AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Gaffes et explications s'enchainent / Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 14 Fév - 17:26



Jared s'aprrettait à monter chercher des affaires à lui avant de partir. Il prit donc l'ascensseur, il était seul. Une fois arrivé en haut les portes s'ouvrirent et une jeune fille entra sans vraiment regarder qui était dedans. C'était Deborah. Jared ne sortit pas. Deux jours auparavent elle l'avait vu dnas un état vraiment critique: bourré.

Le pire c'était qu'il n'était plus sûr de ce qu'il avait dit, il se rappellait vaguement avoir parler du fait qu'il pensait à elle mais il avait bien trop but pour se rappeller de plus de chose. Qu'allait il lui dire ? La connaissant elle allait sûrement des explications. Non sérieusement qu'est ce qu'il allait bien pouvoir lui dire ? Il ne pouvait pas non plus ne rien lui dire et rester comme ça, comme un con à attendre qu'elle descende de l'ascensseur.

Il stoppa donc l'ascensseur en appuyant sur le bouton exprès pour, ben oui il n'y a pas que dans ncis qu'on arrêtait les ascensseur pour parler, et puis au moins la ils seraient tranquils, pas de risques d'être surprit. La lumière s'était éteinte mais ils se voyaient encore quand même. Par quoi allait-il commencer ?

"Ca fait deux jours que je me demande ce que je vais te dire et pourtant je ne sais toujours pas quoi dire."

Comment pouvait-il savoir étant donné qu'il ne se rappellait quasiment de rien. Peut-être allait-elle l'éclairer d'ailleurs sur ce point. Et s'il avait dit des trucs pervers ? Ohoh la il commencait à vraiment s'inquiéter. Mais il allait bien réussir à comprendre certaines choses déjà en voyant sa réaction. Tend pis pour ses affaires il irait les chercher plus tard, à vrai dire la ça lui était sortit de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 14 Fév - 17:43

    Je devais changer de salle, n’étant pas très en avance, j’avais préféré prendre l’ascenseur que les escaliers. Lorsque l’ascenseur s’ouvrit je vis Jared pourtant je fis comme si je ne l’avais pas vu. J’étais mal à l’aise depuis la dernière fois. Je me souvenais encore du fais qu’il avait peur de tomber amoureux de moi et je ne suis pas très sûr que ce soit une bonne chose. Je savais que j’avais besoin de lui comme ami mais comment pouvais-je me comporter avec lui sans penser à la conversation ? Peut-être que lui il avait oublié mais moi je n’arrivais pas à oublier. Et s’il regrettait tout ce qui m’a dit ainsi que sa promesse de rester proche de moi ? Je ne savais plus quoi penser et je devais arrêter. J’avais l’impression que l’ascenseur prenait tout son temps pour arriver à l’étage. Je commençais à m’impatienter de sortir d’ici. Pourtant d’un coup, l’ascenseur se stoppa et les lumières s’éteignaient. C’était Jared qui avait appuyé sur le bouton pour le stopper, mais quelle idée de mettre ce bouton ! Il me dit alors que ça faisait deux jours qu’il se demandait ce qu’il allait bien pouvoir me dire mais qu’il ne le savait toujours pas. Ça me fit comprendre qu’il avait tout oublié. Devais-je tout dire, lui dire qu’il m’avait fait comprendre qu’il avait peur de tomber amoureux de moi ? Lui dire que malgré cela, il m’avait promis de rester toujours proche de moi ? Et aussi lui dire qu’il m’a dit que tout ce qu’il me disait était vrai et que je devais le garder en mémoire même s’il venait me dire qu’il regrettait ? Je ne savais pas quoi faire, je me retournais enfin pour le voir.

    Tu pourrais peut-être me dire que tu t’es trompé et que tu es sur de ne pas tomber amoureux de moi ? Et pas la peine de me dire que tu as dit ça sous le coup de l’alcool puisque tu m’as fait comprendre que tout ce que tu disais était vrai même si tu venais me dire le contraire par la suite.

    Je pris une pause en regardant son regard. Ce n’était surement pas une bonne idée de lui dire tout ça. Il allait surement se détester, il s’était confié à moi alors qu’il était bourré. C’est à moi qui devais en vouloir, c’était moi qui étais venu le voir alors qu’il m’avait fait comprendre que je ne devais pas l’approcher lorsqu’il était dans cet état.

    Je crois qu’on devrait tout oublier sur ce qui a été dit cette soirée-là. Enfin que je devrais tout oublier car pour ta part c’est déjà fait.

    Allais-je réussir à oublier ? Certainement pas. Allais-je réussir à ne pas me sentir gênée devant lui ? Certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 14 Fév - 18:38



Elle ne l'avait pas vu apparement, enfin c'est ce qu'il avait envie de croire parce qu'il ne pouvait pas imaginé qu'elle l'ignore ou qu'elle soit mal à l'aise avec lui, ça il ne voulait absolument pas. Ou alors il faudrait qu'il lui est dit quelque chose de vraiment... je sais pas, affreux par exemple. Il préférait ne pas y envisager pour l'instant, il ne fallait pas quil se fasse des idées avant de connaitre ce qui c'était vraiment passé car ses souvenirs étaient loins d'être intactes. Il stoppa donc l'ascensseur et lui dit qu'il avait beau avoir réfléchis pendant deux jours il ne savait toujours pas quoi dire.

Même sans lumière il réussit à voir qu'elle le regardait. Il n'avat pas envie de s'engueuler avec ell aujourd'hui, ça arrivait bein trop souvent et pour une fois il voulait évité. Mais c'était mal partit puisque dans le ton de sa vois il crut reconnaitre du reproche. Il pouvait lui dire qu'il s'était trompé et qu'il était sûr de ne pas tomber amoureux d'elle. Hein quoi ? Il avait dit ça ? Oh non, Jared aprend à fermer ta bouche des fois, ça t'éviterais de te mettre dans de sales draps ! Ca n'était pas la peine de lui dire qu'il était sou l'emprise de la drogue, c'est en effet la première excuse qui lui était venus à l'idée mais ce connaissant il c'était devancé l'autre soir en disant que quoi qu'il dise plus tard ce qu'il lui avait dit était vrai.

