AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Lun 9 Jan - 20:06



‟ Et voila la pluie à nouveau,
tombant des étoiles. „


Je me souviens que ce qui m'a relié à la guitare, c'était le fait qu'elle savait transmettre plus d'émotions que je ne le pouvais moi-même. Je peux le dire, ma guitare était complice de mes peines, de ma colère, de mes joies...La musique en parallèle avec mes activités de gigolo me permettait aussi de combler un manque que j'évitais d'expliquer, enfaite...Un manque dont je n'avais jamais parlé à personne tout simplement. Puis, je pouvais me faire un petit peu d'argent en plus en jouant dans les bars mais ce que je désirais c'était bien plus que ça. Oui, ce que je voulais c'était devenir un musicien professionnel, être guitariste dans un groupe et faire succès. Je voulais qu'on soit les nouveaux Beatles ou Rolling Stones, qu'on soit aussi harceler que les Sex pistols mais tout ça n'était encore qu'un beau rêve. Le rêve d'un gamin qui essaye de faire de la musique sa vie...

Est-ce que c'est mon nom qu'on appelle sur scène ? Je crois bien. Pourtant le public semble dubitatif, il ne me connait pas, je ne le connais pas et pourtant je n'avais pas peur de l'échec. Je voulais me défouler, me faire du bien quitte a me ridiculiser. Pourtant, je ne m'imaginais pas non plus rater complétement ma prestation, j'avais déjà fait ça mais dans les nouveaux bars, c'était toujours plus difficile. Ma guitare sur le dos, je m'installai sur la petite estrade, la salle n'était pas très grande non plus, d'ailleurs je pouvais voir quasiment tout le public du moins jusqu'à ce que les lumières s’éteignent brutalement pour ne laisser qu'un projecteur bleu allumé.
Je suppose que les gens me voyait comme un prétentieux qui semblait très décontracté et c'était surement le cas, je n'étais pas stressé, j'étais même détendu et serein. Tout ce que j'espérais c'était plaire aux gens au maximum. Malheureusement, mon chant n'était toujours pas à la hauteur du son de ma guitare, mais n'ayant encore aucun groupe, je n'avais pas le choix que de me mettre à pousser la chansonnette. Je me mis alors a jouer les premiers accords, une chanson de Green Day que j'ai toujours beaucoup apprécié. J'espérais sincèrement que cette chanson touche le public pour sa juste valeur et que ma musique serait à la hauteur de leurs attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Lun 9 Jan - 21:09

Je n’ai jamais été amoureuse. Je n’ai jamais eu l’impression que mes jambes allaient se dérobées sous moi, ni ressentit cette boule dans l’estomac en regardant un garçon qui me plaisait. Ou alors je ne m’en souviens plus. Et aujourd’hui, je me disais que j’étais bien dans la merde parce que je ressentais tout ça, ce soir. Enfin, je le ressentais déjà depuis plusieurs jours. Dans la cour en le croisant, j’avais beau essayer de l’ignorer mais c’était quasi impossible. Et puis j’avais toujours cette sensation que son collier me brulait la peau à certain moment, comme pour me rappeler la dure réalité de ce qui était en train de se passer en moi. C’était surement une mauvaise idée d’être venu ici rendre son collier à Gabriel. Rectification : ça avait été une mauvaise idée d’avoir fait appel à lui. Ca faisait deux semaines et je ne l’avais pas encore rappelé pour une autre soirée en sa compagnie. Pourtant je pouvais puisque j’avais donné plus d’argent que je ne devais la première fois.

Je levais les yeux vers la scène sur laquelle il venait de monter et je cru un instant que je n’allais plus savoir me tenir sur mes jambes dans quelques secondes. J’essayais de me concentrer sur ma respiration alors que ma bouche devenait complètement sèche. Certaines filles l’appelaient par son prénom et cela suffis à me rendre légèrement jalouse. Quoi ? Moi ? Jalouse de minette avec qui il avait surement couché ? Pff n’importe quoi ! Rêve ma belle Alexie.

Je reconnu immédiatement la chanson qu’il allait chanter. Wake me up when September ends… Cette chanson était magnifique. Déjà en temps normal il y avait des chances pour que j’aie les larmes aux yeux en l’écoutant… Mais là, chanté par Gabriel, c’était certain. Je clignais quand même des paupières pour ne pas qu’on pense que je pleur vraiment, et puis je ne voulais pas que le peu de maquillage que j’avais mis se mette à couler. J’avais la gorge nouée. Comme lorsqu’on va se mettre à pleurer, exactement. Ah non ! Tout sauf ça. Je tentais de reprendre mon calme. On aurait dit une de ces minettes qui s’extasiaient devant Gabriel, j’étais moins idiote que ça quand même. Alors je lâchais Gab’ des yeux et me dirigeai vers le barre et commandait un coca. J’avais bien faillis prendre de l’alcool mais je savais déjà l’effet que ca aurait sur moi et ce n’était pas le but recherché ce soir. Je devais à tout pris savoir me tenir pour lui rendre son collier.

Je mettais préparé pendant deux jours comme une débutante devant mon miroir en cherchant quoi lui dire. J’avais même pensé le donner à une fille pour qu’elle aille lui rendre à ma place mais je m’étais rendu compte qu’en faisant ça je serait passé pour une grosse froussarde. Et puis j’ai appris qu’il se produisait sur scène alors je me suis jeté à l’eau. Jamais je n’avais pensé une seule seconde que le voir et l’entendre chanter produirait cet effet sur moi. Je tournais mon tabouret vers lui et eu l’impression de croiser son regard pendant une fraction de seconde. Etait-ce vraiment arriver ou bien avais-je rêvé ? Non, j’avais du rêver. Quand on a les spots braqués vers soit comme c’était le cas pour lui, on ne pouvait surement pas voir correctement les gens qui son dans « la fosse ».

J’aurais voulu qu’il ne s’arrête jamais de chanter, d’ailleurs il venait de commencer une seconde chanson. Combien allait-il en faire ? D’un autre coté j’avais envie qu’il arrête après celle-ci. Il semblait dans son élément là, sur cette scène et avec sa guitare. Cette dernière devait être l’amour de sa vie. Je serrais mon sac contre moi et sentit le petit appareil avec lequel je me baladais toujours. Sans savoir d’où me venait cette audace, je sortis mon appareil et l’allumais avant de commencer à faire des photos de Gab. Par contre avec les flashes c’était certain qu’il allait me voir, pensais-je après en avoir fait déjà quelques une sans mettre rendu compte que j’avais quitté mon tabouret pour mettre approché de la scène. Merde. Peut-être qu’il était encore temps de fuir ? Une fille blonde, maquillée comme un pot de peinture et au top de la mode me lança un regard glacial. Son regard semblait vouloir dire « tu l’approche, tu le touche, je te bouffe, n’ose même pas poser les yeux sur lui, il est à moi. ». Je battis en retraite, je ne voulais pas qu’elle me griffe avec ses main fraichement manucuré. Et puis j’avais fais presque dix photos là, c’était largement assez pour ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Sam 14 Jan - 19:25

