AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Des explications attendues [avec Jared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Des explications attendues [avec Jared]   Jeu 2 Fév - 19:20

    Ca faisait déjà cinq jours que j’avais eu mon malaise. A vrai dire, depuis je ne fais plus de cauchemars, je pense que le fait d’en avoir parlé à Jared a permis de me soulager d’un poids. Malgré ça, je n’aurais pas pensé que ça se serait passé comme ça s’est passé. Je ne comprenais toujours pas pourquoi il m’avait embrassé avant de partir sans me donner d’explication lorsque le médecin est arrivé. J’étais tellement surprise par sa réaction que je n’écoutais même plus le médecin, je sais juste qu’il m’avait laissé sortir en me disant encore une fois que je devais me reposer. Avant de quitter la chambre, j’avais remarqué que Jared avait laissé son blouson, je l’avais donc prit pour lui rendre dès que je le voyais. Ça me ferait une excuse pour lui parler et lui demander une nouvelle fois des explications, il voulait que j’oublie mes sentiments pour lui mais ce n’était pas une raison pour me briser le cœur. En fait, j’avais décidé de lui parler aujourd’hui, j’avais besoin de savoir pourquoi il avait fait cela, pourquoi il m’avait embrassé alors qu’il n’a aucun sentiment. J’espérais pouvoir le croiser dans les couloirs de l’université mais ce n’était pas le cas. Je ne le vis que vers midi, à la cafeteria, il était seul. Je me dirigeais vers lui et arrivé à son hauteur, je lui rendis son blouson.

    Tu l’as oublié à l’hôpital, le même lieu où tu es partit sans me donner des explications et je compte bien en avoir.

    Il ne connaissait pas ce côté de mon caractère. Mais je n’en avais pas fini, j’avais besoin de lui dire ce que je pensais de tout ça. A vrai dire, j’en avais besoin. J’avais eu le temps de réfléchir à tout ça, et j’avais l’impression qu’il jouait avec moi et mes sentiments. J’étais déçue, déçue de lui. Je ne devrais pas car il m’avait dit qu’il ne se comportait pas toujours comme il l’avait fait avec moi. J’aurais dû me rendre compte qu’il disait la vérité, lorsqu’il me disait ça je pensais qu’il me le disait pour que j’arrête de lui parler, que j’arrête d’avoir des sentiments pour lui mais enfin de compte c’était la vérité.

    Ah oui je voulais aussi te dire, qu’il ne faut jamais jouer avec une fille qui a des sentiments amoureux ! Tu sais tout ce que j’ai enduré et tu l’as faits, je te pensais plus intelligent que ça !

    J’étais en colère par la réaction qu’il avait eue à l’hôpital, je ne devrais pas. Il avait peut-être eu seulement peur mais j’aurais préféré qu’il me parle, qu’il me dise que ce n’était qu’une erreur de sa part. Je l’aurais surement mieux prit que le fait qu’il s’en aille sans même dire au revoir. Le pire c’est qu’il avait évité ma question mais cette fois il ne pourra pas fuir, non je ne le laisserais pas partir.

    Alors maintenant que j’ai dit ce que j’avais à dire tu as intérêt à m’expliquer la raison de ce baiser et la raison de ta fuite. Et je jure que je ne te laisserai pas partir avant que j’ai les explications !

    J’étais peut-être dur dans mes propos mais je ne voyais pas comment faire d’autre pour avoir les explications tant attendues.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Jeu 2 Fév - 20:30


Cinq jours oui ça faisait déjà cinq jours, presque une semaine qu'il n'avait pas parler à Deborah. Pas qu'il l'évitait non, même pas. En fait la dernière fois il l'avait embrassé comme un imbécile avant de réfléchir au conséquence que ça aurait et il était partit ensuite sans lui donner l'explication qu'elle lui avait réclamer en profitant de l'arriver du médecin.

Il était à la cafèt ce midi, pas à l'université non, et puis quoi encore. Il était seul appuyé sur le contoire, le front quand à lui appuyé sur la paume de ses mains. Il dormait presque, d'aileurs ses paupières s'était fermé l'espace d'un instant et quand il les rouvrit ce fut pour voir son blouson juste devant lui. C'est vrai il l'avait oublier à l'hôpital, il l'avait remarqué quand il était sortit à cause du vent frais mais n'était pas retourné le chercher. Mais que faisait-il ici alors ce blouson ? Question stupide, Deborah était juste à côté de lui, elle semblait plutôt en colère ce qui en fait était logique, ça serait plutôt le contraire qui l'aurait étoné.

Elle lui dit d'ailleurs d'un ton plutôt sec qu'il avait oublié ça à l'hôpital lui rappellant que c'était le même endroit où il était partit sans donné d'explication, mais que cette fois elle comptait bien en avoir. Oulala ça risquait de partir dans un dialogue compliqué la et Jared était fatigué, pourtant les café c'était sensé remettre d'aplomb non ? Bon de toute façon il allait bien falloir qu'il trouve quelque chose à dire cette fois ci parce qu'elle semblait décidé à ne pas le lacher.

Elle continua toujours sur le même ton en lui faisant remarquer qu'on ne jouait pas avec une fille qui avait des sentiments amoureux, et voila ça c'était prévisible, il était d'accord avec elle mais le truc c'est que s'il avait voulut jouer il ne s'y serrait pas prit comme ça, autrement dit il n'avait pas jouer parce qu'il ne la concidérait pas comme un jouait, loin de la, mais ça elle ne l'avait pas comprit logiquement, comment aurait elle put étand donné qu'il l'avait embrasser et était partit snas rien dire. Il savait ce qu'elle avait enduré oui et il l'avait fait en effet, elle le pensait plus intelligent que ça et bien il fallait croire qu'elle se trompait, mais ça il l'avait mit en garde depuis le tout début.

On aurait dit qu'elle s'énervait de plus en plus, d'ailleurs ce n'était probablement pas qu'un imprétion. Elle lui dit que maintenant qu'elle lui avait dit ce qu'elle avait à dire il avait interêt à tout lui expliquer, ce qui comprenait pas la baisé et fuite principalement, et comme il le pensait elle ne le laisserait pas partir tand qu'il ne les lui aura pas donné. On aurait même put croire qu'elle allait le suivre jusqu'à dnas son appartement si c'était nécessaire.

Il soupira un peu et tourna la tête vers elle avant de planter son regard dans le sien.

"Tu peux m'en vouloir, t'as le droit. Tu peux même me faire la gueule, me hair et tout ce que tu veux mais avant je voudrais quand même te dire que je n'ai pas un seul instant jouer avec toi."

Il avait commencé à parler naturellement et puis il avait finit plutôt sèchement, il voulait que ça soit clair la dessus, il n'avait pas jouer avec elle quoi qu'elle dire. Après ça il était toujours calme, à quoi bon s'énerver. Bon maintenant il fallait passé aux explications aussi vagues qu'elle puisse être parce qu'elle aurait probablement du mal à comprendre que de l'avoir embrassé puis d'être partit après n'était pas jouer avec elle.

"Je ne sais pas pourquoi je t'ai embrassé mais en voyant ta réaction je me suis sentit con et j'ai... mal réagit. Je n'aurais pas du t'embrasser."

Pas frocément satifesant comme explications mais pour l'instant il en trouvait pas grand chose de plus à y ajouter.

"Et arrêtes de me croire intelligent je t'ai déjà dit il y a pas mal de temps que j'étais un petit con."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Ven 3 Fév - 15:35

    Je n’aurais peut-être pas dû lui parler aussi froidement mais je n’arrivais pas à comprendre sa réaction. Je lui avais fait part de mon passé et de mes sentiments pour lui et après m’avoir embrassé il avait fui. Regrettait-il ce qu’il avait fait ? Je n’en savais rien mais j’aurais préféré qu’il me dise ce qu’il pensait lorsqu’on était à l’hôpital. A présent devant lui à la cafétéria, je ne pus cacher que je pensais qu’il avait joué avec moi et mes sentiments. Et que ce qu’il avait fait n’était pas honnête et qu’il avait intérêt à me donner des explications que ce soit pour le baisé et pour sa fuite. Je rajoutais que je n’allais pas le laisser partir s’il ne me disait rien. Depuis que je le connaissais, je pensais qu’il était quelqu’un d’autre que ce qu’il me disait. J’avais surement été aveugle pendant ce temps mais l’attitude qu’il avait eue avec moi ne correspondait pas à celle qu’il abordait maintenant. Et je crois qu’il n’avait pas vraiment aimé que je dise qu’il avait joué avec moi. En fait, j’en étais sur puisqu’il m’avait répondu que je pouvais le détester et le haïr mais qu’il n’avait à aucun moment jouer avec moi. Puis il reprit un ton calme pour me dire qu’il ne savait pas pourquoi mais qu’en voyant ma réaction, il s’était senti con et qu’il n’aurait pas dû m’embrasser. Je ne savais pas si je devais continuer à lui faire confiance. Plusieurs fois, il avait accepté mes excuser mais étais-je prête à le faire moi-même ? Etais-je prête à lui pardonner ses pulsions ? Car oui pour moi c’était une pulsion qu’il avait eu, et je ne comprenais pas comment il avait pu m’embrasser sans savoir pourquoi. Etais-je une de ses envies de sa part ? C’était en tout cas l’impression qu’il me donnait. En fait, c’était surement ce qu’il faisait avec toutes les filles. Mais j’avais aussi l’impression que ce n’était qu’une carapace pour se protéger.

    Alors tu as pensé à ton envie mais pas aux conséquences ! Tu n’as pensé qu’à toi. Tu voulais quoi ? Me donner de faux espoirs comme tu en donnes à toutes les filles avec qui tu couches ? Combien de cœurs as-tu brisé en couchant avec elles ?

