AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mettons les choses au clair / Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Mettons les choses au clair / Deborah   Dim 22 Jan - 12:54



Début de matiné, Jared se décide enfin à sortir de son lit, ben oui faut bien, il a des cours à donner. Ce n'était pas dimanche tout les jours. Un petit effort pour se lever et puis après un fois bien réveiller ça roule tout seul. Bon il fit tout ce qu'il faisait le matin, les trucs habituels quoi, prendre une douche, s'habiller, manger bref, puis se rendre à l'université.

Il saluat quelques personnes qu'il conaissait en rentrant puis se dirigea vers son casier. En l'ouvrant il y vit une lettre qui n'était pas dedans la veille, ça ne l'étonait même pas. Pourquoi ? Ce n'était pas la première, loin de la. Une de ses élèves appelée Deborah lui en glissait plutôt régulièrement, et ce n'était pas des lettres pour dire bonjour comment ça va, ou encore est ce vous pourriez m'aider pour tel ou tel travail, non, c'était des lettres qu'on pourrait plutôt concidérer comme des lettres d'amour.

Deborah était une élève sympathique mais elle pouvait aussi être collante parfois ou du moins un peu trop percéverente, remarque Jared n'était peut-être pas très bien placé pour dire ça vu que lui aussi était souvent perséverent quand il voulait quelque chose. La première fois qu'il lui avait vraiment parlé c'était quand il l'avait vu dans la cour. Elle était assise, les genous repliés sur elle même, seule et elle pleurait discrètement. C'est pour ça qu'il était allé la voir, voulant savoir ce qui n'allait pas et elle lui avait beaucoup parlé, lui l'avait consolé. A vrai dire il n'aimait pas vraiment voir des filles pleurés alors voila.

Il n'y avait rien eu d'autre appart un peu de parlotte, ni sexe, ni baisé languoureux, rien, juste des paroles échangée, et puis petit à petit il avait finit par retrouver ses lettres dans son casier.

Quand il ouvrit celle ci il ne put que remarquer qu'elle n'échapait pas à la règle, les première fois il n'avait rien dit pensant qu'elle allait se lasser mais il ne pouvait pas ignorer ça éternellement puisque ça ne s'arrêtait pas. Non mais quelle idée de croire être amoureuse de Jared, si elle le connaissait mieux peut-être aurait-elle comprit qu'il était loin d'être le mec idéal pour une relation serieuse. De plus malrgé le fait que ça soit une jolie fille et plutôt intelligente il n'éprouvait pas de sentiments amoureux pour elle. Il aurait put couché avec mais ne serait pas mit en couple avec et ça il fallait qu'elle le comprenne, il fallait qu'elle le comprenne pour elle. Si elle se figeait sur cette idée d'être amoureuse de Jared elle ne ferait que souffrir et d'après ce qu'il avait comprit elle avait déjà assez souffert non ?

Il ferma son casier, guardant la lettre dans sa mainset commenca à se diriger vers la salle de son premier cour, il mit dans un coin de sa tête qu'il profiterait de la récré pour trouver la jeune fille et mettre les choses au clair.

Et bien en fait il semblerait qu'il n'aurait pas à attendre la récréation pour ça. En effet Deborah se trouvait dans le couloir où il était, il se dirigea donc vers elle et lui montra la lettre.

"Deborah, tu trouves ça amusant de m'envoyer des lettres d'amour à tout bout de champs ?"


Dernière édition par Jared Silvester le Dim 22 Jan - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Dim 22 Jan - 13:22

    Une nouvelle journée de cours commençait. A vrai dire, pendant tout le week-end, j’avais pensé à Jared. Je ne me reconnaissais pas, mais j’avais besoin d’être auprès de lui. Pourtant, je ne savais pas ce que lui ressentait. Malgré mes pensées, je me levais de mon lit pour me préparer.
    J’arrivais à l’école, une heure plus tard, j’étais en avance. J’en profitais pour passer à la salle des professeurs. Je pris l’excuse d’avoir un travail à déposer dans le casier de Jared pour y déposer une lettre que j’avais écrit pendant le week-end. Dans cette lettre, j’exposais tous mes sentiments. Elle était beaucoup plus longue que les autres, j’aimerais tellement qu’il la lise et qu’il ressente la même chose. Mais j’écrivais avec mon cœur, une chose que je n’avais jamais fait avant.
    Après avoir déposé la lettre, je repartis vers mon casier pour prendre mes affaires. Aujourd’hui, je n’avais pas cours de photographie. Ça me rassurait car Jared ne serait pas gêné. Pourtant, j’avais quand même un pincement au cœur de ne pas pouvoir le voir. Je savais qu’il avait une mauvaise réputation, enfin pas vraiment une mauvaise mais une réputation de coureur de jupon. Mais il n’avait jamais été comme ça avec moi et j’avais l’impression qu’il pouvait changer. Peut-être que je me trompais mais j’ai toujours entendu dire que l’espoir faisait vivre. Je partis vers ma salle de cours, toujours dans mes pensées quand j’entendis quelqu’un parler. Je relevais la tête et vit Jared. J’étais surprise de le voir ici. Il me montra la lettre en me demandant si je trouvais ça marrant de lui envoyer des lettres à tout bout de champ. Je sentis mes joues s’empourprées. Ma timidité reprenait le dessus, j’avais toujours du mal à dire ce que je ressentais. Et je ne savais pas quoi lui dire, je fis alors non de la tête.