Il avait presque l'imprétion d'avoir à faire à deux lui différent, un qui se bat pour ne pas avoir de sentiment et pour épargner de la souffrance à Deborah et l'autre qui écoute une peu plus son coeur et qui déraille completement ! Mais pourquoi était-elle venus le voir se soir la alors qu'il lui avait dit de faire tout le contraire ?! Elle lui dit qu'ils devraient tout oublier ou plutôt qu'elle devrait tout oublier parce que pour lui c'était déjà fait. Oula elle lui en voulait.

"Je n'ai pas tout oublier mais c'est vrai que j'ai oublier beaucoup de chose mais il faut vraiment que je sache si je t'ai dit ou fait quelque chose de mal"

Il avait mit ses mains sur ses épaules pour pas qu'elle ne se retourne en esperant qu'elle ne détourne pas le regard non plus parce que ça lui donnerait en effet l'imprétion d'avoir fait quelque chose de mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 14 Fév - 19:13

    Je n’aurais pas dû l’ignorer, c’était mal ce que je faisais mais j’étais mal à l’aise et je ne savais pas quoi lui dire. J’étais donc rentrée dans l’ascenseur en faisant comme si je ne l’avais pas vu. J’étais impatiente que l’ascenseur arrive à l’étage pour que je puisse y sortir pourtant il me parut long, très long. Puis tout d’un coup, l’ascenseur s’arrêta et les lumières s’éteignaient. En fait, c’était Jared qui avait appuyé sur ce satané bouton d’arrêt. Mais qui avait eu l’idée d’en mettre un dans cet ascenseur ? Il commença à me dire que ça faisait deux jours qu’il réfléchissait à quoi me dire mais qu’il ne savait toujours pas quoi me dire. Je me retournais alors, je prenais conscience qu’il avait oublié ce qu’il m’avait dit. Le fait qu’il avait peur de tomber amoureux de moi mais que malgré ça il m’avait promis de rester proche de moi. En même temps, j’avais peur qu’il regrette tout ce qu’il m’avait dit. Je n’étais pas rassurée et je n’arrêtais pas de me reprocher d’être entré dans ce bar. Je ne pus me retenir de lui dire qu’il devait me dire qu’il s’était trompé et qu’il n’était pas amoureux de moi. Je lui rajoutais qu’il ne pouvait pas utiliser l’excuse de l’alcool car il m’avait dit que je devais garder en mémoire que tout ce qu’il me disait était vrai et que je devais le garder en mémoire s’il venait me dire qu’il regrettait. Il avait pu entendre du reproche dans ma voix pourtant ses reproches ne lui étaient pas destinés, ils m’étaient adressé à moi. Je ne l’avais pas écouté et je me rendais de plus en plus compte que j’aurais dû. Et puis pourquoi j’étais revenu vers lui quand il m’avait dit que finalement il voulait que je reste. Il fallait que j’arrête de me poser des questions. Il reprit la parole pour me dire qu’il n’avait pas tout oublié mais qu’il avait oublié beaucoup de chose. Il voulait aussi savoir s’il avait dit quelques choses ou fait quelque chose de mal. Il me tenait pas les épaules pour pas que je me retourner, non je n’avais pas envie de me retourner mais je voulais dévier mon regard. Pourtant son regard planté dans les miens m’empêchait de me détourner.

    Non, tu n’as rien fait de mal. Malgré que tu étais bourré, tu es resté le même, enfin sauf quand tu as parlé du fait que tu avais peur de tombé amoureux de moi. Je devrais peut-être te prévenir que tu m’as aussi promis de toujours rester près de moi. Mais si tu regrettes quoi que ce soit dit le moi.

    Mon ton avait retrouvé son calme, je ne pouvais pas lui reprocher quoi que ce soit et je devais lui parler calmement. Je n’arrivais plus à le regarder, j’avais donc baisé mon regard. La peur me revenait, elle me faisait mal au ventre et encore plus au cœur. Et s’il me disait qu’il ne pouvait pas rester ami avec moi et s’il me disait qu’il fallait qu’on arrête de se parler. Oui car malgré ce qu’il m’avait dit et malgré le fait que j’étais mal à l’aise, j’avais peur de le perdre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 14 Fév - 20:02




S'il lui avait fait du mal, ou s'il l'avait blessé même avec de simple mot il ne se pardonnerait pas, il s'en voudrait alors il espérait vraiment que ça n'était pas le cas, et comme il lui avait dit il avait besoin de savoir. Il ne voulait pas rester dans le flou et continuer à avoir des doutes la dessus sinon ça le tuerait à petit feu. Il l'avait prit par les épaules pour ne pas qu'elle est l'idée d'ignorer sa question et de l'ignorer lui, il avait besoin de cette réponse et il ne voulait pas avoir à la harceler pour l'avoir.

Les quelques secondes qu'elle mit à lui répondre lui sembla interminable, il avait peur des mots qui allaient sortir de sa bouche, il était très tendus et quand la réponse arriva enfin il put à nouveau respirer et pousser un grand soupire de soulagement. Il ne lui avait rien fait de mal. Mais elle n'avait pas encore finit de parler et il avait peur qu'il y ai un "mais" dans sa phrase. Il avait été le même même bourré ? Ah bon ? Enfin sauf quand il lui avait parlé du fait qu'il avait peur de tomber amoureux d'elle.

Jared baissa la tête, malheureusement il ne pouvait pas nier ce qu'il avait dit, il avait bel et bien peur de tomber amoureux d'elle seulement avant de boire il ne voulait même pas pensé que cétait possible et s'il lui avait dit c'était probablement qu'il avait envisagé cette possibilité. Elle trouva bon aussi de lui rappeler autre chose, qu'il lui avait promit de rester toujours prèt d'elle. Mais elle lui dit que s'il le regrettait il devait lui dire. Il avait toujours ses mains sur ses épaules mais quand il releva la tête elle avait détourn le regard. Pourtant cette fois ci elle lui avait parlé plus calmement qu'avant.

"Je tiendrais ma promesse"

Non il ne regrettait pas cette promesse, pas celle la. Parce que dans le fond même s'il avait fait cette promesse pour ne pas lui briser le coeur il savait que lui aussi aurait du mal à suporter de ne plus lui adresser la paroles ni même la voir.

