AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Sam 28 Avr - 12:54

J'étais dans un bar ... Me demandez pas lequel je suis entrée dans celui qui faisait le plus de bruit avec sa musique, j'ai pas regardé le nom ... Il y avait un petit concert dans ce bar, du fait je me suis dis que c'était l'occasion de faire une fête digne de celles de L.A !!! Bon j'avoue j'ai tellement forcé sur l'alcool que j'en avais presque oublié ou j'étais ... Il a fallu que des gars me rappelle que je n'étais plus à Los Angeles mais à Toronto !!! Le coup que je me suis pris à cette révélation j'vous dis pas ... Ca faisait un sacré moment que je m'étais pas saoulée à ce point !!!

Tout ce que je me souviens c'est d'avoir draguer 2-3 mecs comme ça pour le délire, dont les membres du groupe qui est passé en concert ... Je sais même plus le nom faut le faire !!! Oh et puis je m'en fou en fait, je m'éclate c'est le principal !!! En plus y'en a un qui m'a félicitée en disant que les filles de L.A savent faire la fête et mettre l'ambiance, j'étais toute fière autant le dire, je vais pas le cacher !!!

Je ne pouvais m'empêcher de prendre pleins de photos et les mettre sur mon blog pour montrer comment on fait la fête à Toronto quand on est américaine, j'ai eu plein de commentaires, dont des gars qui étaient avec moi à la soirée, disant qu'à partir de maintenant ils me suivraient pour avoir des nouvelles régulière !!! Trop fun des nouveaux fans !!!!!!!!!!!! J'étais contente à la nouvelle et avait fait des câlins à tout le monde ... Une fois de plus je pris une photo mais seulement d'eux pour les présenter comme étant mes nouveaux fans sur mon blog ... Je crois que j'aurai jamais autant posté en une seule nuit depuis que je suis arrivée à Toronto l'an dernier ...

Mais la fête toucha à sa fin, je devais rentrer, mais je savais plus trop par ou passer pour aller à l'université en fait ... J'avais marché sans réfléchir toute la soirée avant de trouver ce bar ... J'étais alors triste et dévastée par cette histoire avec Sébastian et tout ce que je voulais c'était l'oublier ... Chose qui a marché jusqu'à ce que le barman me demande ou j'habitais pour me ramener ... Ne sachant plus trop ou se trouvait la cité universitaire et ma chambre je donnais l'adresse du beau professeur de solfège ... Si je n'avais pas autant bu je n'aurais pas eu cette idée farfelue et je serais rentrée de moi même !!! Mais j'étais pas en état de réfléchir et la facilité était la bienvenue !!!

Le barman me déposa devant l'immeuble me demandant si j'arriverais à monter jusque chez moi, question à laquelle je répondis que oui j'avais encore assez de force pour y arriver ... Intérieurement j'espérait que c'était le cas et entra dans le bâtiment en vérifiant sur les boîte aux lettres le numéro de l'appartement du beau blond ... Je montais les deux étages avec difficulté puis sonna, vu l'heure je devais certainement le réveiller mais ça j'y pensais franchement pas en fait ... Je me tenais sur le mur près de la sonnerie prête à re-sonner s'il mettait trop de temps à venir m'ouvrir ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Lun 30 Avr - 13:37

Je rêvais. Tout ce qui se passait autour de moi avait l’air réel mais pourtant je savais que je rêvais. La Mélora de mon rêve n’aurait jamais hurlé de la sorte dans la réalité. Pourtant son cri me perça les tympans et me fit sursauter aussi fort que si elle l’avait fait dans la réalité. D’ailleurs, pourquoi son cri faisait le même bruit que la sonnette de mon appartement ? J’ouvris les yeux péniblement et regardait l’heure. 4h du matin. Génial. J’avais eu un mal de chien à m’endormir, tournant et tournant dans mon lit jusque 3h du matin au moins et voila qu’au bout d’une heure de sommeil je me réveillais. Après avoir laissé le temps a mon cerveau de se réveillé, je sus que ce que j’avais entendu dans mon rêve était simplement la sonnette de mon appart’. Et ça, je ne l’avais pas imaginé. Je me levais donc péniblement en tâtonnant dans le noir pour trouver mon pantalon en coton que je mettais pour trainer a la maison et sorti de ma chambre en allumant les lumières une a une. Ma mère m’aurais vu faire ça, elle m’aurait demandé si c’était Versailles. Je souris en allant ouvrir la porte alors que la sonnette retentit à nouveau. Je n’avais donc vraiment pas rêvé. Qui cela pouvait-il être ? J’ouvris et m’apprêtait à envoyer chier la personne quand je me rendis compte que c’était simplement Mélora. Enfin… Mélora ivre morte. Génial, il ne manquait vraiment plus que ça. Je détestais les gens saoul. Pour un peu je lui aurais refermé la porte au nez. Mais j’avais trop peur qu’elle fasse un scandale et qu’a cause d’elle les voisins appels les flics pour tapage nocturne. Je m’entendais bien avec mes voisins, autant faire en sorte que cela continue.

