurs d’elle que mon frère tient ses cheveux brun, il lui ressemblerait presque quand il les laisse pousser, et qu’il se rase bien sûr. Moi ma couleur de cheveux me tien de mon père vous l’aurez deviné. J’ai oublié de préciser, j’aime beaucoup rigoler mais je n’accepte pas la moindre blague sur les blondes, c’est mon sujet tabou où plutôt celui qui doit devenir le vôtre quand vous êtes en ma présence.  En primaire j’ai rencontré une fille d’un an de moins que moi, une petite rousse aux cheveux long, d’ailleurs ses cheveux étaient vraiment magnifiques ! D'ailleurs c’est ce qui lui valut son surnom de Rouqui, même si ça devait aussi avoir un rapport avec le fait qu’on traînait toujours ensemble. C’est simple on nous appelait Rox & Rouqui. J’ai toujours un peu été ptit chef, à chaque fois que je me suis retrouvée avec une bande de pote j’étais celle ou permis ceux qu’on suivait, que voulez-vous on a la côté où on l’a pas. Non mais clairement j’ai tout simplement toujours été incapable de suivre un troupeau sans rien dire, je n’ai jamais vraiment été une petite fille timide qui se cachait derrière la jupe de ma mère, en même temps compréhensible. Je ne vous ai pas assez parlé de ma mère, et je ne vous ai surtout pas encore dit pourquoi on la détestait autant. A mes cinq ans, enfin nos cinq ans à moi et mon frère, pile le jour de notre anniversaire (qu’elle avait dû oublier d’ailleurs), toute les lumières étaient éteintes. Les invités nous préparaient une surprise en fait, nous n’étions pas encore arrivés, mon père était caché parmi nos copains, accroupis au milieu, la banane aux lèvres, prêt à nous sauter dessus dès qu’on arriverait comme les autres invités et la bougie qui fait de la musique en main, pas encore allumée bien sûr. Ma mère est rentrée, ainsi que plusieurs autres mecs cagoulés, discrètement, sans se douter qu’un tas de regards étaient braqués sur elle et a dirigé ses camarades  vers les plus grosses fortunes de mon père, ceux-ci les ont embarqués. Mon père avait perdus son sourire, son si beau sourire. Il n’en avait strictement rien à foutre de tous ses trucs qui valait cher, ce qui lui faisait mal c’était de voir sa propre femme le dévaliser, et de comprendre ce qui l’intéressait chez lui. Une fois tous les cagoulés sortis et elle seule à l’intérieur il se redressa et alluma la lumière. Elle se retourna subitement et fit face à un tas de visage d’enfant et à celui encore plus dépité de son mari. Il y avait des cadeaux au large, c’est sûrement là qu’elle a compris quel jour on était et elle ne mit pas non plus longtemps à comprendre qu’elle ne pourrait plus remettre les pieds ici. Mon frère et moi sommes arrivés au même moment, notre anniversaire qu’on attendait temps a été gâché. C’est sûrement un des jours où j’ai pleuré le plus, pas tristesse mais également pas colère et déception, ce n’est pas parce qu’on a que cinq ans qu’on ne comprend rien, les enfants comprennent très bien ce genre de chose n’allez pas croire le contraire. Mon père n’a pas décroché un mot de la soirée. Mes amis sont partis, j’en ai revus peu. Mes cinq ans ont été le pire jour de ma vie. Je ne lui pardonnerai jamais ce qu’elle nous a fait, ce qu’elle a fait à mon père, se servir de lui, cette femme n’est plus ma mère, quelle mère oublierait l’anniversaire de ses enfants d’ailleurs, oui je doute qu’elle est un jour été ma mère, tout ce qu’elle a fait s’est pousser. Je ne lui pardonnerai  jamais et dieu sait à quel point je suis bornée.
Mais assez parlé de ma mère, moins j’en parle mieux je me porte, et mieux tout le monde se porte d’ailleurs vu que je suis loin d’être agréable dans ce genre de situation. Parlons plutôt de mon premier copain, oui si j’en parle si tôt c’est bien que j’ai eu du succès vite. Que voulez-vous je n’ai jamais été un boudin. Il s’appelait Erwan, et s’appelle toujours Erwan d’ailleurs. Il avait un an de plus que moi et on c’était rencontré à la cours de récré, il m’avait offert un bouquet de pissenlits et pâquerettes. Pour des enfants il n’en faut pas plus, oui parce que je n’avais que six ans. On était donc ensemble, ce qui signifie toujours en rang ensemble, on se tenait la main et se faisait des bisous. Vous allez rire mais on est resté ensemble jusqu’au CM2 ! On a décidé d’arrêter en rentrant au collège. L’un et l’autre on a gagné en maturité assez vite et on a compris qu’on avait eu de réels sentiments l’un pour l’autre, qu’on s’aimerait toujours énormément mais que notre amour était devenue de l’amitié et qu’on était simplement plus fait pour être en couple. Ça arrive, ça arrive même à énormément de personnes donc rien de bien grave. J’étais toujours dans la même classe que ma Rouqui, c’était devenu un peu comme ma sœur. Elle était devenue ma sœur, mon ex était devenu mon meilleur ami et j’avais aussi mon jumeau. Mais je vais éviter de trop parler de lui il va encore prendre la grosse tête s’il  monopolise un deuxième paragraphe. Ces trois-là fallait pas y toucher. Oui j’ai oublié de vous dire c’est en rentrant au collège que j’ai commencé à faire du sport de combat, savoir me défendre ça avait toujours été quelque chose de très important pour moi, on voyait trop de truc horrible à la télé pour ne pas vouloir apprendre à se défendre. Me dire que de telles choses pouvaient m’arriver à moi ou au gens que j’aimais c’était hors de question ! J’ai pris un maximum de cours étant vraiment motivé et c’est grâce à toutes se heures intensives que je sais très bien me battre aujourd’hui. Mais en rentrant au collège je n’ai pas que découvert le sport, j’ai aussi découvert l’ordinateur et internet. Aaaah quelle grande découverte qu’internet. C’est simple mon quotidien c’était devenus cours, sport, ordi, parfois j’en arrivais même à un point ou je ne dormais quasiment plus. Autant dire que ça m’a bousillé la santé étant donné que j’étais encore relativement jeune, j’avais 14 ans quand je suis tombé dans les pommes en cours, pour cause de manque de sommeil.
