AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 If you want to leave, I'm with it ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 27 Juin - 19:12


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


Quoi de mieux que de passer quelques heures à lézarder au soleil entre deux cours. Cet après-midi et après une longue matinée c’était enfin le moment de s’accorder une petite pause. Il parait que dans cette cour même, il y a un an à peine alors que j’étais encore au lycée, beaucoup de gens se réunissaient là où j’étais assis, dans ce coin de la cour. Il fumait, s’amusait, draguait et faisait des improvisations musicales devant tous  leurs camarades de classe. Cependant, cette année après la nomination d’un nouveau directeur tout à changer et les règles sont devenues beaucoup plus sévère. Pour moi qui ait un fâcheux problème avec l’autorité ce n’était vraiment pas de chance ! Déjà le fait de porter cet uniforme inconfortable c’était une vraie torture. Je me faisais souvent réprimander par la direction à cause de ça, oui surtout les assistants et les personnes chargées de surveiller que tout se passe bien entre les étudiants. Les profs, eux, c’était différent je pense qu’eux non plus n’aiment pas tellement être emprisonné par des règles qu’ils n’ont pas eu même instauré. C’est pourquoi avec certains professeurs nous avions mis en place un code qui devait nous permettre de pouvoir se comprendre si jamais le directeur était dans les parages. On pouvait par la suite ranger la classe, remettre les bancs de manière séparé et réajusté l’uniforme. C’était plutôt drôle, on ça faisait penser à des missions commando.

Même si ce coin n’était plus autant fréquenter qu’auparavant, j’aimais bien m’y retrouver, c’était calme et je pouvais écouter de la musique tranquillement et surtout enlever cette cravate qui me grattait depuis le matin. C’est donc en souriant que je m’installai parterre, allongé sur le sol avec des lunettes de soleil et mon casque sur les oreilles. C’était interdit ? Oups. Tant pis, je suis sûr que ce cher directeur sera bien content de me revoir, il m'aime bien enfin...C'est vite dit. Je crois que j’ai dormi, peut-être une demi-heure, ou peut-être plus. Quand je me redressai, je compris tout de suite pourquoi j’avais émergé de ce sommeil réparateur, mon estomac criait famine. Quel con, j’ai rien pris à manger en plus. Doucement je levai mes lunettes à la recherche de quelqu’un à qui je pourrais extorquer un biscuit ou n’importe quoi d’autre. Personne…Oh ! Aiden Leighton est là ! Et je rêve où il était entrain de manger ? Le salop. Moi aussi je veux, mais soyons honnête combien il y avait-il de chance pour qu’il accepte de me filer sa nourriture gratuitement ? Aucune, que dalle, nada, zéro.  Aaah et cet estomac qui grogne. Je me levai donc et m’approchai, sourire aux lèvres de mon meilleur ennemi. Oui un meilleur ennemi…Disons que c’est une sorte d’amitié, je crois. C’est un peu spécial. En même temps je le déteste, j’ai l’impression qu’il y a toujours une rivalité entre nous et d’un autre coté sans lui je sais que je m’ennuierai ici, dans cette école. On rigole bien tous les deux parce qu’on se fou toujours dans la merde ensemble et qu’on s’en sort ensemble aussi. Bref, j’étais ravi de pouvoir l’embêter. En plus, j'ai récemment compris que quand il n'est pas là, il me manque. Ça devient problématique. « Hey Leighton ! T’as a manger pour moi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 27 Juin - 19:54




Il y avait deux choses que j'aimais particulièrement faire dans ma petite vie d'étudiant : ne rien faire, justement, et regarder les gens passer pour aller en cours alors que moi j'étais tranquillement assis à glander dans un petit carré d'herbe, dans un coin reculé de la cour de l'université. C'était assez jouissif. Un peu pervers, mais jouissif. J'étais installé à l'ombre d'un grand chêne qui avait du en voir passer bien d'autres avant moi et je lisais un livre. Ça fait un peu intello de lire des livres, alors je préférais être seul pour le faire, et puis au moins, j'avais la paix. Lire pendant d'autres personnes faisaient les zouaves, c'était terriblement désagréable. J'en avais fait l'expérience quand ma mère sortait le soir et que je devais garder mes quatre petites sœurs et qu'il n'y avait rien d'intéressant à la télé. Elles n'arrêtaient pas de tourner autour de moi en criant et en rigolant, changeant d'activité toutes les trente secondes. Au final, je les mettais devant une chaîne de dessins-animés et elles ne bougeaient plus jusqu'à ce que ça soit l'heure d'aller dormir. Je remercie le génie qui a eu l'idée d'inventer ce genre de chaînes pour les enfants.
Je m'étirais paresseusement, étendant mes muscles ankylosés à force de rester immobile trop longtemps. Je ne savais pas trop quelle heure il était et je m'en fichais : il n'y avait pas d'heures pour manger. J'ouvris mon sac, fouilla un instant (quel bordel là dedans ! à chaque fois que je l'ouvrais, c'était la même chose : je me disais que j'allais le ranger le soir et au final, je le laissais traîner dans ma chambre, au pied de mon lit) entre les cahiers, les feuilles volantes et toutes les autres choses extra-scolaires pour – enfin – trouver mon paquet de gâteaux. C'était une manie, chez moi, d'emmener à manger. Et je gardais toujours dix euros en poche pour être sûr de pouvoir m'acheter quelque chose si jamais j'oubliais d'emporter de la nourriture.
A peine mon paquet ouvert, je vis Kyle s'approcher de moi et j'haussais un sourcil. C'était un vrai rapace, celui-là. Et il avait l'air bien con, avec ses lunettes de soleil. Mais bon, j'avais pas non plus le cœur à lui dire de dégager. Il venait peut-être en paix, après tout. C'était beau de rêver. « Hey Leighton ! T’as a manger pour moi ? » Ah, voilà, qu'est-ce que j'avais dit ? Non mais. Qu'est-ce qu'il s'imagine ? M'enfin, j'l'aime bien, au fond. Il me fait passer le temps qui a parfois tendance à être un peu trop long ici. Mais je le déteste encore plus, faut pas croire. J'ai toujours une envie folle de le taper avec une poêle quand je le vois mais j'irais pas jusqu'à l'assommer. Ça serait pas super cool, s'il terminait à l'hôpital, surtout à cause de moi. — J'ai à manger, oui, mais pas pour toi. Dé-so-lé. Et j'étais même pas désolé. C'était juste pour rajouter la petite touche hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 27 Juin - 21:12


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


Je savais ce qu’aurait dit ma mère si elle m’avait vu à ce moment précis «  Kyle ! Est-ce que c’est une façon de s’adresser aux gens ? Si tu veux à manger tu n’as qu’à aller t’acheter quelque chose au lieu d’embêtant les autres » Bon d’accord elle n’avait pas tort, je passais vraiment pour un psychopathe à le recherche de nourriture par tous les moyens possible mais ma maman avec tout le respect que je te dois, tu ne connais pas Aiden. Dès que je l’ai vu pour la première fois, je me suis dit que ce type là il fallait que je le surveille et dès notre première conversation j’ai compris qu’il allait m’attirer des ennuis et évidemment comme je ne suis pas quelqu’un de raisonnable et bien ça m’a appelé encore plus. Etrangement, quand j’ai vu qu’il faisait rire la classe et qu’il commençait à être apprécier ça m’a un peu énervé, moi qui avait l’habitude d’avoir l’attention sur moi à cause de mes petites blagues je sentais mon esprit de compétition ressortir. Dans le fond, ce n’était pas plus mal, on avait jamais entendu aussi parler de moi que depuis que j’avais commencé cette petite guerre avec Aiden. Il faut dire qu’à nous deux on avait foutu un grand bordel dans cette université. D’abord en classe, puis dans les couloirs, la cafétéria, partout…Bataille de bouffe, bagarre, piéger à eau, soda versé sur la tête. Ça allait parfois un peu trop loin mais c’était drôle. On avait eu quelques problèmes à cause de tout ça mais jamais assez grave que pour se faire renvoyer ou même passer en conseil de discipline. Du moins jusqu’à maintenant.