    Je ne voulais pas être méchante mais je voulais lui ouvrir les yeux. Lui faire comprendre qu’il agissait mal et qu’il blessait des filles en couchant avec. Et en même temps, j’aurais voulu lui dire que ce n’était pas grave, que je serais m’en sortir en oubliant ce qui s’était passé. Je ne voulais pas le perdre mais je ne savais pas quoi faire. Etant encore debout, je pris une chaise pour m’assoir à côté de lui.

    Tu n’es pas con. Je crois que tu essayes plutôt de te cacher derrière ça. Je ne connais rien à ton passé mais j’ai l’impression que tu fais ça pour fuir des sentiments que tu pourrais avoir. J’ai peut-être tord mais les gens qui sont con, c’est qu’ils le veulent.

    C’était marrant de voir comment je pouvais changer d’attitude avec lui. Mais je tenais à lui et je ne voulais pas créer de disputes ou un autre malaise entre nous. Il m’avait embrassé et alors ? Alors je savais que je ne pourrais pas l’oublier. Je savais que mes sentiments étaient réels mais je savais aussi que ce n’était pas réciproque. Mais le pire c’est que je savais que j’allais souffrir. J’allais souffrir par la jalousie, par le manque de sa présence mais aussi par l’inquiétude. J’aurais tellement aimé être à la place des filles qui étaient passées dans ses bras. Et j’aurais tellement aimé pouvoir sentir à nouveau ses lèvres contre les miennes. Je me souvenais encore de la douceur qu’il avait mis dans ce baisé.

    Si tu retournais en arrière, tu recommencerais ? Enfin, tu m’embrasserais à nouveau ?

    A peine eue-je finis de poser ma question que je me sentais idiote. Je tournais alors la tête pour qu’il ne voie pas ma gêne. Je venais de lui demander ça alors que je lui avais dit juste avant qu’il n’aurait pas dû m’embrasser. Pourtant, j’espérais qu’il me réponde qu’il le ferait, mais c’était impossible. Malgré ma gêne, je devais assumer ce que je venais de lui dire, je le regardais de nouveau.

    Tu sais le pire dans tout ça ? C’est que j’ai aimé t’embrasser et que si tu le faisais à nouveau, je te laisserais faire malgré que je sache que tu n’as aucun sentiment.

    Je venais de comprendre l’inconvénient d’un amour à sens unique. Jamais je n’aurais pensé que ça m’arriverait, ni même que c’était possible. Les contes de fées mentaient-ils autant que ça ? Eux qui nous font voir un amour parfait. Je comprenais aussi que j’allais devoir faire avec et essayer de passer à autre chose pour mon bien et aussi pour son bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Ven 3 Fév - 16:44


Il pouvait maintenant être sûr qu'il avait mal réagit mais il avait pensé que c'était peut-être mieux pour elle de le voir simplement partir, il s'était trompé. Et puis en même temps ça ne regardait pas vraiment le médecin. Enfin bref c'était fait et on ne pouvait malheureusement pas changer ce qu'il c'était passé.

Elle avait crus qu'il jouait avec elle mais ça n'avait jamais été le cas c'est d'ailleurs ce qu'il lui dit après avoir préciser qu'elle pouvait lui en vouloir, le détester etc... Il lui donna ensuites les explications qu'elle voulait absolument, enfin on ne pouvait pas vraiment dire que c'était une explication puisqu'il avait répondut au pourquoi il l'avait embrassé en disant qu'il ne le savait pas lui même mais pour ce qui était de fuir il s'était sentit con. C'est vrai elle s'était reculée contre le mur alors il avait eu l'imprétion d'avoir fait quelque chose de mal ce qui était probablement le cas en fait vu où ça les menaient. Il rajouta ensuite qu'elle devait arrêter de le croire intelligen puisque que ça faisait longtemps qu'il lui avait dit qu'il était un petit con.

Elle lui dit alors qu'il avait pensé à son envie pas aux conséquences, oui ça merci il l'avait bein remarqué, il n'avait epnsé qu'à lui, et oui ça aussi c'était juste, enfin surtout quand il avait décidé de rester et de l'embrasser mais pas tout le temps sinon. Lui donner de faux espoirs ? Oh non ça c'était ce qu'il avait essayé d'éviter depuis le tout début justement, ne s'en était-elle pas rendut compte ? Non il semblerait que non. Pourquoi ce sentait-elle obligé de se comparer aux autres filles avec qui il avait couché ? Allant même jusqu'à lui demander combien de coeur il avait brisé, ah non la elle exagérait un peu. La elle avait réussit à lui chauffer les oreilles alors il se retourna cette fois ci completement vers elle pour lui dire un peu plus sèchement qu'avant:

"J'ai brisé deux coeurs, celui de celle que j'aimais autrefois voila pourquoi je t'ai dit que je ne pouvais pas rendre une femme heureuse, et le mien ! Les filles avec qui je couches savent aussi bien que moi que ça serat sans lendemain et ne sont pas amoureuse de moi ! Je ne t'obliges pas à comprendre mais mon but n'est pas de briser le coeur de toute les femmes que je rencontre !"

Il venait de lui dire ça d'une traite, il avait presque envie de prendre son blouson et de partir à nouveau, elle avait eu ce qu'elle voulait de toute façon, ses explications. Mais elle prit une chaise pour s'assoir à côté de lui et quand elle commenca à lui dire qu'il n'était pas con il arrêta de froncer les sourcils et enfouis sa tête dans ses mains en soupirant légèrement, un peu désespéré qu'elle comprenne vraiment ce qu'elle lui dise. Elle ne conaissait pas son passé et elle ne le connaissait pas non plus pourtant elle semblait sans cesse chercher à le décripter, à trier ce qui était vrai et ce que était faux, la preuve elle était en train de lui dire qu'elle pensait plutôt qu'il se cachait derrière ça et qu'il le faisait pour fuir des sentiments qu'il pourrait avoir.

Jared enleva ses mains de son visage pour pouvoir regarder la jeune fille sans pour autant ne plus prendre appuis dessus. Elle pourrait être psycholoque, quoi que pour certaines choses elle n'y était pas encore. Ca faisait maintenant bien longtemps qu'il se refusait à toute sorte de sentiment qui pouvait ressembler à de l'amour. Il n'en voulait plus mais il semblerait que se sentiment n'avait pas finit de le tourmenter, il le pourchassait. Sinon pourquoi une jeune fille serait tombé amoureuse de lui et pourquoi se serait-il attaché à elle et pourquoi cherchait-il à la protégé de lui même ? Elle arrivait à le calmer aussi facilement qu'elle pouvait le mettre sur les nerfs.

"Tu sais je n'ai pas pensé toujours qu'à moi sinon tu serais déjà passé dans mon lit et on aurait pas cette discution en ce moment."

Ce n'était peut-être pas dit très délicatement mais c'était réaliste et le direct était la meilleure façon de faire prendre conscience de quelque chose à quelqu'un d'autre. Oh et puis zut il pensait trop, ça tête allait finir par explosé et en plus de ça il était fatigué. Deborah lui posa une question à laquelle il ne s'attendait pas du tout, ça pour le surprendre ! S'il revenait en arrière est ce qu'il l'embraserait à nouveau ? En sachant maintenant les conséquences que ça aurait ?

"Non, probablement que non, pas si c'est pour que tu viennes me faire remarqué que j'ai eu tord et que je suis un homme qui brise les coeurs et qui jout avec toi, cependant l'envie serait toujours la, alors vas savoir ce qui l'emporterait cette fois ci."

Elle avait tournée la tête, sûrement gênée par ce qu'elle venait de demander et puis quand elle le regarda à nouveau ce fut pour lui dire que le pire dans tout ça c'était qu'elle avait aimé l'embrasser et que s'il le faisait à nouveau elle ne le repousserait pas même en sachant qu'il n'avait pas de sentiments pour elle. Alors la il e comprenait plus rien, elle lui avait bien reproché de l'avoir embrassé non ? Et puis la elle l'invitait presque à recommencer, enfin c'est comme ça qu'il le voyait même s'il savait que cette fois ci il n'allait pas refaire la même erreur.

"J'ai aimé t'embrasser mais je ne le refairais pas justement pour ne pas te donner faux espoir encore une fois."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Ven 3 Fév - 17:47

    Peut-être que j’avais été trop dur, je n’aurais surement pas dû dire qu’il avait joué avec moi et j’aurais encore moins du dire qu’il donnait de faux espoirs en couchant avec pleins de filles. J’étais même allé jusqu’à lui demander combien de cœurs il avait brisé. Je ne m’attendais vraiment pas à la réaction qu’il avait eue ensuite. Il se retourna complétement avant de me dire qu’il avait brisé deux cœurs, celui d’une fille et le sien. Il rajouta que son but n’était pas de briser le cœur des filles qu’il rencontrait. Je me sentais mal, j’avais été beaucoup trop dur dans mes propos. Je ne voulais pas le blesser.

    Je suis désolée, j’ai été trop loin.

    J’aurais voulu qu’il se confie comme je l’avais fait avec lui, mais ce n’était vraiment pas son genre et je ne voulais pas l’obliger. Je ne pouvais pas le faire. Puis de toute façon je lui avais déjà fait beaucoup de mal. Je commençais alors à dire qu’il n’était pas con mais que pour moi il se cachait derrière une carapace. C’était mon ressentit et vu ce qu’il venait de me dire je ne voyais pas pourquoi il pourrait faire ça. Mais je ne compris par pourquoi il mit sa tête entre les mains. Il devait surement pensé que j’étais chiante car je n’adhérais pas à ce qu’il me disait. Il aurait préféré que je lui dise qu’il était vraiment con et que je le détestais. Mais je ne pouvais pas car il était trop important pour moi et j’avais envie de le comprendre. Il enlevait ses mains pour me regarder avant de me dire qu’il n’avait pas toujours pensant qu’à lui. Et que si ça avait été le cas je serais déjà passée dans son lit et qu’on n’aurait pas cette conversation en ce moment. En fait ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il n’aurait pas pu m’avoir dans son lit facilement et ne pourrait toujours pas le faire facilement. Depuis la fois, où j’avais pris de la drogue et que je mettais retrouvée dans le lit d’un ancien ami, je ne pouvais plus faire confiance aux garçons. J’avais toujours peur qu’il me fasse du mal et malgré ma confiance pour Jared, je ne pourrais pas lui faire confiance à ce point.