J’ai quand même eu mon diplôme ! Mais ce jour-là j’étais plus occupée à autre chose qu’à ça.  « Rox faut que je te parle » Oula Erwan qui m’annonce qu’il va me parler au lieu de me dire la chose c’est mauvais signe ça. Je l’emmène dans un coin à part et fronce des sourcils « Qu’est ce qui t’arrive ? T’as l’allure d’une limace qu’essaye de bronzer sous la pluie ! » Ou comment le mettre à l’aise ? Boaf ce genre de phrase avec moi il était habitué « C’est un peu ma situation en fait » j’haussais un sourcil « C’est Rouqui » Quoi ? Elle avait un problème ? Il lui était arrivé quelque chose ? « Elle est en couple » Okay alors là j’ai éclaté de rire, nan mais quel imbécile il faisait celui-là « Si tu te décides pas à lui avouer tes sentiments c’est moi qui vais m’en charger et ça va pas être la même chose ! » Je vous laisse imaginer, moi en train d’arranger le coup pour que mon ex sorte avec ma meilleure amie ! Ces deux-là sont de vrai boute-en-train mais alors quand il s’agit d’amour plus rien ! Des gamins qui ne savent pas comment s’y prendre, tout peureux de faire une connerie. Ça me fait bien rire n’empêche. Je reçois un sms de ma Rouqui à ce moment même et le lis –Alors il a réagi comment ? Il est venue t’en parler ?- Et oui la merveilleuse idée de lui dire qu’elle avait un mec venait de moi –je suis avec lui la, si vous n’êtes pas ensemble ce soir je rends mon arc à Cupidon- je rangeais mon portable pour regarder de nouveau Erwan. Jouer double jeu c’était dans ma nature, je jouais triple aussi si on le voulait, je mens très bien que voulez-vous ! Non mais là je le faisais pour le bonheur de ceux à qui je tenais énormément puisque la plus part du temps on était tous les trois, faut pas croire que je faisais ça tous les jours, ah ça non merci hein ! « C’était qui ? » « Lucifer qui vas pas tarder à te planter une fourche entre les fesses si tu te dépêche pas d’aller la voir » Je le désespérais, je le savais mais c’était à longueur de temps donc je m’en fichais « Ça sert à rien puisque je te dis qu’elle est prise ! » Pfff lui aussi il me désespérait « Il ressemble à quoi son mec, tu l’as vu ? Il s’appelle comment ? Il a quel âge ? Il sort d’où ? » « J’en sais rien moi je ne lui ai pas demandé de détail » « Bon très bien alors moi je vais te dire il est brun, il a 19 ans, les yeux bleu, il est au lycée avec nous, il a son diplôme, il est con, en face de moi et il s’appelle ERWAN ! » Et ça l’a fait rire « Allez zou elle a pas de copain elle est folle de toi » En le poussant et en lui foutant une claque au fesses il a fini par y aller et le soir même ils m’ont annoncé qu’ils étaient en couple. OUF ! Pas trop tôt ! Ils sont toujours en couple aujourd’hui, c’est du sérieux ! Et moi j’ai gardé mon arc et je peux continuer à narguer Cupidon !
Ma coloc vient de rentrer je ne vais pas tarder à arrêter d’écrire mais avant je vais raconter comment je l’ai rencontré ! Et oui ! C’est la moindre des choses et puis mon frère n’est plus à côté de moi, bon débarras ! Je vais pouvoir finir tranquille ! Vous savez que mon père est psychologue ? Oui je vous l’ai dit, bon okay je vous ai aussi dit que c’était une fée mais cette fois ci c’est vrai et Charlie, ma colocataire, était une de ses clientes. J’ai débarqué dans la pièce où ils étaient sans savoir qu’ils étaient en séance, les horaires m’étaient complètement sortis de la tête. On est dans la même tranche d’âge elle et moi et cette intervention non prévus nous a permis de faire connaissance après la séance. Et bien j’ai bien fait de débarquer dans cette pièce moi ! Cette fille est tout simplement génial, une personne de plus dans mon petit groupe d’amis, et grâce à elle j’ai aussi connus son frère qui est aussi en colocation avec moi, oui on est quatre ! Mais on est en villa. Si je me suis mise en collocation avec elle d’ailleurs c’est parce qu’on s’est tellement rapprochées que je la considère un peu comme ma petite sœur. J’vous préviens le premier qui lui fait du mal il allait pouvoir gouter la joie immense prématurée de manger avec pour aide unique une paille ! Je vais vous faire la liste si vous voulez des personnes qu’il ne faut pas toucher, alors mon père, mon frère, Rouqui, Erwan, Charlie et son frère, sinon je mords ! Je suis devenue une experte en informatique, je crack tout comme personne, j’entre dans les fichiers privés, même ceux de la banque pour faire quelques petits virements quand j’ai besoin d’argent. Je ne me suis jamais fait prendre, c’est ça être une pro, mes amis proches savent que je fasse ça mais je leur fait confiance, c’est sûr que je ne vais pas hurler ça sur tous les toits je sais encore mener ma barque.