Arrivé devant lui, en souriant, je lui demandai à manger sachant pertinemment ce qu’il allait répondre. « J'ai à manger, oui, mais pas pour toi. Dé-so-lé. » Il était tellement prévisible. Imposant ma présence, je m’installai à côté de lui. « Désolé tu parles…Oh allait soit sympa ! J’ai fait un effort non ? Même si mes raisons sont nettement intéressées. Tes gâteaux me font de l’œil ! » Je savais qu’il allait être très dur à convaincre, en fait j’étais même sur que c’était impossible alors je pensais piquer son paquet et me barrer en courant mais ce con le tenait assez fermement dans sa main. « Bon allait, on fait un échange je te donne…euh… » Je pris mon sac avant de regarder dedans. Bon c’était assez limité, même très limité tout ce qu’il y avait c’était un bloc note, un Bic quatre couleur, une bouteille d’eau. Je ne pense pas que des feuilles blanches pouvait l’intéresser surtout parce que c’était censé être destiné aux cours, une bouteille d’eau, ça n’a aucun intérêt l’eau est gratuite dans toute l’université dans les fontaines.  Je souris en sortant donc  le bic tel un trésor enfui depuis des années que je venais de déterrer après des fouilles de plusieurs années. «  Tadam ! Un bic. Allait ça vaut bien un gâteau, non ? » Honnêtement, la valeur de ce que je proposais était un peu plus grande mais qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire avec un bic ? Au moins si j’avais proposé je ne sais pas moi…Un livre ou un truc du genre, il l’aurait sans  doute accepté pour me donner des coups avec. Ça aurait été plus utile parce que frapper avec un stylo... Aah ! Encore un grognement de mon pauvre estomac, il avait dû l’entendre. Zut maintenant c’était sûr, il allait me narguer avec sa nourriture.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 27 Juin - 22:03




Je soupirais fortement en le voyant s'installer à côté de moi pour bien lui montrer qu'il m'embêtait vraiment, mais je me suis pas levé pour autant. J'suis juste resté assis là en continuant à manger mes gâteaux sous l’œil intéressé de Kyle que je regardais droit dans les yeux pour bien le narguer. Pour un peu, je lui aurais passé le gâteau sous le nez. Bien sûr, j'aurais pu partir si sa présence me dérangeait autant que je ne laissais paraître, mais je l'ai pas fait. Parce que j'étais là avant lui et que ça m'avait toujours beaucoup amusé de lui parler, vu que nos conversations finissaient souvent en bataille, verbale ou physique. J'aimais bien ce petit jeu qui s'était installé entre nous, ce petit défi constant, cette course à la gloire et à la popularité. On faisait parler de nous dans toute l'université et ça me plaisait assez. Tous les moyens sont bons pour se faire connaître, n'est-ce pas ? Le mien, c'était Kyle. Et c'était aussi mon moyen de m'amuser et de faire passer les heures de cours plus vite. Au lieu d'écouter les longs discours scientifiques des professeurs soporifiques, j'inventais plein de nouveaux trucs pour emmerder Kyle. Mon dernier plan en date était de lui coller une bande de cire dans les cheveux. Pas non plus sur le sommet du crâne (quoi que, le résultat final serait vraiment drôle à voir mais sa vengeance le serait sûrement moins), mais plus bas, juste pour qu'il s'arrache quelques cheveux en la retirant pour lui faire un carré plongeant. Mais j'hésitais encore à le mettre en oeuvre parce que les représailles me refroidissaient assez. Quand j'étais pas occupé à peser le pour et le contre, je réfléchissais à de nouveaux plans, et j'avais bien plus d'un tour dans mon sac pour l'énerver. Il en aurait pour toute l'année. Il allait être servi. Et moi aussi, par la même occasion. Coup donné, coup rendu, hein ? Ça serait trop ennuyant s'il se laissait sagement faire. « Désolé tu parles…Oh allait soit sympa ! J’ai fait un effort non ? Même si mes raisons sont nettement intéressées. Tes gâteaux me font de l’œil ! » Cet aveu me fit sourire jusqu'aux oreilles, un vrai sourire de diablotin, et je commençais à manger un autre gâteau tranquillement, sans aucun remord. « Bon allait, on fait un échange je te donne…euh… »  Ouhla. Un échange ? Je fronçais les sourcils en attendant de voir quel débilité il allait tirer magiquement de son sac, terminant mon gâteau par la même occasion, époussetant les miettes qui étaient tombées sur mon uniforme. Ça ferait à manger pour les oiseaux. «  Tadam ! Un bic. Allait ça vaut bien un gâteau, non ? » Je levais les yeux au ciel. — Bien sûr. Pourquoi pas une gomme, tant que t'y es ? et je mangeais un troisième gâteau, tout sourire. Son ventre grognait famine et ça me faisait bien jubiler. — Je savais pas que t'avais un chien, Jordan. Il a l'air assez féroce, raillais-je, sarcastique, faisant référence au grondement de son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 27 Juin - 22:40


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


Ce mec était sans scrupule ! J’étais en train de mourir de faim et lui il dégustait ses petits gâteaux avec un air satisfait sur le visage. J’avais bien envie de lui faire recracher ! Ma première idée, aurait surement été plus efficace, prendre le paquet et m’enfuir. Il m’aurait surement poursuivi mais j’aurai eu le temps de tout dévorer avant ! Enfin…De toute façon je n’étais pas un voleur même si ce n’était pas bien méchant.  Je soupirai avant de passer ma main dans mes cheveux «  Quel cruauté. Je me vengerai. » Dis-je avant de sourire. Oui ça fonctionnait comme ça, si on fait quelque chose de mal l’autre se venge et honnêtement quand l’occasion se présentera je ne manquerais pas l’occasion de le narguer avec un magnifique sourire aux lèvres comme lui était en train de le faire en ce moment même.  Évidemment, la vengeance doit être proportionnelle, s’il me fait peur, je dois lui faire peur aussi. S’il me frappe, je le frappe. S’il m’insulte, je l’insulte. Pas question de brûler les étapes. Ce sera à celui qui a le dernier mot, celui qui énerve le plus l’autre. Pour le moment on est tous les deux en jeu. Lui me tient avec sa nourriture que je convoite et moi, je suis là pour le pousser à bout et à me donner ce que je veux.

Essayant la négociation, je sortis un bic de mon sac. Pas n’importe quel bic évidemment, un avec quatre couleurs. Bon, ce n’était pas exceptionnel, c’était même plutôt naze mais je n’avais rien d’autre. Alors j’essayais de l’échanger, me mettant dans la peau d’un démarcheur. «  J’ai pas de gomme, sinon je t’aurai proposé ça ! J’y tiens moi à ce bic. Regarde le bien ! Il a quatre couleurs, l’encre est plein pour chaque. Il est bleu ciel et blanc, avec une petite décoration qui ne sert à rien mais bien sympathique au-dessus.  Tu serais bête de ne pas craquer et de lui dire non ! Allait prend le, contre ce gâteau… » Non mais je rêve ! Il venait d’en manger un troisième, il avait à peine regardé ma démonstration. Le paquet commençait à se vider et je commençais à voir la fin de la partie, il avait intérêt à m’en laisser un s’il tenait à la vie. Saleté d’estomac ! Juste quand j’essaye de me montrer un peu effrayant et de recourir aux menaces, il se met à grogner. Bien sûr, Aiden s’est foutu de ma gueule. « La ferme ! Donne-moi à manger avant que je me transforme en monstre et que je vide tout ce qu’il y a dans ton sac comme un sauvage à la recherche de nourriture et OUI, j’en suis capable ! » J’exagérais un peu mais bon, c’était peut-être que l’intimidation allait fonctionner cette fois. Même si je doutais de ma technique qui n’était pas très au point. « Bon allait, tu peux lancer un défi. Si je le gagne, tu me donne ton paquet de gâteau ! C’est fair-play, non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 27 Juin - 23:39




— Venge-toi, mon chou, répondis-je en haussant les épaules. J'aimais bien l'appeler par des petits surnoms normalement mignons mais qui, dans ce contexte là, étaient plus humiliants et ridicules qu'autre chose. N'empêche, je me demandais ce qu'il allait me préparer. Il avait pas intérêt à trop faire le malin, sinon j'allais définitivement mettre mon plan d'action « bande de cire » en marche. Et là, il allait pleurer. Autant à cause de la douleur qu'à cause de la tête qu'il aura après. Mais le pire, c'est qu'il était même pas moche, alors il arrangerait ça avec un bonnet et tout rentrerait dans l'ordre jusqu'à la repousse de ses cheveux. Je l'écoutais vanter les qualités de son stylo avec un petit sourire en coin, toujours le paquet de gâteaux bien en évidence juste pour le faire saliver, même si j'avais arrêté d'en manger faute d'appétit. C'est qu'il était convaincant, en plus. Mais pas assez pour moi. Il ne le sera jamais assez, je pense. Ah, voilà qu'il essayait l'intimidation. Je souriais toujours, narquois et hypocrite, juste pour lui montrer que j'en avais rien à foutre qu'il crève de faim. Bon, un peu quand même, mais pas assez pour partager mes gâteaux avec lui. Faut pas rêver, j'allais pas céder aussi finalement, et puis c'était beaucoup trop drôle de le voir agoniser à côté de moi, presque à genoux à mes pieds pour un pauvre gâteau. Je le filmerais bien, là. « Bon allait, tu peux lancer un défi. Si je le gagne, tu me donne ton paquet de gâteau ! C’est fair-play, non ? »  Ah, voilà qui devenait plus intéressant. Je réfléchis rapidement à sa proposition, cherchant une idée de défi que je pourrais lui poser, quelque chose bien sadique et humiliant, juste pour voir jusqu'à où il irait pour un pauvre gâteau. J'avisais un groupe d'élèves un peu plus loin que je ne connaissais ni d'Adam ni d’Ève mais qui tombaient à pic. — D'accord. Tu vois les gens là-bas ? Je pointais le petit groupe d'un signe de tête. — Tu vas aller les voir et demander aux filles comment elles s'épilent le maillot. Et si elles refusent de répondre, tu insistes jusqu'à obtenir une réponse. Ou une claque, et la dernière solution serait bien plus amusante que la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 28 Juin - 12:39