    Même si tu aurais voulu le faire, tu n’aurais pas pu. Je pensais que tu t’en doutais vu mon passé mais apparemment non et je ne t’en veux pas. Mais sur ce côté, je ne fais pas confiance ou sinon faudrait vraiment qu’on me montre que tout est sincère. Et malgré le fait que j’ai des sentiments pour toi, je ne l’aurais pas fait car je sais que ce n’est pas réciproque et je ne pourrais pas le faire juste pour assouvir les besoin d’un mec. Mais ne t’inquiète pas c’est loin d’être un reproche, on ne se connait presque pas et pour ça je ne peux pas t’en vouloir. Et je te remercie de ne pas avoir tenté.

    Je venais de prendre conscience qu’il n’avait pas joué avec moi. Il avait été sincère depuis le début et le baisé n’était surement qu’un accident. Je devais l’oublier. Pourtant je ne pus m’empêcher de lui demander s’il m’embrasserait de nouveau s’il retournait en arrière. J’avais compris mon erreur quand j’eue finis de poser ma question et je me cachais le visage. Pourtant j’aurais aimé qu’il me dise qu’il le ferait. Il me répondit que non en sachant les conséquences surtout si je venais ensuite lui dire qu’il jouait avec mes sentiments. Je comprenais sa raison mais je fus étonné qu’il me dise qu’il en aurait toujours envie et que pour cette raison il ne serait pas ce qu’il l’emporterait. Je ne savais pas quoi lui dire mais je devais assumer ma question et c’est pour ça que je me retournais vers lui pour lui dire que j’avais aimé l’embrasser et que s’il recommencerait je ne pourrais pas le rejeter. Le fait d’être amoureuse de lui devait surement y faire quelque chose. Il ne devait surement pas s’attendre à ça. Il me dit alors que lui aussi mais qu’il ne referait pas la même erreur car il ne voulait pas me redonner de faux espoir encore une fois. Je ne savais pas quoi lui dire mais pourquoi avait-il autant cette envie ? J’avais peur de lui demander et de ne pas apprécier sa réponse. Pourtant la question était sur le bout de ma langue et je ne pus m’empêcher de me parler.

    Mais pourquoi tu as cette envie ? Je ne devrais peut-être pas te poser cette question et si tu veux rien dire alors ne dit rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Ven 3 Fév - 18:24


Oui elle avait été dur dans ses propos et elle dut probablement s'en rendre compte quand Jared lui répondit tout aussi durement puisqu'elle s'excusa disant qu'elle avait été trop loin. Ben c'est sûr qu'il n'apréciait pas forcément qu'on insinus qu'il brise les coeurs des filles avec qui il couche surtout que ça lui rappelait qu'il avait déjà bel et bien brisé un coeur, celui de celle qu'il aimait y il a maintenant quelques temps, ce qui avait aussi brisé le sien par la même occasion. Mais tout ça c'était finit, il n'étaiit plus amoureus d'elle et s'était retrouvé en bons termes, ils étaient maintenant amis et chacun de leur côté étaient passé à autre chose.

De l'eau avait coulé sous les ponts comme on dit, pourtant il ne voulait plus ressentir de sentiment comme ceux qu'il avait ressentit pour cette femme tout simplement parce qu'il e voulait justement pas briser d'autre coeur ni rebriser le sien, en fait il ne l'avait pas encore réparé. Elle le déchifrait comme s'il avait été un problème à résoudre alors qu'elle aurait pu tout simplement rester sur son sentiment de colère envers lui et ce mettre à le hair, mais non il avait fallut qu'elle se calme et qu'elle lui explique qu'il n'était pas vraiment con, que c'était plutôt une carapace qu'il se forgeait.

Il finit quand même par enlever ses mains de son visage pour pouvoir la regarder et lui dire qu'en fait il n'avait pas toujours été l'égoiste qu'elle disait avec elle puisque sinon elle serait déjà passé dans son lit et ils n'auraient pas cette discution en ce moment. Bien sûr par la il voulait dire que s'il s'en foutait d'elle il aurait simplement profité du fait qu'elle était amoureuse de lui pour s'amuser avec elle en lui fesant croire qu'il était amoureux jusqu'à ce qu'il lui brise le coeur justement, mais il ne l'avait pas fait. Ce qu'elle lui fit remarqué était qu'elle n'aurait jamais couché avec lui en sachant que ses sentiments n'étaient pas réciproques, qu'elle ne faisait pas confiance à ce niveau la et qu'il devrait l'avoir comprit vus ce qu'elle lui avait raconté. Oui la il avait été completement débile de l'avoir dit comme ça, décidément pour les gaffes il était doué. Elle précisa quand même qu'elle ne lui reprochait pas parce qu'ils ne se connaissaient presque pas et qu'elle ne pouvait pas lui en vouloir, si elle aurait put mais peut-être n'avait-elle plutôt pas envie. Elle le remercia même de ne pas avoir tenté.

"Oui pardon, je ne voulais pas dire ça comme ça. Je voulais juste que tu comprennes que si je n'avais réellement pensé qu'à moi je n'aurait pas essayé de t'éloigner de moi et de te convaincre que je n'étais pas celui qu'il te fallait."

Cette fois ci il n'était plus énervé, il était calme, posé. Avait-elle enfin comprit que ça n'avait pas été un jeu ? On ne peut pas jouer vingt quatre heures que vingt quatre, ce n'est pas possible. Quand elle lui demanda s'il aurait embrassé à nouveau s'il pouvait revenir en arrière, il fut étoné mais lui répondit qu'il ne l'aurait probablement pas fait vu les conséquences qu'il connaissait maintenant et qu'il ne pouvait pas ignorer. Mais que l'envie aurait toujours été la malgrés ça et il n'était pas sûr de savoir entre la raison et l'envie lequel l'emporterait. La dernière fois ça avait été l'envie mais maintenant qu'il avait vu sa réaction ? Elle lui dit qu'elle avait aimé se baisé et que s'il lembrassait une nouvelle fois elle ne le repousserait pas bien qu'elle sache qu'il n'était pas amoureux d'elle. Et de la il lui avait répondut qu'il ne le referait pas pour ne pas lui donner de faux espoirs à nouveau.

Tout ça semblait bien compliqué, en fait ils n'arrêtaient pas l'un et l'autre d'y compliqué à chaque fois par de simple paroles ou des gestes comme celui qu'il avait fait à l'hôpital. Elle lui demanda pourquoi il avait eu cette envie de l'embrasser en sachant qu'elle ne devrait pas lui demander ça et que s'il ne voulait pas lui répondre il n'en était pas forcé. Ah bon ? Maintenant elle le laisserait partir sans réponse ? Bon à savoir mais bon il n'allait pas l'ignorer alors ben il sortit la première pensée qui lui vint en tête à propos de cette envie.

"Et bien... Tu es une jeune femme charmante, jolie et sympathique, tu étais la juste devant moi, triste et... et ben j'en sais rien à ce moment la j'ai vus tes lèvres et je les ais embrassé."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Ven 3 Fév - 19:08

    Je regrettais d’avoir été aussi dur pour lui, j’étais en colère et je n’avais pas pensé à faire attention à mes propos. Et lorsqu’il m’avait répondit qu’il avait brisé deux cœurs, le cœur de la femme qu’il avait aimé et le sien, je m’étais sentie mal. Je ne connaissais rien à sa vie et je l’avais jugé à cause d’un baisé, en plus de çà un baisé que j’avais apprécié. Je m’étais excusée en lui disant trop loin. Puis je lui fis remarquer qu’il n’était pas con et qu’il se comportait comme ça pour se protéger contre des sentiments. Etait-il gêné que je dise ça ? Je pense que oui puisqu’il avait mis ses mains sur son visage comme s’il était désespéré, pourtant il me regarda de nouveau pour me dire qu’il aurait pu jouer son égoïste en couchant avec moi et en évitant des conversations. C’était marrant qu’il dise ça alors que je ne l’aurais pas laissé faire. Rien que de penser à faire ça, je me revoyais me réveiller dans le lit d’un ami, enfin d’un garçon que je pensais être un ami. Il avait profité de ma faiblesse en me proposant de la droguer puis en couchant avec moi alors que je n’étais pas consciente de ce que je faisais mais ça Jared ne le savait pas. C’était la seule chose dont je ne voulais pas parlé, car j’ai honte. Puis c’est du passé, en fait cet événement m’a fait comprendre mes erreurs et c’est là où je suis devenue celle que je suis aujourd’hui. Je le remerciai de ne pas avoir tenté. Beaucoup de garçon aurait profité de ma faiblesse pour avoir ce qu’ils voulaient mais il m’avait respecté. Il s’excusa en me disant qu’il ne voulait pas dire ça comme ça. Mais que s’il n’avait pensé qu’à lui, il n’aurait pas essayé de m’éloigner pour éviter que je souffre. Je lui souriais.

    Mais tu n’es pas comme ça, et ça je l’ai compris lorsque tu es venu me voir quand je n’allais pas bien. Et malgré que tu veuilles que je te voie autrement ça restera comme ça. Je ne suis pas aveugle mais je sais que j’ai raison. Sinon, tu ne te comporterais pas comme ça avec.