Dans la vie, je m'appelle Laura. Sur la toile, je suis connu(e) en tant que Bloody Lo'. Je suis une: fille d'après moi. J'ai 18 ans et j'habite à pétaouchnoque en Mésopotamie. J'ai trouvé le forum grâce à moi ? XD il y a bieeeeen longtemps en cherchant pendant des jours et je le trouve toujours aussi bien. J'aurais bien autre chose à rajouter: devinette: Qu'est-ce qu'un poulet sans ailes ?.



Dernière édition par Roxanne J. Saltzman le Lun 5 Aoû - 1:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mar 2 Juil - 12:32


Amber Smilie 

Welcome !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Krystal P. Greyson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Récemment célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto of Course
⊱ humeur : Joyeuse ! :D
⊱ célébrité : Taylor Swift
⊱ messages : 511
⊱ inscrit le : 23/10/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mar 2 Juil - 13:33

Bienvenue parmi nous, une nouvelle fois

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

KRYSTAL PHOENYX GREYSON
Apprendre que l'on a une maladie et en même temps qu'on a une demi sœur, ca peut faire beaucoup. il me faut a présent retrouver cette famille dont j'ignore tout. ©️ love.disaster & moi (gif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mar 2 Juil - 14:08

Merci à vous deux ! bisous 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mar 2 Juil - 23:56

Bienvenue Very Happy
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mer 3 Juil - 12:51

Amber / Quel bon choix coeur 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mer 3 Juil - 23:39

Alex; c'est Rebienvenue mais merci beaucoup xDD

Elena; merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Smilie depuis le temps que j'avais envie de la faire xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Ven 5 Juil - 20:06

(re)Bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Sam 6 Juil - 0:31

MERCI LOUUU !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Sam 6 Juil - 7:52

Resérve moi un lien miss car la famille Schweiger vient également d'Allemagne :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Sam 6 Juil - 13:21

Arw pitié m'appelle pas miss XDD

Mais sinon avec grand plaisir pour le lien, on peut même en parler dès maintenant si tu veux par mp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lola B. Wilde

Lola la banane

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Au pays des bisounours
⊱ humeur : Joyeuse
⊱ célébrité : Bonnie Wright
⊱ messages : 1466
⊱ inscrit le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Lun 8 Juil - 19:07

Welcome here.

Et le poulet sans ailes, c'est un nuggets ;P

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


L'amour donne des ailes
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   Mar 9 Juil - 16:29

Merci Lola ! Et non ce n'est pas ça XDD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bonsoir, je suis fatigué le titre arrivera en même temps que mes neurones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives présentations
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top