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


Je grimaçai en entendant ce petit surnom débile qu’il venait de me donner, il essayait de m’énerver et même si je paraissais assez calme et souriant, je détestais quand il faisait ça. Surtout le mot « chou » allez savoir pourquoi, quand j’entendais ce mot j’avais envie de me taper la tête contre le mur. Mais bon, je le pris avec humour bien décidé à lui faire payer ses petites provocations. « Oh mais t’en fais pas sucre d’orge, je vais me venger » Dis-je un baissant mes lunettes pour lui faire un clin d’œil, dans la catégorie des surnoms débiles, sucre d’orge c’était vraiment ridicule et ça lui allait bien ! Un surnom très con, pour un gars qui l’est encore plus ! J’étais en train de perdre patience face à la faim qui me rongeait. J’enviais le fait qu’il puisse manger ses petits gâteaux et lui en jouait beaucoup trop, finalement s’il était malade d’en avoir trop manger ça serait bien fait pour lui ! Je soupirai, alors qu’il affichait toujours ce petit sourire sur son visage.  Lassé, je décidai de proposer une solution qui pourrait l’intéresser. Un défi, si je gagne je prends un gâteau et s’il gagne…Et bien on en avait pas vraiment parlé mais disons que s’il gagne, il garde son paquet et je m’en vais sagement en le traitant de con ? Ça me paraissait plutôt raisonnable et pour rendre la chose un peu plus drôle je proposai qu’il choisisse lui-même le défi que je devais exécuter.  «  D'accord. Tu vois les gens là-bas ? Tu vas aller les voir et demander aux filles comment elles s'épilent le maillot. Et si elles refusent de répondre, tu insistes jusqu'à obtenir une réponse. » Il n’était pas con, ça m’énervait mais alors que je semblais perdre d’avance, j’eus une idée de génie qui allait combiner la vengeance que je lui avais promis et une victoire assurée. Je me mis à rire avant d’enlever mes lunettes de soleil et le regarder droit dans les yeux « Tu sais quoi ? J’accepte. Je reviens dans deux secondes. »

Je me relevai avant de me diriger vers le petit groupe d’étudiantes, je ne les connaissais pas, elles non plus et c’était parfait. «  Bonjour, excusez-moi. Mesdemoiselles, je vais vous poser une question un peu étrange mais croyez moi c’est pour votre bien… » Elles me regardèrent sans comprendre et acceptèrent tout naturellement que je leur pose ma question mais avant ça, mon plan devait être mis en place. « Avant tout je vais vous expliquer… Vous voyez le gars assis là-bas, il est dans ma classe et il est un peu dérangé…Depuis tout à l’heure, il n’arrête pas de me parler de vous et ça me met extrêmement mal à l’aise parce qu’il a des propos assez déplacé. Alors voilà, il se demande comment vous vous épilez le maillot. Vous pourriez lui répondre, comme ça il vous laissera tranquilles. » Bien entendu leur réaction ne se fît pas attendre, elles regardèrent Aiden d’une drôle de façon et moi je jubilais intérieurement. « Non mais ça va pas ! » Oups, ça paraissait se compliquer. Directement je jouais la carte du garçon charmant, mignon et leur pris les mains. « Ecoutez les filles, je fais ça pour vous d’accord ? Il est taré et si vous lui dites, il fera son fantasme tout seul et vous oubliera, au contraire si vous ne dites rien, il va vous suivre comme un pervers pendant des jours et malheureusement je ne pourrais rien faire pour vous.» Elles ont hésité plusieurs minutes avant de se regarder. J’étais quelqu’un de persuasif et manipulateur. En prenant leurs mains, j’avais réussi à instaurer un climat de confiance, je les avais dans la poche et elles finirent par accepter de me donner l’information. « Je peux vous demander une dernière chose ? Le répéter un peu plus fort pour qu’il l’entende. Comme ça, je n’aurai pas à lui répéter, c’est très gênant. »  Bon ce n’était pas vrai, je m’en fichais mais je voulais qu’il l’entende de lui-même. Et les jeunes filles firent ce que je leur avais demandé, je les remerciai avant de retourner près d’Aiden. « J’ai gagné, file-moi ton gâteau ! Oh et au faite…Vengeance accomplie. » Dis-je en affichant un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 28 Juin - 19:16




Le voir grimacer provoqua la réaction contraire chez moi : mon sourire s'étira jusqu'à mes oreilles. C'était tellement drôle de le voir perdre patience ! Je notais que mes petits surnoms faisaient leur effet. C'était un bon point, parce que j'en avais plein dans la lignée du « mon chou » à lui ressortir, des plus mignons aux plus humiliants et débiles. Je déchantais bien vite quand je l'entendis m'appeler « sucre d'orge » et je levais les yeux au ciel. Sucre d'orge, sérieusement ? Il aurait pas pu trouver pire. Ça sera quoi le prochain, barbe à papa ? Soupe au lait ? Je le regardais se lever avec un petit sourire en coin, mangeant un quatrième et dernier gâteau pour la peine. — Je t'attends, je t'attends, lui assurai-je tranquillement en m'étirant, le suivant du regard jusqu'à ce qu'il arrive au niveau des filles, priant silencieusement pour qu'il se prenne une claque. Ça lui irait bien, la marque rouge sur la joue. Il pourrait même lancer une mode. Je le vis me pointer du doigt et j'haussais un sourcil en tendant l'oreille, serrant les dents en l'entendant m'utiliser comme prétexte. Je lui lançais un regard noir, lui fit un doigt d'honneur et n'écoutais même pas la réponse des filles. Même s'il s'était vengé, il allait me le payer. De quoi j'avais l'air, maintenant ? On me prendrait pour un pervers psychopathe, ce que j'étais loin d'être.
Kyle revint vers moi, un grand sourire aux lèvres, et je lui aurais bien fait bouffer l'herbe pour qu'il arrête d'afficher ce sourire goguenard et satisfait. « J’ai gagné, file-moi ton gâteau ! Oh et au faite…Vengeance accomplie. » Je soupirais avant de lui tendre le paquet pour qu'il se serve. C'était pas un assisté non plus, il avait qu'à le prendre lui même, son gâteau. J'allais pas non plus lui offrir sur un plateau d'argent, fallait pas rêver. — T'es vraiment un imbécile, soufflais-je, agacé. Il perdait rien pour attendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Ven 28 Juin - 20:20


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



Tout avait commencé par un « T’as pas à manger pour moi ? » et maintenant nous en étions déjà arrivé au stade du défi, à savoir demander à des jeunes filles comment elle s’épilait le maillot. Qui a trouvé cette question débile ? Aiden bien sûr et c’était très malin de sa part pendant un moment je me suis demandé comment j’allais pouvoir éviter la gifle du siècle et puis j’ai décidé d’user de tous mes charmes : Ma bouille d’ange, ma persuasion et mon talent de comédien. J’avais réussi à faire croire à ses filles qu’il était un gros pervers qui allait les suivre dans toute l’école si elles ne disaient pas à voix haute la façon dont elle s’épilait. Honnêtement, raconté comme ça qui aurait pu croire que ces filles étaient complétement rentré dans le jeu sans se poser de questions et ont donc fait tout ce que je leur avais demandé et le pire, c’est qu’elles m’avaient remercié de les avoir prévenues. Aiden, je ne pense pas que te pourra te trouver une copine d’aussitôt du moins dans l’université. J’étais sûr qu’elles allaient toutes en parler entre elles et il allait être dans une drôle de position jusqu’à ce que tout ça se tasse parce qu’il faut le dire tout fini par se tasser un jour et même plutôt rapidement… Quoi qu’il en soit ça ne changeait rien au faite que j’avais réussi le défi.

Game over. J’étais revenu tout souriant tout près de celui que je détestais le plus de toute l’école, la raison pour laquelle je souriais ? Et bah facile ! Je pensais déjà au goût du gâteau dans ma bouche et c’était presque jouissif, non pas parce que j’étais mort de faim mais parce que ce gâteau j’avais réussi à l’extorquer à Aiden. Bon, il ne semblait pas très content que j’ai dit à toutes ces filles qu’il était un pervers psychopathe prêt à leur sauter dessus à la moindre occasion. C’était compréhensible mais j’étais fier de mon coup et le voir me lancer son regard fielleux me fît sourire encore plus. Retournant m’asseoir, il n’avait pas eu d’autre choix que d’accepter sa défaite et me tendit son paquet que j’attrapai rapidement avant de manger un des gâteaux à l’intérieur. « C’est trop bon ! La victoire, c’est trop bon ! » Je souris avant d’en prendre un deuxième – On s’était mis d’accord pour un seul ? Bah je m’enfiche- Mon estomac se calma un peu, assez pour que je tienne jusqu’au repas du soir. « T'es vraiment un imbécile » Je ris avant de secouer la tête. « Nop’ ! L’imbécile c’est toi ! Moi je suis un génie, je trouve. » Dis-je en finissant le bout qu’il restait. « J’adore gagner, mais ce que je préfère c’est ta tête là tout de suite. Laisse-moi deviner…Ton regard veut tout dire, tu vas te venger ! » Bien décidé à l’énerver au maximum, je touchai sa joue de mon doigt en appuyant assez fort. « Je t’énerve hein ? Alors t’as déjà ton plan vengeance ou tu réfléchis encore a comment être plus intelligent que moi ? Te casse pas la tête pour rien, tu n’y arriveras jamais tu sais… » Dis-je en riant. Franchement, j’étais vraiment insupportable quand je m’y mettais mais seulement avec lui, qu’avec lui…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 29 Juin - 18:24