    Je ne lui en voulais pas par rapport à ce qu’il m’avait dit. Il voulait me faire comprendre que j’avais eu tort de penser qu’il ne pensait qu’à lui, et ça je l’avais bien comprit. Il avait repris un ton calme et je ne pus m’empêcher de lui demander s’il le referait s’il retournait en arrière. Il me répondit que non car il ne voulait pas que je revienne après pour lui dire qu’il jouait un jeu, mais il rajouta qu’il en aurait toujours l’envie et que pour ça il ne serait pas s’il pourrait se contrôler. J’avais tourné la tête en posant ma question mais je le regardais de nouveau pour lui dire que j’avais aimé le baisé et qu’il se le faisait à nouveau, je ne le repousserais pas. Je repensais encore à ce moment, je n’aurais peut-être pas dû me reculer, peut-être avait-il m’a pris ma réaction à ce moment-là. Il rajoutait alors qu’il avait aimé m’embrasser mais qu’il ne le referait pas pour ne pas me donner de faux espoirs. Je ne comprenais pas pourquoi il avait autant cette envie. Il ne devrait pas l’avoir. Je lui avais donc demandé d’où venait cette envie, mais j’avais précisé qu’il n’était pas obligé de répondre. Il me répondit alors que j’étais une fille charmante, jolie et sympathique. Je rougissais sous ses compliments tout en écoutant la suite. Il rajoutait que j’étais juste devant lui, triste et qu’il avait vu mes lèvres qu’il avait embrassé. Il ne répondait pas complétement à ma question.

    Mais tu as toujours cette envie. Je crois que tu devrais réfléchir si cette envie est réelle ou si c’est juste une impression de ta part. C’est même peut-être de ma faute si tu as cette envie, on n’arrête pas de se voir et ça te fait peut-être penser que tu as cette envie.

    Je ne savais pas si ce que je disais était possible, mais j’avais besoin de trouver une explication logique à cette envie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Sam 4 Fév - 12:29


Quand il se reprit disant que ce qu'il avait voulut dire était que s'il avait vraiment fait son égoïste come elle l'avait dit il n'aurait pas tout fait pour qu'elle le déteste et s'éloigne de lui elle lui répondit qu'il n'était pas comme ça et qu'elle l'avait comprit lorsqu'il était venus la voir quand elle n'allait pas bien. Et qu'il avait beau vouloir qu'elle le voit autrement ça resterait ainsi. Non mais quel débile, en arrivant ici elle était fachée contre lui il aurait put ne pas nier qu'il avait jouer avec elle et dire qu'il se fichait de lui avoir donné faux espoirs et la au moins elle serait resté sur se sentiment de déguout et de rage qu'il lui aurait inspiré et basta. Mais non elle s'était calmé parce qu'il lui avait dit la vérité.

Elle n'était pas aveugle et elle savait qu'elle avait raison puisque sinon il ne se comporterait pas comme ça avec elle. Comment ça ? Il se comporte comment avec elle ? En ce moment ils faisaient plutôt la jirouette eux deux non ? Un coup ils se gueules dessus et la fois d'après ils essayent de se faire pardonner, de se raisonner, c'était infernale. A mon avis elle parlait quand même de quand il était calme avec elle et gentil.

"Pourquoi cherches tu absolument à vouloir trouver quelque chose pour me racheter ?"

Elle n'arrêtait pas de le questionner en ce moment et elle semblait vouloir lui poser toute les question qu'elle se posait à elle c'est à dire beaucoup. Elle avait apparement besoin de toute ses réponses mais les questions étaient parfois surprenante. Pa exemple elle lui demanda ce qu'il aurait fait s'il pouvait retourner en arrière. Il ne l'aurai pas embrassé, c'est ce qu'il lui avait répondut parce qu'en voyant sa réaction il avait crus avoir mal fait et c'était sentit con mais il lui précisa cependant que s'il ne l'avait pas fait l'envie aurait été toujours la quand même et que ça aurait peut-être été ça qui l'aurait emporté.

C'est la qu'elle retourna sa tête vers lui et qu'elle lui dit qu'elle avait aimé se baisé même si ce n'était pas l'imprétion qu'elle lui avait donné après, et elle lui dit même que s'il recommencait elle le laisserait faire. Il lui dit que lui aussi avait aprécié ce baisé mais que cependant il ne recommencerait pas pour ne pas lui donner de faux espoirs, car après tout c'était ce qu'elle lui avait reproché avoir fait quelques minutes avant, quand elle était encore énervée.

Elle lui demanda ensuite d'où venait cette envie et il lui répondit qu'elle était une jeune femme charmante, jolie et sympathique ce qui d'ailleurs la fit quelque peu rougir, et que ben en étant seul et triste devant lui il avait vus ses lèvres et l'avait embrassé. Il ne savait pas trop quoi dire d'autre, quand vous avez une envie c'est une envie c'est tout, vous expliqueriez ça comment vous ? Elle lui dit ensuite qu'il devait bien réfléchir pour savoir si c'était une envie réelle ou juste une imprétion de sa part disant même que c'était peut-être de sa faute comme il n'arrêtaient pas de se voir ses dernier temps, que ça pouvait l'influencer.

"Si je revenais en arrière et que je ne t'embrassais pas j'en aurait encore envie, mais j'étais devant toi, j'ai eu envie de t'embrassé et je l'ai fait et à ce que je sache ce n'était pas une fausse envie. Ca m'arrive d'avoir des envies mais ça ne veux pas dire que je les auraient toute ma vie."

Enfin ça il n'en savait trop rien, mais c'était ce qu'il pensait en ce moment. Quand il voyait une jolie fille il avait souvent au bout d'un moment envie de l'embrasser, Deborah était une jolie fille, il avait eu cette envie, rien d'exceptionnel... non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Sam 4 Fév - 17:23

    Je ne pensais pas qu’il allait me répondre qu’il avait brisé deux cœurs, en fait je ne pensais pas qu’il allait répondre quoi que ce soit. Mais ça m’avait fait prendre conscience que je l’avais mal jugé et surtout que j’avais mal réagit. Je devais passer à autre chose et oublier le baisé. Un baisé que j’avais apprécié mais je savais que les sentiments n’étaient pas réciproque et pour cela je devais oublier. Ce que je savais, c’est qu’il se cachait derrière une carapace pour ne pas souffrir, ne pas souffrir à cause de certains sentiments. Je comprenais sa peur mais pour moi, il devait passer au-dessus de ça. Il avait même voulu me faire croire qu’il aurait pu coucher avec moi s’il l’avait voulu mais ça n’avait pas été le cas et je le remerciais pour ça. En le voyant comme ça, je savais qu’il ne pensait pas qu’à lui et je lui fis remarquer. Depuis que je le connaissais, enfin depuis qu’on se parlait réellement, j’avais compris qu’il était quelqu’un de bien et malgré le fait qu’il veuille que ma vision change, ça ne se fera pas. Je ne lui cachais rien et ne m’empêchais pas de lui dire. Il me demanda alors pourquoi j’essayais toujours de trouver quelque chose pour le racheter. Je haussais les épaules.

    Je n’ai pas l’impression d’essayer de te racheter. Je pense que tu aimerais que tout le monde te vois comme tu le souhaites pour qu’ils restent à distance et qu’ils ne s’attachent pas à toi. Et moi je n’y crois pas à ce Jared là ! Quand je parle avec toi, tu n’es pas comme tu voudrais que je te voie et tu ne peux pas le nier !

    J’avais besoin de savoir ce qu’il pensait du baisé, pourquoi il avait fait. C’est pour cela que je lui avais demandé s’il regrettait et s’il pouvait retourner en arrière, s’il ferait la même chose. Il m’avait alors répondu que non car il n’aimerait pas revoir ma réaction. Si je lui avais posé cette question, c’est que pour ma part, s’il recommençait je ne le repousserais pas. Mais il me fit comprendre que ça ne recommencerait pas. J’étais un peu déçue mais je ne pouvais pas lui en vouloir, il n’avait pas de sentiments pour moi et je devais l’accepter. Pourtant je ne comprenais pas trop pourquoi il avait eu cette envie, elle ne devait pas être anodine. Je lui avais donc demandé pourquoi il avait eu cette envie, il me prenait surement pour une folle avec toutes mes questions mais j’en avais besoin. Je n’aimais pas avoir des questions sans réponses. Il me dit alors que j’étais une charmante et sympathique femme. Il m’avait fait rougir mais je continuais à l’écouter comme si de rien n’était. Il avait eu cette envie sans vraiment en connaître la raison et elle était venue comme ça. Mais étais-ce vraiment une envie ? N’étais-ce pas plutôt une impression qu’il avait eue ? Je ne pus m’empêcher de lui dire qu’il fallait qu’il réfléchisse à tout ça et quand plus cette envie n’était peut-être pas réelle vu qu’on se parlait souvent. J’essayais de trouver des explications. Il me répondit alors que s’il revenait en arrière il aurait encore cette envie s’il ne m’embrasait pas. Mais qu’il en avait souvent et qu’elles resteront tout le temps. Je ne savais plus quoi lui répondre.

    Tu as peut-être raison, mais tu n’as pas peur qu’à chaque fois qu’on se parler tu es cette envie ? En fait, ne réponds pas il vaut mieux que je ne le sache pas. Et on devrait peut-être arrêter de parler de cet accident.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Sam 4 Fév - 18:33


Elle lui disait qu'elle avait comprit depuis qu'ils se parlaient qu'il n'était pas quelqu'un de mauvais et il ne put s'empecher de lui demander pourquoi elle cherchait sans cesse quelque chose pour le racheter. Elle n'avait pas l'imprétion de le racheter, ah non ? Elle faisait quoi alors si ce n'était pas chercher les plus infimes choses qui pourrait le valoriser ? Elle pensait qu'il aimerait que tout le monde le voit comme ilvoudrait pour ne pas que les personnes s'attachent à lui. Mais non cétait faux il voulait bien que des personnes s'attachent à lui ce qu'il ne voulait pas s'était que quelqu'un tombe amoureux de lui c'est tout.

