AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 If you want to leave, I'm with it ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 15 Aoû - 11:48


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


« Aw, pauvre petit chaton tout triste. Tu veux un mouchoir pour essuyer tes larmes ? » Il se foutait encore de moi, décidément il ne marchait vraiment pas dans ma combine, moi qui pensais que ça allait lui faire éprouver de la culpabilité c’était raté cette fois mais en même temps après avoir fait le coup plusieurs fois aujourd’hui je pense qu’il avait compris qu’il ne fallait pas me croire quand je paraissais triste ou agacé. Mais bon, je n’avais pas toujours menti, quand je lui ai parlé de mon secret j’étais vraiment sincère. Ça m’avait vraiment fait mal d’y repenser, et là j’y repensais encore alors je devais vraiment faire une tête de dépressif de la vie. Je poussai un long soupire, prêt à me reprendre et l’embêter. « Pas besoin de mouchoir ! Je me ferai un plaisir de me moucher sur toi après tout tu m’as craché dessus espèce de dégueu. »  Je grimaçai en repensant à ça non mais il avait osé quand même et pire que ça c’était le coup de boule qu’il m’avait mis après et qui me faisait toujours souffrir au niveau du front. J’avais donc promis que dès qu’il allait se lever j’allais lui mettre mon poing dans la figure et je tenais toujours mes paroles donc il était mal barré le petit cœur.
En attendant qu’il bouge, j’avais prévu de tout faire pour le mettre mal à l’aise mais ça aussi ce fût un échec. Décidément il était chiant aujourd’hui ! Il avait même réussi à me critiquer sur quelque chose qui était censé l’embêter lui ! Alors il pensait que je n’étais pas intelligent ? Hum…C’était légitime mais il ne me connaissait pas et il avait encore plein de chose à découvrir sur moi notamment que je n’étais pas con du tout mise à part quand je suis avec lui ! Il me rend con ! Je souris doucement, proposant un marché. «  J’ai une idée, je te prouve que je suis intelligent ET musclé à la fois et en échange tu m’dis la vérité sur ton orientation sexuelle, que je sache si j’dois me méfier quand tu me touche ! » Bon, ce n’était pas très sympa.  Ça voulait un peu dire que j’allais adapter mon comportement en fonction de s’il aimait les filles ou les garçons or, ce n’était absolument pas vrai. Je m’enfichais et le fait qu’il soit encore sur moi en était une preuve. J’étais juste curieux et surtout je voulais savoir si les rumeurs étaient vraies vu qu’il n’avait pas l’air de vouloir répondre. Je ne lui laissai pas le temps de réagir à ma proposition que j’expliquai directement ce qu’il devait faire. « Facile, donne-moi une division n’importe laquelle à plusieurs chiffres. Je vais le faire mentalement en faisant une séance d’abdominaux. » Je lui accordai un grand sourire avant de lui dire que s’il désirait rester là il n’avait qu’à le faire et que je m’enfichais seulement je ne pensais pas qu’il allait carrément s’allonger sur moi. « Oh ! Mais bouge ! » Je n’avais donc trouvé rien de mieux que d’agiter mes jambes jusqu’à ce qu’il en ait marre de recevoir pleins de coup dans la tête et dans le dos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 15 Aoû - 14:39




Eh ben... ce pauvre chaton ne se remettait pas du fait que je lui avais craché dessus, et ça me faisait plus rire qu'autre chose, parce qu'il avait l'air terriblement choqué et révolté alors que c'était que de l'eau... et puis, à ce que je sache, il en était pas mort. Moi j'avais fini mourir noyé, c'était plutôt moi qui devrait m'insurger ! Mais comme j'en avais marre de répondre à ses plaintes qui me rappelaient celles d'un gamin pourri gâté, je levais simplement les yeux au ciel en restant muet. La meilleure réponse aux cons était le silence, n'est-ce pas ? Puis il m'a proposé un marché. Je restais quand même méfiant parce que c'était Kyle et qu'avec Kyle fallait toujours rester sur ces gardes, il était un peu vicieux quand il s'y mettait... j'en avais d'ailleurs fait l'expérience un peu plus tôt dans l'après-midi quand monsieur était allé mentir sur mon compte pour avoir ces gâteaux. Pff, en y repensant, j'aurais du partir et le planter là comme un con, comme ça, ils serait mort de faim et j'aurais pu manger mes biscuits tranquillement et j'aurais eu la paix. La dernière partie de sa phrase me vexait un peu et je levais les yeux au ciel, agacé par sa mentalité : — Que je sois bi, gay ou hétéro, t'as pas à t'en faire, tu m'intéresse pas. T'es beaucoup trop con à mon goût ! En plus, je vois même pas pourquoi je te toucherais alors que je peux avoir une chanteuse super sexy. Je boudais un peu et j'avais envie de refuser son marché, juste pour le faire chier, mais après, rien ne m'empêchait de lui mentir ou de lui donner un calcul impossible à faire. En fait, s'il avait tellement voulu savoir mon orientation sexuelle, il aurait juste eu à me demander, c'était pas le genre de trucs que je cachais énormément, je le criais simplement pas sur les toits, mais je me gardais bien de lui dire. Puis l'idée de lui donner une division tellement compliquée qu'il n'arriverait pas à la faire et le frustrer m'amusait assez... — Hum. Ouais. OK. 4563 divisé par 32,8. Je t'écoute ! Je me poussais pour le laisser bouger, non sans lui mettre une grosse claque sur la cuisse parce que ce débile arrêtait pas de me mettre des coups. Non mais, c'était un vrai cheval sauvage ce mec ! — Si t'y arrives pas ou que tu te trompes ou que tu triches, t'auras aucune réponse de ma part !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 15 Aoû - 17:10