Toujours énervé par ce qu'il avait fait, je décidais de l'ignorer royalement et en voyant qu'il me piquait un deuxième gâteau, je lui lançais un regard noir et rangeais le paquet dans mon sac pour qu'il n'y touche plus. J'étais vraiment trop gentil avec lui. Il avait de la chance que je sois bon joueur, parce que si je l'étais pas, même s'il avait gagné son défi, il serait toujours en train de crever de faim et d'agoniser à côté de moi. — Un génie ? Tu parles, ricanais-je. Fallait qu'il arrête de se vanter et de parader comme un paon, ce crétin. Pour qui il se prenait ? J'me demande ce que ses parents faisaient au lieu de l'élever correctement. Sérieusement, avant d'entrer à l'université, j'avais jamais croisé un gars aussi con que lui. J'savais même pas que c'était possible d'être aussi chiant, mais apparemment, ça l'était, et il en était la preuve vivante. Mais après, même si je râlais beaucoup et que je disais souvent que je le détestais, c'était pas vrai à 100%. Juste à 99,9%. Il appuya sur ma joue avec son doigt et, énervé, je lui mordis le doigt de toutes mes forces avant de lui tirer l'oreille comme à un gosse. — Fais pas trop le malin, parce que sinon... sinon quoi ? Je réfléchis rapidement puis le repoussais dans l'herbe pour fouiller dans mon sac à la recherche de ma trousse, en sortant ma paire de ciseaux que je lui présentais avec un grand sourire cynique. — Tes cheveux, mes ciseaux, tu vois le rapport ? En plus il fait chaud, je suis sûr que tu serais plus à l'aise avec une ou deux petites touffes de cheveux en moins... t'en penses quoi, ma petite boucles d'or ? Des fois, ses cheveux bouclés me servaient bien. A défaut d'avoir une bande de cire comme je l'avais originellement prévu, j'avais des ciseaux, et j'étais pas si mauvais avec. Enfin, mon talent de coiffeur restait relatif. Personnellement, j'aimais bien, mais mes parents avaient moins apprécié la coupe que j'avais faite à ma petite sœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 30 Juin - 13:59


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



Quel radin celui-là ! A peine deux gâteaux mangés qu’il rangea son paquet comme si c’était moi qui avais tout engloutit, surtout qu’il savait que je mourrais de faim. Puis honnêtement, est-ce que le défi qu’il m’avait lancé et que j’avais réussi ne valait pas plus que deux misérables gâteau ? Franchement, j’avais été un génie sur ce coup là, il s’était fait prendre à son propre piège en me lançant un défi presque impossible et ça lui était retombé dessus. « Un génie je te dis ! » Oui j’insistais pour l’énerver et quelques secondes après j’appuyai mon doigt contre sa joue dans le but de l’embêter encore plus sauf que je m’attendais pas à ce que crétin me morde, en plus de toutes ses forces. Je le poussai de mon autre main pour qu’il me lâche mais à peine il lâcha mon doigt qu’il me tira l’oreille comme si je venais de faire une grosse bêtise. « Aie ! Espèce de psychopathe ! Ça fait mal ! T’es un malade ! » Je secouai mon doigt en espérant que la douleur passe mais bien entendu ça n’avait aucun effet sauf que maintenant j’avais envie de lui arracher la tête. Et voilà qu’il me menace. « Sinon quoi espèce de crétin ? » Je n’y crois pas, ce type était complétement cinglé. Il venait de sortir un ciseau ou je rêve ? Il comptait faire quoi avec ça ? Me couper en morceau ? Je ris intérieurement mais déchantait vite quand je compris qu’il menaçait de me faire une petite coupe de cheveux. Je lui lançai un regard noir. « Touche à une mèche de mes cheveux et je te rase toute la tête, compris le méchu ? » Non il ne fallait pas s’attaquer à mes cheveux, j’y tenais et c’était hors de question qu’il s’essaye à la coiffure sur moi. « Et la prochaine fois que tu m’appelles boucle d’or, je te fais bouffer de l’herbe » Dis-je en affichant un grand sourire faux.

Je le regardai, ciseaux à la main et son petit sourire sur le visage. C’était donc ça son plan de vengeance ? Déjà qu’il venait de me faire super mal en me mordant le doigt, décidemment il cherchait la guerre. Je décidai moi aussi de me montrer menaçant. « Pour ton bien, dépose cette paire de ciseau espèce de cinglé ou je t’étrangle maintenant avec ta cravate ! » Personne ne lui avait jamais dit que c’était dangereux de jouer avec ça. Non pas que j’avais peur qu’il me plante avec mais si jamais une seule mèche de mes cheveux tombait, je lui ferai la misère pendant des jours et il regrettera à tout jamais son geste. Promis Aiden, je ferai de ta vie un enfer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 30 Juin - 21:57




Je ricanais en le voyant secouer son doigt. Pauvre petit bébé, il avait mal. — T'es une vraie tapette en fait ! J'avais même pas tiré trop fort, juste assez pour lui faire mal, mais j'aurais pu lui faire bien plus mal et voilà qu'il se plaignait... sérieusement, y'avait des jours, j'avais du mal à le croire hétéro. Déjà qu'il avait pas un physique qui aidait avec ses jambes de nana et ses boucles ridicules, c'était une petite mouillette à la limite de l'agonie juste parce que je lui avais mordu le doigt. Y'avait des femmes moins sensibles que lui. Bientôt, il devra se faire hospitaliser parce qu'il a trébuché sur un caillou ou que quelqu'un l'a bousculé sans faire exprès. Voilà qu'il me menaçait. Pff, il croyait me faire peur ? Bah c'était loupé. Il ferait même pas peur à un oiseau mort. « Et la prochaine fois que tu m’appelles boucle d’or, je te fais bouffer de l’herbe » Ah ? Je lui rendais son sourire et m'approchais tout près de lui, bien décidé à l'emmerder jusqu'au bout : — J'espère que mes gâteaux étaient bons, Boucle d'Or, lui murmurais-je à l'oreille avant de me décaler en rigolant, les ciseaux toujours en main. Je lui avais trouvé un magnifique surnom qui lui correspondait parfaitement et voilà qu'il faisait des manières ! Jamais content celui-là. Sa seconde menace me fit encore plus rigoler et je le regardais avec un air malicieux et un sourire en coin : — J'te manquerais trop, avoue le ! Et si tu fais ça, je me réincarne en fantôme et je te hante jusqu'à la fin de tes jours. Un petit fantôme de compagnie pour le rendre fou, ça pourrait être plutôt sympa. Je repris mes ciseaux, le tenant toujours en joue, prêt à mettre mon plan en place s'il bougeait ne serait-ce que d'un petit doigt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Dim 30 Juin - 22:46


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



Alors c’était ça, sa vengeance ? Sortir une paire de ciseau et me menacer avec ? C’était vraiment petit ! Franchement ce type, il a vingt ans ? Je ne crois pas non. Je dirai plutôt deux ans d’âge mental et encore c’était gentil, même un enfant de deux ans réfléchit plus que lui. Et voilà que les insultes commencent. Dis donc, il était bien placé pour me traiter de tapette celui-là alors que plein de rumeurs courent sur lui. D’ailleurs je ne tardai pas à le lui faire remarquer : « Tsss traite moi de tous les noms, je m’en moque, je suis déjà plus hétéro que toi » Encore une fois c’était pour l’énerver, tout le monde disait qu’il était bi et franchement j’en avais pas grand-chose à faire, c’était sa vie après tout. J’ai toujours été assez ouvert sur ce genre de chose mais il ne fallait pas me chercher, ce petit pic il l’avait bien mérité. Seulement j’étais assez déçu qu’il prenne mes menaces avec humour alors que j’étais plus ou moins sérieux. Ça m’énervait plus que tout et il le savait alors il souriait encore plus comme si ce que j’avais dit était complétement débile. Aaah ! Je ne le supporte pas ! « J'espère que mes gâteaux étaient bons, Boucle d'Or » Ouais, j’étais en train de craquer, il avait vraiment le don pour me mettre sur les nerfs et comme je suis quelqu’un de parole à ce moment précis je n’eus qu’une envie, attraper sa sale tête et lui faire manger le sol seulement problème ce crétin avait encore sa paire de ciseau en main et ça lui donnait un avantage considérable. En plus, il avait quoi à me murmurer à l’oreille ?! Je n’aimais pas ça. Son souffle contre ma peau me fait frissonner et ça m’énerve encore plus. C’est officiel, je le hais.