A cet instant, je me sentais le roi du monde. Je me laissai envahir par ma passion et me donnait corps et âme pour elle. Oui, je parle bien de musique. Elle avait fait tellement de chose pour moi, quand j'étais triste, heureux, en colère...Je me sens redevable, comme si c'était une personne réelle... Je me fiche qu'on me prenne pour un fou mais mes plus beaux moments je les ai passé avec des écouteurs dans les oreilles et avec ma guitare dans les mains. J'espérais faire de ma passion mon métier depuis des années maintenant pour ça, il fallait sortir du lot, car les bons groupe, il y'en a partout mais je ne veux pas qu'un simple bon groupe, ce que je veux c'est LE groupe. Celui avec qui j’avancerais, celui avec lequel je serais sur de passer pro. J'avais juste du mal à trouver tout ça... Mais bon, encore fallait il que je sois à la hauteur et il faut dire que je n'avais pas écris de morceaux depuis quelques temps...Je devais trouver mon inspiration mais, je n'avais plus sentis ce sentiment de vouloir composer...Enfin si, une fois. Quand j'étais avec une cliente. Son histoire m'avait touché sans qu'elle le sache, j'avais su jouer quelques accords plus tard en rentrant dans ma chambre mais ça n'avait pas été suffisant pour faire une chanson entière. C'était peut-être pour cette raison que j'espérais qu'elle m'appelle une seconde fois mais je doutais qu'elle allait le faire...Alexie Noah Sullivan, n'est pas comme les autres. J'avais donc mis ce morceau de coté, pourtant étrangement là sur cette scène, je jouais "Wake me up when september ends" mais j'avais les accords de la chanson d'Alexie qui me tournait dans la tête.

Après quelques secondes, je compris pourquoi soudainement j'avais pensé à elle en sentant les flash sur moi, je n'avais pas pu m'empêcher de regarder la personne qui prenait les clichés. Mademoiselle Alex. C'était donc ça, je l'avais vu dans la salle sans vraiment la voir et j'avais pensé automatiquement à ce début de chanson. Bizarrement, ça m'avait troublé et je suis sur que cela s'entendait dans ma voix qui trembla légèrement à certaines notes. Je la fixai pendant quelques secondes, puis la vit s'éloigner. Pourquoi était-elle là ? Avait-elle besoin de mes services ou alors... Je vois. C'était donc pour ce collier. J'avais remarqué juste en me déshabillant le soir pour dormir que je n'avais plus mon pendentif avec une note musicale, je ne pouvais cependant pas me permettre d'aller frapper à la porte de ma cliente en lui demandant si elle l'avait, c'était déplacé. Puis, elle n'est pas venue me le rendre alors j'ai cru qu'elle ne l'avait pas vu ou alors qu'elle ne l'avait tout simplement pas. Mais je m'imaginais mal, la voir se déplacer jusqu'ici uniquement pour me demander de passer la nuit à ses côtés. A la fin de ma deuxième chanson, je souris et saluai le public avant de me retirer. J'espérais avoir fait succès.
Je descendis alors de scène, me faisant rattraper par un groupe de fille qui semblaient très agitées. Je pris quelques photos avec elle et embrassa chacune d'elle avant de les remercier pour être venue si nombreuses. Si ces filles me suivaient, c'était une chance. Je savais qu'elles allaient rester à mes cotés, en quelque sorte. C'était un peu comme mon groupement de fan. Ca me faisait chaud au coeur. Au fond de la salle, je perçus alors Alexie. Très naturellement je me dirigeai vers elle. « Bonsoir mademoiselle Alex. » Dis-je en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Sam 14 Jan - 21:15

— Bonsoir mademoiselle Alex.

Je sursautai et manquai de lâcher mon verre de vodka. Non non, vous n’avez pas rêvé, j’ai bien parlé de vodka. Quelques minutes avant que Gabriel n’arrive, je m’étais commandé un verre pour dire d’avoir un peu de courage. Je n’aime pas particulièrement l’alcool. La seule fois ou je me suis prise une cuite c’est le soir de ma première fois. Depuis je n’ai jamais bu autant. Juste un verre tout les trois mois, et encore. L’alcool me rend gaie, enfin surtout lorsque je bois deux ou trois verre, voir plus. Un seul me donnerait juste un peu plus d’assurance, c’était le but recherché d’ailleurs. J’avalai le reste de mon verre cul sec et fermais les yeux quelques secondes en sentant le liquide me bruler la gorge.

Maintenant j’étais prête à affronter le monde ! Enfin presque. Je me tournai vers Gabriel. Lorsqu’il m’avait salué, j’avais sursauté bien sur, mais je l’avais quand même entendu arriver grâce aux filles qui le suivaient comme des petits chiens bien élevés. Avant de le regarder lui, je jetai un regard à ces dernières. Bien qu’elles restent un peu en retrait pour lui laisser assez de place pour respirer, on pouvait deviner sur leur visage qu’elles donneraient tout pour être à ma place, ou bien carrément dans un lit avec lui. Misère, il y en avait même une qui reluquait son arrière train comme si c’était la huitième merveille du monde.

Je levais enfin mes yeux vers Gabriel, tout doucement. La fossette qu’il avait au menton, son sourire et l’autre fossette si craquante sur le coté gauche de sa bouche, ses dent blanche, ses lèvres qui semblaient m’appeler pour des baisers passionnés… Ses yeux si sombres qui lui donnaient un air froid et distant alors que c’était tout le contraire qu’on pouvait voir dans son regard… Mon cœur s’affola et ma bouche de redevint aussi sèche que le désert du Sahara. Je ne me mentais pas, je le trouvais physiquement parfait. De la pointe de ses cheveux jusqu'à ses orteils, après tout c’était possible puisque je l’avait déjà vu dans sa tenue d’Apollon. J’aurais été une de ces fille qui le suivait comme des groupies, je me serais pâmé devant lui je crois. Mais je savais me retenir. Je souris enfin en espérant que mon cœur se calme avant que je ne fasse un arrêt dans quelques secondes.

— Bonsoir Gabriel. Répondis-je, heureuse malgré-moi qu’il se souvienne encore de mon prénom. On a déjà du te le dire plusieurs fois mais c’était grandiose, tu as une voix divine. Tu as même faillis me faire pleurer… encore une fois. Fini-je d’une petit voix en détournant les yeux.

Lorsque nous nous étions vu la première et unique fois, il s’était mis à chanter et j’avais bien faillis verser des larmes tellement sa voix et sa musique m’avaient envoutés. Et sinon tu n’as pas mieux, Alexie ? A quoi servait ce verre que j’avais bu si c’était pour dire ce genre de bêtise ? Je tapais doucement la place à coté de moi.