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


Oups, je crois bien que j’avais un peu exagéré en disant que je me méfie du fait qu’il me touche s’il était bi comme le disait les rumeurs. C’était méchant mais bon depuis quand on se faisait des cadeaux hein ? Pourtant en remarquant qu’il boudait, je m’en voulais un peu. Après tout, je ne connaissais rien de lui, de la façon dont il vivait ça et j’ignorais même si c’était vrai alors bon je devrai peut-être m’excuser ? Puis il m’a traité de con et a parlé de sa chanteuse super sexy. Je suppose qu’il parlait de Gemma. Bon j’avoue qu’elle était carrément canon. Elle me plaisait bien à moi aussi même si dans le fond c’était beaucoup plus de l’admiration que de l’attirance mais bon…Elle était indéniablement superbe. Attendez deux secondes, pourquoi il parlait d’elle déjà ? Ah ouais…Parce que je lui plais pas. Je haussai donc les épaules. « Mouais… » J’avais envie de dire tant mieux, ça arrangeait les choses parce que j’étais hétéro mais quelque chose au fond de moi me disait que j’étais en train de me mentir sur quelque chose. Ah non, ça ne va pas recommencer. C’est quoi cette douleur dans mon estomac qui ressemblait étrangement à une petite pointe de colère. Non, ce n’était pas de la jalousie, pas possible. Je me prenais vraiment la tête pour rien parfois ! Relativise mon pote, ce n’était pas de la jalousie juste de l’agacement…Mais j’étais agacé de quoi au juste ? Surement parce que j’étais peut-être attiré par Gemma, rien à voir avec Aiden ! Je secouai la tête de gauche à droite avant de me concentrer sur le marché qu’on avait passé « T’es obligé de le respecter hein ! Pas de mensonge, tu dois être honnête ! » Il se décida enfin à bouger un peu pour me laisser lui faire ma petite démonstration. Évidemment, je m’y attendais la division qu’il me donnait était super difficile à faire, pas impossible mais difficile. « Allait, plus dur la prochaine fois imbécile ! Mais ça marche ! Je vais te donner une réponse et sans me tromper tu vas voir. » Je pris mon portable dans ma poche et l’éloigna de moi. « Voilà, j’ai aucun moyen de tricher, maintenant regarde bien et laisse-moi cinq minutes de réflexion ! » Je commençai donc à faire des abdominaux et en même temps je répétais du bout des lèvres les chiffres qu’il venait de me donner. Le but n’était pas vraiment de l’impression mais plutôt de gagner et j’étais sûr que ça allait être bon. J’étais fort en math au lycée et pas qu’en math j’étais fort dans tous les cours, meilleur de la classe mais pour toutes les mauvaises raisons du monde. C’était un horrible souvenir et je ne voulais même plus en parler, j’étais vraiment trop mal à l’époque. «  139, … » Je me creusai la tête un peu plus avant de soupirer. « Je te donne que les 4 premier chiffre après la virgule, il y’en a trop ! » Je me mordis doucement la lèvre, c’était un tic idiot quand je me concentrais. « 139,1158 » Je lui fis un grand sourire et en même temps j’arrêtai ma série d’abdo. « Beau et intelligent, pour ça que je fais craquer les filles ! Vérifie si c’est correct ! » J’étais plus ou moins sur de moi, environ à 99,2%
J’étais quand même content de ne pas avoir perdu de mon savoir malgré le fait que j’étudiais la musique contrairement à ce que mon père aurait voulu. Il m’avait pourtant assuré que je deviendrai complétement con en m’inscrivant dans une telle option et pourtant rien n’avait changé dans le fond…Mise à part que je faisais quelque chose que j’aimais. Bref, je laissai Aiden vérifié. « Alors, c’est tout juste ? Respecte ta part du marché ! »

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 15 Aoû - 22:43




Durant un instant, il avait l'air un peu... dans la lune. Désorienté, je dirais. Comme si quelque chose le troublait. Mais je ne cherchais pas plus loin. Il devait sûrement trouver Gemma à son goût ou quelque chose du genre... bah. Premier arrivé premier servi n'est-ce pas ? Même si je n'éprouvais aucun sentiment pour elle, j'allais sûrement pas laisser un imbécile comme lui l'approcher de trop près. Et puis ça m'emmerdait un peu si mon intuition était juste. Mais j'étais pas jaloux, hein. J'trouvais juste ça nul qu'il accorde de l'attention à quelqu'un d'autre que moi. C'était pas de la jalousie. Pas du tout. Il me rappela les règles et j'acquiesçais vaguement sans vraiment réfléchir. C'est vrai que lui sortir un mensonge me paraissait une bonne solution parce qu'il avait quand même soumis le fait que si j'étais bi ou gay, il prendrait quelques distances avec moi et je crois que ça m'énervait tout autant que le fait qu'il puisse éprouver une attirance ou des sentiments pour Gemma. En fait, j'avais beau clamer haut et fort que je le détestais, c'était pas totalement vrai et puis notre petite guerre constante m'amusait bien et s'il était assez con pour s'éloigner de moi pour une raison aussi stupide, et ben... ben j'me sentirais bien seul, je crois. Et je serais en colère, aussi. Et un peu attristé. Je l'avais quand même réconforté quand il s'était livré à moi concernant son problème avec son père et s'il se cassait du jour au lendemain juste parce qu'il avait peur que je lui saute dessus, j'pense que je m'en voudrais de lui avoir dit la vérité, parce qu'il me manquerait quand même un peu. Je m'asseyais en tailleur dans l'herbe et croisait les bras. J'avais terriblement envie de récupérer son portable pendant qu'il était occupé à faire son calcul et sa série d'abdominaux pour fouiller dedans. Sait-on jamais, je pouvais trouver des choses intéressantes dans ses photos... assez intéressantes pour être affichées partout dans l'université, en tout cas. Mais je me retenais : ça ne se faisait pas. « Je te donne que les 4 premier chiffre après la virgule, il y’en a trop ! » Ça m'étonnait déjà qu'il ai réussi à trouver les quatre premiers chiffres après la virgule, honnêtement. — Ah, non, j'en veux huit ! C'était pas vrai, bien sûr. Qu'il me donne un, cinq ou vingt-deux chiffres, je m'en fichais totalement, j'avais juste envie de le mener un peu en bourrique. Il le méritait, après tout. « 139,1158. Beau et intelligent, pour ça que je fais craquer les filles ! Vérifie si c’est correct ! » Je ricanais et tout en me penchant pour attraper mon sac afin de vérifier ça à la calculatrice, je rétorquais : — Beau et intelligent, tu parles ! T'es juste con et immature. C'était un peu bas, ça. J'avais déjà fait mieux, mais tant pis, sur le coup, j'avais rien trouvé à répondre. Il m'avait épaté, mine de rien, mais je préférais mourir plutôt que de le lui avouer. La calculatrice en main, je fis un effort considérable pour me souvenir de ce que j'avais dit comme chiffre : je les avait dit au hasard donc j'y avais pas vraiment réfléchi... quand je m'en rappelais enfin, j'entrais la division dans ma calculatrice. Et le résultat sur l'écran me donnait sérieusement envie de bouffer ma main. — Ouais, ouais, c'est bon, t'es fier ? râlais-je en rangeant ma calculette au fond de mon sac, en compagnie du paquet de gâteaux. — Oh, je sais pas trop. J'ai envie d'être malhonnête et de te laisser mariner un peu. Et sur ce, je m'allongeais dans l'herbe, les bras croisés derrière ma tête. Être lâche de la sorte était vraiment pathétique mais j'avais l'intention de tenir ma promesse. Je voulais juste voir comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 0:48