"Je ne veux pas que tu te sentes mal avec moi Deborah, alors on peut rester autant de temps qu'on veut dans cet ascensseur pour parler de ce qui c'est passé parce que tu ne pourras pas l'oublier."

Il était doux dans sa voix, finalement peut-être ne s'engueulerait-il pas avec elle aujourd'hui, ça restait à voir mais il l'esperait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 14 Fév - 20:25

    Il m’avait demandé s’il avait dit quelque chose ou fait quelque chose de mal. En me demandant cela, il m’avait tenu les épaules comme si c’était très important que je lui demande. Comme si ça lui permettait de tenir en vie. Je n’avais pas détourné ma tête ni mon regard pour lui dire qu’il n’avait rien fait ni rien dit de mal. Et que malgré qu’il soit bourré, il avait été resté le même avec moi sauf le moment où il m’avait parlé de sa peur de tomber amoureux de moi. Je lui parlais aussi de la promesse qu’il m’avait faite. Et s’il la regrettait ? Je ne pouvais pas le forcer à la tenir plus longtemps s’il ne le souhaitait pas. Je baissais la tête, j’avais peur de sa réponse, peur qu’il me dise qu’on devait arrêter d’être ami. J’étais rempli par le sentiment de peur. Malgré ma peur, j’avais retrouvé mon calme. Je ne pouvais pas lui reprocher ce qu’il m’avait dit, c’était lui qui devait me reprocher d’être allée le voir. Pourtant il me répondit qu’il tiendrait sa promesse. Je redressais la tête, alors il avait vraiment été sincère avec moi. Je me serais bien mis dans ses bras mais je ne pouvais pas, je ne devais pas. Il me proposa ensuite de rester ici pour parler de ce qu’il s’était passé car je ne pourrais pas oublier la conversation du bar. Il me connaissait et il savait que je n’étais pas capable d’oublier. Lui-même, il s’était calmé. Je fis oui de la tête, même si je ne savais pas ce qu’il y avait à dire de plus. Je me laissais glisser contre la paroi pour me retrouver assied par terre. Une conversation dans un ascenseur, je crois que c’était la première fois qu’on me le proposait. Pourtant j’avais accepté car on devait mettre les choses au clair.

    J’aimerais bien comprendre pourquoi tu m’as dit ça. Tu sais la première chose que j’ai pensée ? Que tu confondais amitié et amour. Pourtant ce n’est pas ton genre. Mais j’ai besoin de comprendre.

    Je le regardais, il était toujours debout. Au début, je ne voulais pas savoir la raison de ses peurs et de ses doutes mais maintenant j’avais besoin de le savoir. C’était surement un moyen pour oublier tout cela.

    Tu ne veux pas t’assoir toi aussi ? Ça me donne le tournis de te voir debout.

    Je devais lever la tête pour le regarder et ça me faisait un peu mal. Allait-il me dire la vérité ? C’était la question que je me posais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mer 15 Fév - 14:51



Il aurait du carrément ne pas boire ça aurait résolut tout ces problèmes, ou plutôt ça les aurait évité. Mais bon aussi combien il y avait-il de chance pour qu'elle le vois dans ce bar à cette heure ci ? Et puis surtout comment pouvait-il deviné qu'elle ferait tout le contraire de ce qu'il lui avait dit. Toute les filles étaient décidément aussi bornées. Enfin maintenant c'était fait et le meilleur moyen de régler ça était de remettre les choses au clair et pour ça et ben il fallait parler. Dans l'ascenseur à l'abri de toute personnes qui pourrait passer par hasard c'était d'après lui un bon endroit pour ça.

Il lui avait dit qu'il avait peur de tomber amoureux d'elle et c'était lui même devancer sachant qu'il dirait une fois sobre que c'était à cause de l'alcool Alors pour éviter ça il lui avait dit que quoi qu'il dise ce qu'il était en train de lui dire était vrai. L'alcool vous empêche décidément de réfléchir correctement. Il avait aussi vouloir s'il avait fait quelque chose de mal et elle le rassura à ce propos, d'après lui elle avait déjà subit assez de choses. Elle précisa aussi qu'il lui avait promit de rester auprès d'elle et que s'il le regrettait il devrait lui dire maintenant.

Ça non il ne regrettait pas lui avoir dit et c'est d'ailleurs pour ça qu'il l'informa qu'il tiendrait sa promesse. Puis il lui proposa de rester dans l'ascenseur jusqu'à ce que tout soit « arranger » entre eux parce qu'il ne voulait pas qu'elle soit mal à l'aise avec lui et il savait qu'elle ne pourrait pas oublier donc autant en parler, vider son sac et normalement ça devrait allez mieux après, elle n'aurait rien à cacher, aucun poids à garder sur les épaules. Le fait qu'elle se laisse glisser pour se retrouver assise lui laissait comprendre qu'elle était d'accord.

Lui était toujours debout quand elle lui dit qu'elle aimerait bien comprendre pourquoi il lui avait dit ça. La première chose à laquelle elle avait pensé était qu'il confondait amitié et amour alors que ce n'est pas son genre, non en effet contrairement à certain il savait distinguer les deux. Elle avait besoin de l'aider à comprendre, il allait l'aider alors et puis ça l'aidera probablement lui aussi à comprendre. Elle lui demanda s'il ne voulait pas s'assoir parce qu'il lui donnait le tournis à rester debout, de toute façon lui non plus n'aimait pas rester debout à côté d'une personne assise. Il se posa donc à côté d'elle et laissa tomber sa tête en arrière, contre la paroi.

« Je t'ai fait comprendre que rien était possible entre nous parce que j'étais persuadé et je le suis toujours d'ailleurs que je ne peux pas rendre une femme heureuse sauf peut-être pour quelques nuits. »

Il avait ses jambes repliée et ses bras appuyé dessus, quand à sa tête elle était toujours contre la paroi et son regard dans le vide en face de lui. Il parlait d'un ton calme, de toute façon la il n'y avait aucune raison de se mettre en colère et le moment était mal choisit pour se mettre à l'ironie.