— Mélora ? Que fais-tu là à cette heure ? Et Saoul qui plus est…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Lun 30 Avr - 17:59

Je tentais de rester éveillée en attendant qu'il vienne ouvrir la porte ... Je finis par sonner une seconde fois ... Même si j'étais certainement la malvenue, il me claquerait certainement la porte au nez, je m'en moquais, de toute façon j'étais pas en état de faire une scène ... Je voulais juste lui parler ... Le voir ... Le toucher ... Je commençais à imaginer nos retrouvailles essayant de ne pas rire ... L'alcool nous fait imaginer des choses c'est trop drôle !!! Mais je fus couper par la porte qui s'ouvrit devant moi ... Il se tenait là , torse nu avec juste un genre de jogging ... Gosh je crois que je bave là ...

— Mélora ? Que fais-tu là à cette heure ? Et Saoul qui plus est…

Ne contrôlant pas vraiment ce que je faisais, je me retint de rire en faisant une moue d'enfant pris la main dans le sac ... C'était un peu le cas en fait, sauf pour la partie enfant bien entendu !!! J'essayais de tenir sans avoir à mettre la main sur le mur ou autre ... Ce fut compliqué, mais je réussi quand même ... Ma tête tournait un peu mais ce n'était franchement rien comparé à ce que j'ai pu avoir lors de soirée chez moi !!! Quand je dis chez moi je parle pas de la cité U hein !!! Levant un doigt vers ma bouche pour faire signe de se taire à Sébastian je commença à expliquer la situation ... Gênante mais hilarante ...

- Je sais plus ou est la cité U ... Cette fête était mémorable t'aurais dû venir !!! Ah non mince, c'est vrai tu veux plus me parler ... Pourquoi je suis venue chez toi ??? Roh je sais plus ... Ah si !!! Non ... Quoique ... Ferme pas la porte ça va me revenir j'te jure !!! Je me mis à réfléchir, bon sang, j'avais oublié ma raison de sonner chez lui en quelques secondes hallucinant ... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!! J'suis désolée ... J'perds la tête avec toi aussi ... Et pas seulement parce que je suis saoule là ... C'est toi qui me fais cet effet !!! Me demande pas pourquoi ... Tout à l'heure j'ai pété un plomb ... J'sais pas pourquoi non plus ... D’où mon état actuel !!!! Ça fait du bien de faire la fête et se saouler la gueule !!! Ça faisait longtemps tu peux pas savoir ... Ah bah si j'suis bête, tu lis mon blog ... Tssss je suis blonde de cerveau parfois ... Bref ... Je me reconnaissais pas, du coup j'ai un peu forcé sur l'alcool pour me remettre les idées en place ... Je sais c'est pas une bonne solution, mais ça maaaaaaarche !!!! La preuve je suis devant toi à présenter mes excuses ... Sébastian, je tiens à toi, plus que tu ne le crois ... Quoique ... T'en sais plus que tu le prétends donc ... Bref ...

Sans réfléchir, vous me direz c'est assez difficile avec tous les neurones que je viens de griller en essayant de lui parler clairement, je m'approchais de lui ... Je réussis à ne pas tomber dis donc !!! Et doucement je déposais mes lèvres sur les siennes fermant mes yeux ... Mon corps entier frissonna, une de mes mains se posa sur sa joue, à cet instant je n'espérais qu'une chose, qu'il ne me repousse pas ... Je me sentais ... Bizarre, mais dans le bon sens ... Je n'ai pas souvenir d'avoir ressentis ça un jour ... Je m'écartais de lui ... Ça n'avait duré que quelques secondes, mais j'ai cru qu'une éternité était passée ...

