AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mar 11 Juin - 22:46



LOU-AMSTRONG BIRDIE JUSTINE GALL

Hi! Je m'appelle Lou-Amstrong Birdie Justine Gall, de nombreux prénoms pour une seule et unique personne mais ils figurent bien sur sa carte d'identité. Je suis actuellement âgé de 22 ans. Je suis né(e) le 13 mars 1991, à Toronto au Canada. Côté coeur je suis fiancée Dans la vie je suis étudiante en mode à l'université, elle ne travaille pas Pour finir, on me compare souvent à Nina Dobrev et je fais partie du groupe des dreaming is believing.

Je suis plutôt du genre douce, rêveuse, forte, serviable, franche, modeste. Mais comme personne n'est parfait, je suis également naïve, sensible, lunatique, désordonnée, timide, fragile. Ensuite, j'adore les tartes aux citrons et les framboises et je déteste par dessus tout l'hypocrisie.

MON HISTOIRE:

Un taxi au couleur du Canada roulait à toute allure dans les rues de Toronto. Le temps ne s'y prêtait pas, il pleuvait en ce treize mars. De larges trombes d’eau mouillant chaque personne qui osait s’aventurer hors de leur maison. Avec un temps comme celui-ci, les rues semblaient déserte, seuls quelques courageux s’étaient munis d’un parapluie pour faire les courses, aller au pressing, sortir le chien. Et pourtant, ce n'était pas la préoccupation première de cette jeune femme à l'arrière du taxi, hurlant à la mort à chaque contraction. Seule, elle n’avait que quinze ans. Quinze ans et elle allait mettre son premier enfant au monde. Elle se souvenait encore du jour où elle avait annoncé au jeune garçon qui avait causé cette grossesse accidentelle. Elle se souvient de son regard, de sa haine. Du déni. « Ce n’est pas possible. Tu racontes n’importe quoi Lila. » Malheureusement, non. Elle ne savait que faire, ne voulant pas avorter. Les mois ont passé, elle devenait celle que l’on regardait de travers. Que l’on humiliait verbalement. Qu’avait fait le père de l’enfant ? Il l’avait défendu. Après plusieurs mois, sept pour être exact, il s’était rendu compte de son erreur. Il n’en voulait pas, il en était certain. Lila non plus. Elle était bien trop jeune pour s’occuper d’un enfant. D’un bébé. Elle voulait devenir professeur de littérature, pas mère au foyer.  « Qu’est-ce qu’on va faire, Jamie ? » Le temps leur était compté. Deux mois pour trouver une solution. Et pourtant, ce jeune garçon aux allures rebelles savait quoi faire. Il le savait. « Le faire adopter. Ce bébé sera bien mieux dans une famille qu’avec nous. On est trop jeune … » Il avait raison. Ils rendraient heureux un jeune couple dans l’incapacité d’avoir un enfant. Lila s’était attachée à ce petit être qui avait grandi dans son ventre, seulement, il comprendrait un jour, qu'à quinze ans, on ne peut pas élever un enfant. A quinze ans, on est censé étudier. S’amuser. Vivre. Elle et Jamie ont fini par trouver un couple d’homosexuel, Loàn et Michael. Ils étaient l’idéal. Ils deviendraient les parents de ce bébé dans quelques semaines à peine. Et pour Lila, c’était aujourd’hui, en ce treize mars qu’elle donnerait vie à ce nouveau-né.
Jamie l’avait rejointe. Il lui avait promis qu’il serait là, à ses côtés. Qu’étaient-ils tous les deux ? Eux-mêmes ne le savaient pas. Ils s’aimaient beaucoup, mais leur fierté était si grande qu’aucun des deux n’oserait quoique ce soit. Et pourtant, ils étaient là, ensemble, dans cette salle d’accouchement. Loàn et Michael attendait dans le couloir, les infirmières étaient au courant. « C’est une fille, mademoiselle. » Elle était belle. C’était son bébé. Ce petit corps qu’elle tiendrait dans ses bras dans quelques minutes, elle venait de le mettre au monde. Epuisée, elle pleurait. De joie et de rancœur. Elle aurait dû le garder, elle s’en rendait compte. Et ce bébé portera des prénoms qu'elle n'aimait pas, choisis par ses parents adoptifs. Elle s’appellera : Lou-Amstrong Birdie Justine Gall. Pour Lila, c’était un choc de se séparer d’elle. De la voir des prénoms qu’elle n’aimait pas. Elle n’avait pourtant plus le choix. Elle ne pouvait plus reculer. Sa fille n’était plus la sienne.
Lou-Amstrong a grandi entouré de deux hommes aimants. Bien qu’en grandissant, le manque d’une mère la tourmentait, elle savait qu’une femme dans cette ville était sa mère. Laquelle ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Et pourtant, elle le savait. Parfaitement.