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


J’espérais qu’Aiden n’avait pas remarqué ce petit moment où j’étais en train de me torturer mentalement pour savoir pourquoi je me sentais irrité quand il m’avait parlé de Gemma. J’avais toujours fait en sorte d’ignorer complétement toutes les questions que j’aurai pu me poser à propos de mes réels sentiments, j’avais peut-être un peu peur de devoir m’avouer que je tenais à Aiden et que j’avais envie d’occuper tout son temps. Fait chier, vraiment…Il me fait chier. J’avais presque envie d’effacer ce qu’il avait dit de ma mémoire pour éviter de devoir m’interroger à ce point mais bon c’était un peu trop tard ! Je soupirai, je n’avais pas tellement envie qu’il sache que je ne le détestais pas autant que je le faisais croire, ça lui aurait fait trop plaisir à cet idiot ! Pour changer de sujet, je réexpliquai les règles de notre marché. Une démo de mon intelligence en échange d’une information sur son orientation sexuelle. Comme je l’avais prévu, il me donna une division compliquée et ce fût tout sourire que je lui donnai la réponse après avoir précisé que je n’allais donner que quatre chiffre après la virgule, pas sûr de pouvoir en donner plus. « Quatre c’est suffisant, fait pas ton emmerdeur.» Fier de moi et sur de ma réussite je lui demandai de vérifier mais monsieur le râleur avait encore réussi à me faire une remarque désobligeante après que j’ai affirmé être beau et intelligent. Je lui tirai la langue. « T’es juste jaloux parce que tu sais pas faire ça ! C’est toi l’immature ! »  En regardant son visage quand il vit le résultat, j’étais encore plus fier de moi. « Arrête de râler, j’suis le meilleur et oui j’suis trop fier ! » Dis-je en riant avant de reprendre mon téléphone entre mes mains pour vérifier si je n’avais pas de messages, je l’ai caché ensuite derrière moi au cas où il lui prendrait l’envie d’aller fouiller dedans, j’avais conservé quelques trucs personnels dedans et je n’avais pas trop envie qu’il les voit.
« Oh, je sais pas trop. J'ai envie d'être malhonnête et de te laisser mariner un peu. » Quel mauvais joueur ! Je m’approchai de lui juste pour lui faire de l’ombre « Nan ! Un marché c’est un marché, allait balance. » Je me demandais si le fait qu’il hésite autant n’avait pas un rapport avec ce que j’avais dit plus tôt sur la façon dont j’allais adapter mon comportement s’il était gay ou bi. Raah…Il m’énerve. Je m’allongeai à côté de lui en regardant le ciel. « T’es trop bête…De croire que ça va changer un truc ton orientation sexuelle. Je m’enfou en vérité, je te détesterai toujours autant » Voilà, c’était dit. C’était carrément embarrassant parce que même si j’avais dit le détester, j’avais l’impression d’avoir dit le contraire malgré tout mais bon, j’avais un peu exagéré avec ça alors, je devais bien me rattraper même s’il le méritait pas vu qu’il me traite de con toutes les deux secondes et qu’en plus il m’a donné un coup de boule que je ne lui ai toujours pas rendu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 1:37




Je ne l'écoutais se pavaner que d'une seule oreille, prenant le soleil pour terminer de sécher. Cet imbécile m'avait vraiment bien arrosé et j'étais encore un peu humide et si j'attrapais un rhume à cause de lui je ferais tout ce que je pourrais pour le lui refiler ! Franchement... et il se remettait à râler en me faisant de l'ombre. Décidément, il voulait vraiment que je lui mette une baffe. Déjà que j'aimais pas les gens qui se vantaient pendant des lustres pour avoir fait ci ou ça, si en plus il me cachait du soleil, il allait m'entendre. Heureusement pour lui, il s'est allongé et j'ai pu profiter à nouveau du soleil, appréciant la chaleur des rayons. Et l'autre à côté qui voulait toujours savoir... j'hésitais entre me taire et le laisser se vanter et se plaindre tout seul ou lui répondre. « T’es trop bête…De croire que ça va changer un truc ton orientation sexuelle. Je m’enfou en vérité, je te détesterai toujours autant » Je rigolais et tournais la tête vers lui, pinçant son épaule dans une tentative infructueuse pour le faire taire. — T'es tellement adorable ! ironisais-je, tout à fait hypocrite. Je crois qu'on pouvait pas faire plus handicapé social que lui. Mais il était quand même mignon à essayer de me rassurer sur le fait que mon orientation sexuelle ne changerait rien entre nous, tout en me rappelant bien que j'étais « bête » et qu'il « me détestait ». Il me faisait penser aux gamins de primaire qui essayaient toujours de se justifier sur tout... d'ailleurs, c'était un peu ce qu'il était. Un gamin. Bon, je l'étais aussi, je devais avouer... qui se ressemble s'assemble, non ? — L'amour que tu me portes et la tendresse de tes paroles me touchent sérieusement. Je mettais ma main sur mon cœur pour appuyer mes paroles, ayant retrouvé un petit sourire. Même si je me moquais de lui, j'étais quand même rassuré qu'il m'ait dit ça. Je manquais un peu de confiance en moi, parfois. J'avais toujours peur que les gens à qui je tenais s'éloignent de moi parce qu'ils ne m'aimaient plus pour une raison ou pour une autre, je crois. Ce qui était stupide dans cette situation vu que je ne tenais pas à Kyle... enfin, pas trop, juste un tout petit peu, et encore, c'était juste parce qu'il m'amusait. Bon, en conclusion, plus le temps passe, plus je deviens stupide. Surtout en ce moment. Faudrait que je songe à consulter un psy. — Mais bon, comme j'suis super gentil et loyal, je vais te donner ta réponse. C'était à mon tour de me vanter un peu, juste pour faire regonfler mon ego et faire durer le suspens. — Je suis bi. Voilà. Et si ça peut te rassurer, j'ai aucune intention de te sauter dessus parce que t'es pas du tout mon type ! Bon, ça, c'était un peu un mensonge camouflé en vérité. Il était pas moche, voire même pas du tout, fallait bien l'avouer – même si ça m'énervait de me l'avouer, justement. Mais je lui sauterais quand même pas dessus. J'avais un minimum de savoir-vivre, quand même. Et puis, il fallait bien le rassurer, monsieur l'hétéro qui jouait des muscles juste pour pouvoir se vanter et dire à quel point il était fantastique et merveilleux. — Mais j'te préviens ! Si tu te sers de ça pour me faire la misère, tu vas le payer cher et tu ramperas à mes pieds en me suppliant de te pardonner. Alors essaye même pas. J'avais toujours ma merveilleuse photo, il ne fallait pas l'oublier, et puis j'avais aussi d'autres moyens de persuasion, même si c'était cruel. En fait, c'était plus des paroles dans le vent que de véritables menaces, mais ça pouvait toujours le dissuader d'utiliser ma bisexualité contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 12:02


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



Je suppose que le fait de lui avoir dit qu’en vérité ça n’allait rien changé entre nous était en quelque sorte une manière de m’excuser pour avoir eu de tel propos alors que je ne le pensais pas. Mais je pensais vraiment que c’était beaucoup trop gentil de le dire comme ça alors j’ai ajouté qu’il était bête et que je le détestais même si ça sonnait plutôt faux. Déjà pourquoi est-ce que je lui aurai dit ça si je le détestais autant que je le prétendais ? C’était embarrassant mais bon, je ne lui avais pas dit qu’on était meilleurs amis non plus ! Il ne fallait pas exagérer. Seulement en entendant son air ironique et moqueur, j’avais été un peu vexé. Il aurait pu avoir un peu plus de gratitude parce que c’était une façon – je l’avoue complétement implicite- de dire que je voulais faire attention à ne plus le blesser et que c’était pour ça que j’étais revenu sur mes paroles puis aussi que notre relation aussi bizarre soit-elle était quand même importante pour moi parce que je passais totalement outre ce qui aurait pu gêner beaucoup d’autres gars à ma place. Évidemment, je ne devais pas m’attendre à ce qu’il soit sympa pour une fois ! J’aurai peut-être dû m’éloigner avec une mine de dégout dès le départ après tout ! Il l’aurait bien cherché mais ce n’était tellement pas moi. Jugez les gens sur des détails, parfois je me dis que je devrai me comporter encore plus méchamment. Ouaaaaais, bon ça va, j’étais vexé qu'il s'en fiche quoi. Alors j’ai décidé d’ignorer ses remarques, faire comme si je n’avais jamais entendu ses moqueries. J’ai pris mon téléphone et avec un petit sourire aux lèvres, j’ai envoyé un message à Charlie lui demandant si on pouvait se voir ce soir. Malgré ça, j’avais du mal à ne pas prêter d’attention à Aiden surtout que j’attendais toujours sa réponse. Gentil et loyal ? Je n’avais pas pu m’empêcher de rire en murmurant « Bah voyons » Il finit enfin par m’avouer sa bisexualité. Et bah il lui en avait fallu du temps ! Il s’était cru dans une émission télé ou quoi à faire durer le suspens. Ne détournant pas mon regard de l’écran, je souris. « Ça fait deux fois que tu me dis que je te plais pas, je vais finir par me vexer ! » avais-je dis en prenant moi aussi un ton ironique. N’empêche, j’aimerai bien savoir pourquoi je ne suis pas son genre. Ce n’est pas que je veux virer gay hein ! C’est juste que je me dit que faire craquer les filles ET les garçons ça voudrait quand même dire que je suis doublement beau gosse, non ? Enfin en tout cas, ce serait un peu une fierté même si techniquement ça serait super bizarre ! Curieux, je me décidai à lui demander. « C’est quoi ton type alors ? » C’était une bête question mais je m’interrogeai un peu, j’ajoutai en me redressant un peu : « Oh je sais ! Tu kiffes les mecs super gros, tatoué de partout avec des croûtes entre les bourrelets et que tu pourras appeler ‘POUSSIN’ ! » Je me mis à rire, je me foutais vraiment de lui là mais c’était drôle, rien que l’image me donnait envie de me rouler parterre. « Mais j'te préviens ! Si tu te sers de ça pour me faire la misère, tu vas le payer cher et tu ramperas à mes pieds en me suppliant de te pardonner. Alors essaye même pas. » Ouh encore des menaces. Je souris en remettant mon nez sur mon portable. « T’inquiètes, je ne dirai rien même si les rumeurs parlent d’elles-mêmes. Je n’y ferai même pas allusion enfin sauf si tu décides de mettre la photo que tu as prise partout ou que tu me remets un coup de boule. D’ailleurs attend toi à ce que je te le rende bientôt, peut-être sous forme de coup de poing ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 15:09