Je reculais pour retourner sur le palier, il fallait que je rentre ... Chez moi, pas chez lui ... A la cité U pas LA ... Par ou c'était ??? Je regardais vers les escaliers réfléchissant, ma vue commençait à se brouiller ... Ma tête tournait toute seule ... Puis ... Trou noir ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Mer 2 Mai - 9:03

C’était à s’en claquer la tête contre le mur, pensais-je en écoutant Mélora me parler. Elle faisait un tel boucan que j’avais peur qu’elle réveille tout le monde dans l’immeuble. L’alcool la rendait… Gamine. Oui, elle disait des trucs qu’habituellement on entendait dans les bouches des filles du collège ou du lycée. Donc l’alcool l’empirait. J’ai déjà dit que je détestais l’alcool ? Et le spectacle que m’offrais Mélora ne me donnais pas envie de m’amuser. Je pouvais même dire que voir mélora dans cet état me donner encore plus envie de haïr ces boissons. Le pire, c’est qu’elle me faisait des excuses avec une déclaration en prime. Je devais faire quoi ? J’aurais vraiment préféré qu’elle me dise ça sobre. Là je ne pouvais rien lui dire parce que j’étais quasiment sur qu’elle oublierait tout avant demain. Quoi que… Non, je préférais rester silencieux et l’écouter finir son discours.
Ce qui suivit fut… Flou, a vrai dire. J’avais à peine eu le temps de la voir s’approcher de moi que déjà elle m’embrasser. Je n’osais pas bouger ni répondre a son baiser. Allez-vous faire embrasser par une fille qui sent l’alcool à des Kilomètre à la ronde vous. Enfin il n’empêche que ce baiser me mettait dans un drôle d’état. Et merde. Même bourrée, Mélora restait mélora, je ne pouvais rien faire contre ça je pense.
Quand elle se recula, je retins un soupir. J’avais quand même à deux doigts de répondre à son baiser bon sang ! Et maintenant elle pensait partir comme ça sans demander son reste ? Si je la laissais partir maintenant elle risquait de se faire fauché par une voiture ou carrément violer par des malades. J’allais l’interpellé lorsque je la vis vaciller. J’eu tout juste le temps de m’approcher d’elle pour la rattraper avant qu’elle ne tombe sur le sol. Génial il ne manquait lus que ca. Je fronçais les sourcils. Elle avait combien de gramme dans le sang pour tomber dans les pommes ? En espérant que ce ne soit pas un coma éthylique quand même.
Je la pris dans mes bras et refermai la porte derrière moi avant de me diriger dans ma chambre pour déposer Mélora sur mon lit. Je me contentais de lui enlever les chaussures et la veste et tirai ensuite la couverture sur elle. Rien ne sembla la réveiller je commençais vraiment a craindre le coma. Mais pour l’instant je ne pouvais rien faire. Je devrais attendre demain matin. Pour l’instant j’allais éteindre toute les lumières de mon appartement, me prendre une couverture et aller dormir sur le canapé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Mer 2 Mai - 23:11

Un léger mal de tête me réveilla ... Je tenais toujours aussi bien l'alcool ... Même pas de gueule de bois en fait !!! Je pris vite conscience par contre que je n'étais pas dans mon lit ... Regardant partout autour de moi je m’aperçus que j'étais dans la chambre de Sébastian ... Comment je le sais ??? Il m'avait fait visiter son appart' une fois ... Je réussis, assez difficilement, à me souvenir de ce qui c'était passé cette nuit ... Désespérée de mon comportement puéril je me laissais tomber de nouveau sur l'oreiller ... Il devait me prendre pour une folle alliée bonne à enfermer c'est pas possible !!! Soupirant le dégoûtant moi même je me relevais et regardais l'heure, 6H30, j'ai dormis 2H30 ... Bizarre j'ai l'impression d'avoir fait un tour d'horloge ... Doucement et sans bruit je me leva et remis mes converses aux pieds ... Que devais-je faire, fuir ou affronter Sébastian en assumant la plus grosse connerie de ma vie après avoir couché avec le premier venu pour perdre ma virginité ...

Mon choix fut rapide quand je le vis sur le canapé, dormant comme une marmotte ... Je ne pouvais m'en aller comme ça, il m'avais hébergée alors que j'étais dans un état pitoyable, il aurait pu me laisser sur le palier à me démerder seule ... je décidais donc d'aller chercher des croissants et des cafés au starbucks de sa rue ... Il fallait que je rattrape le coup ... La vraie moi, celle qui lui parlait sans relâche, sans honte ... Celle qu'il connait si bien ... Mais d'un autre côté la vie de Los Angeles, pleine de fêtes, parfois d'alcool, me manque ... Je sais que, quelque part j'avais tiré un trait dessus pour me concentrer sur mes études, mais quand je vois les réactions que j'ai eu dernièrement je me dis qu'une fête de temps en temps ne me ferait pas de mal pour décompresser !!!