Je passai à un autre type de menace beaucoup plus méchante mais aussi beaucoup moins réaliste. J’ai dit que j’allais l’étrangler, bon je n’allais pas le faire mais l’envie y était. Combien de fois j’avais rêvé pouvoir le tuer celui-là ! Je l’écoutai donc me faire son petit speech sur le fait qu’il allait me manquer s’il venait à crever et même si il n’avait peut-être, j’ai bien dis PEUT-ETRE pas tort, j’allais quand même lui dire l’opposé. Je me mis donc à rire. « Tu plaisantes ou quoi ! Je ferai la fête sur ta tombe ! Puis si c’est toi qui veux revenir pour me hanter c’est que c’est moi qui te manque. Allait soit honnête avec toi-même, tu m’aimes tellement que tu reviendrais en fantôme pour me faire chier, si ça ce n’est pas mignon hein mon sucre d’orge ? » Décidemment ce petit surnom lui allait à merveille, ridicule à souhait, je devais me retenir pour ne pas rire en le disant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Lun 1 Juil - 16:15




J'hochais la tête comme si je comprenais mais en réalité je me moquais plus de lui qu'autre chose. J'adorais le voir énervé. C'était toujours assez distrayant. Il me faisait penser à un petit chaton qu'on venait de tremper dans une bassine d'eau et qui essaye de cracher et de griffer mais qui n'était pas du tout crédible. Je me remis à rire en lui tirant la joue. — Je t'ai vexé, mon petit chat ? Allez, boude pas. Je lui tapotais le sommet du crâne comme un maitre félicitant son chien en lui arrachant un cheveu par la même occasion, essayant tant bien que mal de camoufler mon sourire amusé. J'adorais le traiter comme un gamin. « Tu plaisantes ou quoi ! Je ferai la fête sur ta tombe ! Puis si c’est toi qui veux revenir pour me hanter c’est que c’est moi qui te manque. Allait soit honnête avec toi-même, tu m’aimes tellement que tu reviendrais en fantôme pour me faire chier, si ça ce n’est pas mignon hein mon sucre d’orge ? » Je fronçais les sourcils avant d'éclater de rire. Il était vraiment énervé et c'était carrément risible. Lui, faire la fête sur ma tombe ? Mais bien sûr. Le connaissant, il ne s'y rendrait même pas, alors y faire la fête, ça me semblait assez poussé. Pour lui faire plaisir et surtout pour le décontenancer, je répondais : — T'as tout compris, ma boucle d'Or. Je suis fou amoureux de toi et comme je pourrais jamais me passer de toi, je vais me réincarner en fantôme pour pouvoir rester avec toi jusqu'à ta mort. C'était ridicule et j'essayais de pas paraître trop ironique pour pouvoir être crédible et voir sa réaction, posant les ciseaux par terre et croisant les bras. Il allait sûrement pas aimer et m'insulter, mais je m'en fichais. Je savais que c'était faux alors s'il était assez con pour y croire, c'était son problème. Et con, ça, il l'était. Et pas qu'un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Lun 1 Juil - 20:51


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



Mon petit chat ? Non mais il voulait mon poing dans la figure en fait, c’est ça ? Il était vraiment énervant quand il s’y mettait et franchement essayer de faire mieux que lui sur ce coup-là, c’était assez compliqué vu qu’il n’existait pas de type plus énervant au monde que cet imbécile d’Aiden Leighton. Et est-ce que ce connard ne venait pas de me tapoter la tête comme à un chien ? Bon allait, relax Kyle prend sur toi encore un peu…J’essayais de relativiser et voilà qu’il m’arrache un cheveu. Dans ma tête, il était déjà mort au moins un milliard de fois et ce n’était pas fini, je me demande si à la fin de la journée il sera toujours vivant ? Je commençais à en douter et si vraiment il finissait en morceaux grâce à moi, je me suis promis intérieurement d’aller pour de vrai sur sa tombe et d’y danser et de faire un limbo avec un cocktail à la main. Et ça le faisait rire…Même son rire m’énervait, non mais sérieusement ! Ça me fait le même effet que mon réveil quand je le mets à six heures du matin, le son m’énerve tellement que j’ai envie d’écraser le réveil tout entier parterre et bah là c’est la même chose, son rire m’énerve alors je veux taper la tête d’Aiden sur le sol. Logique, non ?

« T'as tout compris, ma boucle d'Or. Je suis fou amoureux de toi et comme je pourrais jamais me passer de toi, je vais me réincarner en fantôme pour pouvoir rester avec toi jusqu'à ta mort. » En soi, c’était plutôt une jolie déclaration s’il n’était pas en train de se foutre carrément de ma gueule. Le pire c’était qu’il voulait me faire croire qu’il était sérieux, le petit con. Un petit revirement de situation s’imposait ! Je ne voulais pas me vanter mais j’avais toujours été un bon acteur et là c’était l’occasion rêvé de le prouver. En plus il venait de poser ces ciseaux, j’allais pouvoir passer à l’attaque dès que ma petite blague allait se terminer. Doucement je baissai la tête. « Tu te crois drôle sérieusement ? T’as vraiment cru que j’allais croire tes conneries là ? Tu ne devrais pas dire aux gens que t’es amoureux pour se foutre de leur gueule. Ça se fait pas, tu ne sais pas ce que peux ressentir la personne en face de toi. Tu ne sais pas…Ce que je ressens pour toi. La prochaine fois que tu veux te foutre de ma gueule … Trouve un autre moyen espèce de connard. » C’était assez difficile de ne pas rire et pourtant plus facile que je l’aurai imaginé de tenir ce genre de discours. Je me demandais vraiment la tête qu’il faisait et le pire c’est que je ne pouvais pas le voir car si je levais les yeux je serai forcément grillé. Moi qui avais même fait l’effort de parler avec une voix plus rauque que je prenais souvent quand j’étais mal, je n’avais cependant pas poussé le jeu aussi loin que des fausses larmes. En même temps, cette expérience me permettait un peu de voir si ce type avait un cœur et s’il allait être sensible à ce genre de réaction face à ses propos même si techniquement c’était une grosse plaisanterie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Lun 1 Juil - 23:10




Je ne pouvais pas m'arrêter de rigoler bêtement en voyant sa tête. Chaque geste que je faisais l'énervait un peu plus et dans sa tête, j'étais sûrement mort de toutes les manières possibles et surtout des plus barbares, du genre crucifié ou décapité, mais c'était plus fort que moi, j'étais obligé de l'emmerder, pour m'occuper principalement (c'était sa faute, il était venu le premier, et pour me piquer de la nourriture en plus, alors il avait qu'à assumer) et aussi pour voir jusqu'à où je pourrais aller avant qu'il ne se jette sur moi pour m'arracher la tête. Il se contenait d'ailleurs assez bien, ma petite bouclette. Ou alors il était un peu masochiste sur les bords et adorait être embêté de toutes les manières possibles. Je ricanais intérieurement à cette théorie. Le pire, c'est que c'était probable : il était assez maître de lui-même et, la plupart du temps, les gens qui aimaient le contrôle, du genre les PDG et tout ça adoraient le sadomasochisme. J'imaginais Kyle avec un fouet à la main et fronçais les sourcils, avant de m'empêcher de rire. Je pourrais toujours m'arranger pour faire un joli petit montage de Kyle avec un fouet et l'accrocher partout. Au moins, je ne serais plus le seul à être considéré comme un pervers psychopathe.
Perdu dans mes pensées et plans machiavéliques, je n'avais pas remarqué que Kyle avait baissé la tête jusqu'à ce qu'il prenne la parole. Son petit discours me laissa perplexe et je savais pas trop si c'était du lard ou du cochon. Ça ne lui ressemblait pas du tout mais après tout, je ne le connaissais pas si bien que ça, alors peut-être qu'en plus d'être masochiste il était un peu bipolaire, au fond. Et puis, c'était quoi sa connerie de sentiments ? Il avait vraiment un problème, ce mec. Mais une partie de moi-même, celle un peu naïve et protectrice, me disait de ne pas dire quelque chose de trop méchant – au cas où. Je me penchais vers lui et pinçais le bout de son nez. — J'te trouve pas très crédible vu que tu m'as dit que t'étais "hétéro" y'a trente secondes mais j'suis désolé si c'est ce que tu ressens. J'voulais pas te blesser. Ça va, je m'en étais pas trop mal sorti, je crois. Pas trop guimauve mais pas trop méchant non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Mer 3 Juil - 11:49


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


Après le petit défi, c’était le moment de jouer à l’acteur. Décidément, cette journée était vraiment très drôle et même s’il m’énervait je ne regrettais pas d’être venu pour l’embêter. J’avais presque oublié à quel point il était redoutable comme adverse et après tous les pics qu’il m’avait lancé et toutes les menaces proférées, j’essayai de me contenir pour ne pas directement arrêter le jeu et lui abimer son joli minois. Il m’avait longtemps tenu au piège à cause de sa paire de ciseau, je ne pouvais pas réellement me défendre de peur de me retrouver avec une nouvelle coiffure que je ne désirais pas le moins du monde mais dès qu’il les posa, je me rendis compte que c’était le moment parfait pour passer à l’action. Il avait voulu joué sur les sentiments, j’allais donc lui offrir la plus grande scène de déclaration d’amour jamais vue ! Meilleure que dans les films, Roméo et Juliette pourront aller se rhabiller. Évidemment, il avait l’air septique mais au cas où c’était vrai, il avait été d’une gentillesse qui m’avait plutôt surpris. J’essayai de cacher le sourire naissant sur mon visage mais c’était très difficile. Quel imbécile, il marchait dedans à fond. La tête baissée, je ne lâchai pas la paire de ciseau des yeux, déposée juste derrière lui. Doucement, je m’approchai « Parfois les choses changent… » Avais-je répondu concernant le fait que j’avais affirmé être hétéro. Évidemment, je ne pensais pas que ce genre de changement ce faisait en même pas cinq minutes.  Mais bon, ce n’était pas important. La question c’était plutôt comment attraper la paire de ciseau pour lui faire un peu peur aussi ? Une seule solution me paraissait possible. Qu’est-ce que je ne ferai pas pour ma vengeance...
Doucement je passai mes bras autour de lui avant de poser ma tête contre son épaule. « Je suis impressionné…C’est qu’au fond, t’as un cœur. » Dis-je en essayant d’attraper les ciseaux d’une main. Mais pourquoi cet idiot les avait mis si loin ! « Je te pardonne de m’avoir blessé » Allait, encore un peu ! Je vais les avoir. J’étais déjà carrément collé à lui là, fait chier. Sayez ! Je les ai ! Youpi ! Je n’attendis pas plus longtemps pour le pousser vers l’arrière et me pencher au-dessus de lui en lui montrant les ciseaux que j’avais désormais dans mes mains. « T’aurais jamais dû me menacer avec ça, maintenant c’est à ton tour de flipper un peu ! Je t’ai déjà dit qu’une fois j’ai voulu faire une petite coupe de cheveux à un camarade de classe à l’école primaire et que j’ai accidentellement failli lui couper l’oreille ? C’était des ciseaux pour enfant alors bon il n’a eu qu’une égratignure mais ça c’est des ciseaux de grand ! On pourrait bien s’amuser dis donc ! » Il faisait moins le malin là ! J’étais sûr que ma petite histoire lui avait un peu fichu la trouille, franchement j’étais quelqu’un de très maladroit. Je lui accordai mon plus beau sourire. « Tu t’y attendais pas à celle-là pas vrai ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Mer 3 Juil - 16:08