Quand il prit son portable, je me penchais légèrement pour voir à qui il envoyait un message, fronçant les sourcils en voyant le prénom « Charlie ». Alors comme ça, y'avait encore des parents qui appelaient leurs enfants comme ça ? Pauvre gamine... A la limite, appeler son chien comme ça, pourquoi pas, mais son enfant ? Quel mauvais goût ! Bon, certes, c'était un peu méchant de critiquer son prénom de la sorte juste parce qu'il ne me plaisait pas, mais y'avait des limites, et Charlie les dépassait amplement. Pff. Et le fait que je trouve son prénom aussi moche n'avait rien à voir avec le fait que Kyle avait l'air proche d'elle. C'était juste une question de goût, rien d'autre. — Je rêve ou t'as trouvé une fille assez masochiste et suicidaire pour supporter ton caractère de merde ? me moquais-je. J'étais un peu trop sarcastique en ce moment et je ne voulais même pas savoir d'où ça venait. Je me tournais sur le ventre et posait ma tête sur les bras, les yeux fermés. J'aimerais bien m'endormir tout de suite, comme ça j'aurais plus à supporter les conneries de l'autre singe à côté de moi... Je ne répondais pas quand il m'annonça qu'il allait finir par se vexer et baillait simplement. Il avait qu'à se vexer, tiens. Puis s'il était pas content, il pouvait toujours retourner voir Charlie. Je grognais à cette pensée : j'arrivais même à m'énerver tout seul. N'importe quoi. Un neurone avait sûrement du griller pendant qu'il m'aspergeait d'eau, y'avait pas d'autre solution...
Quelques instants après, il me demanda mon type et j'allais répondre quand il enchaîna sur ce qu'il présumait que j'aimais et je secouais la tête en me pinçant l'arête du nez. C'était une vraie plaie, ce gosse. Je lui mis un coup de poing sur la tête pour le faire taire. — Arrête de raconter des conneries ! Et déjà, mon type, c'est quelqu'un qui ne m'emmerde pas autant que toi. Je lui tirais la langue et reposais ma tête sur mes bras. — Des rumeurs sont des rumeurs... je pourrais très bien en lancer une sur toi, d'ailleurs ! Soudainement amusé par mon idée, je me redressais sur mes avant-bras et lui offrais un grand sourire. — Voyons... je pourrais dire que tu es orphelin et que tes parents t'ont abandonné dans un carton avec des chats à ta naissance ! C'est mignon et en même temps dramatique, tu trouves pas ? Ou alors, je pourrais dire que tu regardes encore... comment ça s'appelle déjà ? Ah oui ! Franklin !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 18:15


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



« Je rêve ou t'as trouvé une fille assez masochiste et suicidaire pour supporter ton caractère de merde ? » Non mais oh, il était sans gêne lui ! Qui lui avait permis de regarder à qui j’étais en train d’envoyer un message. Il n’avait qu’à le prendre et fouiller dedans tant qu’on y est. Et puis, cette pauvre Charlie en prenait vraiment pour son grade, elle qui était si adorable avec moi voilà qu’elle était entré dans la catégorie des masochistes et suicidaires. On passait de très bons moments ensemble, surtout à boire et faire la fête. Je ne dis pas que l’on n’a pas flirté au contraire, on s’est même embrassé et plus mais ça n’avait tellement pas d’importance à mes yeux. En vérité, j’aimais la voir parce qu’elle était drôle et que je pouvais parler de tout avec elle, un peu comme avec une meilleure amie mais version améliorée. Ces temps-ci, nous avions cependant arrêté d’aller plus loin que de passer un moment entre amis pour diverses raisons. La première, on s’est rendu compte mutuellement qu’on était rien de plus que des amis et la seconde que chacun de nous espérait quelque chose avec quelqu’un d’autre. Enfin, surtout elle. Moi…C’était différent. Je n’attendais rien, je suis juste bien comme ça sans copine vu que je passe mon temps à essayer de trouver comment embêter encore plus Aiden. Mais bon, tout ça il n’avait pas besoin de le savoir et puis je ne vois pas pourquoi ça l’intéresserait. Je répondis donc avec un grand sourire « Sache que tout le monde ne croit pas que j’ai un caractère de merde ! En plus, elle est très jolie, adorable et on s’entend TRES bien » Je ne sais pas vraiment pourquoi j’avais dit tout ça à propos d’elle, j’aurai pu m’arrêter avant mais j’avais envie de voir comment il allait réagir. Moi, essayé de le rendre jaloux ? Nan, du tout ! Puis pourquoi il le serait hein ? Peut-être parce qu’il est célibataire et que ça le fait chier que j’ai une copine et pas lui ? Mouais, je n’y croyais pas trop mais j’espérais plutôt qu’il allait juste être agacé d’une façon ou d’une autre. D’ailleurs dès le départ, il avait plutôt mal réagit en voyant le message. Il avait directement sortis les crocs et ça m’avait fait rire. Je m’approchai et frottai doucement mon nez contre sa nuque pour le chatouiller et l’embêter par la même occasion « T’es jaloux ? Tu veux qu’on s’envoie des messages aussi ? » J’éclatai de rire avant de retourner à ma place et de lui donner mon impression sur le genre de gars qui a mon avis devait lui plaire. Et bam, encore un coup sur la tête sans hésiter je lui tirai l’oreille très fort. « Arrête de me frapper ! Et toi aussi tu m’emmerdes je te signale, fait pas ta victime ! » Je le lâchai enfin avec un grand sourire sur le visage avant de croiser les bras écoutant les rumeurs qu’il avait préparé à mon sujet. Je ne pus m’empêcher de me tordre de rire, c’était hilarant j’en avais les larmes aux yeux. « Tant que t’y es t’a qu’à dire que j’étais été élevé dans la jungle et que je m’appelle en réalité Mowgli. Imbécile ! Et quoi, même si je regarde Franklin ça fait quoi ? Il sait compter deux par deux et lacer ses chaussures même si je n’ai jamais vu une tortue avec des chaussures ! C’est extraordinaire quand même ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 21:22