La journée était chaude, juin semblait vouloir achever les habitants de la petite ville du Canada. Lou-Amstrong quittait le lycée sous les humiliations des filles les plus populaires du lycée. Elle les haïssait plus que tout au monde. Elle courrait presque, voulant rentrer chez elle le plus vite possible. Elle n’en pouvait plus. Son prénom lui avait causé toutes les misères du monde jusque-là, ainsi que ses parents qui n'étaient pas normaux selon eux. Dès son entrée au lycée, il y a presque un an, elle avait été le risée des premières années. Elle n'aimait pas son prénom, mais elle ne le trouvait en rien humiliant jusqu'à son entrée au lycée. Subissant humiliation, elle se sentait de plus en plus ridicule. « Tu devrais pas t’occuper de ses filles. » Elle sursauta, s’arrêtant immédiatement. Cette voix lui était parfaitement inconnue. « Elles sont idiotes et ne pensent qu’à leurs pompons. Tu ne devrais pas les écouter. »  Il semblait gentil, sa voix était rassurante. Douce et pourtant rauque. Jamais un garçon ne lui avait parlé auparavant. Pas comme cela du moins. Il n’y avait aucune envie d’humiliation dans sa voix. Lou sentait qu’elle pouvait se retourner en tout confiance et c’est ce qu’elle fit. Lorsqu’elle le vit, l’évidence la frappa. Il n’était pas comme les autres. Il ne portait pas de tenue de sport, il ne portait pas de cuir ou des vêtements de marque. Il était comme elle. « Lou-Amstrong, c’est ça ? » Elle acquiesça, timidement mais aussi surprise que quelqu’un l’appelle par son prénom entier. « Je suis Samuel, enfin, mes amis m’appellent Sam. » Elle souriait. Samuel, Sam … qu’importe. Elle se sentait pousser des ailes. Pour une fois, elle pouvait le dire, le statut de gamine de première année lui allait bien. Elle en était presque fière. « J’aime beaucoup ton prénom, tu sais … » Elle se mit à rougir. Ridicule n’est-ce pas. « J’ai vu que tu étais douée en littérature, j’ai un devoir à rendre pour demain … le dernier du trimestre et je ne voudrais pas avoir une sale note … tu m’accorderais ta soirée pour m’aider ? » Lou était la meilleure de sa classe en littérature. Pour cause, bien qu’elle ne le sache pas, sa mère biologique était son enseignante. Elle lui avait donné des cours particuliers après la classe, à la fois pour en savoir plus pour elle mais aussi pour lui transmettre ce gout qu’elle avait pour les livres. En quelques semaines, elle était devenue l’élève la plus douée en littérature. Elle en était fière. Elle adorait cette matière. « Je … d’accord. C’est le devoir qu’on devait rendre hier, non ? » Qu’elle avait rendu en première, comme d’habitude. « Miss Rhodes m’a donné deux jours supplémentaires. » Elle était parfaite, ce professeur avait le cœur sur la main et Lou l’appréciait beaucoup.
C’est ainsi que Samuel et Lou se sont rencontrés. Ou du moins, c’est en ce jour chaleureux de juin qu’ils ont appris à se connaitre. Qu’ils ont discuté pour la première fois. Leur histoire d’amour a commencé quelques semaines plus tard, alors que les cours se terminaient pour laisser place aux vacances. Et elle a duré. Jusqu'à l'an dernier.