Sans bruit, et surtout sans réveiller la belle au bois dormant, je sortis de l'appartement pour aller acheter de quoi préparer un super petit déj' ... Cela me pris une demi-heure avant que je ne rentre chez Sébastian. Il dormait toujours, il n'était que 7H30, vu l'heure à laquelle j'avais débarquée chez lui cette nuit c'était compréhensible ... J préparais donc sans bruit, la table pour le petit déjeuné, intérieurement je ne cassais d'espérer qu'il n'aurait pas mal au dos ou à la nuque en se réveillant ... Dormir dans un divan n'est pas toujours très bon pour l'organisme ... J'avais finis de préparer les viennoiseries, cafés, tartines grillées et accompagnements une demi-heure plus tard ... 8H ... C'est fou ce que le temps passe lentement quand on stresse ... J'essayais de trouver de quoi m'occuper mais c'était pas évident, c'est pas comme si j'étais chez moi après tout ... Je pris donc mon téléphone portable et choppais un wi-fi correct afin d'aller sur mon blog ... Je faillis me couper la jugulaire en voyant les photos d'hier soir ... La vache j'avais vraiment forcé sur la bouteille !!! Je regardais les commentaires, tous positifs ... Du genre "Wouah tu sais faire la fête la prochaine fois que j'en organise une tu es la bienvenue" ou "Le retour de la fêtarde ça fait du bien au blog" ... C'est vrai que ça fait plaisir, mais bon, je m'en voulais d'avoir fais ça dans le sens ou c'est ce pauvre Sébastian qui a payé les pots cassés après ... Je finis par aller voir mes boîtes mails, mon facebook, mon formspring, mon twitter et mon TUMBLR ... J'entendis finalement du bruit venant du canapé, me retournant je vis que Sébastian se réveillait ...

- Salut ... tentais-je d'une voix mal assurée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Jeu 3 Mai - 14:27

En ouvrant les yeux, je me demandais ce que je fichais dans le canapé. Avais-je fais le somnambule ? Mais j’entendis un léger bruit, comme celui d’un pc. Je me redressai et vis Mélora. Pour un peu j’aurais fait un bon. Mais non, au moins je me souvenais pourquoi j’étais dans le canapé maintenant.

— Salut…

Je la regardais un long moment sans vraiment réagir. Mon cerveau avait vraiment du mal à se mettre en route ce matin dis donc… Je soupirai et me levai en baillant comme un mort qui viens de se réveillé. J’avais l’air d’avoir mal dormis et pourtant c’était tout le contraire ! Ce canapé était confortable pour dormir. D’ailleurs ce n’était même pas un vrai canapé, c’était un simple clic clac. Lorsque j’avais emménagé, j’avais trouvé que c’était plus pratique qu’un canapé, et puis surtout : beaucoup moins cher !

— Salut. Répondis-je enfin à Mélora en passant devant elle pour rejoindre la cuisine. Tu es debout depuis combien de temps ? Tu aurais du me réveillé. T’as tête ne te fais pas trop souffrir ?

Oui, bon je lui en voulais pour la petite crise d’hier soir dans les couloirs de l’université mais pas au point de ne plus du tout lui faire la conversation ! Je n’étais pas un connard a ce point. En entrant dans la cuisine, je remarquais que la table était dressé, tout était prêt pour le petit déjeuné.

— C’est toi qui as fait ca ? Demandais-je bêtement.

Mon estomac choisis ce moment pour gargouiller, me rappelant que j’avais vraiment faim. Mais j’avais assez de retenu pour ne pas me jeté sur la table pour tout dévorer ce qu’il y avait dessus. Je me retournais vers Mélora et souris.

— Tu n’étais pas obligé de te donner tout ce mal. Tu ne m’as quand même pas attendu pour déjeuné au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Ven 4 Mai - 0:22

— Salut. Tu es debout depuis combien de temps ? Tu aurais du me réveillé. T’as tête ne te fais pas trop souffrir ?

Il avait dit ça en me passant devant ... Comme si de rien n'était ... Vous me direz, tant mieux quelque part ... Mais ça sentait le calme avant la tempête quand même !!! Je me levais pour le rejoindre dans la cuisine, lentement, tête légèrement baissée ... Je savais que malgré tout il m'en voulait pour tout ce qui s'était passé depuis la fin des cours.

- Non ça va je supporte très bien les lendemain de cuite ... J'me suis réveillée vers 6H30 ... J'ai pensé que t'avoir réveillé une fois suffisait amplement ... Tu dormais si bien ça aurait été égoïste de ...

Je me stoppais de parler ... Moins j'en dirais mieux ce serait ... Et plus vite je serais sortie d'ici plus vite j'oublierais ce torse, ces lèvres ... Gosh pourquoi dort-il torse nu ??? Oui je sais, il est chez lui il fait ce qu'il veut mais ... C'est fichu, j'arriverais jamais à me l'enlever de la tête, surtout après ce que j'ai fais cette nuit ... Je le vis regarder la table avec surprise ... Il ne devait pas s'attendre à ça, normal me direz vous, j'ai bien l'impression qu'il ne saura plus jamais à quoi s'attendre avec moi ...