« Sache que tout le monde ne croit pas que j’ai un caractère de merde ! En plus, elle est très jolie, adorable et on s’entend TRES bien » Je résistais à l'envie de lever les yeux au ciel et serrer les dents. Bah voyons. Pff... et pourquoi ça m'énervait, le fait qu'il ai des amis ? Je m'en fichais de lui, voilà. Il pouvait s'entendre « très bien » avec autant de filles qu'il voulait, je m'en fichais. Totalement. Tout comme je m'en fichais de lui. Voilà. Je m'en fichais de tout. Et j'avais beau me répéter ça en boucle dans la tête, je savais que je me mentais à moi même et ça me saoulait. Beaucoup. Parce que je savais pas pourquoi le fait que Kyle accorde un peu d'attention à une autre personne que moi m'agaçait autant. — Ils doivent être à peu près aussi cons que toi pour ne pas s'apercevoir que t'es aussi chiant que... que... J'hésitais, réfléchissant à un truc aussi chiant que Kyle, mais c'était compliqué et rien ne me venait en tête parce que concrètement, il n'y avait justement rien de plus chiant que Kyle. — Bref, t'es chiant ! Ça faisait beaucoup de chiant, tout ça. Mais c'était sa faute ! Y'avait que ça pour le décrire !  — Puis c'est cool que tu t'entendes TRES bien avec elle. J'avais monté la voix sur le « très » comme il l'avait précédemment fait pour montrer à quel point j'étais ironique. En réalité, j'en avais absolument rien à foutre. Enfin, c'est ce que je me disais, mais au fond de moi, une petite voix me disait que je m'en foutais pas autant que ça. Parce que sinon, j'aurais sûrement eu l'air plus convainquant, et là, j'étais vraiment tout sauf convainquant et fallait pas avoir fait une école polytechnique et dix ans d'étude pour le remarquer. — Moi aussi je m'entends très bien avec Gemma et elle aussi elle est très jolie et adorable et pourtant je me sens pas obligé de le préciser quand je parle d'elle, hein. Bien fait. S'il voulait jouer à ça avec moi, on allait jouer. Il me prenait pour un ermite asocial sans aucun ami ou quoi ?
Quand il me chatouilla avec son nez dans le cou je me tortillais et fit une roulade loin de lui. Mine de rien, j'étais quand même un peu chatouilleux mais si je lui disais ça, j'étais sûr qu'il allait en profiter... ou peut-être pas. J'en savais rien. Mais je gardais quand même le silence, me tenant à une distance respectable de lui pour éviter d'avoir sa tête dans mon cou une nouvelle fois. « T’es jaloux ? Tu veux qu’on s’envoie des messages aussi ? » Je rigolais doucement et m'apprêtais à répondre négativement avant  qu'une idée ne germe dans mon esprit. — Pourquoi pas, ça serait sympa ! répondis-je le plus naturellement du monde. Ça pouvait toujours être intéressant d'avoir son numéro... pour le filer à des moches ou pour le réveiller à trois heures du matin, par exemple. Mais bon, s'il refusait, ça me faisait ni chaud ni froid. Ça m'ôtait juste une opportunité de le faire enrager.
Il éclata de rire en écoutant les rumeurs que je prévoyais de lancer sur lui et continuais avec un truc encore plus farfelu. — Tu tiens plus de Tarzan que de Mowgli ! rétorquais-je du tac au tac. Puis je me jetais sur lui quand il récita le générique de Franklin, l'écrasant de tout mon poids : — Je le savais ! Je le savais que tu regardais encore ça le matin avant de partir en cours !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 16 Aoû - 23:43


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



J’avais cru décrypter dans son regard et ses gestes que ça le gavait que je parle de cette fille et honnêtement c’était tout ce que j’espérais même si je ne comprenais pas vraiment en quoi c’était si agaçant vu que de toute manière il me trouvait con, chiant et moche. Ouais bon d’accord, je faisais un peu tout tourner autour de moi là. Ça se trouve, il n’avait juste pas envie d’entendre un mec parlé d’une de ses amies parce qu’il trouve ça saoulant. En tout cas depuis tout à l’heure, je ramassais pas mal en insultes. Je pense que le mot con a dû être dit au moins dix fois et chiant une quarantaine de fois ! Il m’avait quand même faire rire avec ses bégaiements pour essayer de trouver avec quoi il pourrait me comparer. C’était presque mignon. « Je sais moi ! Je suis aussi chiant que toi ! » Dis-je en lui accordant un sourire hypocrite. C’était quand même bien trouvé, parce que si j’étais un emmerdeur lui c’était carrément le roi et il suffisait de voir mon front pour le comprendre ! Heureusement qu’avec mes cheveux ça cachait cet affreux dessin qu’il m’avait fait. Et il avait dit que c’était moi qui était immature, hum… « Puis c'est cool que tu t'entendes TRES bien avec elle. » Je ris, j’étais plutôt content je devais l’avouer car même s’il essayait de faire croire qu’il n’en avait rien à faire, j’avais l’impression d’entendre le contraire et ça me faisait sourire comme un idiot. « Ouais, ouais…Jaloux. » Par la suite, il avait reparlé de Gemma et ça m’avait irrité parce que j’étais partagé entre le fait que je la trouvais adorable et très belle moi aussi et le fait que si j’avais bien compris elle était la meilleure amie d’Aiden et passait donc beaucoup de temps avec lui. STOP. Jalousie ? Encore une fois, non. C’était juste que j’aimais bien quand il me divertissait et qu’il aurait plus de temps pour le faire s’il la voyait moins. En parlant de voir moins les gens, je ne voyais plus beaucoup Charlie ces temps-ci et c’était pour cette raison que je lui avais envoyé un message mais c’était sans compter la curiosité d’Aiden qui m’avait finalement poussé à lui proposer pour rire qu’on s’envoie des sms. Sympa ? Il avait dit sympa ? Oh non… Je n’y croyais pas. Ca sent les blagues téléphoniques pourries, les messages qui vont me réveiller toutes les heures pendant la nuit. « T’as qu’à me passer ton numéro. » Hors de question que je me laisse piéger et que je lui donne le mien. Je ne me doutais que trop bien de ce qu’il allait en faire. J’avais presque oublié ce qui nous avait amené à parler de dessins animés mais on en était venu à me comparer à Mowgli puis à Tarzan. Je ris « Mouais…Va pour Tarzan, il est fort et il se tape une fille. » Ah ouais ! On parlait des rumeurs et cet idiot voulait dire à tout le monde que je regardais Franklin, j’avais trouvé ça drôle et connaissant une partie du générique je lui citai avant qu’il se réinstalle sur moi. « Va falloir que t’apprennes que je ne suis ni ton canapé, ni ton lit ! » Je lui pinçai la joue avant d’ajouter : « Faux ! Je regardais avant mais plus maintenant ! Y’a pas la télé dans les chambres du dortoir ! » Ah oui, j’avais décidé de ne plus rentrer chez moi et prendre une chambre au sein du campus, bon ça non plus il n’était pas censé le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 17 Aoû - 2:48