    Je suis désolée. Mais je voulais que vous sachiez ce que je ressentais. Je ne voulais pas vous embêtez. Mais j’aimerais vraiment que vous lisiez cette lettre entièrement.

    A vrai dire dans celle-ci, je ne parlais pas que de mes sentiments mais aussi de mon passé. De ce que j’avais vécu, des malheurs qui m’avaient fait devenir celle que j’étais. C’était la première fois que je me livrais autant à une personne. J’avais un peu confiance à lui et je savais qu’il ne me jugerait pas sur ça. Je baissais la tête en attendant sa réponse. Tout ceci était dur pour moi, je n’avais jamais été amoureuse et pour une fois que ça m’arrive, je ne savais pas si les sentiments étaient réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Dim 22 Jan - 13:52


En voyant celle qui lui envoyait des lettres d'amour il s'était dirigé vers elle et en lui montrant la lettre lui avait demander si elle trouvait ça amusant de lui en envoyer sans arrêt. Elle fit un petit non de la tête et s'excusa disant qu'elle voulait juste qu'il sache ce qu'elle ressentait pour lui mais qu'elle ne voulait pas l'embeter. Cependant elle voulait qu'il lise la lettre en entier. Pourquoi ? D'après ce qu'il avait vu elle ne semblait pas bien différente des autres, elle aussi parlait de sentiments non ? Elle avait caché un code dedant ? Non mais serieux, les lettres c'était pas un peu vieu jeu ? Pourquoi ne lui disait-elle pas tout simplement en face une bonne fois pour toute et basta. Le pire dans ce qu'elle venait de lui dire c'était qu'elle semblait vraiment croire qu'elle l'aimait. Jared défronca un peu les sourcil et soupira.

"Ouvres les yeux Deborah, je ne suis pas un prince charmant."

Il aurait put lui dire bien plus brutalement que ça, la il l'avait sur un ton plutôt calme bien qu'il devait bien y avoir une légère touche d'agacement dans sa voie. Il n'allait pas lui gueuler dessus parce que non seulement elle n'en méritait pas autant et en plus ce n'était pas vraiment de sa faute si elle était tombée dans les filets du sentiment le plus dévastateur surtout quand celui ci était éprouvé pour Jared. Mais par contre il faudrait qu'elle comprenne qu'envoyer des lettres tout le temps rendait plus énervé qu'amoureux.

Bon il allait quand même faire l'effort de lire sa lettre si ça pouvait la convaincre qu'après c'était à elle de faire des efforts et d'arrêter ses lettres infernales. Il posa donc une nouvelle fois ses yeux sur le contenue de la lettre et commenca à lire. Au début rien de bien différent de celles d'avant c'était d'ailleurs pour ça qu'il n'avait pas prit la peine d'aller plus loin mais finalement de sujet dévia un peu sur son passé, sur ce qui lui était arrivé.

Elle l'avait bien eu la. Comment la rembarrer après ce qu'il venat de lire sur elle ? Et pourquoi lui racontait-elle tout ça à lui bon sang. Cette fille lui ferait perdre la tête si elle continuait. Il était sensé réagire comment la ? Elle le mettait devant les faits, comment devait-il réagire devant ça ? Il replia la lettre et regarda la jeune fille qui avait baissé la tête le temps qu'il la lise.

"Pourquoi tu me racontes ça à moi, tu dois avoir des amis qui sont prèt à t'écouter, moi je ne suis qu'un prof d'accord."