— J’ai le droit de t’offrir un verre, ou bien est-ce qu’il y a un risque que je dois aussi payer un verre a ces charmante jeune fille qui semble vraiment t’apprécier ? dis-je avec un grand sourire. J’ai quelque chose qui t’appartiens. Ajoutais-je.

Il ne fallait pas être devin. En plus son pendentif était bien visible au dessus de mon pull noir. J’espérais juste qu’il ne m’en voulait pas de trop de le porter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Dim 15 Jan - 10:14

Etait-elle stressée ou était-ce moi qui me faisait des idées ? Ou peut-être qu'elle n'allait tout simplement pas bien. Son verre qu'elle tenait dans sa main tremblante me laissait croire que quelque chose n'allait pas. J'en conclus alors que la raison de sa venue était peut-être le fait qu'elle voulait passer une nuit de plus avec moi mais, je changeais d'avis quand je vis mon pendentif qu'elle portait autour du coup. Je souris, sans savoir pourquoi. Je n'étais pas en colère qu'elle puisse le porter et je n'avais pas non plus envie de le récupérer à tout prix. En faite, je trouvais que ce pendentif lui allait plutôt bien et même si j'y tenais beaucoup, je n'étais pas inquiet de savoir que c'était elle qui l'avait. Au contraire, je me doutais qu'elle n'allait pas le perdre ou le casser, j'avais confiance.

« Bonsoir Gabriel. » Je souris, elle avait mis tellement de temps avant de me répondre que j'ai cru qu'elle ne voulait pas me parler mais elle semblait plongée dans ses pensées et je n'avais pas osé m'interposer. Elle me complimenta alors sur ma prestation. J'étais flatté et un peu gêné aussi, mais comme d'habitude, dans mon attitude naturelle ça ne se voyait pas du tout. « Merci beaucoup. C'est gentil. Désolé de vous donnez toujours l'envie de pleurer. » Je lui souris doucement, comme pour lui faire comprendre que ce n'était pas mon intention, même la première fois que j'avais chanté pour elle. « Je ne suis pas contre un verre ! » Je ris doucement et m'installai au bar, en allumant une cigarette. « Par contre, je ne vous laisserais pas le payer, vous m'avez donner beaucoup trop d'argent la dernière fois. C'est moi qui vous doit un verre et même plus que ça d'ailleurs. » Je tournai alors ma tête vers les jeunes femmes qui m'avaient suivis, au bout de quelques minutes beaucoup d'entre elles étaient parties mais il en restait toujours une ou deux, plus tenace que les autres. Ce genre de fille, c'était important pour la célébrité mais ces-deux là causaient toujours beaucoup de problème après mes mini-concerts. D'ailleurs, elles semblaient décidées a venir me parler. Je souris alors à Alexie. « Admirez ma technique. » Je me tournai vers les deux demoiselles en souriant. « Bonsoir les filles. » Toutes excitées, elles s'étaient précipitées vers moi pour me demander d'accepter de sortir avec une d'elle. Je pris un air désolé. « Euh...Désolé de vous décevoir mais enfaite...Je suis gay. » En un instant, elles s'étaient reculées, l'air un peu gêné mais m'avaient promis m'aimer quand même avant de partir hâtivement. Je me mis à rire doucement avant de regarder Alexie. « Elles sont parties. On peut parler tranquillement maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Dim 15 Jan - 11:23

— Je ne suis pas contre un verre ! Par contre, je ne vous laisserais pas le payer, vous m'avez donné beaucoup trop d'argent la dernière fois. C'est moi qui vous doit un verre et même plus que ça d'ailleurs.

Je m’apprêtais à riposter, a lui dire que l’argent que je lui avais donné c’était simplement pour la chambre mais… En tournant ma tête dans la même direction que lui je vis qu’il y avait des oreilles indiscrètes. Je souris et me penchais vers Gabriel pour lui souffler à l’oreille.

— Fait quelque chose, les pauvres vont prendre racine…
— Admirez ma technique.

Avant qu’il s’adresse aux jeunes filles, je me promis de tout faire pour qu’il arrête de me vouvoyer, on aurait dit que j’avais vingt ans de plus que lui alors qu’on avait le même âge, il y avait de quoi être vraiment gênée. Sa fameuse « technique » me fit rire, surtout lorsque les filles s’en allèrent en ayant l’air d’être anéantie par l’aveu qu’elle venait d’entendre. Je tournai ma tête vers mon verre qui était vide à présent. Les pauvres, si elles savaient... Pensais-je en souriant presque comme une idiote. Je ressentais une sorte de fierté que Gabriel ait viré ces filles pour être tranquille avec moi. Après tout je ne lui avais rien demandé, je lui avais juste proposé un verre.

— Elles sont parties. On peut parler tranquillement maintenant.

Je lui jetais un regard en coin et fus envahie par une bouffé de chaleur. Il y avait des inconvénients à boire de l’alcool. Il fallait aussi avouer que c’était e sa faute a lui aussi d’être si… Irrésistible. Oh misère. Je me raclais la gorge avant d’enlever le collier que je portais autour du cou pour le tendre à Gabriel. D’accord : ca m’attristait de lui rendre mais je n’avais pas le choix, c’était du vol si je le gardais. Je laissais pendre le pendentif au bout de mes doigt devant son nez avant de replier le bras pour ne pas qu’il l’attrape.

— C’est à toi, non ? Demandais-je en regardant la note de musique.

Je me tournais vers lui avec un sourire malicieux.

— Aller, on fait un marché ? je te le rends si tu arrête de me vouvoyer. Déclarais-je. Oh ! Et si tu me laisse te payer un verre. J’aurais l’impression que tu me rembourse si tu me paye un verre. Pour tout l’argent que je t’ai donné, je préférerais que tu fasses le « plus que ca d’ailleurs » que tu as dit tout à l’heure. Continuais-je sur le ton de la confidence.