« Mais ce que je t'ai dit n'est pas faux, j'ai l'impression d'être en train de tomber amoureux de toi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mer 15 Fév - 17:49

    Il voulait qu’on s’explique sur ce qu’il avait dit. Il avait compris que je n’arriverais pas à oublier ses paroles. J’étais déjà un mal à l’aise devant lui et je n’avais même pas osé lui adresser la parole en entrant dans l’ascenseur. Je me laissais glisser contre la paroi de l’ascenseur. J’étais d’accord avec lui, il fallait mettre cette histoire au clair. Je ne pouvais pas rester sans savoir pourquoi il avait dit ça. Je le regardais pour lui dire que j’aimerais bien comprendre pourquoi il m’avait dit ça. Je rajoutais qu’au début j’avais cru qu’il confondait amitié et amour pourtant ce n’était pas son genre. J’avais besoin de comprendre, c’était la seule façon pour moi d’oublier ce qu’il avait dit. Je le regardais, il était trop haut par rapport à ma position ce qui me faisait mal au cou à force. Je lui demandais donc s’il pouvait lui aussi s’assoir. J’attendais ses explications, j’espérais qu’il allait me le dire. Il se posa à côté de moi et mettant sa tête contra la paroi. Il commença à me dire qu’il m’avait fait comprendre que rien n’était possible entre nous car il était persuadé, et qu’il l’était toujours, qu’il ne pouvait pas rendre une femme heureuse sauf pour quelques nuits. Il avait replié ses jambes pour y poser ses bras. Il avait son regard dans le vide alors que pour ma part, je le détaillais. Il restait calme ce qui me rassurait. Il continuait son explication en me disant que ce qu’il m’avait dit n’était pas faux et qu’il avait l’impression de tomber amoureux de moi. Je ne savais pas quoi lui dire mais il n’avait pas le droit de faire ça.

    Tu dois à ton tour oublier ses sentiments ! Tu ne peux pas remettre en question ce que tu m’as dit. J’essaye d’oublier les miens et je veux tenir ma promesse que je me suis faite, de les oublier. Ce n’est pas contre toi mais une promesse est une promesse et même si ça doit me faire mal je la tiendrais.

    Je ne lui en voulais pas, on ne pouvait pas contrôler ses sentiments mais il devait fait en sorte qu’il ne tombe pas amoureux, qu’il arrête le processus pour ne me voir que comme une amie. En fait, je prenais sa place. C’était à mon tour de faire en sorte qu’il oublie ses sentiments naissant. Je ne voulais pas lui faire du mal et j’espérais qu’il me comprendrait. Je posais ma main sur son bras pour l’insister à me regarder.

    Je ne t’en veux pas et je ne t’en voudrais jamais pour quoi que ce soit. Mais tu risques de souffrir. Tu es persuadé de ne pas rendre une femme heureuse mais tu tombes amoureux. Le pire c’est que si tu m’avais dit ça au tout début, j’aurais été heureuse mais ce n’est pas le cas maintenant. Et je ne supporterais pas de te voir souffrir à cause de ça alors s’il te plait, oublies tes sentiments, fait le pour toi.

    J’avais les larmes aux yeux. C’était moi qui empêchais quoi que ce soit entre nous mais je savais que c’était mieux pour nous deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mer 15 Fév - 18:35



Il lui devait des explications, il fallait bien qu'il lui donne non ? De toute façon il ne pourrait pas lui cacher éternellement. Il s'assit donc à côté d'elle quand elle lui demanda, son regard plongé dans le vide et la tête en arrière. En fait s'il ne la regardait pas c'était pour ne pas avoir à voir une réaction qui lui ferait entre parenthèse mal. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle saute de jois, de toute façon c'était même mieux si c'était le contraire puisqu'il ne voulait pas la faire souffrir.

Il lui dit que s'il lui avait fait comprendre que rien n'était possible c'était parce qu'il se savait incapable de rendre une fille heureuse sauf au lit évidement. On ne peut pas être bon partout. Et puis il avoua que ce qu'il lui avait dit était juste, qu'il semblerait qu'il soit en train de tomber amoureux d'elle alors qu'il n'avait plus envie de tomber amoureux. Elle lui répondit qu'il devait à son tour oublier ses semtiments, il s'y attendait, il n'eu aucune réaction, il continuait à fixer le vide sans affciher d'exprétion sur son visage et continuait à l'écouter.

Il ne pouvait pas remettre en question ce qu'il lui avait dit, en fait si il pouvait mais ce n'était pas la chose à faire. Elle essayait d'oublier ses sentiments parce qu'elle s'en était faite la promesse et qu'elle voulait la tenir. Ce n'était pas contre lui mais une promesse était une promesse et même si ça lui faisait mal elle devait s'y tenir.

"Je m'étais promit de ne plus tomber amoureux, j'espère que tu te tiendra à ta promesse mieux que moi."

Même s'il avait réussit pendant pas mal de temps il ne pouvait malheureusement pas lutter contre ça éternellement. Alors elle avait raison de ne rien accepter parce qu'il ne voulait surtout pas la rendre malheureuse, la décevoir et tout ce qui allait avec. Il sentit une main se poser sur son bras, celle de Deborah et tourna la tête pour la regarder alors qu'elle recommencait à parler. Elle ne ui en voulait pas c'était déjà ça et elle ne lui en voudrait jamais pour quoi que ce soit, ça il n'en était pas sûr mais il préférait penser qu'elle disait vrai. Il était persuadé de ne pas pouvoir rendre une femme heureuse mais il tombait amoureux, ben oui mais ça ne voulait pas pour autant dire qu'il en était capable, pas pour lui.

Si il lui avait dit ça au début elle aurait été contente mais ce n'était pas le cas maintenant. Mais elle en supportait pas de le voir souffrir pour ça alors elle lui demandait d'oublier ses sentiments, de le faire pour lui. Elle avait les larmes aux yeux, il ne voulait pas la voir triste.

"J'ai essayé d'oublier, avec l'alcool. Je vais ressayer mais ça ne sera pas pour moi, ça sera plutôt pour toi."