Elle ne croyait pas à ce Jared la ? Pourtant il n'y avait pas 150 Jared, il n'y en avait qu'un à sa connaissance et elle l'avait en face d'elle. Quand elle palait avec lui il n'était pas comme il voudrait qu'elle le voit et d'après elle il ne pouvait pas le nier. Ben ça dépend il avait déjà été "méchant" avec elle une fois, dans les couloirs de l'université mais c'est vrai qu'il préferait ne pas trop l'être avec elle.

"Je pensais que tu avais remarqué que je n'étais pas toujours comme ça."

En fait il aurait du se montrer pareil depuis le début avec elle parce qu'entre choisir que sa vrai facette était la blanche ou la noire elle choisissait la blanche évidement. Il aurat du se montrer provoquant depuis le début et arrogant ça aurait été bien plus simple pour eux deux. Elle lanca un sujet sur le baisé qu'ils avaient échangé cinq jours auparavant à l'hôpital histoire de comprendre ce qui l'avait poussé à l'embrasser, pourquoi il avait eu cette envie et même lui demander si cette envie avait bien été réelle ou si ça n'avait été qu'une imprétion. Pouvait-on avoir l'imprétion d'avoir envie de quelque chose ou de quelqu'un sans que ça ne soit le cas ? Il n'y croiyait pas vraiment alors il lui dit qu'il avait eu cette envie et que ça avait bien été un vrai envie et qu'il l'avait donc fait, il l'avait embrassé.

Elle lui dit qu'il avait raison mais lui demanda s'il n'avait pas peur qu'à chaque fois qu'ils se parlent il ai cette envieis elle se reprit instantanément lui disant de ne pas répondre, qu'en fait il vallait mieux qu'elle ne sache pas et elle ajouta qu'ils devraient même peut-être arrêter de parler de cet incident.

"Si tu veux t'assurer que je n'aurais plus cette envie il y a un moyen, demande moi de partir, ça sera plus simple pour nous deux."

Il était vraiment prèt à partir si elle le voulait. Il suffisait qu'elle lui demande et il se lèverait prendrait son blouson, sortirait et irait probablement se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Dim 5 Fév - 10:34

    C’est vrai qu’une fois il s’était montré agressif, mais je l’avais plutôt cherché avec les lettres que je glissais dans son casier et le baisé. Je ne sais pas ce qui m’avait pris de l’embrasser ce jour-là. Et je savais que sa réaction était tout à fait normale. Je ne lui en voulais pas même si j’étais partie en pleurant, je n’étais pas en colère contre lui. Et je préférais ne plus y penser. Ça faisait partit de son caractère mais ça ne voulait pas dire qu’il était aussi arrogant et provocateur que ce qu’il disait. Cette arrogance j’y avais cru avant de lui parler mais pour moi ce n’était qu’une facette de sa personnalité. Et c’est pour ça que je pensais qu’il se cachait derrière une carapace. Pour lui, j’essayais de le racheter mais ce n’était pas le cas, j’avais ma vision des choses et elle était la même depuis le début. Je ne voulais pas qu’il essaye de me faire changer d’avais et il ne pouvait pas nier qu’il ne se comportait pas comme quelqu’un d’arrogant et de provocateur avec moi. Peut-être que mes sentiments me faisaient voir ce que je voulais voir mais je n’en avais pas l’impression. Pourquoi se comporterait-il comme ça avec moi sinon ? Il rajouta ensuite qu’il pensait que j’avais remarqué qu’il n’était toujours pas comme ça. Je me doutais de ce dont il parlait.

    Tu parles de notre conversation dans le couloir ? Je t’en ai voulus, mais j’ai compris que j’y étais pour beaucoup, je n’aurais pas dû te mettre des lettres dans ton casier et encore moi te sauter au cou pour t’embrasser, alors j’ai compris la raison de ton comportement et je pense que tu as faits ça pour que j’oublie mes sentiments pour toi et non pour être méchant. Peut-être que je me trompe encore une fois mais c’est l’impression que j’ai.

    Il devait surement désespéré de mon attitude, depuis le début il voulait que je change d’avis sur lui mais je n’y arrivais pas. Et puis pourquoi le ferais-je ? Je n’avais pas besoin de ça pour l’oublier car c’était déjà prévu dans ma tête même si ça mettrait longtemps. J’avais compris qu’il n’avait pas de sentiments vis-à-vis de moi et je ne lui en voulais pas. L’amour ne se contrôle pas et je ne peux pas le forcer à m’aimer. Mais j’aimerais qu’il oublie ses craintes et qu’il réapprenne à être naturel avec les autres. Et non à aborder une carapace qui pourrait faire fuir des personnes. La conversation dévia sur le baisé par ma faute. Je n’avais pas résisté à lui demander s’il m’embrasserait à nouveau s’il retournait en arrière. J’avais besoin de connaître ses raisons. Pour lui ce n’était qu’une envie, une envie qu’il avait souvent avec les filles et il ne savait pas si ça durerait. J’avais peur que cette envie gâche peut-être une amitié naissante entre nous. Mais je savais que je ne voulais pas le savoir et qu’on devait arrêter de parler de ce sujet. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me dise que je pouvais lui demander de partir si je voulais m’assurer qu’il n’aura plus cette envie. Ce n’était pas ce que j’avais dit. Je mis ma main sur son bras.

    Je ne veux pas que tu partes. Comme je l’ai dit à l’hôpital j’ai trouvé un ami et je n’aimerais pas déjà le perdre à cause d’un baisé qui ne signifie rien. Je tiens à toi, pas à cause de mes sentiments, mais parce que pour une fois avec toi je me sens moi-même. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que je peux tout te dire.

    Si je devais le perdre, je ne m’en remettrais pas. J’avais un peu besoin de lui, il connaissait mon passé, un passé que seul lui et moi connaissions, un passé dont je n’avais jamais parlé avant. Il avait réussi à m’apaiser. Si je devais le perdre, je ne sais pas si je pourrais me relever. Ce n’était pas mes sentiments qui me faisaient dire cela, mais mon besoin de l’avoir comme ami, comme quelqu’un avec qui je peux parler de mes problèmes et qui serait me remonter le moral. Il ne devait pas se douter du bien qu’il m’apportait, peut-être devrais-je lui dire que grâce à lui je me sentais bien, que grâce à lui je n’avais plus peur d’aller de l’avant. Je ne savais pas si je devais lui dire, s’il comprendrait que son amitié était vitale pour moi.

    Je voulais te remercier encore une fois d’être resté à l’hôpital. Le fait de t’avoir raconté mon cauchemar m’a fait du bien. Jamais je n’aurais pensé que j’aurais pu me sentir apaisé de parler de mon passé avec quelqu’un mais avec toi c’est facile et je n’ai pas peur que tu gâches ma confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Dim 5 Fév - 13:52


S'il parlait de leur conversation l'autre jour dans le couloir ? Ben oui entre autre, en disant qu'elle avait put constater qu'il n'était pas toujours comme ça c'était bien la première image qui lui était venue en tête, il l'avait plaqué contre le mur et l'avait engueulé lui disant d'arrêter de le harceler. Ben oui il avait été dur et le but était qu'elle le deteste pour ça, ça semblait avoir marché un temps puis elle s'était de nouveau mit à l'aprécier, il 'n'aurait pas du retourner vers elle peut-être qu'elle le détesterait toujours. Enfin maintenant c'était trop tard pour revenir en arrière.

Elle lui en avait voulut mais avait comprit qu'elle y était pour beaucoup, c'est bien ce qu'il pensait. Pas facile avec elle puisqu'elle était une fille intelligente et apparement pas rancunière. Elle n'aurait pas du mettre les lettres dans son casier oui ça c'est sûr que de trouver tout le temps des lettres d'amour de sa part avait été vite gonflant mais maintenant il ne lui en voulait plus et puis elle rajouta aussi qu'elle n'aurait pas du lui sauter au cou et l'embrasser.ui ça il faut avouer que ça avait été sa plus grande surprise, il ne s'y attendait pas, avec une autre fille il aurait probablement répondut au baisé mais pas avec une fille qu'il savait amoureuse de lui, et pourtant il l'avait bien embrassé à l'hôpital l'autre jour.

Non elle ne se trompait pas il n'avait pas fait ça pour être méchant mais bien pour qu'elle n'ai plus de sentiments pour lui, il avait fait ça pour elle en fait parce qu'il savait que si elle tombait vraiment amoureuse de lui elle allait souffrir mais ça n'avait pas suffis. Jared ne répondit pas. S'il avait répondut ça aurait été pour essayer une nouvelle fois de la convaincre qu'elle avait tord mais il avait comprit qu'elle s'était fixée et qu'elle n'avait aucunement l'intention de changer d'avis alors à quoi bon. Et puis s'il lui disait qu'elle avait raison ça ne servirait à rien parce qu'elle devait déjà le savoir.

Elle reprit le sujet du baisé de l'hôpital mais cette fois ci ce fut pour savoir s'il regrettait ou non et puis quand elle voulut savoir d'où venait l'envie qu'il avait eu de l'embrasser il ne put trouver une explication logique, c'était simpelement que c'était venus comme ça. Elle lui demanda si c'était bien réelle comme envie précisant que c'était peut-être le fait de passer trop de temps avec elle mais il lui confirma que l'envie avait bien été réelle que ça arrivait avec toute les filles et que ça n'était pas pour autant qu'il en aurait envie toute sa vie.