Pff. Moi ? Jaloux ? N'importe quoi. J'étais tout sauf jaloux. J'étais un peu énervé parce qu'il accordait de l'attention à quelqu'un d'autre alors que j'étais avec lui et c'était un peu vexant. C'était un peu une manière subtile de dire « j'me fais trop chier avec toi » et j'étais quand même pas aussi ennuyant... si ? Puis s'il en avait marre de moi, il avait qu'à partir. Ça me ferait des vacances. Non, ça m'emmerderait sacrément parce que j'aurais perdu ma source d'amusement et je recommencerais à m'ennuyer comme un rat crevé, mais ça me ferait aussi des vacances. C'était bien compliqué, tout ça... et pourquoi je me torturais l'esprit comme ça, au départ ? Il était pas obligé de rester avec moi. J'étais un peu égoïste et capricieux de penser le contraire... Rah, il m'énerve ce gars, là où il passe, il fout toujours le bordel et moi, j'ai jamais été quelqu'un de très ordonné qui range tout à sa place et qui aime mettre les choses au clair. J'étais pas aidé, avec cette espèce de singe sur pattes.
Le vicieux me demandait mon numéro. OK, là, il m'avait bien eu. Mais refuser de lui donner, c'était lui dire clairement que je voulais juste lui faire un mauvais coup et ça serait donc admettre ma défaite... et ça, c'était juste pas possible. Moi vivant, je n'admettrais jamais ma défaite, et encore moins à Kyle ! Je réfléchis rapidement à une alternative. — Tu vas jamais m'envoyer de messages, pleurnichais-je. Un peu de comédie n'avait jamais fait de mal à personne ! — Et ça me brisera le cœur parce que je me sentirais renié et trahi. Et je te parlerais plus jamais parce que je serais trop humilié et tu crèveras d'ennui ou de faim. Ou des deux. J'avais dit tout ça sur un ton plaintif et gamin avant de faire mine de pleurer, la tête dans mes bras. Le pire, c'est que je l'imaginais tout à fait faire ça : je lui donnerais mon numéro en bon pigeon et je ne verrais jamais un seul chiffre du sien. Mais on ne me piégeait pas comme ça ! Soit ça passait et c'était plutôt cool parce que j'allais pouvoir le harceler quand je m'ennuierai trop juste pour l'embêter, soit ça cassait et tant pis, mais au moins, je m'en sortirai indemne et lui non plus ne connaîtra jamais mon numéro. A moins qu'il trouve une autre excuse pour m'extirper mon numéro.
Quand je me rallongeais sur lui, il se remit à râler et me pinça la joue. Je décidais de lui faire la même chose et prenais son visage entre mes mains pour jouer avec ses joues et, peut-être, le faire taire. Mais celui là, quand il s'agissait de se plaindre ou de se vanter, même lui couper les cordes vocales ne le ferait pas taire, alors... — Tu sais que t'as des joues de hamster ? D'ailleurs, c'était trop mignon. Il me rappelait mon propre hamster que mes parents m'avaient offert quand j'avais dix ou onze ans... et qui était tragiquement mort dans un crash automobile, quand j'ai voulu tester la voiture télécommandée que j'avais fabriqué en cours. Triste histoire. — Et tu jouerais très bien le rôle de canapé. Tu serais très joli chez moi ! Un meuble vivant, si c'est pas révolutionnaire ! Puis il m'a sorti une excuse bidon et je secouais la tête, toujours en train de jouer avec son visage. — Tu peux toujours regarder sur ton portable ou ton ordinateur, si t'en as un. N'essaye pas de sortir une excuse débile et assume !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 17 Aoû - 9:48


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


( Canon, ton gif en signature coeur  )
J’avais bien compris que si je lui donnais mon numéro j’allais le regretter alors j’ai décidé de lui demander d’abord de me donner le sien. S’il refusait, ça confirmait ce que je pensais et qu’il m’avait dit que c’était sympa uniquement pour s’amuser à m’embêter sans que je puisse y faire quelque chose vu qu’il n’allait surement pas m’appeler avec son numéro visible. « Tu vas jamais m'envoyer de messages. Et ça me brisera le cœur parce que je me sentirais renié et trahi. Et je te parlerais plus jamais parce que je serais trop humilié et tu crèveras d'ennui ou de faim. Ou des deux. » J’éclatai de rire, non mais quel comédien celui-là. Renié et trahi, c’est ça. En plus, il feignait de pleurnicher comme un enfant en crise, c’était encore plus drôle. Quel gamin. Je lui ébouriffai les cheveux  « Arrête ta comédie ! » Avais-je dit en riant avant d’ajouter : « Mais je ne voudrai pas briser ton petit cœur fragile. Donne-moi ton numéro et je t’envoie un message maintenant comme ça tu sera sur. » C’était à prendre ou à laisser.  De cette façon, on aurait chacun le numéro de l’autre, personne n’est piégé et on pourra s’embêter mutuellement toute la nuit s’il le fallait. S’il accepte, j’allais cependant devoir m’habituer au fait de perdre beaucoup d’argent en appel parce que oui, je comptais l’appeler à n’importe quel moment de jour ou de la nuit, dès que je m’ennuie, dès que j’ai envie de lui parler, l'embêter et d’entendre sa voix.

Je commençai alors à considérer l’idée de me reconvertir en matelas vivant. J’allais finir par mettre une petite boîte en carton à coté de ma tête qui demandait de payer 20 dollars avant de s’installer sur le Kyle 2013. Non mais sérieusement, si c'était vrai Aiden me devait déjà 40 dollars car, il me semble bien que ça fait deux fois qu’il s’allonge sur moi aujourd’hui comme si j’étais son canapé. En plus, il faisait déjà assez chaud comme ça et il m'écrasait. En guise de plainte, je lui avais pincé la joue, mauvaise idée ! Deux secondes après, c’était lui qui s’amusait à me pincer « Tu sais que t'as des joues de hamster ? » Je lui tirai la langue, comment ça des joues de hamster ? Le pire c’est qu’on me l’avait déjà dit, alors ça m’énervait encore plus. J’attrapai son visage entre mes mains en souriant. « Bah toi tu ressembles a une souris ! Une miiiiiignonne petite souris. » Dis-je en riant avant d’écraser ses joues entre mes mains. Il était alors revenu sur ce que j’avais dit plus tôt sur le canapé. « Ouais mais nan j'suis pas un meuble. »  Je repinçai de nouveau ses joues, l’observant, il avait de jolis yeux quand même. Enfin ! Je veux dire que c’est bien pour lui, tant mieux. Je soupirai doucement, je m'énervais tout seul. « Pourquoi c’est ce que tu fais, toi ? T’allumes ton ordinateur à 7h du mat exprès pour regarder Franklin ou tu regardes à la télé ? » Je ris « Non mais sérieusement, le matin je me lève en retard je n’ai pas le temps de regarder malheureusement ! » Genre je regardais encore cette petite tortue ! Non, dans le rayon torture je préférais encore les tortues ninjas. Je me souviens d’ailleurs qu’à chaque fois que je regardais, j’avais envie de manger de la pizza.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 18 Aoû - 3:41