— C’est toi qui as fait ça ?

- Non ... J'ai cru voir un farfadet passer par là ... Dis-je en rigolant ...

C'était sortit naturellement, comme avant la crise d'hier ... Comme avant que je ne m'attache de trop à lui ... Je souriait mais sans vraiment oser regarder dans sa direction, rien que de repenser au goût de ses lèvres je recommençais à me sentir mal à l'aise à un point inimaginable ... Je pense que j'ai même rougis à l'instant ... Son ventre eu un drôle de gargouillis, il avait l'air de mourir de faim, heureusement que j'avais fais quelques courses avant son réveil ...

— Tu n’étais pas obligé de te donner tout ce mal. Tu ne m’as quand même pas attendu pour déjeuné au moins ?

J'haussais les épaules, pour moi c'était logique que je fasse ça ... Afin de m'excuser, de le remercier ... Ce n'était pas grand chose au final ... Juste du café, quelques viennoiseries et tartines grillées ... J'avais fais bien plus parfois pour ma mère sans même avoir de raison valable, bon j'avoue je connais plus les goûts de ma mère que ceux de Sébastian, c'est un peu pour ça que je n'en ai pas tellement acheté ...

- Je ... Je n'ai pas faim, je ne vais avaler que mon café ça me suffira, le reste est pour toi ... J'te dois bien ça après mon comportement ... Inexcusable ... D'hier.

J'attrapais mon café et commençais à boire ... Les mots n'arrivaient pas à sortir de ma bouche ... Pourtant je voulais vraiment les lui dire ... M'excuser pour tout, pour la crise, pour avoir débarqué saoule en pleine nuit, et l'avoir embrassé ... Quoique ... Ca je ne m'en voulais pas spécialement à vrai dire, c'était ... Wouah ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Dim 6 Mai - 8:05

- Je ... Je n'ai pas faim, je ne vais avaler que mon café ça me suffira, le reste est pour toi ... J'te dois bien ça après mon comportement ... Inexcusable ... D'hier.

Je me sentais soudain très fatigué. Hier. La journée la plus horrible de toute la semaine. J’aurais préféré qu’elle ne mette pas le sujet sur le tapis mais maintenant c’était fait. Qu’aurais-je pu dire ? M’excuser ? Non, ce n’était pas à moi de m’excuser. Je suppose que je lui en voulais toujours pour la scène qu’elle m’avait faite. La vérité c’est que j’avais besoin de temps pour réfléchir à tout cas. Hier soir j’avais préféré éviter d’y penser de trop.

— Ne dis pas de bêtise, viens déjeuner avec moi. Dis-je en prenant place à la table.

Je baillais de nouveau et commençais a déjeuné dans le silence. Ce n’étais pas parce que je ne voulais pas parler a Mélora, mais habituellement je suis seule pour déjeuné alors je ne parle pas, j’aime le calme et le silence pendant le petit déjeuné, ca a quelque chose de reposant. Si je me lève de mauvaise humeur, le silence m’apaise toujours au moins un minimum. Le café était un peu fort mais je n’allais pas faire le difficile.

Quel allait être le programme aujourd’hui ? J’avais pensé travailler sur une chanson que j’aurais aimé faire au violon. Mais je n’étais pas assez calme, je n’allais pas y arriver. Je soupirais. Oui, j’étais comme ca. Pour réussir un morceau que je n’avais pas assez travaillé, il me fallait être dans un calme total pour arriver à le travailler.

— Tu compte faire quoi aujourd’hui ? Demandais-je à Mélora soudainement. Ca te dit qu’on fasse quelque chose ? Je te laisse le droit de choisir.

Je savais que pour me calmer j’aurais du rester seul mais bon, sortir ne me ferais peut être pas de mal. Et puis cela nous permettrais peut être de mettre à plat toute ces fichus histoires. Rien que d’y penser j’en avais mal à la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Jeu 10 Mai - 21:13

— Ne dis pas de bêtise, viens déjeuner avec moi.

Il avait dis ça en s'asseyant, c'est là que je pris conscience ... Ses tatouages ... Il m'avait dit une fois en avoir, j'avais vu un de ceux sur ses bras ... Mais pas l'autre ni celui de son ventre ... Je manquais de faire tomber mon café mais réussi à resserrer ma prise juste à temps ... Je m'assis sans me faire prier, un peu troublée par la vision que je venais d'avoir ... Déjà je le vois torse nu et maintenant ça ... Si je réussissais à résister à la tentation avant qu'il aille s'habiller ou que je parte ce serait un miracle ... Je bus une gorgée de mon café pour me remettre les idées en place ... Pas facile ... Je regardais les viennoiseries mais je n'avais vraiment pas faim ... Pourtant je n'avais rien avalé depuis ... Bonne question, moi qui suis un ventre sur pattes ... L'appétit m'a été coupé allez savoir pourquoi et comment ... Je pris quand même un croissant pour ne pas me faire taper sur les doigts par le prof qui se tenait en face de moi ...