Lorsque le lycée arriva à sa fin, chaque élève se sent grandir. La faculté approche, l’immaturité doit rester dans les vieux casiers. On grandit. On change. La petite brune que l’on humiliait est devenue major de sa promotion, récoltant les meilleures notes et de loin. Lou-Amstrong était au sommet du bonheur. Samuel, son fiancé et elle entreraient dans la même école l’an prochain, il avait décidé de rester ici, à Toronto. Ensemble, ils étaient plus forts. Ensemble, ils s’étaient promis de tout faire. Sam décrocherait la lune s’il le pouvait, juste pour celle qu’il aime. Lou, elle, donnerait tout ce qu’elle a pour le rendre heureux. Ils s’étaient tout offerts. Leur premières fois, leur premier baiser, leur premier tout. Ils formaient le couple le plus envié de tout le lycée. Peut-être même de toute la ville. Ils étaient unis, ils étaient beaux. Il fallait les voir pour le comprendre. Pour admirer la beauté d’un tel spectacle. Pour les plus populaires, ils n’étaient plus des idiots. Ils étaient la perfection. Lou avait trouvé une place parmi ceux qui étaient étiquetés du nom « surdoués » ou « intellos ». Elle n’était plus la jeune fille que l’on humiliait.
Aujourd’hui, les diplômes avaient été remis. Winnie avait pu faire un discours aussi émouvant que brillant. Elle avait été acclamée. « Parce que nos années lycées resteront à jamais gravés dans nos mémoires, j’aimerais remercier chaque élève pour m’avoir montré qu’il ne suffit pas d’être belle et populaire pour avancer dans la vie. Qu’il ne suffit pas d’être sportif ou riche pour réussir. Que les apparences ne comptent pas. J’aimerais remercier ces élèves qui longtemps m’ont humilié parce que je n’avais pas le prénom idéal, que je ne portais pas les vêtements de grand créateur, que je n’avais pas de mère. Sachez que vous m’avez fait grandir et que grâce à vous, j’ai trouvé à la fois des amis mais aussi l’amour. » Dans ce discours elle avait pu exprimer toutes ses peines, toutes ses contrariétés. Toutes ses choses qu’elle n’a jamais osé dire aux personnes concernées. Aujourd’hui, lors de cette remise de diplômes, Lou s’est sentie libérée d’un poids qu’elle gardait depuis trop longtemps. La rancune qu’elle avait accumulée avec le temps venait de s’évanouir magistralement.

La plupart des élèves sont partis fêter la fin du secondaire, Sam et Lou avaient prévu leur soirée. Un petit restaurant tout près de chez Samuel, rien que tous les deux. Ils savaient parfaitement qu’après leur dîner, la chambre du garçon les accueillerait. « J’ai envie de toi, Sam mais … » Il marchait tranquillement. Main dans la main. Lou avait quelque chose à lui annoncer. « Mais quoi ? Qu’est-ce que tu as ? » Elle commençait à paniquer. Ce n’était peut-être pas le bon moment. Ils étaient jeunes. Ils avaient le temps. Largement le temps. Et pourtant, elle devait lui dire. Sans lui, sans son avis, elle ne pourrait rien faire. « Je … tu ne t’énerves pas surtout. » Il acquiesça, un regard perplexe malgré tout. « Je ne sais pas comment c’est arrivé, enfin, si je m’en rappelle … mais ce n’est qu’un détail … Sam, j’attends un bébé. Ton bébé. » Sa réaction a été brève. Il l’avait prise dans ses bras, la serrant aussi fort qu’il le pouvait. Il était heureux. Il le savait, elle était la femme de sa vie. Il ne lui aurait pas demandé sa main sinon. « Un bébé ! On va avoir un bébé ! Si tu savais comme je t’aime. »  Il l’embrassa tendrement. Avec tout l’amour qu’il avait. Cette nuit-là avait sans doute était la plus belle, la plus douce de toute.