Lui dit-il en posant une main sur son épaule et en se baissant un peu pour pouvoir voir son visage baissé. On ne pouvait pas dire qu'il n'était pas touché par son histoire, qui ne l'aurait pas été ? Mais comment lui faire comprendre qu'il y avait des gens mieux que lui à qui s'accrocher.


Dernière édition par Jared Silvester le Dim 22 Jan - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Dim 22 Jan - 14:13

    Lorsqu’il m’avait montré la lettre, je m’étais sentie gênée. Je n’aimais pas parler de mes sentiments ni de mon passé mais j’’avais besoin de me confier pour une fois. Je m’excusai auprès de lui en lui demandant de lire quand même la lettre en entière. Il avait surement lu juste les premières lignes avant de la replier en pensant que je ne parlais que de mes sentiments pour lui. Mais pour une fois, je parlais de la mort de mes parents, de mes familles d’accueils, du fait que j’avais été abusé sexuellement quelques mois après. Il rajouta alors que je devais ouvrir les yeux, qu’il n’était pas un prince charmant. Je n’avais jamais cru au prince charmant. J’avais compris très jeune, que tout le monde avait ses défauts et que personne n’était parfait. Je me souvenais encore de la première fois que j’avais vu Jared, le premier cours. Je l’avais trouvé arrogant et surtout provocateur. Mais lorsqu’il était venu me consoler, j’avais compris qu’il n’était pas celui qu’il prétendait, qu’il avait un cœur. Alors non il n’était surement pas parfait mais je tombais amoureuse de lui et je n’y pouvais rien. Je baissais ma tête alors qu’il commençait à lire la lettre, j’avais peur de sa réaction. Qu’allait-il pouvoir me dire ? Je sentis une main sur mon épaule alors qu’il commençait à me parler. Il me demanda pourquoi je lui demandais ça à lui et non à des amis. Je ne connaissais personne ici à qui je pouvais me confier. J’avais confiance en lui et je savais que cela allait rester entre nous. Je relevais ma tête.

    Je ne peux pas en parler, je n’ai jamais réussi à en parler sauf dans cette lettre. Si ça vous met mal à l’aise alors oubliez tout cela s’il vous plait. Je ne veux pas que mon passé affecte mon présent même si c’est dur pour moi de vivre avec. Si je vous ai écrit tout cela, c’est parce que j’ai confiance en vous. Une confiance que je n’ai jamais ressentie avant.

    J’étais toujours aussi mal à l’aise quand je parlais de moi. Pourtant avec lui, j’étais prête à tout dire. Je ressentais un besoin de me confier et avec lui c’était facile. Je le regardais, détaillant son visage. Je voulais mémoriser tous ses traits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Dim 22 Jan - 14:37


Pourquoi fallait-il qu'elle soit tombé amoureuse du seul type dans cette université qui ne mérite pas que quelqu'un l'aime ou en tout cas qui n'as pas envie que quelqu'un l'aime tout simplement parce qu'il savait que cette personne souffrirait. Et pourtant c'était arrivé à cette jeune fille alors que la dernière chose dont elle avait besoin c'était de souffrir.

Quand Jared lui dit qu'elle devrait plutôt en parler à ses amis elle lui répondit qu'elle ne pouvait pas en parler, que la seul fois où elle avait put s'était dans cette lettre et que si ça le mettait mal à l'aise il devait tout oublier. Pardon ? Tout oublier ? Elle croyait vraiment qu'en un claquement de doigts il allait oublier toute les lettres qu'elle lui avait envoyé et surtout ce qu'elle avait mit dans la dernière ? Ben si elle croyait que c'était possible elle se trompait, Jared à la mémoire longue et il aurait beau l'emputer rien y ferait il se reppelerait toujours.

Si elle ne voulait pas que son passé affecte son présent elle n'aurait pas du lui en parler, ou plutôt lui écrire parce que dire quelques chose à une personne et lui demander de l'oublier après c'était irréfléchis. Enfin Jared n'était pas non plus celui qui allait le crier sur tout les toits ou qui allait tout faire pour que son passé revienne à la charge. Elle disait avoir une confiance en lui qu'elle n'avait jamais ressentit avant. Sa confiance était-elle bien placé ? Possible mais la seule raison de sa confiance envers lui était la discution qu'ils avaient eu quand il était venus la consoller. Jared ne regrettait pas non plus d'être venus la conssoler parce qu'il avait réussit à sécher ses larmes et que ça qu'il veuille se l'admettre ou non ça lui avait fait du bien, donc non il ne regrettait pas mais il n'aurait pas non plus pensé que se simple geste ammène à de telles choses.