Il essuya une larme qui s'apprétait à s'échapper de son oeil. Il n'aimait pas la vor dans cette état, il aimait encore moins savoir que c'était à cause de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mer 15 Fév - 19:37

    Il avait le regard fixe à la paroi d’en face, son regard était dans le vide comme s’il cherchait à m’éviter pour m’expliquer la situation. Pour ma part, je le regardais, je regardais ses traits. Je devrais peut-être tourner mon regard mais je ne pouvais pas. Il commença à m’expliquer qu’il m’avait comprendre que ce n’était pas possible entre nous car il est persuadé de ne pas pouvoir rendre heureuse une femme sauf pour quelques nuits. Il avait replié ses jambes et avait posé ses bras dessus, son regard était toujours dans le vide. Il parlait calmement, de toute façon ça ne se servait à rien de s’énerver. Il reprit alors que ce qu’il m’avait dit n’était pas faux et qu’il avait l’impression qu’il était en train de tomber amoureux de moi. Il ne pouvait pas faire ça, il devait tout oublier, je m’étais promis d’oublier mes sentiments à son égard et je tenais à ma promesse. Je pris enfin la parole pour lui dire qu’il devait à son tour oublier ses sentiments, qu’il ne pouvait pas remettre en question ce qu’il m’avais dit car je faisais tout pour oublier les miens et que je voulais tenir la promesse que je m’étais fait. Je savais que ça pouvait me faire mal mais une promesse était une promesse. Il ne me regardait pas et ça me faisait mal. Il me répondit alors qu’il s’était promis de ne plus tomber amoureux et qu’il espérait que je tiendrais mieux ma promesse que lui.

    Tu t’es promis de faire quelque chose que tu ne peux pas contrôler alors tu ne peux pas t’en vouloir. Je compte tenir ma promesse et je ferais tout pour.

    Il ne me regardait toujours pas, je me sentais mal. J’aurais préféré voir son regard même si celui-ci montrait de la tristesse. Je posais alors ma main sur son bras pour l’insister à me regarder. Il tourna sa tête alors que je reprenais la parole. Je ne lui en voulais pas et je ne serais pas lui en vouloir pour quoi que ce soit. Mais malgré cela, je savais qu’il risquait de souffrir car il était persuadé de ne pas pouvoir rendre heureuse une femme mais il tombait amoureux. Ses sentiments étaient contradictoires. Mais le pire, c’est que s’il m’aurait dit ça au tout début, j’aurais été heureuse mais que ce n’était pas le cas. Il devait oublier ses sentiments pour lui. J’avais les larmes yeux car je savais que ce n’était pas facile. Nous étions entraînés dans une spirale sans fin. J’avais l’impression de lui ressemble, lui-même m’avait fait comprendre que je devais oublier mes sentiments et cette fois c’était à moi de lui faire comprendre. Il me répondit qu’il avait essayé avec l’alcool et qu’il allait essayer de nouveau mais que ce ne serait pas pour lui mais pour moi. Il posa son doigt sur mon œil pour éviter qu’une larme ne coule le long de ma joue.

    Tu ne peux pas le faire pour moi, mais il faut le faire pour toi. Et ce n’est pas l’alcool qui t’aidera car lorsque tu redeviendras lucide, tu y repenseras encore et encore alors plus ça ira et plus tu t’enfermeras dans la spirale de l’alcool et je ne me le pardonnerais pas. J’ai l’impression d’être responsable de tes sentiments et ne me dis pas le contraire. Mais qu’est-ce que j’ai été conne de te dire ce que je ressentais ! J’aurais dû me taire et faire en sorte d’oublier ses sentiments !

    J’étais en colère contre moi-même ! Si je pouvais, je me donnerais des gifles. Mais pourquoi avais-je été aussi bête pour lui dire mes sentiments. A cause de moi, il tombait amoureux alors que je faisais tout pour oublier mes sentiments ! Je ne me reconnaissais plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Jeu 16 Fév - 20:01



Oh oui c'était bien une belle grosse erreur de tomber amoureux, ce n'était pas pour rien qu'il avait voulut lui cacher, il savait que ça n'irait pas de toute façon. Mais il avait fallut qu'elle vienne le voir alors qu'il était bourré, un moment où il avait forcément du mal à garder tous ses secrets et voila il lui avait dit ça. Il ne savait même pas comment il lui avait sortit d'ailleurs, si ça se trouve ça avait été pitoresque.

Il s'était assis à côté d'elle sans pour autant la regarder, son regard fixait le vide devant lui et il n'y avait ni marque de souffrance ou de surprise sur son visage, rien qu'on ne pouvait déceler, il cachait tout, ça ne seravait à rien de montrer quelque chose qui pouvait empirer la cituation. Elle s'était fait la promesse d'oublier ses sentiments à son égards et lui c'était fait la promesse de ne plus tomber amoureux, il esperait qu'elle au moins elle réussirait à la tenir cette promesse. Elle lui dit qu'il s'était promit de faire quelque chose qu'il ne pouvait pas contrôler alors il ne devait pas s'en vouloir, pourtant c'était le cas. Elle contait tenir ça promesse et ferait tout pour, tand mieux parce qu'au moins si lui il craquait elle serait la pour dire stop.

"Parce que tu arrives à y contrôler toi tes sentiments contre lesquels tu luttes pour oublier ?"

Il sentit sa main se poser sur son bras ce qui l'incita à tourner la tête vers elle. Il lui expliqua qu'il avait essayé d'oublier ses sentiments naissants pour elle avec l'alcool. Qu'il allait reessayer même si par la il ne voulait pas forcément parler de l'alcool et il lui dit que ce ne serait pas pour lui mais pour elle, ben oui après tout c'était bien elle qu'il voulait évité de faire souffrir. Elle avait les larmes aux yeux et avant que la première ne glisse sur sa joue Jared l'essuya. Il ne voulait pas la voir pleurer, et encore moins à cause de lui.

Ele lui dit qu'il ne pouvait pas le faire pour elle mais qu'il devait bien le faire pour lui, elle pourrait lui dire ça autant qu'elle voudrait ça ne changerait pas. Non mais quoi ? Il était vraiment en train de tomber amoureux la, il fallait vraiment que ça s'arrête, ce sentiment est le plus dévastateur. Ce n'était pas l'alcool qui le ferait devenir lucide parce qu'il y penserait toujours le lendemain mais ça pouvait toujours l'empecher d'y penser une soirée et c'était déjà mieux que rien. Mais il comprenait ce qu'elle disait, elle ne voulait pas qu'il sombre dans l'alcool juste pour oublier ses sentiments, elle sesentirait responsable de ça et ne se le pardonnerait pas. D'ailleurs en parlant de responsabilité elle se sentait aussi responsable de ses sentiments envers elle, non mais elle ne lui avait pas mit un couteau sous la gorge non plus, la culpabilité la rongeait de partout alors que pourtant elle avait beaucoup moins à se reprocher que lui. Mais elle ne voulait pas qu'elle lui dise le contraire, elle lisait dans les pensées maintenant ?