- Très beaux tes tatouages ... J'avais déjà vu celui de ton bras droit mais ... Les autres sont aussi beaux ... Bon appétit ...

Je mis le croissant dans ma bouche en croquant un morceaux afin de me taire ... Mieux valait de manger en silence quand on était gênée ... Ça évite de dire des conneries qu'on regrette après, vous êtes pas d'accord vous ??? Me connaissant je devais, en plus de ça, être rouge tomate ... Les mecs tatoués m'ont toujours fait un effet indescriptible, prenez aussi en compte l'effet que me fait Sébastian et vous aurez le résultat final de ma tête et mon esprit ... Je ne pouvais plus le regarder, sinon j'allais lui sauter dessus et l'embrasser avec fougue ... Au vue de nos derniers échanges je pense qu'il valait mieux éviter ce genre de folie, je ne pouvais me le permettre ... je peux comprendre qu'il tienne à sa carrière, mais pas qu'il refuse d'avouer que je l’intéresse ... Enfin bref, je vais pas le changer maintenant c'est trop tard ...

— Tu compte faire quoi aujourd’hui ? Ça te dit qu’on fasse quelque chose ? Je te laisse le droit de choisir.

Mon coeur rata un battement, il voulait qu'on fasse quelque chose ensemble ??? Il était sérieux là ??? Non c'est techniquement impossible ... Physiquement aussi ... J'avais beau essayer de boire mon café pour me changer les idées, me "calmer"si je puis dire ... Rien n'y faisait ... Je soupirais, de désespoir j'avoue ... Il n'avait pas l'air décidé à dire ressentir quelque chose pour moi ... Il fallait vraiment que je passe à autre chose ... Plus facile à dire qu'à faire ... Et encore plus difficile à imaginer ...

- Euh ... Je sais pas ... J'y ai pas vraiment pensé à vrai dire ... Je ... J'ai aucune idée de quoi faire non ... Enfin ... Non ...

J'ai failli me griller ... Même si au final je suis sûre qu'il a deviné ... Ma tête était pleine d'idées pas très catholique ... Mais il le cherche aussi habillé comme il l'est ... Je cherchais autour de moi une fenêtre à aller ouvrir pour me rafraîchir un peu car là j'ai vraiment vraiment très chaud ... Je finis par en trouver une et me leva afin de m'y diriger ... Je l'ouvre et passe la tête dehors ... Je respirais assez fort et rapidement ... Me calmer, passer à autre chose, vite ... Je fermais les yeux et me retourna pour le regarder ... Je ne pouvais pas, c'était contre ma volonté ... Non, il fallait que je le fasse, que je goûte de nouveau à ses lèvres ...

- Sébastian ... Je ...

Sans prévenir je me dirigeais vers lui, il était assis à me regarder bizarrement, peut-être se demandait-il ce qui m'arrivait ... Je n'en avais rien à faire, il pouvait me mettre à la porte au moins j'aurais tenté ma chance !!! Arrivée à sa hauteur je me penchais pour capturer ses lèvres dans un baiser passionné, j'y mis tout mon amour, mes mains posé sur son torse, je me sentais frissonner de partout, j'étais bien décidée à le faire durer le plus longtemps possible cette fois ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Ven 11 Mai - 18:08

- Euh ... Je ne sais pas ... J'y ai pas vraiment pensé à vrai dire ... Je ... J'ai aucune idée de quoi faire non ... Enfin ... Non ...

Je levais les yeux vers Mélora qui avait apparemment une idée en tête. Et en voyant sa tête, je réussis à comprendre ce qu’elle avait en tête. Bon sang ! Je haussais les sourcils, sans dire un mot. Il valait mieux ne rien dire, pour ne pas empirer la situation. Depuis quand tout avait dégénéré de cette façon ? Il y a encore deux jours, Mélora était une amie, rien de plus. Une très jolie amie, d’accord mais… Non, je savais pertinemment qu’elle avait un faible pour moi depuis le début, je suppose que cela devais arriver a un moment ou a un autre. Mélora n’excelle pas dans l’art de mettre des sentiments au placard.

- Sébastian ... Je ...