Comment lui dire que ce qu'elle ressentait n'était pas fondé et surtout comment lui dire que lui n'était pas amoureux d'elle sans brisé un coeur qui avait déjà bien souffert en miette ? La sonnerie retentit, tout le monde se dirigeait vers la salle ou ils avaient cours mais tampis il arriverait en retard, ça ne se fait pas pour en prof mais les élèves ne s'en plaindraient sûrement pas. En ce qui la concerne elle il ne savait pas si elle avait cours ou non mais dans tout les cas il pourrait être son excuse si elle arrivait en retard, il resta donc devant elle sans bouger.

"Tu ne devrais pas t'attacher aussi facilement au gens sans les connaitres. Tu m'as peut-être vu sous un bon angle l'autre coup mais je ne suis pas toujours comme ça, il m'arrive d'être bien pire."

S'il arrivait à la convaincre que ce n'était pas forcément un type bien et qu'elle se trompait peut-être sur ses sentiments ça serait probablement plus facile pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Lun 23 Jan - 10:00

    J’aurais préféré qu’il ne lise pas la lettre devant moi, qu’il n’est pas à plus gentil ou bien à avoir pitié de moi. La vie, que j’avais, n’était pas rose au contraire jusqu’à aujourd’hui j’avais dû faire face à des difficultés. Pourtant, dans cette école j’étais dans mon élément. J’avais la chance de pouvoir étudier la photographie, ma passion. Pendant le week-end, j’avais eu un moment d’égarement, un moment où j’ai sentis le besoin de me confier et la seule personne qui m’est venu en tête était Jared. Je commençais à regretter cette lettre en voyant qu’il ne savait pas trop comment il devait réagir. Aucun de nous deux n’osais prendre la parole. Nous entendîmes la sonnerie, je pensais que j’allais enfin pouvoir m’esquiver pour aller en cours et ne plus y penser de la journée. Ne plus revoir la pitié dans ses yeux. Cette pitié m’avait toujours fait peur, et c’est pour cela que je ne m’étais jamais confiée avant. Jared resta debout devant moi. Je n’osais même pas lui dire que je devais aller en cours, que j’allais arriver en retard. Mais je n’eus pas à prendre la parole car il commença à parler avant. Pour lui, je ne devais pas m’attacher aussi facilement aux personnes, que je devais apprendre à les connaître avant. Il rajouta que je l’avais vu sous un beau jour mais qu’il n’était pas toujours comme ça. Je baissais la tête en entendant ses paroles, mon sentiment n’était pas le bienvenue pour lui. Pourtant, je ne pouvais empêcher mon cœur de battre plus fort quand je le voyais. Je ne pouvais m’empêcher de penser à lui lorsque je n’avais pas la tête occupée par autres choses. Tout ceci ne m’était jamais arrivé avant. Jamais je n’aurais pu donner ma confiance aussi facilement. Et je ne pouvais pas expliquer pourquoi cette fois ci c’était différent. Mais comment pouvait-il comprendre tout cela ? Comment pouvait-il comprendre que si j’avais pu faire autrement je l’aurais fait ? Le silence installé autour de nous était lourd, je ne savais pas comment le briser. Devrais-je peut-être lui dire ce que j’avais sur le cœur ? Tout ce que je n’avais jamais osé dire jusqu’à maintenant ? Je relevais ma tête, cherchant une réponse à mes questions dans son regard.

    Je ne m’attache pas aussi facilement que ça, enfaite c’est la première fois. C’est la première fois que je ressens cela, que je tombe amoureuse sans même le vouloir. Vous pensez ne pas être la bonne personne mais je suis sûr que vous n’êtes pas aussi mauvais que ça. Si vous l’étiez, vous ne serez pas venu vers moi. Je serais restée transparente à vous yeux. Et je pense que votre côté arrogant et provocateur que vous montrez en cours n’est qu’un moyen de cacher celui que vous êtes vraiment. J’ai eu le choix de devenir celle que je suis ou de devenir une fille provocante qui faisait comme si elle s’en foutait de la vie. Au début j’ai choisis la deuxième option, et je me suis vite rendu compte que ça ne me guérissait pas. Mais que je devais apprendre à vivre avec mon passé, ce que je fais aujourd’hui. Et pour une fois, je n’ai pas envie de me poser des questions sur ce qui est bien ou pas bien pour moi. Pour une fois, j’aimerais vivre le moment présent et profiter de la vie.