Elle voulut savoir s'il n'avait pas peur d'avoir cette envie à chaque fois qu'ils se voyaient et pour lui répondre bien qu'elle ne lui ai demandé de ne pas le faire il lui dit qu'il y avait un moyen pour ne qu'elle soit sûr qu'il n'ai pas de noueau cette envie, et se moyen c'était de lui demander de partir. Il était prêt à le faire il suffisait qu'elle lui demande mais non bien sûr elle ne le fit pas. Elle posa sa main sur son bras, avait-elle peur qu'il parte quand même et part la voulait-elle juste le retenir au cas ou où était-ce juste un geste affectif ? Il pensait que ça pouvait même être les deux à la fois, allez savoir.

Elle avait trouvé un ami et ne voulait pas le perdre à cause d'un baisé qui ne signifiait rien. Ah bon ? Il ne signifiait rien pour elle ? Ce n'était pas ce qu'il avait crus comprendre au début mais si c'était le cas alors tand mieux ça voulait dire qu'il ne lui avait peut-être pas donné de faux espoir, que peut-être elle avait comprit dès le début que ce n'était que par envie. Elle tenait à lui pas à cause de ses sentiments mais parce qu'avec lui elle se sentait elle même et elle ne savait pas pourquoi mais elle avait l'imprétion qu'elle pouvait tout lui dire.

"Oh mais tu n'as pas peur que si je reste j'ai encore cette envie ? Si je t'embrassais encore tu m'en voudrais cette fois ci, et puis je n'aurais plus d'excuse. Et si tu m'en veux tu risques d'avoir du mal à me concidérer comme un ami."

C'était comme ça qu'il le voyait, elle disait avoir trouvé un ami mais s'il l'embrassait à nouveau il gacherait peut-être cette amitié justement. Même si en rélaité il n'était pas sûr que ça c'était vraiment comme un ami qu'elle le voyait. Elle le remercia encore une fois d'être resté à l'hôpital car le fiat de lui avoir raconté son cauchemar lui avait fait du bien et que malgré ce qu'elle avait toujours pensé ça l'avait apaisé et elle n'avait pas peur qu'il gâche sa confiance. Ben voila la solution, pour qu'elle le déteste il fallait révéler son secret. Non ça serait vraiment trop salop il ne le ferait jamais c'était sûr, Deborah ne méritait pas de subir ça, son suel crime était d'être tombée amoureuse de lui et en réalité elle n'y pouvait rien. Et puis finalement il n'avait plus autant envie que ça qu'elle le déteste.

"Je m'en suis voulut d'être resté mais enfin de compte j'ai changé d'avis quand j'ai vu que tu dormais mieux une fois dans mes bras. Je me pose une question depuis pas mal de temps, enfin depuis cinq jours en fait. Ce cauchemars tu le fait toute les nuits ? Tu dors toujours aussi mal ?"

Lui dit-il après avoir prit la main qu'elle avait posé sur son bras dans la sienne. Il avait tenue à poser cette question parce qu'il esperait profondément qu'elle lui dise le contraire. Il n'arrivait pas à imaginer qu'elle puisse subir ça toute les nuits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Dim 5 Fév - 18:53

    Il venait de me dire qu’il pensait que j’avais remarqué qu’il n’était pas toujours comme ça. C’est vrai que dans les couloirs il s’était plutôt montré violent et dur dans ses propos en disant que je le harcelais. J’avais été blessée mais j’avais compris que mon comportement y avait été pour quelque chose. Je n’aurais pas dû lui mettre des lettres dans son casier et encore moins me jeter sur lui, à vrai dire ce comportement ne me ressemblait pas et j’espérais qu’il oublie cette accident. Puis pour moi c’était du passé, depuis ce jour, il ne s’était pas montré agressif vers moi. Puis pourquoi voulait-il absolument que je change d’avis ? Et puis maintenant, je tenais trop à lui pour me fâcher. Il m’avait aidé sans vraiment me connaître et pour cela je ne pouvais que le remercier. Je lui fis par de mon opinion, une opinion auquel il ne répondit pas. Comme s’il avait compris que rien ne me ferait changer d’avis. La conversation dévia ensuite sur le baisé. J’avais eu besoin d’avoir des explications. J’avais donc demandé à Jared pourquoi il avait fait ça. Apparemment ce n’était qu’une envie qu’il avait eu car j’étais une jeune femme charmante et sympathique. Je savais déjà que ce baisé ne signifiait rien pour lui, pour moi il resterait un bon souvenir. Je ne pouvais pas nier que j’aimerais qu’il recommence, que j’aimerais ressentir ses lèvres contre les miennes mais ce n’était pas possible. Et pourtant j’avais besoin de savoir s’il aurait toujours cette envie en me voyant. Mais lorsque je lui posais la question, je fis marche arrière en lui disant qu’il valait mieux qu’il ne réponde pas et qu’on devrait même parler d’autre chose. J’aurais pensé qu’il allait commençais un notre sujet mais pas qu’il allait me dire que je pouvais lui demander de partir pour être sûr qu’il n’est plus cette envie. Ca phrase me fit un pincement au cœur, comme si j’allais le perdre. Je posais alors ma main pour être sûr qu’il ne parte pas, comme si ce contact m’apportait la preuve qu’il était toujours là. Et encore une fois, je me livrais à lui en lui disant que je ne voulais pas qu’il parte. Je venais de trouver un ami et je ne voulais pas le perdre à cause d’un baisé qui ne signifiait rien. Pour une fois, je tenais vraiment à quelqu’un et je savais que si je perdais cette personne, je ne pourrais pas me relever. Beaucoup de fois dans ma vie, j’ai eu à le faire mais cette fois, je ne pourrais pas. Je n’aurais pas la force, une nouvelle fois, pour me relever et vivre avec. Je savais que je pouvais tout lui dire. Pourtant il me demanda si je n’avais pas peur qu’il est encore cette envie s’il restait. Il continuait à parler en me disant que s’il recommençait à m’embrasser, je lui en voudrais et qu’il n’aurait plus d’excuses. Il continuait en rajoutant que si je lui en voulais, je ne pourrais pas le considérer comme un ami. Pourquoi ferait-il cela s’il s’avait les inconvénients ? Je ne le croyais pas capable de ça.

    Ce n’est pas moi qui va te demander de partir mais si tu en as vraiment envie alors fait le. Je ne peux pas t’obliger à rester. Mais je souffrirais de te perdre, alors ce n’est pas ton envie qui va me dire si je dois te faire confiance ou non. Et comme je te l’ai dit tout à l’heure, je ne suis même pas sûr de pouvoir te repousser si tu m’embrasses à alors je pense que c’est à nous deux de faire en sorte que çà ne recommence pas.

    J’étais prête à tout pour ne pas le perdre, mais ne plus lui parler serait trop me demander. Je ne pourrais pas continuer ma vie en le détestant car c’était impossible. Puis je le remerciais d’être resté à l’hôpital. Il avait réussi à m’apaiser pendant la nuit et pour une fois, j’avais réussis à parler de mon cauchemar, je ne pensais pas que ça aurait pu me faire du bien, pourtant depuis ce matin-là, je ne faisais plus de cauchemars. J’avais confiance en lui et je savais qu’il ne la briserait pas. Il n’était pas du genre à briser les gens et il savait que si mon passé était dévoilé, je serais plus que briser. Il me répondit qu’il s’en était voulu d’être resté au début mais qu’il avait changé d’avis en me voyant dormir dans ses bras. Il me demanda ensuite si je faisais ce cauchemar toutes les nuits et si je dormais toujours aussi mal. En me disant tout cela, il m’avait pris la main. J’évitais d’y faire attention pour ne pas être déboussolée. Ce contact me faisait du bien et m’invitait à répondre à sa question.

    Je n’en fais pas toutes les nuits, j’appelle ça des crises. Je ne sais jamais quand j’en ferais, juste que normalement ça ne dure que 3-4 jours mais cette fois-ci, ça à durer plus de 2 semaines. Deux semaines, où je n’ai quasiment pas dormit, je crois que personne ne l’a remarqué grâce à l’anticerne. Je ne voulais pas inquiéter les gens qui m’entourent et je voulais encore moins qu’on me pose des questions. Mais rassures-toi, depuis que je suis sorti de l’hôpital, je dors bien même si je ne sais pas combien de temps ça va durer.

    Je n’étais pas folle et je savais que ça allait revenir comme à chaque fois. Ce cauchemar me hantait et il me hantera toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Lun 6 Fév - 17:42


Elle n'allait pas lui demander de partir mais étais-ce par politesse ou parce qu'elle voulait vraiment qu'il reste ? Ça devait être qu'elle voulait qu'il reste puisqu'elle ajouta que s'il en avait envie alors qu'il le fasse. Heureusement qu'elle ne lui disait pas d'écouter toute ses envies puisqu'elle prendrait la le risque qu'il l'embrasse à nouveau un de ses quatre. Mais bon la vérité était qu'il n'avait pas envie de partir si il lui avait dit ça c'était au cas où ça la gênait de savoir qu'il aurait peut-être de nouveau envie de l'embrasser. Donc non elle ne l'obligeait pas à rester même si elle avait posé sa main sur son bras, il restait de lui même.

Elle souffrirait de le perdre, c'est bien ce qu'elle venait de lui dire, ben il souffrirait sans doute aussi s'il l'a laissait en plan et ne revenait plus mais ça passerait... Enfin je crois. Elle lui dit que ce n'était pas son envie qui allait lui dire si elle devait lui faire confiance ou non. Elle n'avait pas tout à fait tord. Elle lui rappela qu'elle lui avait dit tout à l'heure qu'elle n'était pas sûr de pouvoir le repousser s'il l'embrassait, c'était de ça dont elle devait avoir peur, si ça arrivait encore une fois et qu'elle ne le repoussait effectivement pas ça allait encore créer des soucis, elle allait encore être gênée comme à l'hôpital et lui il s'en voudrait encore une fois.