C’était peut-être trop demander pour un simple collier, pensais-je. Et cela ressemblait aussi à un petit chantage. Je ris avant de faire un signe au serveur pour qu’il nous serve la même chose à moi et a Gabriel. J’aurais peut-être du commander quelque chose sans alcool pour garder les idées clair ? Oh tant pis ! C’est si rare que je fasse ce genre de chose !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Sam 28 Jan - 18:50

« C’est à toi, non ? Aller, on fait un marché ? je te le rends si tu arrête de me vouvoyer. Oh ! Et si tu me laisse te payer un verre. J’aurais l’impression que tu me rembourse si tu me paye un verre. Pour tout l’argent que je t’ai donné, je préférerais que tu fasses le " plus que ca d’ailleurs " que tu as dit tout à l’heure. » Je ris doucement, alors qu'elle souriait pensant m'avoir piéger en voulant commencer un petit chantage avec moi. J'approchai doucement mon visage du sien et la regardai en souriant. « Vous pouvez le garder, je ne permets pas de vous vouvoyer alors que vous me donner de l'argent. Par contre pour tout le reste c'est d'accord. Vous voulez faire ça où et quand ? » J'étais surpris qu'elle me demande une seconde fois d'assouvir ses besoins mais en même temps, je ne pouvais m'empêcher de me sentir heureux de pouvoir le faire. La première fois, aussi compliquée qu'elle a pu l'être, j'ai bien aimé le moment que j'ai passé avec elle et surtout voir son sourire une fois que tout cela fût terminé. Je lui avais permis d'oublier un moment ses problèmes et si je pouvais le faire une nouvelle ce serait avec plaisir. Je lui souris une nouvelle fois. « Ne vous en faite pas. Au faite, je suis sérieux pour le pendentif, garder le. Vous me le rendez une prochaine fois, ce n'est pas pressant. »

Elle commanda alors à boire, de l'alcool. Bizarre, j'aurais parier que ce n'était pas son genre de boire surtout qu'elle semblait déjà avoir consommé un verre ou deux. Je ris doucement avant de lui faire une remarque inoffensive. « C'est étrange mademoiselle, je ne vous aurais pas imaginer à boire de l'alcool. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Sam 28 Jan - 19:51

— Vous pouvez le garder, je ne permets pas de vous vouvoyer alors que vous me donner de l'argent. Par contre pour tout le reste c'est d'accord. Vous voulez faire ça où et quand ?

Je fis une moue de petite fille déçue et tentais d’être convaincante, même si c’étais plutôt dure car il était proche, vraiment trop proche. Je pouvais même sentir son souffle sur ma joue lorsqu’il me parla. C’était troublant, surtout lorsque je me disais qu’il venait de me demandais quand je voulais le faire et où. On aurait dit qu’un incendie se propageait dans tout mon corps. Des souvenirs de nos corps enlacé me revinrent en mémoire… Bon sang. Une chance que nous étions entourés de monde, sans quoi je me serais certainement jeté sur lui.

— Ne vous en faite pas. Au faite, je suis sérieux pour le pendentif, gardé le. Vous me le rendez une prochaine fois, ce n'est pas pressant.

Je pinçais les lèvres en regardant une nouvelle fois le pendentif. Je ne pouvais as le garder, j’aurais eu l’impression de le voler, mais d’un coté cela me déchirais un peu de ne pas le lui rendre. J’aurais pu protester et le forcer à le reprendre mais il ne semblait vraiment pas pressé de le récupéré. Tant pis. Je l’attachais de nouveau autour de mon cou après avoir hausser les épaules.

— C'est étrange mademoiselle, je ne vous aurais pas imaginé à boire de l'alcool.
— Et tu as raison, ce n’est pas mon habitude… Mais que veux-tu… Tu me rends nerveuse. Répondis-je alors que le barman posait les verres face à nous.

Je me rendis compte de ce que j’avais dit et piquait un fard. Mon dieu, peut être que boire n’était pas la meilleure solution ? Je lançais un regard à mon verre en espérant qu’il puisse me répondre, mais je pouvais toujours attendre pour que ça arrive. Il fallait que je change de sujet.

— Pour te répondre, j’aimerais le faire à la belle étoile.

Je le regardais en coin et rit légèrement.

— Non, j’aimerais juste le faire dans un endroit un peu plus grand que mon petit lit a l’université. Enfin je n’ai pas le choix, c’est là ou rien. Je n’ai pas les moyens de payer une chambre d’hôtel en plus de te payer. Grimaçais-je. Même si je peux demander à mon beau père de l’argent, ca ne fonctionnera pas longtemps. C’est parce que je t’ai donné beaucoup d’argent la fois dernière que je peux encore te voir une fois sinon… Après je suppose que ca ne sera qu’une fois par moi. Dis-je d’une voix un peu attristé.
Non, il ne devait pas s’en rendre compte. Je me raclais la gorge légèrement pour reprendre contenance avant de boire une gorgé du liquide qui était dans mon verre. Je ne m’habituerais jamais à sentir l’alcool me bruler la gorge. Je regardais Gabriel et mon cœur s’emballa une fois de plus.

— Enfin, pas ce soir, ce soir je suis soule, alors on ne peut pas le faire, je veux pouvoir m’en souvenir ! Souris-je.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Dim 12 Fév - 18:14


Je souris en la voyant rattacher mon pendentif autour de son cou. C'est vrai que j'y tenais beaucoup, il était le symbole même de ma passion, de la seule chose qui faisait de moi une personne qui existe dans ce monde. La musique m'avait servis de substitut parental, à défaut d'avoir des parents qui tiennent à moi, la musique m'a fait grandir et m'a appris beaucoup de chose sur la vie et la nature des sentiments d’autrui. C'était grâce à elle que j'arrivais si facilement à comprendre, c'était comme étudier différents textes et en retirer une leçon. Dans chaque chanson, il y a une histoire et qu'elle nous atteigne ou non, elle a toujours un enseignement à donner et permet également de se faire une opinion d'une situation qu'on en connais pas forcément. Cependant, voir le pendentif à son cou me faisait plus plaisir que du mal. C'est comme si que je lui confiais une part de moi et en réalité, c'était une première pour moi. J'avais toujours évité de parler de moi, de ma vie, peut être parce qu'il n'y a pas grand chose à dire... Mais là, ça me faisait plaisir de partager quelque chose avec quelqu'un. C'était comme un soulagement, un poids enlevé. Par contre elle, elle semblait très agitée si bien qu'elle buvait un peu trop d'alcool.

« Et tu as raison, ce n’est pas mon habitude… Mais que veux-tu… Tu me rends nerveuse. » J'étais très surpris, je pense avoir fait une drôle de temps à ce moment là. Un peu comme un enfant paniqué à l'idée d'avoir fait du mal à quelqu'un, je m'agitai : « Eh ? C'est pas mon intention désolé ! Je peux partir si vous voulez ! » Le barman déposa alors les verres. Je la regardai un moment puis elle répondit à ma première question concernant notre prochaine "séance" Elle me fit une sorte de petite blague, sur le coup, j'avoue m'être dis que l'alcool ne lui réussissait pas mais ça m'avait fait sourire.