    J’avais dit tout ce que je voulais dire, pour une fois je ne m’étais pas dégonflée. Je ne savais pas comment il allait prendre ce que je pensais de lui. Mais j’étais sincère dans mes propos, j’avais déjà rencontré des personnes comme lui, des personnes arrogantes et provocatrices. Mais celles que j’ai rencontrées, ne me voyait pas. Ce n’était pas comme Jared. Au début, je n’aurais jamais pensé qu’une personne comme lui pourrait venir me parler quand j’allais mal. Et il l’avait fait, c’est là où j’ai compris qu’il n’était pas celui qu’il prétendait être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Lun 23 Jan - 17:06


Deborah au yeux de Jared paraissait comme une personne un peu fragile c'est pour ça qu'il choisissait ses mots avec elle, il ne voulait pas qu'elle souffre et voulait juste lui faire comprendre que c'était ce qui risquait d'arriver si elle continuait à s'acrocher à lui. Après avoir lu la lettre qu'elle lui avait elle même demandé de lire en entier il y eu un petit silence qui sembla néanmoins très long, un silence pesant c'est ça. Durant ce silence ils purent entendre la sonnerie cependant aucun d'eux ne bougea. Et puis Jared ce décida enfin à mettre fin à se silence en lui disant qu'elle ne devait pas s'acrocher aussi facilement au gens comme ça, c'était un conseil puisque si elle continuait à s'attacher aussi facilement qu'elle l'avait fait avec lui elle risquait de souvent chuter et de finir par en avoir marre. Il lui dit qu'il n'était pas toujours comme elle l'avait vu quand il était venus la consoler.

Elle baissa la tête une nouvelle fois et quand elle la releva ce fut pour lui dire qu'en fait c'était la première fois qu'elle s'attachait aussi facilement, que c'était la première fois qu'elle tombait amoureuse sans le vouloir. Sans le vouloir çavoulait bien dire qu'elle n'avait pas envie d'être amoureuse de lui non ? C'était bien qu'elle prenne conscience qu'il n'était pas la genre de type auquel il fallait tomber amoureuse. Zut j'ai parler trop vite elle venait de lui dire qu'il n'était aussi mauvais que ce qu'il prétendait, mais qu'en savait-elle ? Elle ne l'avait pas vu ni en train de draguer ni en train de se battre ni non plus en train d'enquiquiner quelqu'un que je sache.

Les personnes mauvaise ont le droit d'avoir quelques moments de sensibilités et c'était probablement dans un des ces moments la qu'il avait vu la jeune femme pleurer, voila pourquoi il était allé vers elle. Cependant ce qu'elle disait n'était pas totalement faux non plus, il y avait bien pire que Jared mais il y avait bien mieux aussi. Son côté arroguant et provocateur comme elle disait faisait partit de lui, il était comme ça depuis l'adolescence et ne pouvait pas vraiment s'empecher d'être autrement alors ce n'était pas forcément qu'un moyen de cacher ce qu'il était vraiment, c'était bien lui mais il ne montrait juste pas souvent son "autre côté", celui qui faisait plus grand frère.

Quand elle lui dit qu'au début elle avait choisit l'option d'être provocante elle aussi il e du mal à le croire, à vrai dire il avait du mal à l'imaginer comme ça, probablement le fait que maintenant il la conaissait un petit peu, voir un peu plus qu'un petit peu même vu la lettre qu'il venait de lire. puis ensuite elle s'était rendus compte que ça ne guérissait rien, en effet ce n'était pas un médicament. Elle devait apprendre à vivre avec son passé et c'était d'ailleurs ce qu'elle faisait plutôt bien d'après lui. Elle disait aussi ne plus vouloir se poser la question de savoir si ce qui était bien ou ce qui ne l'était pas, elle voulait vivre le moment présent et profiter de la vie.

Elle avait dit tout ça d'une traite et il l'avait écouté sans lui couper la parole une seule fois, seulement elle ne semblait pas tout comprendre encore. Jared continuait de la regarder dans les yeux pour ne pas perdre son attention et pris à son tour la parole.

"Tu veux profiter de ta vie ? Mais alors fait le, fonce ! Mais pour ça il faut que tu te libères de ce que tu dis ressentir pour moi, tes sentiments sont basés sur trop peu de choses. Je ne suis pas aussi bon que tu veux bien le croire et avec moi tu ne ferait que souffrir, t'inquiéter tout le temps parce que tu ne saurais pas où je suis ni avec qui, c'est pas une vie, c'est pas ce que j'appele profiter de la vie alors arrête de croire que tu es amoureuse de moi, c'est une idée que tu te fais."