Elle précisa donc que c'était à eux de faire en sorte que ça ne se reproduise pas. Certes mais c'était plus facile à dire qu'à faire et il n'avait pas envie de faire des conneries avec elle. Donc s'il écoutait son côté raisonnable, qui, je vous l'accorde, ne se montre pas souvent, il partirait pour éviter toute idiotie. Il devait le faire, et pourtant il ne faisait, parce qu'il savait aussi qu'en partant il allait lui faire très mal. Que choisir entre lui faire mal maintenant ou prendre le risque de lui faire mal plus tard ? Il ne devrait pas mais il décidait quand même de rester.

Elle le remercia d'être resté à l'hôpital, lui parler de son cauchemar lui avait fait du bien, elle n'y avait jamais crus mais avec lui elle y arrivait facilement, sans avoir peur qu'il ne gâche sa confiance qu'elle lui avait accordée sans qu'il ne l'ai mérité. Jared lui prit alors la mains qu'elle avait posé sur son bras et lui expliqua qu'au début il s'en voulait d'être resté puis en la voyant qui arrivait enfin à dormir correctement dans ses bras et bien il ne s'en voulait plus parce qu'il l'avait au moins aidé à quelque chose. D'ailleurs elle était très belle quand elle dormait, enfin il n'allait pas lui dire parce qu'elle semblait déjà assez embarrassé qu'il lui ai prit la main, il continua en lui demandant si elle faisait encore ses cauchemars horribles, si elle les faisaient toute les nuits.

Elle n'en faisait pas toute les nuits, ouf. Elle appelait ça des crises et normalement ça durait 2 voir 4 jours, enfin nuits sauf que la ça faisait plus de deux semaines que ça durait. Pendant ses deux semaines elle n'avait quasiment pas dormit mais elle le cachas grâce à l'anticernes ne voulant pas inquiéter les gens qui 'entourait et voulant encore moins qu'on lui pose des questions bien sûr. Elle le rassura en disant que depuis qu'elle était sortit de l'hôpital elle dormait bien même si elle ne savait pas combien de temps ça allait encore durer.

Il n'avait toujours pas lâcher sa main et n'avait pas envie de la lâcher pour l'instant, enfin sauf si elle lui demandait.

« Tu sais le fait de t'embrasser alors que tu venais de me raconter ce qui t'étais arrivé n'était pas une bonne chose, je m'en rend compte maintenant mais j'ai profité de ta faiblesse et je n'aurais pas dut. Et malgré ça tu veux que je reste, tu t'attaches à cette idée que je suis quelqu'un de pas si mauvais que ça mais c'est pourtant ce que je suis la plus part du temps, et tu es une des rares personnes qui me vois comme ça, probablement parce que je t'apprécies et que tu différentes des autres filles que j'ai l'habitude de côtoyer, alors je ne partirais pas mais j'aimerais que tu te méfis de moi voir que tu m'évites si un jour je suis bourré ou quelque chose comme ça parce que moi je ne suis pas différents et je ne voudrais pas dire ou faire quelque chose que je regretterais. »

C'était peut-être pas vraiment le moment de parler de ça et il ne l'avait peut-être pas dis avec assez de tact mais il voulait la prévenir dès maintenant, il lui avait dit qu'elle ne voulait pas le perdre, il l'acceptait et restait vers elle mais Jared n'en était pas moins un homme qui pouvait être violent, pas dans la sexualité, enfin je veux dire qu'il ne violerait jamais personne même bourré rassurez vous mais dans ses gestes tout simplement ou dans ses paroles et ça avec elle, il ne voulait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Lun 6 Fév - 19:03

    Je n’avais pas envie qu’il parte, en fait je n’avais pas envie de le perdre tout court. Alors lorsqu’il m’avait dit que je n’avais cas lui demander de partir pour que je sois sûr qu’il n’ait plus cette envie. J’avais mis ma main sur son bras et lui disais alors que je n’avais pas envie qu’il parte. Il était devenu un ami, un ami à qui je pouvais me confier sans craindre une trahison de sa part. Plus je lui parlais, et plus je me rendais compte que j’aurais mal si je le perdais. Je pouvais mettre mes sentiments de côté, ça il n’y avait aucun souci, mais je ne pourrais pas le mettre de côté. Je l’idéalisais peut-être mais je le voyais comme ça, quelqu’un d’affectueux et de généreux. Lui ne se voyait vraiment pas comme ça, il pensait être arrogant et prétentieux mais pour moi, il s’agissait juste d’une carapace. Pourtant, il voulait être sûr que je ne regretterais pas ma décision en me demandant si je n’avais pas peur qu’il est encore cette envie. Je crois que c’était surtout lui qui avait cette peur, il avait peur de me réembrasser et que je lui en veuille. En même temps, s’il faisait ça je ne résisterais pas et ne le repousserais pas. On ne peut pas demander à une fille qui a des sentiments de les oublier du jour au lendemain. Je n’avais qu’une seule chose à lui dire et je ne m’en gênais pas pour lui faire savoir que je ne lui demanderais pas de partir mais qu’il pouvait le faire s’il le voulait. A ce moment-là, j’avais peur. Et s’il partait que ferais-je ? Comment pourrais-je m’en remettre. Je rajoutais alors que c’était à nous deux de faire en sorte que ça ne recommence pas. Peut-être que je me faisais des illusions sur une amitié possible mais j’avais envie d’y croire. Jared ne rajoutais rien et restait avec moi. Je changeais alors de conversation en le remerciant encore une fois d’être resté avec moi à l’hôpital. Il aurait pu partir et me laisser avec mes cauchemars mais il était resté et avait même réussit à m’apaiser pour que je puisse dormir. Je continuais à lui parler en lui disant qu’il avait réussis à m’apaiser en lui parlant de mon cauchemar et que je n’avais pas peur qu’il brise cette confiance. Là aussi peut-être que j’avais tort de me fier à mon jugement mais le besoin de l’avoir près de moi était trop important et il avait gagné ma confiance sans rien faire. Il prit sa main tout en me disant qu’il s’en était voulu d’être resté mais qu’en me voyant dormir il avait changé d’avis. Je ne m’étais pas douté qu’il m’avait regardé dormir. Il me demanda ensuite si je faisais tout le temps ce cauchemar. Avant de lui répondre, j’essayais d’oublier sa main dans la mienne, j’étais plutôt embarrassée pourtant j’aimais ce contact. Je me concentrais sur son visage pour lui expliquer que c’était des crises de 2-4 jours mais que cette fois-ci ça avait duré deux semaines. Deux semaines où je n’avais pas dormit. Pourtant j’avais eu le besoin de le rassurer en lui disant que depuis ma sortie de l’hôpital, je ne faisais plus ses cauchemars, je ne savais pas quand allait venir la prochaine crise mais pour l’instant je profitais de mes nuits en dormant et en récupérant mon sommeil. Je pensais que Jared allait continuer sur ce sujet mais il commença à me dire qu’il n’aurait pas dû m’embrasser car il avait profité de ma faiblesse. Il continuait son monologue en me disant que malgré que je veuille qu’il reste, je m’attachais à l’idée qu’il n’était pas quelqu’un de si mauvais que ça mais que pourtant c’était le cas. Apparemment, j’étais une des rares personnes à le voir tel qu’il était car il m’appréciait et que j’étais différentes des autres filles. Alors il ne partirait pas mais il voulait que je me méfis lorsqu’il était bourré car il pourrait dire ou faire quelques choses qu’il regretterait. Je ne comprenais pas tout mais je souriais, non je n’avais pas peur.

    Non je ne pense pas que tu as profité d’une faiblesse car j’aurais réagi de la même façon si ça c’était passé dans d’autres circonstances. Et puis je suis désolée mais mon avis ne changera pas sur toi quoi que tu me dises. Quand tu es bourré tu n’es pas comme tu es maintenant, et quelle est la chance que je te voie bourré ? Plus je te connais et plus j’ai l’impression que tu aimerais que je m’éloigne de toi. Alors si c’est le cas, je préférerais que tu me le dises clairement car je tiens déjà beaucoup à toi et si je perds ton amitié, la chute sera dure alors plus vite elle arrivera et mieux elle sera supportable.

    Je n’avais pas dit ça pour qu’il parte mais pour qu’il arrête d’essayer de me faire changer d’avis sur lui. Je voulais juste avoir un ami mais pas un ami qui essaye de m’éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Mar 7 Fév - 18:57


Ah non la dernière chose à laquelle il penserait ça serait bien de se dire qu'il est quelqu'un de généreux, respectueux et patati patata, non même si bien sûr il pourrait le dire juste pour rire, par prétention justement parce que dnas le fond on est ce que l'on montre de nous, se que l'on cache et bien on le cache donc ça ne sert à rien d'essayer de rechercher ça comme des traits de sa personnalité. Bon c'est pourtant vrai qu'avec Deborah il ne s'était pas vraiment montré comme il se montrait habituellement, c'est à dire arrogant, séducteur, enfin ça c'était normal puisqu'elle était amoureuse de lui donc pas besoin de la séduire et de toute façon il ne voulait pas la mettre dans son lit pour lui briser le coeur parce que comme il l'avait dit avant il couchait avec des femmes qui savaient que c'étaient une histoire sans lendemain pas qui esperaient plus.