«Non, j’aimerais juste le faire dans un endroit un peu plus grand que mon petit lit a l’université. Enfin je n’ai pas le choix, c’est là ou rien. Je n’ai pas les moyens de payer une chambre d’hôtel en plus de te payer.» Je la laissai finir avant de secouer vivement la tête et prendre la parole : « Attendez, attendez. Vous m'aviez bien assez payer la dernière fois pour payer une chambre d'hôtel et pour payer la prochaine nuit également. Vous en faite pas pour ça, je m'occuperais de réserver pour vous. Vous n'aurez qu'a vous rendre à l'hotel que je vous ai indiquer et je vous rejoindrai. » Je lui souris, j'étais bien conscient que mes prix n'était pas donner mais la dernière fois que nous nous étions vus, elle m'avait donner énormément d'argent, j'étais presque sur que tout cet argent pouvait servir a payer une chambre d’hôtel ainsi qu'une autre nuit avec moi. Il n'y avait aucun doute la dessus. «Enfin, pas ce soir, ce soir je suis soule, alors on ne peut pas le faire, je veux pouvoir m’en souvenir ! » Elle me sourit, je lui rendis doucement. « Comme vous voulez mademoiselle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Dim 12 Fév - 18:41

— Eh ? C'est pas mon intention désolé ! Je peux partir si vous voulez !

Je fus prise de panique pendant un court instant. Pour tout dire j’étais presque prête de lui sauter dessus pour être sur qu’il reste. Mais je réussi à ne faire qu’un vague signe de la main, comme pour chasser un petit moustique.

— Ne raconte pas de bêtise, c’est moi qui suis trop…

Je ne terminais pas la phrase. Trop quoi ? Trop attirer par lui pour en oublier jusqu'à mon nom ? Non, je n’allais certainement pas lui dire la seule chose qui pourrait le fuir. S’il venait a savoir tout ce que je pensais de lui a cet instant, nul doute que Gabriel mettrait fin a tout ca, me rendrai l’argent et me demanderais de ne plus jamais faire appel a lui. Cette idée m’attrista. Mais c’était bien moi ça : m’attacher aux mauvaises personne.

— Attendez, attendez. Vous m'aviez bien assez payé la dernière fois pour payer une chambre d'hôtel et pour payer la prochaine nuit également. Vous en faite pas pour ça, je m'occuperais de réserver pour vous. Vous n'aurez qu’à vous rendre à l'hôtel que je vous ai indiqué et je vous rejoindrai.

Je soupirais, quelque part, ca me dérangeait. Même si c’était tentant. J’avais peur de profiter de lui, ce qui était ridicule, il l’avait bien dit, je lui avais donné beaucoup trop d’argent. Peut être que… hm, peut-être que ce qui me vint en tête n’étais pas une bonne idée, finalement. Puis, pas ce soir, j’étais déjà un peu trop soule, ce que lui dit, d’ailleurs.

— Comme vous voulez mademoiselle.

Pourtant… Je devais me lancer. Je posais ma main sur son bras et me penchais, comme pour lui glisser un secret a l’oreille. Je pouffais de rire comme une gamine en pensant ça sur le coup.

— Si tu peux payer une chambre en plus avec cet argent… Est-ce qu’à la place je ne pourrais pas avoir plutôt deux possibilités de te revoir ? Enfin, est-ce qu’avec l’argent que je t’ai donné on pourrait … Le refaire deux fois ?

Mon cœur battait la chamade, et je devais surement être cramoisie. Et en même temps, j’étais tout excité à l’idée qu’on puisse se revoir au moins deux fois avec tout l’argent que je lui avais donné. Je m’écartais légèrement et le regardais, en attendant une réponse sans vraiment me rendre compte que ma main exerçais une petite pression sur l’avant bras de Gabriel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Sam 10 Mar - 20:51

«Ne raconte pas de bêtise, c’est moi qui suis trop…» Elle n'avait pas terminé. J'aurais pourtant voulu savoir ce qu'elle avait voulu dire, ma nature curieuse souhaitait lui tirer les vers du nez mais en avais-je vraiment le droit ? La réponse était non. Mais je ne pouvais m'empêcher de penser que je voulais en savoir plus sur elle, à chaque fois que je croisais son regard je voulais lire son âme. C'était idiot mais plus le temps passait, plus les choses se bousculaient dans ma tête. La vérité c'est qu'elle dégageait quelque chose qui m'inspirait, qui me touchait profondément mais je n'arrivais pas à expliquer ce que c'était. Dans tout les cas, qu'importe était la nature de ce que je ressentais, j'étais quelqu'un de très professionnel et je devais me concentrer sur les demandes de ma cliente. Elle se rapprocha doucement de moi pour me murmurer à l'oreille un nouvel arrangement pour notre prochaine nuit ensemble. Je souris doucement en sentant la petite pression exercée sur mon bras. « Échanger la chambre contre deux nuits ? Bien sur, si c'est ce que vous voulez. Par contre, comme celle de l'université est peu confortable et bien...Je peux vous proposez de faire ça chez moi. Je n'en ai pas l'habitude mais vous avez été tellement généreuse avec moi. Je me sens redevable.» Je touchai alors le pendentif qui était accroché autour de son cou, puis releva ma tête vers elle, tout sourire. « Vous aurez le temps pour profiter un peu de mon pendentif fétiche avant notre prochaine fois mademoiselle. » Je finis alors mon verre et la regardai. « Je ne vais pas tarder. Vous n'aurez qu'a m'appeler quand vous souhaitez mes services. Vous voulez que je vous ramène ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Dim 11 Mar - 9:22

— Échanger la chambre contre deux nuits ? Bien sur, si c'est ce que vous voulez. Par contre, comme celle de l'université est peu confortable et bien...Je peux vous proposez de faire ça chez moi. Je n'en ai pas l'habitude mais vous avez été tellement généreuse avec moi. Je me sens redevable.

J’allais une nouvelle fois protester, et lui dire que ce n’était pas la peine qu’il fasse cela, qu’on pouvait très bien utiliser ma chambre, mais lorsque je le vis qui levait sa main vers son pendentif qui était accroché à mon cou, je restai figé, et mon cœur s’emballa. Mais ce n’était que le pendentif qu’il touchait, pas moi, alors pourquoi m’emballer autant ? Mais hélas, en le voyant me sourire de la sorte je n’arrivais pas à me calmer.

— Vous aurez le temps pour profiter un peu de mon pendentif fétiche avant notre prochaine fois mademoiselle.

Je remarquai alors que j’avais arrêté de respirer et pris une profonde inspiration. Mauvaise idée. Il était si proche que je pus sentir son odeur, et ma bouche sembla s’assécher. Encore une fois.

— Je ne vais pas tarder. Vous n'aurez qu'a m'appeler quand vous souhaitez mes services. Vous voulez que je vous ramène ?

Si je ne répondais pas de suite, il allait se demander ce qu’il pouvait bien m’arriver, il se pourrait même qu’il comprenne. Oh ! Il fallait absolument que je lui dise quelque chose, maintenant !

— Euh, chez toi ? Pourquoi pas ? Je t’avouerais que ça me gêne un peu mais oui, d’accord. Dis-je avant de marquer une pose. Tu es sur que tu ne veux pas récupérer ton pendentif ?

Je portai la main à ce fameux pendentif et souri. C’était étrange, mais avec ce pendentif je me sentais plus proche de lui que n’importe quelle autre femme.