En voila la preuve. Pensais-je en la voyant se rapprocher de moi de plus en plus. J’aurais du la retenir pour ne pas qu’elle fasse cette bêtise, ou me lever. Enfin, faire quelque chose quoi. Pourtant je restais là, planté sur ma chaise sans bouger. Et je ne réagis pas tout de suite lorsqu’elle posa ses lèvres sur les mienne. Trop surpris, même si je m’y attendais, il faut l’avouer. Je voulais la repousser et lui faire comprendre une bonne fois pour toute qu’il n’y aurait rien entre nous, pourtant c’était trop tard : je répondais déjà a son baiser. J’utilisais ce qu’il me restait comme neurone pour m’empêcher de la toucher. Qui sait ce qui aurait pu arriver sinon.

Lorsque j’écartais la tête pour mettre fin au baiser, j’évitais à tout prix de croiser le regard de Mélora. Je bus ce qu’il me restait de café et me levais pour filer dans la salle de bain m’enfiler un t-shirt. Dans l’état actuel des choses, cela ne servait plus à rien, mais tant pis. En revenant, je ne vis pas Mélora dans la cuisine. Je soupirais en me demandant si elle était partit d’elle-même. Mais non, elle était dans le salon.

— Mélora, ce que tu viens de faire là… Commençais-je doucement, de peur de déchainer sa colère. Ce n’était pas… ce n’était vraiment pas une bonne idée. Il ne faut plus que cela se reproduise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Sam 12 Mai - 0:05

Il n'avait pas bougé, comme la veille il m'avait laissée faire ... La seule différence était qu'il répondait à mon baiser ... C'était encore mieux que dans mon souvenir de cette nuit ... J'avais des papillon dans le ventre, des frissons qui parcouraient tout mon corps, mes mains posé sur sa peau tremblaient ... Un peu plus et les larmes allaient me monter aux yeux tellement j'étais aux anges à cet instant même !!! Je réussis à le faire durer plus longtemps que précédemment, mais il finit par le briser quand même ... En effet, Sébastian venait de détourner sa tête et mis fin à ce baiser qui m'avait tant chauffé le coeur ... Il avait répondu, il ne m'avait aucunement repoussée ... Avais-je donc une chance de gagner son coeur une bonne fois pour toute ???

Ma joie s'estompa quand je remarquais qu'il évitait mon regard ... Il finit son café et se leva partant en direction de la salle de bain ... Je soupirais, retenant mes larmes ... Non, ce n'est pas encore aujourd’hui qu'il avouera que je l'intéresse même un minimum ... Finissant moi aussi mon café et mon croissant je sortis de la cuisine en direction du salon ... Je me retenais de partir, la porte d'entrée de son appartement n'était qu'à quelques pas de moi après tout ... Je savais que c'était une mauvaise idée, je l'ai sentie depuis le début ... Allez savoir pourquoi je perds totalement la tête quand je suis dans la même pièce que lui en ce moment ... Avant j'arrivais à garder un minimum la tête froide ... Mais depuis quelques jours ... C'est comme si mon cerveau était en pilotage automatique et que ma conscience ne pouvait pas le repasser en mode manuel ... Les larmes aux yeux j'envoyais un texto à Lexie afin de lui demander si je pouvais lavoir ... Je ne pouvais plus voir Sébastian pour le moment ... Pas tant que je n'avais pas repris mes esprit, je ne pouvais ... Peut-être même plus longtemps que ça si nécessaire, je ne pouvais donc aps passer la journée avec lui ... A vrai dire, après tout ça je ne sais s'il voudra encore me croiser dans les couloirs ... Je l'entendis revenir dans la cuisine, ne m'y trouvant pas il vint dans le salon ... Je lui tournais à moitié le dos, je ne veux qu'il voit mes larmes naissantes ...

— Mélora, ce que tu viens de faire là… Ce n’était pas… Ce n’était vraiment pas une bonne idée. Il ne faut plus que cela se reproduise.

Je rigolais nerveusement ... Pourquoi je savais les mots exacts qu'il allait dire avant même qu'il les dise ??? Il est incorrigible ... Je fais l'erreur, il me suit dans cette erreur, mais non, c'était une mauvaise idée ... Pourquoi m'a-t-il laissée l'embrasser dans ce cas ??? Allez savoir, j'ai du mal à le comprendre en ce moment ... Mon rire ne cessait plus ... C'était devenu nerveux ... J'essuyais les larmes qui réussissaient à passer la barrière de mes yeux contre ma volonté ... On aurait pu croire que ces larmes venait de mon fou rire me direz vous ... Tant mieux ... Mais dans cette pièce personne n'était dupe ... Que ce soit lui ou moi ... Bizarrement je n'étais aucunement en colère, un peu déçue, triste, mais pas en colère ... Pourtant il y aurai de quoi ... Il a quand même répondu à mon baiser, c'était bien signe de quelque chose non ??? Je ne suis quand même pas dupe ... Ou alors il se jouait de moi ... Et ça je ne pouvais l'imaginer ... Pas lui ... Du moins je l'espérais ...