Elle se disait conne de lui avoir révélé ses sentiments, qu'elle aurait dut les oublier avant de lui en parler. Mais si elle ne lui avait pas dit elle n'aurait jamais put savoir si c'était réciproque ou pas, alors dans un sens elle avait bien fait de tenter sa chance, qui ne tente rien à rien dit on, seulement il se réveillait un peu trop tard. Mais c'était mieux comme ça, elle n'aurait pas été heureuse avec lui, elle l'aurait ailé ça je ne dit pas le contraire mais elle aurait été sans cesse dans le doute connaissant sa réputation de coureur de jupons comment lui faire confiance. Et être sans cesse dnas le doute croyez moi c'est loin d'être reposant.

Il fronca légerement des sourcils, pas aprce qu'il était faché mais parce qu'il était désolé, oui c'état plus ça. Il ne pouvait plus ce permettre de faire la moindre erreur avec elle, il ne fallait pas qu'il l'empeche d'oublier ses sentiments à son égard.

"Arrêtes de t'acharner la dessus, c'est fait et il n'y a pas de retour en arrière possible. Je ne t'en veux pas non plus, je n'ai pas de raison de ten vouloir. Je refuse que tu te sente coupable de mes conneries et de mes erreurs d'accord ?"

Rassurez vous il ne l'engueulait pas, loin de la. Non non sa voix était toujours aussi... douce ? Et ben oui c'était bien ça, calme et doux, rare chez lui c'est vrai. Il passa un bras autour d'elle et la serra doucement contre lui. Qu'est ce qu'il venait de ce dire bon sang ! Ne pas faire de faux pas avec elle, il esperait qu'elle prenne ça comme une simple marque d'affection entre... ami, on vas dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Jeu 16 Fév - 20:31

    Une promesse était une promesse pour moi et je ferais tout pour tenir celle que je m’étais faite. Je devais oublier les sentiments que j’avais à son égard, je devais le faire pour nous deux. Même si pour lui, la situation changeait. Il espérait que je réussisse à la tenir car lui il n’avait pas réussir à tenir sa promesse qui était de ne plus tomber amoureux. Je lui répondis qu’il s’était promis quelque chose qu’il ne pouvait pas contrôler alors il ne pouvait pas s’en vouloir. Je rajoutais que je tiendrais ma promesse et que je ferais tout pour. En même temps, je comprenais ce qu’il ressentait, il devait se sentir mal de ne pas avoir réussi à tenir sa promesse. Je pense que le pire pour lui, c’est qu’il pensait qu’il ne pouvait pas rendre heureuse une femme. Il me demanda si j’arrivais à contrôler les sentiments que j’essayais d’oublier. Non pas vraiment, mais je ne pouvais pas lui dire que c’était dur et que pour l’instant je n’oubliais rien.

    C’est difficile et je peux avoir des faiblesses, comme à l’hôpital. Mais c’est plus facile d’oublier que de faire en sorte de ne pas avoir de sentiments.

    Je posais ensuite ma main sur son bras pour qu’il se retourne. J’avais besoin qu’il me regarde. Je n’aimais pas spécialement parler à une personne qui ne me regardait pas. Il fit ce que j’espérais. Je repris la parole pour lui dire qu’il devait oublier ses sentiments. Je me retrouvais dans son rôle, c’était à mon tour de lui faire comprendre qu’il devait oublier. Même si j’aurais voulu que sa se finisse autrement, je ne pouvais pas briser ma promesse. Il avait essayé d’oublier ses sentiments avec l’alcool et il réessayerait mais que tout cela sera pour moi et non pour lui. Il ne devait pas le faire pour moi. Il posa ensuite un doigt sur ma joue pour éviter qu’une larme ne coule. Je lui répondis qu’il devait le faire pour lui et non pour moi et que l’alcool ne l’aiderait pas à lui faire oublier ses sentiments. Et que s’il continuait à boire pour oublier, il sera pris dans une spirale car lorsqu’il redeviendra lucide, il y pensera et voudra boire à nouveau et je ne me le pardonnerais pas. J’avais l’impression d’être responsable de ses sentiments, il ne devait pas me dire le contraire car je savais que j’étais responsable. Je m’insultais de conne pour lui avoir parlé de mes sentiments. J’aurais dû me taire et les oublier dès le début. Mais non je lui en avais fait par. J’étais en colère contre moi-même. Je le vis froncer ses sourcils avant de me dire que je ne devais pas m’acharner sur ça, que c’était fait et qu’il n’y avait pas de retour en arrière. Il ne m’en voulait pas et il n’avait pas de raison de m’en vouloir, il ne voulait pas que je me sente coupable de ses conneries et de ses erreurs. Il était calme, j’aurais compris qu’il s’énerve mais non il restait calme. Je n’étais pas d’accord avec lui, il avait toutes les raisons de m’en vouloir. A cause de moi, il avait brisé sa promesse. Il passa un bras autour de moi et me serra contre lui. Je posais ma tête sur son épaule.

    Je ne peux pas ne pas me sentir coupable, c’est de ma faute si tu as ses sentiments. Mais tu as raison, je ne dois pas m’acharner sur ça. En tout cas merci d’être toujours là, je ne suis pas sûr que je pourrais supporter de te perdre. J’ai trouvé un toi, un ami, un confident. J’ai l’impression que je peux tout te dire.

    Je souriais, pour une fois, il n’y avait pas de dispute juste une conversation calme et amicale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Sam 18 Fév - 8:59



Si lui n'avait pas réussit à tenir sa promesse en vers lui elle elle devait réussir à tenir celle qu'elle s'était faite. Il avait beau tomber amoureux d'elle pour lui c'était toujours une mauvaise idée de se mettre ensemble pour des raisons qu'il avait déjà cité et qui lui paraissaient évidentes. Il devait oublier ses sentiments, c'était ce que lui même lui avait dit de faire un mois plus tôt et il se rendait bien compte maintenant que ce n'était pas chose facile, loin de la. La preuve la seule solution qu'il avait trouvé pour l'instant c'était l'alcool et pourtant ce n'était pas la meilleure des solutions ça il le savait. Alors si elle arrivait à progresser dans ce combat acharné contre ses sentiments il ne pouvait pas anéantir tout ses effort, elle devait aller jusqu'au bout. Mais y arrivait-elle ?