— Et j’accepte avec plaisir que tu me ramène, enfin si cela ne te dérange pas, bien entendu… fini-je d’une petite voix en baissant le regard, rouge de gêne après avoir remarqué que tout en parlant, je n’avais cesser de fixer sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 27 Mar - 18:54

Mademoiselle Alexie dégageait quelque chose qui m'attirait irrésistiblement. Elle avait l'air de propager autour d'elle une atmosphère douce mais également étrangement triste. Elle était le contraire des personnes que je côtoyais d'ordinaire. Elle n'était pas sans cesse entrain de rire, de sautiller et d'exprimer sa joie, a l'instar de mes groupies elle ne se jetait pas dans mes bras à chaque fois qu'elle me voyait. La délicatesse d'une rose, un parfum frais et léger, la mer, le son mélodieux d'une guitare. C'est ce qu'elle m'inspirait. Sans doute perdais-je complètement le nord. Sortant de ma rêverie j'avais sentis le besoin de mettre un haut là et de m'éloigner un peu mais n'oubliant pas mes bonnes manières je me proposai pour la raccompagner, elle accepta. En souriant, j'hochai la tête et pris mon étui de guitare. « Allons-y, je suis garé en face. » Je pense que ce fût instinctivement que j'avais pris sa main avant de me diriger vers la sortie. C'était un automatisme, je pense que j'aurais pu le faire avec tout le monde mais sauf que lorsque j'avais pris la sienne, je m'en étais rendu compte. « Et ne vous inquiétez pas pour le pendentif. Ce n'est pas comme ci que nous n'allions plus nous revoir » Je ris doucement. Jamais le chemin vers la voiture n'avait sembler aussi long, tout semblait se passer au ralentis. Peut-être était-ce l'alcool qui avait cet effet sur moi ? C'était bien la première fois. Je rangeai la guitare dans le coffre alors qu'un très aimable technicien qui m'avait aidé à installer le matériel sur scène me ramena mon ampli. Une fois tout les objets mis dans le coffre, J'ouvris la portière côté passager. « Je vous en prie. » Je laissai mademoiselle Alex' monter puis m'installai à mon tour dans la voiture. Direction l'université.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mer 28 Mar - 12:25

— Allons-y, je suis garé en face.

Avant même d’avoir eu le temps de mettre un pied devant l’autre, Gabriel me prenait la main et mon cœur s’emballa. J’avais peut-être un coup dans le nez, mais cela ne m’empêchais pas de me sentir toute choses. Comme lorsque nous avions fait l’amour. Ce soir là, en sentant sa peau contre la mienne et ses mains parcourir mon corps, j’avais eu l’impression d’approcher du paradis. Eh bien, c’était à peu près la même chose qu’il m’arrivait ce soir en sentant la peau chaude et légèrement rugueuse de sa main dans la mienne. Pour un peu, on aurait dit que tout plein de papillons venaient de se nicher dans mon ventre, c’était une sensation troublante mais ô combien agréable. Je priais intérieurement pour que mon visage et le sourire qui étirait mes lèvres ne trahissent pas tout ce que je ressentais à cet instant.

— Et ne vous inquiétez pas pour le pendentif. Ce n'est pas comme ci que nous n'allions plus nous revoir

— Oui, c’est vrai… Tu as raison. Répondis-je d’une voix légèrement tremblante.

Lorsqu’il lâcha ma main pour ranger sa guitare, je ne pu m’empêcher d’avoir l’impression d’être abandonné. C’était d’un ridicule ! Il était là, à moins d’un mètre de moi, et pourtant ne pas pouvoir être en contact direct avec lui était frustrant. Peut être que c’était l’alcool, qui me faisait penser tout ça. Ou pas. D’ailleurs, j’étais sur à 99.9 % que j’aurais pensée exactement la même chose en étant sobre. D’ailleurs, mon cœur, qui tambourinait comme un malade dans ma cage thoracique était là pour le prouver.

— Je vous en prie.

Je ne m’étais même pas rendu compte qu’il m’avait ouvert la porte coté passager. Je souri et lui déposai un léger baiser sur le coin de la bouche.

— Merci. Murmurais-je en montant dans la voiture.

Aussitôt qu’il fut à coté de moi, je me sentis un peu mal à l’aise. Avait-il raccompagné plusieurs de ses clientes, comme il le faisait pour moi ? Pour un peu on aurait dit la fin d’un rendez-vous ! J’espérai qu’il ne remarque pas mon malaise. Mais le silence était un peu trop pesant pour paraitre normal.

— Je t’ai déjà dit que tu avais une voix divine ? Demandais-je pour briser ce silence trop gênant, mais je me traitais d’imbécile immédiatement. N’aurais-je pas pu trouver quelque chose de plus intelligent à lui dire ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 3 Avr - 15:22

Je venais à peine de prendre la route que je sentis le besoin quasiment instantané de fumer une autre cigarette, j'avais l'impression d'être anxieux, stressé. Peut-être parce que je me rendais compte que je ne réagissais pas comme d'habitude aux gestes de ma cliente. Quand elle m'embrassa sur le coin des lèvres, la seule chose à laquelle j'ai pensé c'était à un vrai baiser. Je soupirai et me mis à chercher dans ma boite à gant mon paquet. Quand je le trouvai, j'attrapai une clope et la porta à ma bouche avant de l'allumer avec mon briquet. Je me rendis alors compte que peut-être la fumée pouvait la gêné. Quel idiot. « L'odeur ne vous dérange pas au moins ? » J'ouvris un peu la fenêtre pour aérer un minimum. Au bout de quelques minutes de silence un peu trop longues, elle finit par ouvrir la bouche. Elle semblait vraiment mal à l'aise et ça me rendait un peu triste qu'elle ne puisse pas être à l'aise avec moi. Elle me complimenta, je me mis à rire comme un gamin. « C'est gentil ! Mais honnêtement je préfère de loin mes instruments. Disons que je chante à défaut d'un chanteur ou d'une chanteuse. J'essaye de trouver un groupe mais c'est pas facile. On trouve rarement de très bon musiciens » Tirant une dernière bouffée sur ma cigarette, je l'écrasai dans le cendrier. « Dites moi, et vous, c'est quoi qui vous passionne ? Vous avez un rêve ? » Je le souris gentiment, j'étais peut-être un peu trop curieux mais j'avais envie de la connaître un peu mieux, juste parce qu'elle m'intrigue, me fascine. Je ressentais ce besoin de savoir. La seule chose que j'espérais c'est qu'elle ne soit pas agacée par mes manières qui sont parfois celle d'un adolescent de seize ou dix-sept ans. Elle qui au contrairement de moi, ressemblait à une femme réfléchie et tout simplement magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 3 Avr - 18:28

— C'est gentil ! Mais honnêtement je préfère de loin mes instruments. Disons que je chante à défaut d'un chanteur ou d'une chanteuse. J'essaye de trouver un groupe mais c'est pas facile. On trouve rarement de très bon musiciens.