Deux ans. Cela fait deux ans que Lou a accouché de son premier enfant. Elle est entrée à l'université, comme prévue, Samuel aussi, avec une année de retard. Tous les deux avaient pris un an après la grossesse pour s'occuper leur fils, Maël. Sauf ce jour-là. Elle avait quitté l'appartement qu'elle occupait avec son fiancé et son petit garçon pour aller voir ses parents et récupérer les dernières affaires qu'il restait. En ce jour d’avril, le ciel était recouvert de nuage mais la pluie ne tombait pas. Elle devait leur dire qu’elle partait définitivement de chez eux, qu’elle reprenait toutes ses affaires, qu'elle ne reviendrait plus pour y vivre. Et ce fut certainement la plus grosse erreur qu’elle ait faite ce jour-là. Elle est arrivée dans la grande maison aux nombreuses baies vitrées. La porte était ouverte, la voiture de Loàn était garée à son emplacement. « C’est moi ! » Il était dans le salon, allongé sur le canapé. Il avait sa tête des mauvais jours, il semblait fatigué. Ivre. Drogué. Lou n’y prêta pas trop d’attention. Elle se dirigea vers son ancienne chambre, où elle récupéra ses affaires. Quelques vêtements, des photos, des bricoles. Sa chambre était vide, elle avait quitté la maison il y a un an et pour s’installer dans un appartement du centre ville, avec les aides de ses parents et de ceux de Samuel. Son sac à la main, elle allait ressortir quand Loàn a bougé. « Qu’est-ce que tu fais ? » Il avait changé. Ses cheveux étaient de plus en plus gris, ses yeux étaient rouges, ses pupilles dilatés. Sans le vouloir réellement, Lou a fini par prendre peur. « Je suis venue chercher mes dernières affaires. » Il a saisi son bras et tout s’est enchainé si vite. Le spectacle n’était pas beau à voir. Les cris de la jeune femme ne suffisaient même pas pour alerter le voisin. Coups de pieds, coups de poings, gifles … Lou sentait que si personne n’arrivait, il irait plus loin. Soit il la tuerait, soit il la violerait. Elle n’avait jamais vu celui qui l’avait élevé dans cet état. Il n’était plus comme avant. Il avait changé.
Dix minutes d’horreur, à souffrir. Il la battait sans retenue. Lui hurlant dessus. La traitant de tous les noms. Elle n’avait plus la force de se débattre, elle savait simplement que si elle s’en sortait vivante, Loàn finirait sa vie en prison. Dix minutes avant que Michael ne franchisse le pas de la porte et découvre le bain de sang, l’état de sa fille adoptive qu’il aimait tant et un Loàn totalement perdu. « Qu’est-ce que tu as fait ? » Il n’avait rien pour se justifier. Rien du tout. Pour le moment, l’heure n’était pas aux explications, il fallait appeler les secours et la police. Même l’homme qui partageait sa vie depuis plus de vingt ans ne pouvait pas supporter une telle chose. Lui qui avait subi des violences durant son enfance, il ne pensait pas que l’homme qu’il avait aimé pourrait faire une chose pareille. « Tu as tout gâché pour de la drogue et de l’alcool. Ta fille ! C’est ta fille bordel ! Tu l’as élevé … qu’est-ce que sa mère dirait si elle la voyait là, gisante sur le sol … ? Hein ? » Michael était en colère. Tout près de sa fille, il tentait de faire quelque chose, elle était inconsciente. « Je te jure que si elle ne s’en sort pas, tu vivras un enfer. Et j’espère que tu croupiras en prison … tu as battu une gamine ! Ton bébé … tu te rappelles le mal qu’on a eu pour pouvoir adopter ? » Loàn pleurait, il se rendait compte de sa faute mais il était trop tard.
Résultat de ces dix minutes, Lou a passé un mois dans le coma. Elle gardera un traumatisme important de tout cela, ainsi que des séquelles irréversibles. Elle ne pourra plus faire de sport, sa colonne ayant trop souffert. Elle a beaucoup de chance de pouvoir marcher encore. Et d’être en vie après tout ça. Loàn est en prison, il est soumis à la peine fatale : la mort. Pour avoir battu à mort une femme qui plus est sa fille.

Il y a un an, alors qu'elle déposait son fils à l'école, son téléphone sonna. Et tout s'écroula. Samuel avait eu un accident. Un grave accident. Et depuis un an, Samuel est dans le coma. Les médecins ne savent pas si oui, ou non, il se réveillera. Il y a un an, lui et Lou avait quasiment fini de préparer leur mariage. Lou attend, elle attend en vain qu'il se réveille.
Si Lou devait faire le bilan de sa vie, que dirait-elle ? Que sa vie est un enfer, un traquenard dans lequel elle veut sortir à tout prix. Qu’elle se sent mal. Qu’elle a peur. Constamment, elle vit avec cette peur. Cette peur qui la ronge petit à petit. Et pourtant … pourtant elle ne fait rien voir. Elle est forte. Elle se bat quotidiennement. Elle se bat contre ses cauchemars. Contre son envie de mourir. Elle se bat pour son fils de quatre ans, pour son fiancé dans le coma. Son père est devenu un monstre tandis que l’autre plonge son mal être dans le travail. Elle a rencontré sa mère qui était en fait son professeur de littérature. Son père biologique travaille pour l’Armée, il est en mission depuis longtemps. Elle a appris qu’elle avait une petite sœur. Une véritable petite-sœur aussi brune qu’elle. Elle ne l’a vu qu’une fois. Elle aimerait la connaitre. Seulement, pour le moment, Lou se renferme sur elle-même. Elle travaille sans arrêt pour oublier. Elle aimerait retrouver la foi. Avoir une autre vie que celle qu’elle a mené jusqu’ici.