« Parfois les choses changent » ? J'crois que là, il aurait pas pu trouver pire. Je le laissais s'approcher de moi en haussant les épaules. — Si tu le dis. J'y croyais pas, mais ma foi, si Kyle se découvrait un petit côté passionné et romantique, j'allais pas le couper dans son délire. Ça finirait bien par lui passer. Il avait pas l'air d'être ce genre de mec à réciter des chansons d'amour à sa copine avant de lui offrir des roses.
Quand je le sentis passer un bras autour de moi et poser sa têtes sur son épaule, je fronçais les sourcils. Il lui arrivait quoi ? Il avait du être frappé par une foudre invisible ou préparer un mauvais coup, je voyais pas d'autres explications. Je le repoussais légèrement. Pas que je supporterais pas le contact ou que je voulais préserver mon espace vital, c'est juste que la situation commençait à devenir gênante et embarrassante. « Je suis impressionné…C’est qu’au fond, t’as un cœur. » Je m'étranglais presque et lui lançais un regard étrange, oscillant entre le scepticisme et la méfiance. — Bien sûr que j'ai un cœur, espèce d'imbécile. Qu'est-ce que tu croyais ? Il était vraiment débile, j'avais jamais vu ça.
Soudain, je me sentis poussé en arrière et la paire de ciseaux étincela juste sous mon nez, dans les mains de Kyle. Quel enfoiré. Je l'écoutais déblatérer son petit discours et ses menaces, les yeux noirs. S'il tentait une seule chose, s'il touchait à un seul de mes cheveux ou à une autre partie de mon corps, j'allais lui arracher la tête et l'envoyer en collissimo à ses parents. — T'es vraiment qu'un con, Kyle, soupirais-je. Ça t'amuses de jouer sur les sentiments des gens pour te venger ? Si tu continues à faire ça, plus personne ne te fera confiance. J'avais pas prévu de lui faire une leçon de morale mais c'était sorti comme ça. J'étais pas véritablement en colère contre lui, presque pas, mais il m'avait plutôt déçu sur ce coup là. Je le pensais un peu plus mature et respectueux, mais fallait croire que non. Et comme on était à la guerre comme à la guerre, je sortais ma règle de mon sac et le menaçait avec. — Peut-être qu'une bonne claque te remettrait les idées en place, hum ? T'en dis quoi, ma boucle d'or ? Ben oui, fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus. Je voulais bien être sérieux quelques secondes mais fallait pas oublier qu'il avait toujours les ciseaux en main et vu ce qu'il comptait faire avec, j'étais pas le plus rassuré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Mer 3 Juil - 16:39


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



« Bien sûr que j'ai un cœur, espèce d'imbécile. Qu'est-ce que tu croyais ? » Ce que je croyais ? Je suppose que je croyais qu’il était un vilain personnage, cruel, méchant, sans âme. Non je plaisante. Même si j’aimais vraiment l’embêter, je ne le connaissais pas assez pour le juger sur la façon dont il se comportait avec les autres. En réalité, je le connaissais très peu mais tout ce qu’il me montrait c’était qu’il était très énervant, méchant et drôle aussi. En gros, c’était tout ce que je savais d’Aiden et je n’étais pas encore vraiment sur de vouloir le connaître le plus que ça. Après tout qu’est-ce que ça apporterai ? Rien, je n’allais pas devenir son meilleur ami pour la vie et je n’avais donc pas besoin de savoir quelles sont ses qualités. Je souris doucement « Qu’est-ce que j’en sais… Je n’ai pas vérifié que t’en avais un avant maintenant. » Alors que j’étais contre lui, je sentais qu’il essayait de me dégager. J’avais envie de lui dire que je n’étais pas ravi non plus d’être à la place où je suis en ce moment mais s’il me tirait vers l’arrière, j’allais avoir difficile à prendre cette paire de ciseau et à enfin me détacher de lui vu que visiblement il n’aimait pas trop ça. Quand enfin j’eus les ciseaux en main je le poussai vers l’arrière en levant les ciseaux vers le ciel, comme si je montrai à l’univers entier un trophée. Je ris en l’entendant me faire la morale. « Tu me piques mon texte là ! C’est moi qui t’ai dit de ne pas jouer avec les sentiments des gens. Ne t’avais pas qu’à commencer. » Je soupirai en entendant la suite. « T’exagères, mes amis peuvent me faire confiance. Mais toi pas sûr que tu puisses me faire confiance, je ne te fais pas confiance non plus. Tu pourrais te servir de ce que je te dis ou ce que je fais contre moi alors bon. En vérité tu sauras jamais si ce que j’ai dit été sincère ou pas. » Je ris doucement. Je ne voulais pas non plus affirmer que ce qui avait été dit plutôt était faux. Je voulais qu’il hésite, qu’il se pose des questions. Il sortit alors sa règle pour me menacer avec. Je ris. « Tu vas me faire quoi avec ça ? Frappe-moi si tu veux. Ça va être marrant, on va voir si je te coupe les cheveux ou si je te coupe l’oreille à la place » Je plaisantais, en fait je n’allais pas le toucher. Ni ses cheveux, ni ses oreilles, ni quoi que ce soit d’autres. Je voulais juste tenir les rênes de notre jeu un peu plus longtemps. Je le regardai en souriant. « Bon sucre d’orge, avant que je te coupe en petit morceaux, tu as quelque chose à dire ? Une dernière volonté ? Une confession peut-être ? » J'avais un peu le rôle du bourreau en ce moment et c'était plutôt drôle, même si je ne pensais pas qu'il allait vraiment se prêter au jeu et me dire quelque chose à propos de lui, ni même me donner sa dernière volonté. J'attendis donc la réponse en prenant un regard criminel, juste pour rire. Bon c'était pas très sérieux, j'avais pas une tête de grand méchant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 4 Juil - 14:19




Il commençait sérieusement à m'agacer avec son petit sourire et ses airs angéliques. Je ne prenais même pas la peine de lui répondre, préférant m'éloigner de lui en allant m'adosser à nouveau contre l'arbre, mon sac entre les jambes. Je pourrais toujours le lui balancer à la figure s'il essayait de faire quoi que ce soit avec ma paire de ciseaux et courir jusqu'au poste de police pour porter plainte contre lui et le faire passer pour un malade mental qui veut me tuer. Ça serait plutôt marrant à voir. «  En vérité tu sauras jamais si ce que j’ai dit été sincère ou pas. » Je fis une moue étrange. S'il voulait me mener en bourrique, il y arrivait parfaitement sur ce coup là. Mais comme je ne voulais pas lui faire le plaisir de lui montrer que sa petite révélation me laissait perplexe, je préférais reprendre un air froid en le dévisageant, juste pour l'impressionner un peu ou au moins calmer ses hardeurs. « Frappe-moi si tu veux.  » Ah, si seulement... fallait pas me dire ça à moi. Au moment où il s'y attendrait le moins, je lui claquerait ma règle sur la tête ou même sur la joue et ça lui passera l'envie de me provoquer comme ça. Mais pour le moment, je préférais attendre un peu et le faire mariner comme il le faisait présentement. En fait, on aurait dit deux cons qui attendaient que l'autre attaque en le narguant. C'était assez ridicule, comme situation. « Bon sucre d’orge, avant que je te coupe en petit morceaux, tu as quelque chose à dire ? Une dernière volonté ? Une confession peut-être ? » Je réfléchissais à quelque chose que j'aurais pu lui dire pour le déstabiliser un peu. Il avait sûrement proposé ça pour rigoler, donc j'allais prendre sa proposition au sérieux et lui répondre. — Hum... oui. J'affichais un petit sourire en coin, jouant machinalement avec ma règle. — Dis à Gemma Crossmann que je l'aime. C'était un peu vil d'insérer ma meilleure amie dans nos chamailleries et j'espérais qu'elle ne m'en tiendrait pas rigueur le jour où elle l'apprendrait. Je ne savais pas si Kyle la connaissait personnellement lui aussi et a vrai dire, je m'en fichais. Sur le coup, j'étais trop content de mon aveu dramatique, même s'il était à moitié faux. Je l'aimais, certes, mais seulement en amitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Jeu 4 Juil - 21:27


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.