Je réfléchis un instant à ce qu’il venait de me dire. Il était très modeste. Je suppose que si cela avait été tout le contraire, il ne ferait pas ce « boulot » qui consiste à donner du plaisir aux femmes pour recevoir de l’argent de ces dernières. Et si c’était le cas, je ne serais pas ici, dans sa voiture, à résister contre l’envie qui me poussait à tourner ma tête vers lui pour le regarder jusqu'à connaitre tout les traits de son visage.

— Dites moi, et vous, c'est quoi qui vous passionne ? Vous avez un rêve ?

Je sursauté légèrement. J’étais tellement perdu dans ses pensées qu’il m’avait surprise en reprenant la parole.

— Moi ? demandais-je bêtement d’une petite voix. Quelque chose qui me passionne… Un rêve ? hm…

Je me perdis une nouvelle fois dans mes pensées. Si je lui disait que mon rêve était de pouvoir vivre normalement sans penser presque chaque jour a ce que m’avait fait mon beau père, aux choses que j’aurais pu faire pour éviter tout ca, il me prendrait surement en pitié, et je ne voulait absolument pas ca.

— J’aime la photographie. Je ne sors jamais sans mon appareil d’ailleurs. J’ai hâte de pouvoir aller développer les photos que j’ai faites de toi ce soir, dis-je avec un sourire rêveur.

S’il ne risquait pas de devoir de nouveau venir dans ma chambre, c’était sans nul doute que j’accrocherais ses photos au dessus de mon lit, mais comme il allait surement venir encore, je préférais ne pas le faire pour éviter de passer pour une groupie de base. Ces photos iront donc dans mon book, comme tous les autres.

— Habituellement, j’aime prendre que des photos de paysage, pas de personne. Ce soir c’est la première fois en quelque sorte que je le fais de moi même. J’ai déjà du le faire pour des cours, mais les sujets ne m’intéressait pas alors…

En disant cela, je remarquais qu’avec Gabriel, j’avais eu ce que je considérais comme deux première fois. Les photos, et le sexe. Un sourire niais étira mes lèvres. Ouais, je considérais le faire d’avoir fait l’amour avec Gabriel en étant sobre comme une vrai première fois. La plus magique des première fois.

— Et mon rêve.... Me teindre les cheveux en blond. Plaisantais-je pour ne pas devoir répondre sérieusement à sa question. Ou bien les faire couper...

Le pire c'est que j'avais été plus d'une fois tenté. Enfin cela faisait un ou deux ans maintenant. Aujourd'hui j'étais attiré par l'idée de me couper les cheveux, je ne me souvenait pas vraiment avoir déjà eu les cheveux cour alors qui sais, peut être que cela m'irait bien ? Peut-être que j'irais chez le coiffeur au début du mois... ou pas. Bizarrement je me demandais si cela plairait a Gabriel. N'importe quoi, c'était idiot de penser ça, il s'en fichait probablement.

— Sinon ce qui me plairait aussi... Ajoutais-je tout a coup. C'est de connaitre l'histoire du séduisant Gabriel. Souris-je en espérant ne pas mettre le doigt sur quelque chose qui faisait mal.

Allons bon ! Tout le monde n'avais pas toujours une vie pourrie. Pas vrai ? Pourquoi avais-je tout de même cette désagréable impression que j'avais quand même fait une boulette en lui demandant de me parler de son histoire à lui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Lun 23 Avr - 14:44

« Quelque chose qui me passionne… Un rêve ? hm… » J'attendis un long moment avant sa réponse, elle semblait perdue dans ses pensées, c'était étrange car j'avais l'impression que c'était la première fois qu'elle se demandait si elle avait un quelconque désir d'accomplir quelque chose qui lui tient à coeur. Sa réponse ne me surprit cependant pas, sa passion était la photographie. Je le savais déjà, quand j'ai vu son appareil autour de son cou j'ai compris que l'un n'allait pas sans l'autre, elle semblait elle aussi ne fait qu'un avec sa passion comme moi avec la musique. « Habituellement, j’aime prendre que des photos de paysage, pas de personne. Ce soir c’est la première fois en quelque sorte que je le fais de moi même. J’ai déjà du le faire pour des cours, mais les sujets ne m’intéressait pas alors… » Je ris doucement avant de la regarder. « Vous avez vraiment pris des photos de moi ? J'espère que je ne serais pas trop moche dessus, les musiciens ont tendance a faire de drôle de tête quand ils jouent. » Elle semblait amusée par cette remarque, il faut dire que c'est assez vrai, quand on est impliqué à deux cents pourcent on a tendance a oublier qu'on ne doit pas faire des choses bizarres comme par exemple tirer la langue, se mordre la lèvre, etc...Bien que le dernier pourrait donner assez sexy. « Et mon rêve.... Me teindre les cheveux en blond. Ou bien les faire couper... » Je me doutais bien que pour la première partie de la phrase elle plaisantait mais la seconde semblait plus sérieuse. Dans ma tête, je ne pu m'empêcher d'abord de l'imaginer en blonde et évidemment je trouvai ça bizarre puis, j'envisageai les cheveux courts. Je souris. « Je suppose que même les cheveux courts vous irons à merveille mais personnellement je préfère les filles aux long cheveux ou en tout cas pas trop trop court, vous êtes très bien comme ça » Je lui souris avec sincérité, j'espérais que ce type de compliment n'était pas trop déplacé. « Sinon ce qui me plairait aussi... C'est de connaitre l'histoire du séduisant Gabriel. » En quelques secondes la situation s'était complètement retournée, j'avais été pris de court par cette demande et étrangement j'avais l'impression que le monde ne tournait plus à l'endroit. Moi qui avait toujours évité de parler de moi, je me retrouvais face à cette femme qui était aussi curieuse que je l'avais été concernant son histoire. Pendant un long moment, je fixai la route sans cligner des yeux, pourquoi est-ce si dur de devoir parler de soi ? Peut-être parce que je n'ai rien a quoi me rattacher. Qui suis-je au juste ? Personne ne le sait. Je décidai alors de ne pas mentir mais sans pour autant étaler mes anciennes blessures, je lui souris doucement. « Que voulez-vous savoir mademoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Lun 23 Avr - 15:28

Lorsque je vies Gabriel regarder si fixement la route pendant ce qui me sembla être un long moment, je compris que ‘avais vraiment fait une boulette. Merde. Je me mordi la lèvres inférieur en me traitant d’imbécile. C’était a cause de l’alcool. Sans ça, je n’aruais probablement jamais osé lui posé une question aussi indiscrète. Meme son sourire me semblait un peu forcé lorsqu’il me dit :

— Que voulez-vous savoir mademoiselle ?