Il n'était toujours pas froid dans son ton, étonant non ? Il avait peut-être un peu plus de mal à l'être avec les jeune fille innocente qui n'avaient rien demandé à personne. Pourtant l'être avec elle l'aurait peut-être déguouté de lui, elle lui en arait voulut, ce serait mise à le détester, ce renderait compte que finalement ce n'était qu'un idiot et qui fallait qu'elle passe à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Lun 23 Jan - 17:36

    Il ne voulait pas que je m’accroche à lui mais je n’arrivais pas à changer mes sentiments. Je ne savais pas comment faire pour les effacer et faire comme si il n’y avait rien eu. Un silence pesant c’était installé entre nous avant qu’il prenne la parole pour me dire qu’il n’était pas aussi bon que ce que je pensais. Je baissais la tête, je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Mais je me repris assez vite et redressa la tête pour lui dire tout ce que j’avais à lui dire. Je commençais par lui avouer que c’était la première fois que je tombais amoureuse sans même le vouloir. Je voyais dans son regard de l’espoir qui fut vite anéanti quand j’ajoutais que je ne le pensais pas aussi mauvais que ce qu’il voulait paraitre. Comment une personne mauvaise aurait pu s’intéresser à moi ? Je ne pouvais pas le concevoir, j’avais vu son côté bon, son côté protecteur. Je continuais mon discours en disant que moi aussi j’avais à un moment choisi l’option provocatrice mais que ça n’avait rien changé. Et que j’avais compris qu’il fallait mieux continuer à être soi-même et à vivre avec son passé. Je finissais enfin en disant que je ne voulais plus me poser de questions et vivre au moment présent en profitant de la vie. Je fus surprise par sa réaction. Pour lui, je devais arrêter d’avoir des sentiments pour lui. Et que si je ne le faisais pas, je ne pourrais pas profiter. Que je me poserais trop de question à savoir avec qui il serait et ce qu’il ferait lorsque je ne le verrais pas. Je prenais sa comme une claque sur la joue, pourtant il n’avait pas pris un ton froid. Pourquoi me parlait-il aussi calmement s’il voulait que j’arrête ? Essayait-il de me dégouter de lui ? Si c’était le cas, alors il devrait comprendre qu’il ne pourrait pas. J’étais têtue, et je savais ce que je voulais et pour une fois, je ne voulais pas suivre ce qu’on me disait, je ne voulais pas me cacher et me taire.

    Comment pouvez-vous savoir ce qui est bon pour moi ? Je n’ai jamais écouté mon cœur et pour une fois j’ai envie de le faire. Mais si ça vous gêne dites le moi directement ! N’essayez pas de me protéger car ça ne sert à rien ! Pourquoi vous ne dîtes jamais ce que vous ressentez ? Ce n’est pas si compliqué que ça.

    Je savais qu’il ne dirait jamais ce qu’il ressentait. Il s’était fait une carapace, avait-il été blessé dans la vie ? J’aurais aimé qu’il me dise ce qu’il avait sur le cœur, quittes à me faire du mal. Mais comment pouvais-je faire pour qu’il me fasse confiance ? Devais-je agir comme une fille qui ne réfléchit pas en essayant une méthode de rentre dedans ? Je m’approchais de lui, mettant de côté ma timidité. Puis je venais déposer mes lèvres sur les siennes, je ne réfléchissais plus, et l’embrassais. Je me décalais ensuite gardant la tête baissé. Je sentais mon cœur battre, j’avais l’impression qu’il allait exploser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Lun 23 Jan - 18:27


C'était la première fois qu'elle écoutait son coeur ? Alors elle n'avait vraiment pas de chance parce que sa tête était peut-être la seule chose qu'elle devrait écouté en présence de Jared. Malgré ce qu'il lui avait dit elle semblait de pas vouloir en démordre, l'avait-elle écouté ? Il n'était pas le seul homme dans cette université à bien vouloir écouter une jeune femme, il y en avait d'autre qui seraient probablement à son goût, et probablement plus apte à avoir une relation serieuse et à la rendre heureuse aussi.

Comment pouvait-il savoir ce qui était bon pour elle ou non ? Il ne pouvait pas le savoir mais il avait assez d'experience pour savoir que peut de femmes bien pouvaient-être heureuse avec un homme qui passait toute ses nuits dans les bras d'une filles différentes. C'est vrai quelle femme sensée en voudrait ? Qui voudrais de quelqu'un qui vous metterait sans cesse en doute sur sa fidélité. Enfin il prenait la en exemple la fidélité mais il y en avait plein d'autre encore, Jared était loin d'être un homme parfais.