J’étais toujours super content quand je réussissais mon coup et que j’arrivais à me venger de chaque mauvais plan que me faisait Aiden. Il m’avait lancé un défi impossible et donc je l’avais retourné contre lui. Il m’a menacé avec les ciseaux, je fais de même. Il essaye de jouer en parlant de sentiment, je lui fais une déclaration. Le truc c’était de savoir qui allait en avoir marre le premier et qui allait devoir s’excuser parce qu’il a été trop loin. Pour l’instant, nous étions tous les deux encore en course et on gérait ça plutôt bien. Il s’était cependant éloignant, se remettant près de son arbre. Il n’avait pas intérêt à fuir, je n’avais pas fini de jouer avec la paire de ciseau que je lui avais subtilisé. Aiden n’était vraiment pas marrant ! Il me niait presque j’avais l’impression et ça m’ennuyais. Moi qui faisais de longues phrases, qui lui expliquai l’histoire de mon camarade, qui n’est plus vraiment mon camarade depuis qu’en primaire j’avais failli lui couper l’oreille. Ce n’était vraiment pas drôle, je soupirai. « T’es nul quand tu réagis pas. » Je m’approchai de nouveau, avec un petite sourire diabolique accroché au visage et lui demandai s’il avait quelque chose à dire, à confesser et alors que je crus qu’il allait faire vœu de silence, il me répondit. « Dis à Gemma Crossmann que je l'aime. » Je crois qu’à ce moment j’ai eu une drôle de réaction, alors il la connaissait ? Et ça voulait dire quoi, qu’il l’aimait ? C’était un fan ? Un ami ? Son copain ? Qu’importe, visiblement il la connaissait et je me sentis un peu pris au piège de tous les côtés. En première lieu, je m’interrogeai sur leur relation, ça m’intriguait sans savoir vraiment pourquoi. Et en second lieu, la chose la plus importante c’est qu’il y a quelques jours, j’ai revu Gemma, que j’avais rencontré à un concert peu de temps avant. Je lui avais confié quelque chose d’important, que je n’avais jamais dit à personne parce qu’elle avait su m’aider à m’ouvrir pour écrire une chanson et je me souviens avoir pensé que j’allais surement regretter cette confession d’une manière ou d’une autre, que j’avais peur que ça se retourne contre moi et là je sentais revenir mon manque de précaution en plein dans ma figure. S’il la connaissait bien - mieux que moi en tout cas - il était possible qu’elle lui parle de ce que je lui avais dit et c’était sans doute la pire des choses. J’essayais de me rassurer en me disant que même s’il savait, Aiden n’était pas quelqu’un de cruel et qu’il n’allait pas dire ce genre de chose à tout le monde juste pour me faire du mal et d’un autre coté je n’arrêtais pas de me dire que je ne le connaissais pas, peut-être qu’il me détestait au point qu’il n’aurait aucun remord à répéter ce que j’avais eu la bêtise de confier. Doucement, je reposai les ciseaux avant de lever les yeux vers lui. « Tu la connais bien ? » J’avais peur d’être blesser, je regrettais de m’être mis dans une position de vulnérabilité mais je n’aurai pas pu imaginer qu’il entretenait une relation avec qu’elle, qu’importe sa nature. Même si, si c’était sa copine ça me ferait chier. Non je ne suis pas jaloux, voyons ! C’est juste qu’elle est trop belle pour lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 6 Juil - 18:37




« T’es nul quand tu réagis pas. » Voilà qu'il râlait encore. J'y croyais pas. J'commençais sérieusement à me demander s'il savait faire autre chose que de m'embêter et râler. Ah, mon petit Kyle, si seulement tu savais que j'attendais simplement que tu baisses un peu ta garde... — Oh, fais pas la tête ma boucle d'or. Tu veux un câlin ? Un bisou peut-être ? ricanais-je en lui jetant un peu d'herbe dans les cheveux comme un gamin. Par contre, sa réaction à la mention de Gemma était aussi étrange qu'amusante : il a fait une tête bizarre et j'ai l'impression qu'il a vu sa vie passer devant ses yeux. Je sais pas à quoi il pensait mais j'étais décidé à le savoir, par lui ou par Gemma. Quand je voulais quelque chose, il était difficile de m'en faire démordre et même s'il refusait de parler, je pouvais toujours aller bassiner ma meilleure amie pour lui faire avouer ce que Kyle lui avait dit – parce que vu sa réaction, ils s'étaient forcément rencontrés. D'ailleurs, ça aurait pas été étonnant – c'était même plutôt logique. Je lui tapais le haut du crâne du bout de ma règle, pas trop fort, juste pour le faire réagir et le sortir de ses pensées parce qu'il me faisait un peu peur comme ça, on aurait dit qu'il craignait quelque chose, mais quoi, allez savoir. Peut-être qu'il avait peur de Gemma ? C'était bizarre. « Tu la connais bien ? » Je fronçais les sourcils. L'intonation de sa voix et son air sérieux me laissaient perplexe. Qu'est-ce que j'avais dit de si terrible ? — Ouais, c'est ma meilleure amie depuis... depuis longtemps. J'avais un peu la flemme de calculer depuis combien de temps on se connaissait, Gemma et moi. En tout cas, ça faisait un bail. — Pourquoi ? Et comme je commençais à m'inquiéter un peu, j'ajoutais : — T'as un problème avec elle ? T'as une tête bizarre... Et tu ferais mieux de m'en parler maintenant parce que sinon c'est à elle que j'irais demander. Je le menaçais un peu pour lui tirer les vers du nez, mais mon ton un peu plaisantin suggérait tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 6 Juil - 20:06


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


« Oh, fais pas la tête ma boucle d'or. Tu veux un câlin ? Un bisou peut-être ? » En temps normal, j’aurai répondu à ce genre de provocation avec un oui ironique ou encore je lui aurai presque sauté dessus juste pour l’embêter mais quand il avait commencé à parler de Gemma j’étais devenu beaucoup plus sérieux, je n’avais plus trop envie de rire. Ce n’était pas vraiment elle le problème, au contraire mais plutôt ce que je lui avais dit. On dit toujours que c’est plus facile de se confier aux personnes qu’on connait peu ou voir pas du tout parce qu’on sait que ces personnes ne nous jugerons pas et bien cette fois-là - alors qu’elle et moi on discutait normalement - je lui avais demandé de l’aide pour une chanson qu’on m’avait forcé à écrire pour le prochain festival de Niagara j’avais dû me résigner à le faire car en retour le prof promit qu’il n’allait pas m’envoyer dans le bureau du doyen à cause de mes retards successifs en cours de musique. Cependant, je me suis retrouvé dans une position où je ne savais pas quoi écrire, quoi raconter. J’aurai pu inventer j’imagine mais même ça, ça semblait compliquer. Quand Gemma m’a gentiment donné ses conseils, j’ai compris que pour faire une bonne chanson il fallait donner soi. Et sans plus y réfléchir, j’ai confié un passage de ma vie important et dont je n’avais pas vraiment eu le courage de parler. Psychologiquement, ça avait déjà été dur d’expliquer des évènements que je pensais avoir oublié à voix haute mais maintenant que je savais qu’eux deux se connaissaient, j’avais encore plus peur des conséquences. Jusqu’à présent, je n’avais pas dérogé à mon principe : Celui qui disait que le silence est d’or. Je ne voulais rien dire par honte, par la peur de ce qu’on peut penser de moi. Je craignais les avis donnés facilement sans essayer de comprendre. Je ne voulais pas entendre de « C’est ridicule de se sentir mal à cause de ça » parce qu’on ne se rend pas compte que quelque chose d’idiot au premier abord peut nous amener plus bas que terre si on se met à y croire. Ces dernières années, en moi, s’était opéré un changement radical dont personne dans cette école pouvait vraiment se rendre compte. Je me sentais mieux, mon caractère fort s’est révélé et j’ai caché toutes mes faiblesses. J’étais heureux comme ça mais à condition que personne ne sache que je n’ai pas toujours été celui que je suis  J’avoue avoir pensé qu’Aiden pourrait raconter cette histoire que j’avais dite à Gemma mais, même si on ne dirait pas comme ça et si je venais d’affirmer le contraire un peu plus tôt, je savais que ce n’était pas quelqu’un de méchant et je suppose que j’avais un peu confiance en lui. Mon vrai problème c’était plutôt comment il allait me regarder s’il le savait, est-ce qu’il allait se foutre de moi ? En jouer ? Me le faire rappeler ? J’ai plus envie d’en parler, ni d’entendre de nouveau cette histoire. Je veux juste laisser ça de coté et faire comme si ça ne m'atteignait plus.