(merciiiiiiii I love you I love you )
« Mais je ne voudrai pas briser ton petit cœur fragile. Donne-moi ton numéro et je t’envoie un message maintenant comme ça tu sera sur. » Ça, ça me plaisait bien. Y'a des fois, j'étais quand même sacrément malin ! La comédie semblait bien marcher sur Kyle... peut-être que c'était le genre de mec à avoir rapidement des remords, même si c'était pas sérieux... c'était quelque chose d'intéressant à exploiter, tiens. Je me demande à quel point j'allais pouvoir le mener par le bout du nez jusqu'à ce qu'il craque et qu'il me dise d'aller me faire foutre. Je me rapprochais à nouveau de lui avec un petit sourire taquin, tirant sur une de ses boucles : — C'est vrai, tu me briserais pas le cœur alors ? C'est trop mignon venant de toi ! Je l'embrassais sur la joue avant de lui donner mon numéro. J'aimais bien faire l'imbécile avec lui parce que je pouvais être moi même sans avoir peur de me prendre une claque. Et même s'il m'en mettait une, je la lui rendrai et on finirait comme deux gamins qui se disputent un bonbon comme d'habitude, alors ça me dérangeait pas énormément. Et maintenant que j'allais pouvoir l'appeler et lui envoyer trente messages dans la minute, j'étais encore plus heureux. Je me ferai un plaisir malsain à le réveiller en pleine nuit quand j'arriverai pas à dormir ! Et puis, qui sait, peut-être que l'entendre m'insulter ou me dire des conneries à l'autre bout du fil m'aiderait à mieux dormir. Ou alors ça m'énerverait. Ouais, en fait, en y réfléchissant bien, je préférerai que ça m'énerve, parce que l'autre hypothèse était trop... étrange.
Quand je lui annonçais qu'il avait des joues de hamster, il me tirait la langue et je rigolais. Enfin, je rigolais pas longtemps. Moi, une souris ? Pff, et pourquoi pas un rat ou un cochon d'inde tant qu'on y est ! N'empêche qu'il avait précisé « une mignonne petite souris » et si j'avais pas été vexé par le « petite », j'aurai sûrement rougi à cause du « mignonne ». PAS parce que ça venait de Kyle, hein, ne vous méprenez pas, juste parce que c'était quand même... bah... mignon. Ces derniers temps, j'avais quand même la persistante impression que je me mentais à moi même sur tout ce qui touchait à Kyle et c'était carrément perturbant. Je perdais la tête. — Ben oui, je regarde tous les jours moi, et quand je rentre je regarde Dora et puis je vais dormir. Je lui fis un grand sourire comme un petit garçon innocent pour l'attendrir. — T'as qu'à te coucher plus tôt, tu te lèverais pas en retard ! le sermonnais-je, essayant d'être sérieux mais échouant lamentablement. Et venant de moi, c'était un peu hypocrite, parce que j'étais pas du genre à me coucher à vingt-et-une heure tous les soirs, moi non plus. — C'est parce que tu fais des choses cochonnes tard le soir dans ton lit ! Voilà où te mènent tes hormones en ébullition ! Si tu veux, j'expliquerai ça aux professeurs, je sais que c'est gênant, alors je peux bien me dévouer pour toi et te faire une faveur. Ne me remercie pas, j'adore rendre service ! J'avais aucune idée de comment on avait pu passer de Franklin à ce genre de sujet, mais je devais dire que ça ne m'étonnait pas beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 18 Aoû - 8:08


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



« C'est vrai, tu me briserais pas le cœur alors ? C'est trop mignon venant de toi ! » Je suppose qu’il était encore en train de se fiche de moi là non ? Pourtant je n’arrivais pas à m’empêcher de me dire qu’il était adorable quand il se comportait comme ça et je ne savais pas réellement si je devais râler ou sourire alors j’ai fait un mixte des deux, j’ai pincé ses joues en souriant. Puis, il a embrassé ma joue. Je n’avais même pas bronché même après ce qu’il m’avait avoué sur lui. Pourtant, je crois que j’aurai réagis très bizarrement si c’était quelqu’un d’autre que lui qui avait fait ça. Parce que si j’adorais les petits contacts physiques, ce n’était surement pas avec un garçon que j’avais envie d’en avoir. Aiden était visiblement une exception… Ça ne pouvait être que ça parce que j’étais vraiment sur d’aimer les filles. Peut-être que dans ma tête, j’imaginais Aiden comme une fille et la solution, elle est là ! A cette pensée, je dû me retenir de rire en repensant au moment où je l’avais imaginé en femme au foyer. S’il savait à quoi je pensais à ce moment précis, je serai déjà mort je crois et c’était bien ça qui me rappelait que c’était un mec, puis un gamin aussi et emmerdant qui plus est ! Je me décidai enfin à entrer son numéro dans mon répertoire en écrivant comme nom du contact : gamin emmerdeur et chiant. Je souris, je n’avais pas mis son prénom pour une seule et unique raison, l’embêter. Je lui envoyai alors un message en écrivant :’ Mais je suis mignon et je ne briserai pas ton cœur, ce serait bête que tu pleures toutes les larmes de ton corps à cause de moi ; ) ‘ Je lui envoyai. C’était assez ironique comme réponse, pour être honnête j’avais du mal à croire que je pouvais lui briser le cœur, tout ce que je pouvais faire c’était lui casser les pieds vu qu'il me détestait comme il le disait si souvent. D’ailleurs, j’étais presque sûr que j’allais vite regretter de lui avoir donné mon numéro. En réalité, non. Je n’étais pas sûr après tout j’allais pouvoir moi aussi l’embêter, allons voir qui regrettera le premier…Ce ne sera surement pas moi.
Quoi qu’il en soit, c’était fait maintenant et puis il venait me comparer à un hamster alors il fallait bien que je réagisse, j’ai ris et je l’ai donc comparé à une mignonne petite souris parce qu’il avait une petite tête je trouve et qu’il était mignon. Quoi ? Non, il n’était pas mignon ! Je me trompe ! C’est la tête qu’il faisait qui était mignonne, voilà…Hum…Parfois je ne fais vraiment pas attention à ce que je pense et dit. « Ben oui, je regarde tous les jours moi, et quand je rentre je regarde Dora et puis je vais dormir. » Je ris en le regardant, c’était vraiment un gosse ce type. Je me demandais s’il n’avait pas arrêté de grandir vers l’âge de 5 ans plus ou moins. En plus, c’était quoi ce sourire qu’il me lançait là ? Et pourquoi ça me faisait sourire aussi. Je crois que sans m’en rendre compte, j’ai caressé sa joue de mon pouce là où je venais de le pincer quelques minutes avant. Je n’en pris conscience que quelques secondes plus tard et trop tard, le geste de tendresse était fait et vu que je ne savais pas comment l’expliquer, j’ai juste fais comme si de rien n’était. En entendant sa remarque sur mes heures de sommeil, j’éclatai de rire. « Wow, on dirait ma mère ! C’est flippant. Je n’arrive pas à dormir tôt !» et hop retour sur un sujet un peu plus adulte que les dessins animés. Je fis mine de réfléchir « Ah oui. C’est peut-être pour ça enfaite…» Je me mis à rire « Hum…J’ai hâte de savoir comment tu vas dire aux profs que je fais trop de cochonneries dans mon lit le soir. Ils vont se demander comment tu le sais et tu vas répondre quoi, hein ? » Bah oui, quel idiot celui-là. Il n’avait aucune preuve, en plus étrangement je ne ramenais pas souvent de filles à l’université la chambre n’était pas très grande, alors j’allais chez elles. Puis, ma chambre c’était mon espace, le seul ou je pouvais me trimballer totalement nu et c’était souvent ce que je faisais. C’était plus agréable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 18 Aoû - 17:13