Elle lui répondit que c'était difficile et qu'elle pouvait avoir des moments de faiblesses comme à l'hôpital, sauf qu'à l'hôpital c'était en fait lui qui avait eu un moment de faiblesse parce que c'était bien lui et non elle qui l'avait embrassé. Mais d'après elle c'était plus facile d'oublier que de faire en sorte de ne plus avoir de sentiments. Peut-être. Peut-être pas. Il avait réussit longtemps alors que la pour oublier il avait déjà du mal, mais peut-être n'était-ce pas pareil pour tout le monde. Il ne savait pas vraiment quoi répondre, il avait posé une question il avait eu une réponse. Il répondit seulement en aquisant d'un signe de la tête avant qu'elle ne pose sa main sur son bras ce qui l'incita à la regarder.

Il allait recommencer à essayer d'oublier ses sentiments oui, et si ce n'était pas dnas l'alcool il chercherait une autre solution même s'il n'était vraiment pas sûr d'en trouver d'autre. Et il le ferait pour elle et non pour lui,parce que c'était bien elle qu'il voulait épargner tout ça. Jared essuya une larme qui s'apretait à couler sur la joue de la jeune fille, quand il disait qu'il ne pouvait pas rendre une femme heureuse, rien que de parler de sentiments avec elle la faisait pleurer. Elle lui rabacha encore une fois qu'il devait le faire pour lui et non pour elle, qu'il ne devait pas recommencer à boire car ça ne serait qu'un cercle vicieux et qu'elle s'en sentirait coupable. Elle se reprochait aussi de lui avoir révélé ses sentiments, disant qu'elle aurait du les oublier avant.

Il lui fit alors remarquer qu'il n'y avait pas de retour en arrière possible et qu'elle devait arrêter de s'acharner sur ça. Il ne lui en voulait pas parce qu'il n'en avait aucune raison et il ne voulait pas qu'elle se sente coupable de ses actes. Ses actes lui appartenait, s'il faisait une connerie c'était de sa faute pas de celle de Deborah. Et pour une fois il ne s'était pas énervé, ça changeait de d'habitude et à vrai dire ce nétait pas moins agréable. Il passa un bras autour d'elle pour la serrer délicatement contre lui et elle posa sa tête sur son épaule. Elle ne l'avait pas prit mal à son grand soulagement. Elle dit ne pas pouvoir éviter de se sentir coupable et que c'était de sa faute si il avait des sentiments. Jared se retin de soupirer mais elle continua en disant qu'il avait raison qu'elle ne devait pas s'acharner la dessus. Elle le remercia d'être toujours la parce qu'elle n'était pas sûr de pouvoir suporter de le perdre. Elle avait trouvé en lui un ami, un confident et elle avait l'imprétion de pouvoir tout lui dire.

C'était bizarre, lui ne lui avait quasiment rien révélé sur lui, sur son passé, elle elle avait fait tout le contraire, il l'avait écouté et maintenant elle sentait qu'elle pouvait lui parler librement, sans qu'il n'est rien fait, ou du moins rien de spécial. Si ça l'aidait tend mieux, elle lui adressa même un sourire qu'il lui rendit.

"Je t'ai promit que je serait la et cette promesse la j'ai bien l'intention de la tenir."

C'est ça comme s'il avait besoin de cette promesse pour rester vers elle. La c'était plutôt un pretexte qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Lun 20 Fév - 9:43

    Malgré qu’il puisse avoir des sentiments pour moi, je ne pouvais pas briser la promesse que je m’étais faite. C’était peut-être égoïste de ma part mais il m’avait bien fait comprendre que rien ne serait pas possible et je voulais m’en tenir à cela. Il avait peur que je ne tienne pas ma promesse pourtant j’étais prête à faire tout ce qu’il fallait pour oublier mes sentiments. C’est vrai qu’il avait brisé sa promesse de ne plus tomber amoureux mais on ne pouvait pas promettre de ne plus avoir de sentiments. Et même si pour ma part ce n’était pas facile d’oublier et que je pouvais avoir des moments de faiblesse, je devais le faire. Je savais qu’il ne pensait pas la même chose pour ce qui s’était passé à l’hôpital, il avait l’impression d’avoir profité de moi mais non car j’aurais réagis de la même façon et s’il venait à m’embrasser de nouveau, je réagirais de la même manière car malgré ma promesse, je restais une personne qui avait des sentiments. J’étais soulagée qu’il ne réponde pas et qu’il ne me contredise pas. Il hocha la tête, la conversation sur la promesse était close. Pourtant il avait toujours le regard dans le vide, comme s’il n’était pas vraiment dans cet ascenseur avec moi, je posais alors ma main sur son bras pour qu’il se retourne. Je n’aimais pas vraiment parler avec une personne sans voir son visage. Il devait à son tour essayer d’oublier ses sentiments vis-à-vis de moi mais je ne voulais pas qu’il le fasse avec l’alcool. Car s’il faisait cela, il serait entraîné dans une spirale infernale et je me sentirais coupable de son état. Comme je me sens coupable du fait qu’il a brisé sa promesse. Il voulait que j’arrête de m’acharner sur cette histoire et il voulait que j’arrête de me sentir coupable de ses actes. Il avait ensuite passé un bras autour de moi pour me serrer contre lui. Je posais ma tête sur son épaule. Je me sentais bien en sa présence, il me rassurait. Je lui répondis alors que je ne pouvais pas ne pas me sentir coupable car c’était de ma faute s’il avait ses sentiments. Mais il avait raison sur un point, je ne devais pas m’acharner sur cela. Je le remerciais encore une fois d’être auprès de moi car si je le perdais, je ne savais pas si j’arriverais à me relever. J’avais trouvé en lui un ami et surtout un confident. Je n’avais jamais réussi à parler de mon passé mais avec lui j’avais réussi à le faire et je savais au fond de moi qu’il ne briserait pas ma confiance. Je souriais, j’étais heureuse. Il me rendit mon sourire en me répondait qu’il allait tenir sa promesse de rester auprès de moi. Je me redressais un peu pour lui déposer un bisou sur sa joue.