Je sursautai en ramassant un coup de règle sur le crâne, sortant de mes pensées, je me demandais comment j’allais me sortir de ce mauvais pas. Comment j’allais le pousser à ne pas demander à sa meilleure amie pourquoi j’étais bizarre, de quoi on avait parlé. Je secouai doucement la tête : « Non, je n’ai pas de problème avec elle. Je l’aime beaucoup, elle est super cool. Bah… Je te demande ça comme ça, je ne savais pas que tu la connaissais c’est tout. Elle et moi on a discuté il y a quelques jours. » Je souris mais sa menace me rappela directement que c’était cuit, qu’il allait lui demander et qu’à présent j’allais vivre un enfer. Je devais lui dire ou pas ? S’il se foutait de ma gueule, je n’aurai pas l’air con... Franchement, quelqu’un que je n’aime pas spécialement m’avoue quelque chose de personnel, directement je me fiche de lui. Alors pourquoi il serait sympa avec moi ? Pourquoi ne me jugerait-il pas ? Après tout, je lui offrais une arme de taille pour me mettre K.O définitivement. « Je vois pas de quoi tu parles. » Pas convaincant Kyle, recommence. « J’suis normal. Ce n’est pas parce qu’on discute sérieusement deux secondes que quelque chose ne va pas »  Mon talent d’acteur s’est visiblement envolé. Moi qui avais si facile de mentir quand c’était pour rire, maintenant que ça me concernait je n’étais plus aussi bon. J’étais vraiment un imbécile. Sur ce coup, j’étais en train de perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 6 Juil - 22:04




Kyle était resté silencieux un moment avant de me répondre que tout allait bien, mais je n'arrivais pas à le croire. Il avait l'air vraiment tracassé et même s'il tentait de le cacher, j'étais pas si mauvais que ça pour voir quand ça n'allait pas et là on était clairement dans une situation critique. J'aimais pas mettre les gens mal à l'aise et c'est exactement ce que j'avais fait alors ça m'énervait un peu, et le fait que Kyle ne veuille pas me parler m'agaçait encore plus, parce que je savais pas ce que j'avais fait de mal – et je voulais le savoir, justement, pour ne plus refaire la même erreur. J'aimais pas non plus voir des personnes souffrir ou être tristes et Kyle n'incarnait pas exactement la joie de vivre en ce moment précis. Même si je le détestais, je savais que j'allais m'en vouloir de lui avoir miné le moral juste en faisant le con et j'allais être pris de remords jusqu'à ce qu'il m'avoue ce qui n'allait pas pour que je puisse réparer ma connerie. — Vous avez discuté de quoi ? Avec cette question, j'allais assouvir ma curiosité et peut-être obtenir une réponse de Kyle, le pourquoi du comment il avait l'air tellement troublé. Mais je n'espérais pas trop. Je le connaissais un peu et je savais que si je voulais savoir ce que l'inquiétait autant, j'allais devoir m'armer de patience. Mais bon. De toute façon, c'est pas comme si j'avais quelque chose de plus important à faire. « J’suis normal. Ce n’est pas parce qu’on discute sérieusement deux secondes que quelque chose ne va pas »  Je levais exagérément les yeux au ciel pour qu'il comprenne bien que je n'y croyais pas du tout. Kyle pouvait être un bon menteur, il m'en avait montré la preuve un peu plus tôt, mais là... c'était carrément lamentable. — A d'autres, Kyle. Y'a trente secondes t'étais prêt à m'assassiner avec des ciseaux et maintenant on dirait que tu vas à un enterrement. J'eus un petit sourire. Il ne devait pas avoir l'air très convaincant mais au moins j'avais essayé. Je poussais mon sac, le laissant tomber sur le côté et m'approchais du bouclé pour venir m'asseoir juste en face de lui, les bras croisés et l'air sévère et décidé. Je songeais que ça ne m'allait pas trop vu que j'étais toujours en train de rire et faire l'imbécile, mais je pouvais aussi être très sérieux quand il le fallait, et je pense que si je rigolais juste sous son nez, ça ne l'encouragerait pas trop à se livrer. — Alleeeeeeeez, dis-moiiiiiiiii, pleurnichais-je comme un gamin en faisant la tête, me penchant un peu en avant pour le regarder dans les yeux. J'allais user de tous mes moyens de persuasion pour le forcer à parler. — Promis, j'utiliserais pas ça contre toi. De toute façon, je m'en voudrais trop après. Et si tu veux, j'te raconterais un truc me concernant en contrepartie. Je savais pas trop si marchander était la bonne solution et même si c'était un peu pactiser avec le diable, qui ne tente rien n'a rien. J'avais d'autres plans en tête si celui-ci échouait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Kyle Jordan

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto, Canada
⊱ humeur : très bonne
⊱ célébrité : Harry Styles
⊱ messages : 239
⊱ inscrit le : 08/06/2013

MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   Sam 6 Juil - 23:26


if you want to leave, i'm with it
Aiden K. Leighton & E. Kyle Jordan.

 


C’était sûr que j’étais grillé, j’étais même complétement carbonisé là. Pourtant j’avais fait mon possible pour paraitre normal et j’ai à mon plus grand désarroi, j’avais l’air encore plus bizarre ! Parfois, je me dis que je devais apprendre à me taire. J’ai encore plus renforcé les doutes qu’il avait sur le fait que je cachais quelque chose d’important – pour moi en tout cas -  dont je n’avais pas spécialement envie de parler. Maintenant que j’étais engagé sur cette voie me restait-il vraiment le choix ? Pouvais-je encore choisir de ne rien dire ? Je suppose que oui, je pouvais encore partir après tout il ne me tenait pas prisonnier et puis je n’étais pas obligé de lui raconter ma vie, pas vrai ? Pourtant, j’avais l’impression que c’était de l’acharnement inutile, que ce soit changer de sujet, ou m’enfuir. C’était débile car au final le résultat sera le même, il saura la vérité et je me sentirai complétement con. Reste à savoir si j’allais assumer chaque parole, si j’allais le regarder dans les yeux et lui dire sans montrer d’émotions que j’ai raconté à Gemma que j’ai eu une période où je n’étais pas bien dans ma tête. Lui expliquer que tout a commencé quand mon père s’est confié à moi. J’en étais pas capable, je n’arrivais pas à le dire sans avoir mal au crâne, sans avoir la gorge nouée. On a beau dire que le passé est derrière, qu’on finit par oublier mais ce n’est pas vrai…On y pense juste moins souvent mais ce n’est pas pour ça qu’on devient insensible. Mais je n’étais pas du genre à pleurnicher, surement pas devant les autres, encore moins Aiden. Ça lui ferait trop plaisir. Enfin…Disons que ça le ferait sans doute rire de me voir dans cet état. « Vous avez discuté de quoi ? » Quel curieux celui-là, je n’avais pas envie de lui expliquer le cœur même de la conversation, je voulais qu’il lâche l’affaire, qu’il oublie. « Bah…De musique » Voilà, une réponse vague et surtout vide de sens. Ce n’était pas ce qu’il voulait savoir et pourtant je n’avais pas mentis, on avait effectivement discuté de musique elle et moi, c’était le sujet de base de notre conversation. Il n’avait pas encore l’air très convaincu sur le fait que je sois dans mon état normal, alors j’insistai en expliquant qu’on pouvait discuter sérieusement pour une fois mais c’était pire encore. Depuis quand je conversais sérieusement ? Jamais ! Je plaisantais toujours et là j’avais plutôt une tête de zombie. Je haussai les épaules puis il s’approcha, faisant l’enfant en réclamant que je lui dise à la vérité. Je restais un moment à le regarder, avant de retrouver le sourire. Quel idiot, il me faisait rire en plus en pleurnichant et en négociant une confession contre une autre. Il voulait vraiment savoir et je considérai cette offre d’échange de secret  très intéressante même si je doutais qu’il me confie quoi que ce soit. « Pourquoi tu veux autant savoir ? C'est quoi, de la pure curiosité ? Et puis, si c'est ça...Tu pourrais demander à Gemma, elle te le dira si t’es son meilleur ami » Elle le ferait surement, c’était sur…Pas par méchanceté parce que je savais que c’était une fille très bien et très gentille mais simplement parce qu’on dit tout à son meilleur ami et que je ne la connais encore que très peu. «  Tu l’utilisera pas ? Pas sur…Prouve moi que je peux avoir à cent pourcent confiance en toi. » Ça aurait été l’idéal mais honnêtement, je ne voyais pas trop comment.  A chaque fois on fait tout pour se rendre la vie impossible l’un l’autre et là créer un lien de confiance c’était compliqué. Je soupirai doucement en passant une main dans mes cheveux « Et…Je sais que t’es pas bête, tu ne me diras pas quelque chose qui pourrait te mettre dans l’embarras ou te blesser. Faudrait être con pour faire ça. Sur ce coup on ne sera pas à égalité. » J’avais été on ne peut plus honnête. Peu importe ce qu’il allait confier,  il n’allait pas se mettre en danger et me dire quelque chose que personne ne sait sur lui. Même moi je ne l’aurai pas fait, sauf que là j’étais de toute façon dans une situation où j’étais pris au piège. J’allais devoir lui expliquer, je redoutais ce moment…J’essayais de le retarder en ne cédant pas à ses techniques de persuasion mais de toute façon au final, j’allais encore devoir en parler et j’avais du mal à croire que la deuxième personne au courant allait être la personne qui me déteste le plus. Ça ne pouvait pas être pire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: If you want to leave, I'm with it ♡   

Revenir en haut Aller en bas
 

If you want to leave, I'm with it ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives rps
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top