J'enregistrais son numéro sous le nom « chewbacca » (ça lui allait quand même rudement bien) en levant les yeux au ciel. En effet, ça serait vraiment bête que je pleure pour un imbécile comme lui. A  mon souvenir, je n'avais jamais pleuré pour quelqu'un, pas sérieusement en tout cas, alors pour Kyle ? Mon dieu. Ça n'avait aucuns sens.
J'étais quand même bien installé, sur lui. Il était confortable et plus grand que moi et au moins c'était sur lui que les petits insectes montaient et pas sur moi, parce qu'honnêtement, s'asseoir dans l'herbe c'est cool à un moment mais les petites bêtes ça l'était moins. Pas que j'en avais peur, mais ça m'embêtait rapidement et puis qui sait, y'avait peut-être une dangereuse araignée miniature tapie dans l'herbe prêt à attaquer la personne qui oserait la déranger, alors il valait mieux que ce soit Kyle que moi. Je tirais à nouveau sur une de ses mèches de cheveux, m'amusant avec et l'entortillant autour de mon doigt : — Tu sais quoi ? Si tu m'énerves trop un jour, je vais te tuer et t'empailler et t'utiliser comme canapé. Parce que si je te garde vivant, tu pourras parler et t'enfuir ! C'était pas une mauvaise idée, ça. Certains empaillaient bien des animaux et de toute façon, Kyle tenait justement plus de l'animal que de l'être humain alors j'aurai pas trop de regret à faire ça... enfin, juste un peu. Mais j'étais sûr qu'il allait rendre magnifiquement bien dans ma chambre. Certains avaient des têtes de cerfs ou des peaux d'ours, ben moi j'avais Kyle. Au moins, c'était original et unique ! On pourrait plus dire que j'avais pas d'imagination, et si un jour j'étais pauvre, je le vendrais au musée du Louvres comme pièce de collection, sous le nom de « canapé humain », et je lancerai l'art de l'humain empaillé.
J'ai senti quelque chose sur ma joue et, tiré de mes pensées un peu macabres, je remarquais que ce n'était ni plus ni moins que le pouce de Kyle qui me regardait... en souriant ? Wow. Si j'avais pas déjà été allongé, je pense que j'en serais tombé par terre sur le coup de la surprise. Ou alors, c'était peut-être une diversion et il allait me pincer la joue encore plus fort ? Mais il a rien fait. Rien. A part avoir l'air aussi surpris que moi quand il s'est rendu compte qu'il venait de me caresser la joue. Il a fait comme si de rien n'était et j'ai suivi le mouvement parce que je crois que c'était juste ce  qu'il y avait de mieux à faire. « Hum…J’ai hâte de savoir comment tu vas dire aux profs que je fais trop de cochonneries dans mon lit le soir. Ils vont se demander comment tu le sais et tu vas répondre quoi, hein ? » Bonne question. Je posais ma tête dans ma main,   réfléchissant quelques secondes. — Je vais leur dire que tu me l'a dit, tout simplement... ou que je t'ai malencontreusement entendu ! A cette pensée, je grimaçais un peu. J'espérais que je n'aurais jamais l'occasion d'entendre ça, justement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 18 Aoû - 20:36


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


J’avais jeté un coup d’œil sur son téléphone quand il a entré mon numéro et j’avais bien fait parce qu’il avait noté Chewbacca cet idiot. Il voulait ma main dans sa tronche ou quoi ? Je ne ressemblais pas à un monstre poilu tout moche ! En fait, niveau poil je n’étais pas vraiment du genre mec tout poilu qui en a même dans le dos au contraire et franchement tant mieux. Je lui tirai la langue. « Tu t’crois marrant ? » Je râlai un peu avant d’oublier simplement parce que je n’étais pas quelqu’un de rancunier et c’était débile de le prendre mal. Je commençai à avoir un peu mal au dos avec lui sur moi et j’avais bien pensé à changer les positions mais j’avais beaucoup trop la flemme de bouger, j’avais le soleil en plein visage et c’était agréable alors bon si je devais supporter Aiden ce n’était pas bien grave. Je le regardais continuer à jouer avec mes cheveux. « Tu sais quoi ? Si tu m'énerves trop un jour, je vais te tuer et t'empailler et t'utiliser comme canapé. Parce que si je te garde vivant, tu pourras parler et t'enfuir ! » J’ai grimacé, il avait un sacré problème psychologique dis donc, il a cru que j’étais un animal qu’on pouvait empailler et garder comme décoration ou pire un joli trophée qu’on expose. Je fis un petit sourire narquois « Le prend pas mal mais tu devrais aller consulter un psy, il me semble que ça va pas bien là-dedans » Dis-je en frappant doucement sur sa tête. Il semblait vraiment loin là, je me demande s’il n’est pas en train de réfléchir à une manière de me tuer pour se servir ensuite de mon corps en mobilier ! Mon dieu, pauvre de moi pourquoi je traine avec ce psychopathe si un jour je disparais…Sur que vous me retrouverez chez lui, en tant que lit ou canapé je ne sais pas encore. Peut-être même en chaise à bascule qui sait ! En tout cas, il semblait y réfléchir longuement et pendant ce temps, je n’avais rien fait d’autre que l’observer et contre toute attente – même de ma part – j’avais laissé ma main sur sa joue, que j’ai caressée avec tendresse. Ça m’a perturbé. J’ai tout nié en bloc en bougeant ma main sans en parler mais là, je ne pouvais faire qu’y penser. Il avait eu l’air très surpris et j’étais pris de remords, je regrettais mon acte parce que maintenant je me sentais con. Ce n’est pas comme si j’avais fait ça a quelqu’un que j’aimais bien et qui m’aimait bien en retour, non…J’ai eu ce geste pour un gars que je suis censé détester et qui me déteste. Alors quoi ? Je suis malade ? J’ai un problème, ce n’est pas possible autrement. Tournant un peu la tête, je rigolais beaucoup moins même pas du tout en vérité. Je me sens stupide parce que je suis sûr qu’il doit soit se foutre de moi, soit flippé totalement. Et je ne savais pas vraiment ce qui était le pire. J’ai essayé de parler d’autre chose, je lui ai demandé en riant comment il allait faire pour dire ça aux profs et il m’avait répondu le plus naturellement du monde. Je souris en le voyant grimacer : « Tu vas passer pour un psychopathe tu sais ça ? Ils vont se demander pourquoi je te l’ai dit alors qu’on n’est pas vraiment amis et surtout pourquoi t’écoutais à ma porte ! » Dis-je en riant. « Au faite, maintenant qu’on parle de truc sérieux, d’hormones en ébullition et tout ça, tu m’as toujours pas répondu ! C’est quoi ton genre de mec alors ? J'avais raison, c'est les gros moches avec des croutes ? Avouuuue. » J’avais envie de savoir, par curiosité et aussi pour m’imaginer avec quel type de gars pouvait bien aller ou pas avec lui. Même si l’image d’Aiden avec n’importe qui me paraissait assez bizarre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 19 Jan - 19:50

J'archive ♥️

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   

Revenir en haut Aller en bas
 

If you want to leave, I'm with it ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top