Dans la vie, je m'appelle Alicia. Sur la toile, je suis connu(e) en tant que TINKER.BELL. Je suis un : fille. J'ai 19 ans et j'habite en France, au pays des BN. J'ai trouvé le forum grâce à miss_cassie et je le trouve beau et agréable à voir. J'aurais bien autre chose à rajouter:  Smilie.



Dernière édition par Lou-Amstrong B. J. Gall le Jeu 20 Juin - 21:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 7:37

Bienvenuuue, si tu as des questions n'hésites pas ! coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 8:50

Bienvenue! ♥
Tu sais où me trouver si t'as besoin d'aide ^^

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 12:29

Merci à toutes les deux. Smilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Krystal P. Greyson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Récemment célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto of Course
⊱ humeur : Joyeuse ! :D
⊱ célébrité : Taylor Swift
⊱ messages : 511
⊱ inscrit le : 23/10/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 13:19

Bienvenue parmi nous,

Bonne chance pour ta fiche

Super bon choix de Vava, Nina est trop belle sur ton Avatar

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

KRYSTAL PHOENYX GREYSON
Apprendre que l'on a une maladie et en même temps qu'on a une demi sœur, ca peut faire beaucoup. il me faut a présent retrouver cette famille dont j'ignore tout. ©️ love.disaster & moi (gif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 13:27

Merci Krystal /
Taylor est sublime aussi. Smilie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Krystal P. Greyson

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Récemment célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto of Course
⊱ humeur : Joyeuse ! :D
⊱ célébrité : Taylor Swift
⊱ messages : 511
⊱ inscrit le : 23/10/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 13:34

Merci

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

KRYSTAL PHOENYX GREYSON
Apprendre que l'on a une maladie et en même temps qu'on a une demi sœur, ca peut faire beaucoup. il me faut a présent retrouver cette famille dont j'ignore tout. ©️ love.disaster & moi (gif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 19:02

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE !!! happy

Inutile de te dire que c'est un très bon choix de vava Smilie

Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lola B. Wilde

Lola la banane

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Au pays des bisounours
⊱ humeur : Joyeuse
⊱ célébrité : Bonnie Wright
⊱ messages : 1466
⊱ inscrit le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Mer 12 Juin - 19:11

Bienvenu chez nous 

Ton avatar est juste splendide, ouaah. 

Bonne chance pour le reste de ta fiche, et a très vite sur un RP :)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


L'amour donne des ailes
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Jeu 13 Juin - 11:31

merci à vous deux. Smilie
Lola + bonnieeeeeeeeeeeee /
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lola B. Wilde

Lola la banane

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Au pays des bisounours
⊱ humeur : Joyeuse
⊱ célébrité : Bonnie Wright
⊱ messages : 1466
⊱ inscrit le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Jeu 13 Juin - 19:06

T'a vu, elle est canon Bonnie :)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


L'amour donne des ailes
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Jeu 20 Juin - 21:54

J'ai terminé, je ne sais pas où posté, mais voilà. /
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Sam 22 Juin - 18:50

Désolée pour la petite attente Lou ♥
Alors, on a lu vos deux fiches, et c'est la tienne que l'on a trouvé meilleure. Je te valide donc avec grand plaisir. Je t'ajoute au bottin ♥
Bon jeu parmi nous et garde moi un lien, voir plusieurs avec mes comptes ^^

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Sam 22 Juin - 18:57

je te garde des liens avec plaisir. bisous
merci pour la validation ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
E. Heather Rhodes

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : Célibataire
⊱ où es-tu ? : Toronto
⊱ humeur : A faire la fête pour oublier
⊱ célébrité : Danielle Campbell
⊱ messages : 2005
⊱ inscrit le : 03/02/2011

MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   Sam 22 Juin - 19:02

Avec plaisir! ♥

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ANCIENNEMENT K. ELLIA DONOVAN

Love is their resistance... +
« Les expériences douloureuses de notre passé contribuent à forger ce que nous sommes aujourd'hui. » - William Glaser unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miamisunlights.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie   

Revenir en haut Aller en bas
 

lou-amstrong + si maman si, maman si tu voyais ma vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2013 :: Archives présentations
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top