    Merci mais si c’est trop dur, n’hésite pas à me le dire. Je ne veux pas que tu souffres à cause de cette promesse.

    Je reposais ma tête sur son épaule, j’aurais voulu que ce moment dur une éternité. Mais on devait revenir à la réalité. Je ne savais pas vraiment combien de temps nous étions restés dans cet ascenseur mais les cours avaient dû commencer et encore une fois j’allais arriver en retard. A vrai dire, c’est la deuxième fois que j’arrive en retard à cause de lui.

    Je crois que je vais devoir trouver une autre excuse pour mon retard sinon les professeurs vont se demander pourquoi tu me retiens à chaque fois avant le début du cours.

    Je rigolais, ce n’était pas un reproche au non loin de là. Ça ne me dérangeait pas plus que ça de louper une heure de cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 21 Fév - 19:06



Oui il avait bien l'intention de la tenir cette promesse la et non il n'allait pas souffrir à cause de ça tout simplement parce que cette promesse il l'aurait tenut sans lui avoir fait. Alors ça faisait au moins quelque chose pour lequel ça n'allait pas poser de soucis parce que le début ça n'arrêtait pas la. C'est vrai qu'il lui en avait fait voir des roses et des pas mûres et ça avait toujours mené à des disputes mais cette fois ci ils avaient eu une discution serieuse et aucune disputes. A croire qu'ils progressaient.

"Je t'ai dit que je la tiendrais Deborah, c'est bien parce que j'ai envie de la tenir non ?"

Et elle avait-elle envie de tenir sa promesse ? Okay stop Jared les questions nules. De toute façon c'était bien mieux comme ça pour eux deux et il le savait donc autant éviter de penser à quoi que ce soit d'autre. Il passa son bras autour d'elle et elle vint poser sa tête contre son épaule, il allait presque automatiquement mettre son autre main dans ses cheveux mais il s'en retint à la dernière seconde. Evitons d'enchainer les gaffes ça sera mieux. Et s'il continuait elle allait vraiment se poser des questions.

Il ne faisait pas plus clair qu'avant, ils étaient toujours dans cette ascensseur, depuis combien de temps ? Il devait avoué qu'il n'en avait aucune idée, non il avait perdut toute notion du temps la, mais à mon avis les cours devaient déjà avoir reprits. Pourtant ça ne l'inquiétait pas plus que ça. Mais quel idiot elle avait cours elle, il ne s'en rendit compte seulement quand elle lui fit remarqué sur un ton amusé qu'elle devrait trouvé une autre excuse pour son retard parce que sinon les profs allaient finir par se demander pourquoi il l'a retenait à chaque fois au début des cours.

Elle rigolait mais la il se trouvait un peu... con. Il aurait du y penser mais c'est vrai que la cette excuses finirait pas être périmée. Il tourna la tête vers elle.

"Et si tu venais chez moi ? Il est trop tard pour retourner en cours et je suis un excecrable cuisinier tu vas t'éclater !"

Oula pente glissante la. Mais elle venait bien lui dire qu'ils étaient amis non ? Et puis ce n'était qu'une petite soirée, il n'allait pas dormir dans le même lit qu'elle si ça peut vous rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   Mar 21 Fév - 19:27

    J’avais un peu peur qu’il regrette sa promesse, ou que ce soit trop dur pour lui de la tenir. Je ne voulais pas qu’il se sente mal d’être proche de moi avec ses sentiments. Je reposais ma tête sur son épaule tandis qu’il me répondait qu’il allait la tenir car il avait envie de la tenir. Etais-ce juste une excuse pour rester amie avec moi ? Je souriais, j’étais heureuse même si une petite peur restait en moi. Et s’il regrettait d’avoir fait sa promesse ? Je savais qu’à ce moment-là, je ne lui en voudrais pas. J’aurais aimé rester là pendant une éternité. Nous venions de passer un moment sans de dispute, un moment calme où on avait pu mettre au clair certaines choses. Mais malgré ses sentiments, je ne pouvais pas briser ma promesse et il me comprenait. En étant avec lui, j’avais l’impression de pouvoir lui parler de tout et de rien.
    Je me rendis compte au bout d’un moment, que ça devait faire pas mal de temps que nous nous trouvions dans cet ascenseur et que les cours avaient dû commencer depuis pas mal de temps. J’allais arriver en retard mais ça ne me faisait rien, je préférais rester ici. Pour une fois, je n’avais pas envie de faire la sérieuse mais plutôt de profiter. Je fis quand même remarquer à Jared que j’allais devoir trouver une nouvelle excuse pour mon retard sinon les professeurs allaient se demander pourquoi il me retenait à chaque fois avant le début du cours. Je rigolais, d’habitude je me serais levé en vitesse pour rejoindre la salle de cours pourtant là, j’avais envie de rester ici. J’espérais un peu que Jared ne me demanderait pas d’y retourner. Il tourna sa tête vers moi, j’affichais toujours un sourire après mettre calmer. Il me proposa alors d’aller chez lui car il se faisait un peu tard pour retourner en cours et qu’on allait s’amuser car il était un exécrable cuisinier. J’espérais qu’il n’allait pas me demander de faire à manger car je ne devais pas être mieux que lui. La plus part du temps, soit c’est cramé soit ce n’est pas bon. Je rigolais encore une fois.


    Pourquoi pas. Mais il ne faut pas compter sur moi pour t’aider en cuisine sinon se sera pire que de l’éclatement. Je n’ai jamais vu pire que moi en tout cas.

    En fait si, j’avais réussi une seule fois à faire de la cuisine convenable. C’était des pâtes au beurre. Ce n’était pas aussi bon que dans les familles d’accueil mais ça m’avait nourrit. En fait, je me demande même comment j’arrive à survivre seule dans ma chambre d’étudiante. On se levait pour repartir de l’ascenseur se dirigeant vers l’appartement de Jared.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Gaffes et explications s'enchainent / Deborah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gaffes et explications s'enchainent / Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2010-2011 :: Archives RP's
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top