Elle voulait qu'il arrête de la proteger et qu'il lui dise ce qu'il pensait vraiment, elle l'avait probablement comprit, à quoi beau lui dire ? Pour qu'elle s'éffondre en sanglot et qu'il se sente encore obligé de la conssoler alors qu'il serait lui même la cause de ce chagrin ? Non ce n'était pas vraiment ce qu'il voulait mais on ne pouvait pas toujours faire ce qu'on voulait et si elle continuait à s'accrocher c'était peut-être bien ce qu'il devrait faire. Mettre les chose au clair pour qu'elle comprenne qu'elle perdait son temps à aimer un mec comme lui et peut-être que c'était bien la seule solution qui la pousserait à tourner la page, à passer à autre chose, ou plutôt à quelqu'un d'autre. Il y avait sûrement plein d'autres hommes prets à l'aimer ici.

Voila que maintenant elle lui demandait pourquoi il ne disait jamais ce qu'il ressentait, lui affirmant que ce n'était pas si difficile que ça. Oh et bien à dernière nouvelle même avec sa famille il ne ressentait plus aucun sentiments d'amour, plutôt de la haine bien qu'il ne l'ai pas vu depuis très longtemps et qu'il n'ai plus de contact. C'est pas toujours facile d'être un gosse de riche, enfin bref. Donc si pour lui ça devenait compliquer d'exposer ses sentiments aux grands jours surtout quand ceux ci n'étaient pas clair.

Jared s'aprètait à sévir quelque peu à contre coeur mais c'était le prix à payer pour qu'elle arrête de croire qu'il allait devenir l'amour de sa vie seulement il n'en eu pas le temps car elle s'était raprochée de lui et l'avais embrassé. Autant dire que ça lui avait cloué le bec avant même qu'il ne l'ouvre. Au début il n'avait pas réagit tellement il avait été surprit, jamais il ne l'aurait pensé capable de faire ça. Quand elle se décala en baissant la tête il mit encore quelques secondes à tout remettre en place dans sa tête.

Il arreta de faire les gros pour la regarder, fallait que ça s'arrête maintenant sinon ça ne s'arrêterait jamais. Il la plaqua contre le mur, sans être trop violent néanmoins et lui dit cette fois ci sur un ton plutôt sec.

"Ecoute Deborah, maintenant tu arrêtes ce petit jeu débile, tu te trouves un autre mec à harceler et tu me fous la paix !"

Aïe ça ça faisait mal, en fait ça lui faisait même mal à lui de lui dire ça mais si elle ne comprenait que ça alors il lui ferait comprendre comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Lun 23 Jan - 18:54

    Je voulais lui faire comprendre que je savais ce que je faisais, que je savais ce que je voulais. Et que je ne voulais surtout pas qu’il essaie de me protéger. Pour une fois, je voulais écouter mon cœur. Je lui demandais alors de me dit ce qu’il avait vraiment sur le cœur même si ça devait me faire mal. Pourquoi ne parlait-il pas avec son cœur ? Avait-il aussi peur que ça de ce qu’il pouvait ressentir ? Je ne pouvais plus réfléchir. J’aurais aimé pouvoir être aimé en retour mais il ne faisait rien. Je ne savais même pas ce que je devais faire. Pourtant, je voyais bien une méthode qui pourrait faire avancer les choses. Je ne savais pas si c’était une bonne idée de le faire mais je me remémorais le dicton « qui ne tente rien n’a rien ». Je mis donc ma timidité de côté et m’approcha de lui venant l’embrasser. Il ne réagissait pas, je m’éloignais de lui, la tête baissée. Mon cœur battait pendant quelques secondes, quelques secondes qui me parurent une éternité. Je regrettais déjà ce que je venais de faire. Comment allait-il me regarder maintenant ? Je venais de me montrer comme une fille facile alors que je n’étais pas comme ça. La dernière fois qu’un homme avait pu m’embrasser, je ne savais pas ce que je faisais, j’étais sous l’emprise de la drogue. Et depuis, plus aucun homme n’avait pu me toucher. Et là, je l’avais embrassé alors que je ne le connaissais presque pas. Que connaissais-je sur lui ? Rien, enfaite j’étais amoureuse d’un homme que je ne connaissais pas. Je ne savais plus qui j’étais, comment avais-je pu tomber amoureuse de lui ?
    J’étais plongée dans mes pensées lorsque je sentis quelqu’un me pousser contre le mur. Il n'y était pas aller fort malgré cela mon dos me lançait mais je ne fis rien voir sur mon visage en le redressant pour voire Jared. Il pouvait lire la peur dans mes yeux alors que je l’écoutais. Il m’ordonna d’arrêter mon petit jeu et me trouver un autre mec à harceler. Alors il pensait que je jouais un jeu, que je n’étais pas sincère. Je ne pus retenir quelques larmes qui coulèrent le long de mes joues. Je n’aurais jamais dû lui écrire cette dernière lettre. Je me rendais compte trop tard que je lui avais confié trop de chose. Pourtant, je ne pouvais empêcher mon cœur de battre. Etais-je allé trop loin dans mes propos ? Malgré mes questions, le verbe « harceler » résonnait dans ma tête. Ses paroles m’avaient fait plus de mal que son geste.