- Pourquoi y avoir répondu alors ???

J'avais réussi à garder mon calme, à faire en sorte que ma voix ne clash pas à cause du sanglot que je retenais ... Mais malgré tout ça restait un murmure que je n'étais pas sûre qu'il entende ... Je soupirais, mon rire nerveux s'était calmé ... Je restais plantée là sans savoir si je devait sortir ... Et si jamais je sortais, devais lui faire face, lui dire au revoir, le regarder une dernière fois ... J'était comme perdue dans mes pensée à me demander ce que je devais faire à présent ... Tout ce que je savais c'est qu'il fallait que je m'en aille ... Mais je n'y arrivais pas ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Lun 14 Mai - 20:04

- Pourquoi y avoir répondu alors ???

Je restais là, comme un imbécile, a chercher ce que j’allais bien pouvoir lui répondre. Un soupire m’échappa. Que dire ? Je baissai les yeux et les relevai presque aussi vite. J’avais fait du mal à Mélora, et je m’en voulais. Je lui en voulais aussi pour ce baiser parce qu’elle avait réveillé un je ne sais quoi en moi, et cela me faisait peur. Je nous en voulais à tout les deux. Surtout à moi, en fait. Je n’aurais jamais du devenir ami avec, pour la préservé. Pas que je me crois un dieu qui fait tomber les femmes comme des mouche, loin de là. Je fini par hausser les épaules.

— Je suis un homme, Mélora.

Cette réponse allait certainement lui briser le cœur un peu plus, mais il était trop tard. Et puis c’était soit ça, ou lui dire qu’elle me plaisait. Car oui, elle me plaisait. Et c’était mal, c’était contraire a mes principes. Et je comptais m’y tenir. Ou du moins, il fallait que je m’y tienne… Je passai ma main dans mes cheveux en soupirant bruyamment à nouveau.

— Ecoute Mélora, il vaut mieux que tu partes maintenant… Je crois que hier nous a suffis, non ?

Je parlais bien sur de la crise dans le couloir, et de ce qu’elle m’avait dit ensuite sur le pas de ma porte d’entré. J’étais lassé de tout ca, je ne voulais pas qu’elle recommence. J’étais trop fatigué pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   Mer 23 Mai - 1:49

— Je suis un homme, Mélora.

L'excuse ... Je ne le pensais pas capable de m'en sortir une comme celle-ci ... Je retenais mes pleurs ... Il ne méritait pas mes larmes ... Jamais personne d'autre que ma mère ou Lexie n'aurait mérité mes larmes ... Et la seule fois que l'une d'entre elle fut la cause de mes pleurs c'est quand j'ai quitté L.A, j'avais toujours vécu avec ma mère, la quitter était plus dur que quitter la ville ou j'ai grandis et commencé ma carrière !!! Attrapant mon sac non loin de moi je commençais à me dire qu'il était temps que je m'en aille ... Je ne pouvais plus être dans la même pièce que lui, c'était finit, je l'avais très certainement perdu pour de bon ...

— Ecoute Mélora, il vaut mieux que tu partes maintenant… Je crois que hier nous a suffis, non ?

Juste ce que j'allais faire, je n'allais pas vraiment attendre qu'il me le demande si c'était ce qu'il s'imaginait ... C'est juste que j'étais en train de chercher et rassembler le peu de force qu'il me restais pour traverser la pièce jusqu'à la porte en face de moi ... Pourtant il ne me fallu pas si longtemps pour partir ... Sans même lui jeter un regard, lui dire au revoir ou autre je quitta l'appartement sans demander mon reste ... Sans regarder derrière moi s'il me suivait, chose qui m'aurait grandement étonnée aux vues des circonstances, je dévalais les escaliers à une vitesse vertigineuse ... On aurait pu croire Flèche dans les Indestructible ou Speedy Gonzales voir même Beep Beep dans les Looney Toons ... Jamais je n'avais courus aussi vite de toute ma jeune vie !!!

Une fois à l'Université je m'enfermais à clef dans ma chambre puis mis ma musique assez forte afin de faire comprendre que je ne voulais pas être dérangée ... C'était notre code en général dans ce couloir ... Musique forte = venez pas m'emmerder ... Mes amplis faisait donc partager à tous mes voisins le premier album de Daughtry ... La première chanson me redonna un peu d'espoir aussi maigre soit-il ... "It's Not Over" ... I Hope So ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien qu'un instant [Feat Sébastian A. Jinks]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2010-2011 :: Archives RP's
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top