Au moment où elle lui dit que s'il voulait vraiment partir il pouvait le faire il hésita. Il devrait s'il écoutait comme on dit la voix de la raison mais en même tand il n'avait pas envie de la faire souffrir, et puis malgré tout comme il lui avait dit à l'hôpital il s'était attaché à cette jeune fille et elle lui manquerait probablement s'il partait pour ne pas revenir vers elle. Donc la meilleure des solution, ou en tout cas celle qui les arangeait le plus était qu'il reste, ce qu'il fit. Il lui dit que ce qui l'avait fait changé d'avis à l'hôpital était de la voir dormir dans ses bras, s'il l'avait aidé à ne plus faire cet affreux cauchemar, si c'était bien grâce à lui et non le pur fruit du hasard alors tand mieux.

Il lui demanda aussi depuis combien de temps ça durait, enfin si elle faisait toujours ce cauchemar quoi, il avait d'ailleurs prit sa main dans la sienne voulant juste la rassurer, ce qui sembla plutôt l'embarasser mais il ne lui fit aucune remarque la dessus. Elle lui confia que ça se manifestait par crise de quelques jours mais que cette fois ci ça avait duré deux semaines durant lesquelles elle n'avait quasiment pas dormit où elle cachait tout ça grace à de l'anticernes. Tu m'étonnes qu'elle est fait une chute de tension en cour, elle aurait du rester chez elle, se repsoer, enfin si elle pouvait du coup vu les cauchemars qu'elle faisait.

Ca lui avait fait du bien de lui raconter son cauchemar et elle n'avait pas peur qu'il trahisse sa confiance, pourquoi ? Il ne lui avait donné aucune preuve qu'il soit de confiance que je sache, l'intuition féminine peut-être ? Aucune idée, cependant elle avait raison, il se voyait mal aller raconter son histoire à tout les coins de rue. Toujours sans lâcher sa main Jared revint au sujet du baisé en constatnt qu'il avait profité de sa faiblesse et que pour ça il était désolé il lui expliqua qu'elle était une des rares personnes à le concidérer comme quelqu'un de bien et qu'elle s'attachait à une idée de lui qui pourant était fausse. Il l'apréciait parce qu'elle était différente et c'est aussi pourquoi il restait, mais il ne sut pourquoi il se sentit obligé de rajouter de l'éviter quand il était dans un mauvais étas genre bourré parce qu'il pourrait dire ou faire quelque chose qu'il regretterait et aussi la choquer par la même occasion. Ca n'avait rien a voir avec le reste de la conversation mais s'il ne la prévenait pas tand qu'il y pensait il y avait de gros risque qu'il l'oublit.

Elle lui sourit avant de lui dire qu'elle ne pensait pas qu'il est profité de sa faiblesse parce qu'elle aurait réagit pareil dans d'autre cituations. Son avis ne changerait pas. C'était bein ce qu'il avait crus comprendre, elle lui fit remarquer aussi qu'il y avait peu de chance qu'elle voit bourré mais pourtant il y en avait quand même et il ne voulait pas qu'elle le vois dans ces moments la. PLus elle el connaissait plus elle avait l'imprétion qu'il voulait l'éloigner de lui. Peut-être parce que plus il s'attachait à elle plus il voulait la préserver des mauvaises chose, comme lui par exemple, c'était en fait juste une façon de la protéger. Si c'était le cas elle voulait qu'il lui dise clairement parce qu'elle tenait à lui et si elle pardait son amitié la chute serait dure alors si elle devait chuter autant que ça soit maintenant pour qu'elle se releve plus tôt.

Aïe pourquoi lui demandait-elle ça, parce que maintenant s'il lui disait qu'il ne voulait pas qu'elle s'éloigne finalement et bien il prenait le risque de la faire chuter plus tard, exactement le contraire de ce qu'il demandait. Il mit quelques minutes à réfléchir, à se torturer avec question, le silence était pesant cette fois ci puisque quasiment décisf en fait, il n'avait pourtant toujours pas lâcher sa main mais son regard c'était perdut dans le vide l'espace de quelques instants. Il revint enfin à se esprits et fixa la jeune femme.

"D'accord c'est vrai c'est ce que j'ai essayer de faire parce que justement je t'aprécis mais si je ne me suis pas levé de cette chaise c'est parce que j'ai envie de... Je ne veux pas te perdre non plus alors maintenant c'est à toi de choisir si tu veux partir ou pas mais en ce qui me concerne je vais espérer que tu restes."

Bon d'accord c'était pas du Shackspeare mais elle avait comprit non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   Jeu 9 Fév - 10:26

    Je l’avais remercié une nouvelle fois pour être rester à l’hôpital. Il avait été là pour me soutenir malgré ce que je lui avais dit au cinéma. Pourtant, il avait choisis de rester et grâce à lui j’avais pu retrouver la sérénité. Je lui avais parlé de mes peurs et depuis ce jour-là, je ne faisais plus de cauchemars. Ce n’était peut-être que le fruit du hasard, mais j’étais convaincu que c’était grâce à lui. Je savais que j’allais recommencer à faire des cauchemars mais pour l’instant je me concentrais sur le reste. Il me répondit qu’il s’en était voulu d’être resté mais qu’il avait changé d’avis en me voyant dormir dans ses bras. Il voulait savoir si je faisais des cauchemars toutes les nuits. Je lui expliquais alors que ce n’était que des crises de 2-3 jours mais que cette fois, ça avait duré deux semaines et que je n’avais quasiment pas dormit. Je n’aurais pas pensé réussir à dissimiler aussi facilement ma fatigue et mon état mais l’anticerne avait fonctionné et ma bonne humeur avait dû rassurer tout le monde. Je n’aimais pas me plaindre et me morfondre sur moi-même alors même quand le moral n’y était pas, je me montrais d’humeur joyeuse. Seul Jared connaît mon passé et il est le seul à savoir que ce n’est pas toujours facile dans la vie mais il ne m’en parlait pas et j’appréciais beaucoup son attitude vis-à-vis de ça. En lui parlant, j’oubliais qu’il tenait toujours ma main, ce contact m’avait embarrassé au début mais maintenant je me sentais bien, comme si juste le contact pouvait me rassurer. Je me répète souvent en disant que je me sentais en sécurité avec lui mais c’est à chaque fois le sentiment que j’ai en sa présence même lorsque ça finit en petite dispute comme dans le couloir ou au cinéma. Il avait fallu que je sois à l’hôpital pour me rendre compte que j’avais besoin de lui auprès de moi comme un ami. Je pensais que Jared allait continuer la conversation sur mes cauchemars pourtant il recommença à me prévenir qu’il n’était pas celui que je pensais. Si c’était le cas, pourquoi se comportait-il comme ça avec ? Il essaye peut-être juste de me protéger mais je n’ai pas besoin de cela. Pour lui, il avait profité de ma faiblesse en m’embrassant à l’hôpital malgré ça je voulais qu’il reste près de moi et il pensait que je m’attachais à l’idée qu’il n’était pas quelqu’un de mauvais. Il continuait son monologue en me disant que pourtant il n’était pas comme je le voyais la majorité du temps et que j’étais une des rare personnes à le voir comme ça car il m’appréciait et que j’étais différente. Il me demanda ensuite de me méfier de lui voir l’éviter lorsqu’il était bourré car il ne voulait pas me dire ou me faire quelque chose qu’il regretterait ensuite. J’étais étonnée qu’il me dise tout ça pourtant ça ne devrait pas puisque c’est ce qu’il fait depuis que je le connais, essayer de faire en sorte que je m’éloigne de lui. N’avait-il pas compris que ça me ferait plus de mal qu’autre chose ? Pourtant je ne pus m’empêcher de sourire pour lui répondre. Non, il n’avait pas profité de ma faiblesse car j’aurais réagi de la même façon dans une autre situation ! Non, mon avis ne changera pas sur lui, je le verrais toujours comme quelqu’un d’honnête et qui se préoccupe des autres. Pour moi, son arrogance et sa provocation n’est qu’une carapace. Je lui demandais ensuite qu’elles sont les chances que je le vois bourré. Ce n’était pas mon habitude d’aller dans un bar ni même dans des soirées arrosés. Je préfère de loin rester tranquillement dans ma chambre d’étudiante ou aller prendre des photos. Je finis de lui répondre en disant que j’avais l’impression qu’il essayait de m’éloigner de lui et que si c’était le cas, je préférais qu’il me le dise tout de suite car je préférais chuter tout de suite pour mieux supporter la chute. Non, je ne voulais pas qu’il parte mais je voulais qu’il arrête de me prévenir de sa façon d’être car je ne le croyais pas. On pourrait me dire que j’étais tête de mule ! Mais j’en étais fière alors il ne pourrait pas me faire changer d’avis ! Il réfléchissait pendant plusieurs minutes qui me paraissaient interminable ! Pourtant il ne me lâchait pas la main comme s’il existait. Il me fixa enfin pour me dire que j’avais raison qu’il essayer de ma faire changer d’avis car il m’appréciait et que s’il ne se levait pas de cette chaise c’est qu’il avait envie. Il ne finissait pas sa phrase mais j’avais compris ce qu’il avait voulu dire. Je ne le coupais pas et le lançait continuer de parler, il ne voulait pas non plus me perdre et que c’était à moi de choisir si je voulais rester ou pas. Pourtant il espérait que je reste. J’étais surprise par ce qu’il venait de dire. Mais je n’eus pas le temps de répondre que la sonnerie annonçait la fin de la pause. Je devais retourner en cours.

    Je crois que je n’ai plus le choix que de partir mais pas pour te perdre ! Juste pour retourner en cours. Et tu ne vas pas me perdre d’aussitôt ! Je crois qu’on tient plus à l’autre que ce qu’on pensait au début.

    Je me levais de ma chaise puis déposa un bisou sur sa joue avant de partir en direction de ma salle de cours. J’avais le sourire aux lèvres, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi épanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des explications attendues [avec Jared]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des explications attendues [avec Jared]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2010-2011 :: Archives RP's
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top