    Alors vous pensez que ce n’est qu’un jeu ! Que je fais ça juste pour vous embêter ! Je pensais que vous seriez plus intelligent que ça pour voir que tout ce que j’ai dit était sincère. Maintenant désolé mais je dois aller en cours !

    Je me dégageais de lui puis me dirigeait vers ma salle de cours. J’allais surement avoir une réflexion de la part du professeur mais rien ne pourrait me blesser plus que les paroles de Jared.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   Lun 23 Jan - 19:37


Son baisé l'avait un peu arrêter dans son entrain, ça l'avait surprit et il n'avait pas réagit, heuresement d'ailleurs, s'il lui avait rendus son baisé il était presque sur que ça lui aurait donné plein d'espoir qu'elle aurait laché l'affaire encore plus difficilement.

Il fallait mettre fin à tout ça et comme la methode douce n'avait pas marché il avait été obligé d'utiliser une methode un peu plus violente. Enfin dans ses geste il n'avait pas été d'une extrème violence mais dans ses paroles oui. Il avait utiliser des mots qui allait la blessé c'était certain. Elle aurait mal une fois puis elle se ferait une raison et elle l'oublirait. Quoi que ça risquerait d'être difficile vu qu'elle l'avait comme prof. Difficile pour eux deux, ça serait tendus. Comme il l'avait prédit il put voir ses yeux s'humidifié puis quelques larmes couler sur ses joues.algré ça il essaya du mieux qu'il put de garder une expretion dure. C'était bel et bien lui qui avait fait couler des larmes qu'il avait séché auparavant.

Evidement qu'elle était sincère, si elle ne l'avait pas été elle aurait finit par se lasser de toute ses lettres qui n'optenait pas de réponse et elle ne serait pas resté aussi longtemps en présence de Jared en argumentant à chaque fois du mieux qu'elle pouvait tout ce qu'elle ressentait. S'il avait dit d'arrêter son petit jeu c'était aussi pour la blesser. Le mot harceler ? La même chose, lui foutre la paix aussi. Tout ça pour qu'elle se mette à le hair. Quand elle lui répondit cette fois elle était plus énervée qu'avant. Elle lui demanda s'il pensait vraiment que ce n'était qu'un jeu, qu'elle faisait ça juste pour l'embeter. Elle lui dit ensuite qu'elle penssait qu'il était plus intelligent que ça et qu'il aurait du remarqué qu'elle était sincère puis elle pretexta devoir aller en cour pour pouvoir le laisser.

"C'est exactement ce que je te disais, je suis un idiot !"

Il semblerait que ça est marché, Jared avait bien l'imprétion qu'elle avait enfin comprit qu'il n'était qu'un con et qu'il n'en valait pas la peine. Si elle était faché contre lui c'était bien. Dans d'autre circonstance il aurait put être satisfait de lui mais non la il n'était pas particulièrement fièr. Quand elle se dégagea il appuya son coude contre le mur et son front contre son bras. Elle allait retourner en cours et même s'il avait envie qu'elle arrête de gaspiller ses larmes pour lui il n'allait pas la ratrapper sinon tout ce qu'il venait de faire ne servirais à rien. Il resta donc comme ça sans bouger, il allait arriver encore plus en retard à son cours mais tampis il s'en fichait royalement la.

La lettre était toujours dans sa main, il se retourna et appuya son dos contre le mur pour la redéplier et la relire. Pourquoi ? Aucune idée, de toute façon il n'y avait plus personne dans les couloirs donc il pouvait bien le faire s'il voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mettons les choses au clair / Deborah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mettons les choses au clair / Deborah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2010-2011 :: Archives RP's
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top