Je me tournais vers le carreau et regardait les lumière de la ville défiler jusqu'à en avoir mal au yeux. Maintenant tout semblait devenir clair comme de l’eau de roche. Jusqu'à maintenant il ne m’avait jamais parler de lui, ou alors juste de sa passion pour la guitarre… Et en voyant sa réaction maintenant, je commencais a me dire que peut etre lui aussi n’avait pas eu une vie facile. Je me sentait complètement idiote a coté, moi qui m’étais confier a lui, qui lui avait fait par de mes pauvres malheur. Mais s’il ne voulait pas parler de lui, c’était surement pour qu’on ne s'apitoie pas sur lui, que l’on ai pas pitié de lui. Chose que je comprenait parfaitement.

— Je ne sais pas, seulement ce que tu veux que je sache. Dis-je d’une voix douce.

Je me tournais vers lui et osait un petit sourire timide.

— A par ton job et ta passion pour la musique, je ne sais pas grand-chose sur toi… Mais je comprendrais parfaitement si tu ne veux pas parler de toi du tout. Je n'insisterais pas.

Et puis je suppose qu’une cliente ne devrais pas savoir trop de chose privé sur le gigolo qu’elle payait, pensais-je tristement en reposant ma tête contre la vitre et en fermant les yeux. m’empêchant de ressentir cette sensation d'avoir été repoussé puisque Gabriel n'avait rien fait de tel...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Lun 23 Avr - 18:48

« Je ne sais pas, seulement ce que tu veux que je sache. » Je la regardai, elle contemplait la vue en dehors de la voiture.Je sentais que j'avais montré une faiblesse face à sa question, faiblesse que j'avais toujours refusé de montrer, mais pire que ça j'avais l'impression de lui avoir fait un peu de la peine en me fermant de la sorte, je décidai alors de rattraper le coup. Et alors que j'allais parler, elle se tourna enfin vers moi pour me sourire avec timidité « A par ton job et ta passion pour la musique, je ne sais pas grand-chose sur toi… Mais je comprendrais parfaitement si tu ne veux pas parler de toi du tout. Je n'insisterais pas. » Je reposai mon regard sur la route, nous étions bloqué dans les bouchons et ça risquait de prendre un petit moment. Je lui souris alors chaleureusement et la regardai. « En faite, je ne sais pas trop quoi te raconter. Il y a quelques temps de ça, quand j'avais une quinzaine d'année je suis un peu tombé bas, dans l'alcool et la drogue parfois enfin surtout des joints mais je m'en suis sortis à merveille. J'ai arrêté tout ça sauf peut-être...Ca » Je ris et montrai ma cigarette. « Sinon euh...Je suis enfant unique. J'ai un chat à la maison mais il est assez casse pied. J'adore le chocolat et le beurre de cacahuète mais je n'aime pas les bonbons, j'aime pas non plus les gâteaux en général par contre j'adore les fruits avec de la chantilly, les fraises surtout ! »

Je lui fis un grand sourire, c'était des petits détails mais ça lui permettrait au moins d'en savoir plus sur moi. Cependant, j'ai omis un élément qu'au fond j'espérais qu'elle ne soulève pas. Je n'ai pas parlé de mes parents, ni de ma vie de famille en général...Peut-être n'étais-je pas encore assez fort ou n'avais-je pas pris assez de recul pour aborder le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 24 Avr - 9:53

— En faite, je ne sais pas trop quoi te raconter. Il y a quelques temps de ça, quand j'avais une quinzaine d'année je suis un peu tombé bas, dans l'alcool et la drogue parfois enfin surtout des joints mais je m'en suis sortis à merveille. J'ai arrêté tout ça sauf peut-être...Ça

Je le regardais fixement tout en l’écoutant, et une vague de soulagement me submergea lors qu’il rit. Et puis, je n’avais pas rêvé pas vrai, il m’avait bien tutoyé ? Je ne dis rien, le laissant continuer de parler autant qu’il le voulait, avec le cœur qui s’était remis à cogner comme un fou dans ma cage thoracique. Et puis il aurait fallut que je lui fasse remarquer qu’il venait de me tutoyer pour qu’il se remettre à me vouvoyer de nouveau.

— Sinon euh...Je suis enfant unique. J'ai un chat à la maison mais il est assez casse pied. J'adore le chocolat et le beurre de cacahuète mais je n’aime pas les bonbons, j’aime pas non plus les gâteaux en général par contre j'adore les fruits avec de la chantilly, les fraises surtout

Je laissais échapper un petit rire. Je savais qu’il ne m’en dirait pas plus, ce qui me poussa à croire un peu plus que son histoire ne devait pas être plus gaie que la mienne. Mais je ne poserais pas de question. Ce qu’il m’avait dit représentait déjà beaucoup pour moi. Mais ça, je ne pouvais pas lui dire. Ou bien je n’osais pas ? En tout cas je me contentais de dire avec un grand sourire :

— La chantilly, j’aime la manger comme ça, sans rien ! C’est tellement meilleur !

J’ouvris la bouche en penchant ma tête en arrière pour faire semblant de me mettre de la chantilly dans la bouche avant de rire de nouveau. Soudainement, tout un tas d’image me vinrent en tête, des images pas très catholique et avec de la chantilly… Je sentis une bouffé de chaleur se rependre en moi et je sus presque certaine que mes joue devait rouge. Depuis quand avais-je l’esprit aussi mal tourner ?

— Et... et ton chat ? C’est quoi son nom ? Demandais-je pour donner le change même si je savais bien qu’il ne pourrait jamais deviner à quoi je venais de penser a l’instant. Je le verrais un jour ? J'adore les chats !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Ven 27 Avr - 21:25

Peu après lui avoir raconter mon histoire au sujet de la drogue, je me suis rendu compte que je venais de la tutoyer et honnêtement je m'en suis voulu, quel imbécile. Ce vouvoiement était le moyen d'installer une sorte de barrière entre nous et là je venais de la faire éclater une fois. Ce n'était pas mon genre, moi qui avait toujours été très professionnel. Je décidai de faire comme si de rien n'était, une erreur de parcours ! Il fallait que je me calme un peu, ce n'était pas si grave, si ?

Bref, ensuite j'avais totalement changer de sujet, parlant de chose commune même un peu stupide je dois dire. A l'époque j'étais vraiment un gamin c'est vrai, d'ailleurs sans doute que je le suis encore. C'est bizarre cette petite part d'enfant qui est restée en moi mais honnêtement j'aimais bien et j'espérais que ça ne disparaisse jamais. « La chantilly, j’aime la manger comme ça, sans rien ! C’est tellement meilleur ! » Je ris. « Tout seul ? Comme ça la bombe dans la bouche ? Franchement je préfère quand même quand c'est sur quelque chose » J'aurais voulu rajouter "ou sur quelqu'un" mais je me suis abstenu. Certes gigolo mais je savais me tenir sur les phrases a double sens devant ma cliente qui en plus est une magnifique jeune femme. « Et... et ton chat ? C’est quoi son nom ? Je le verrais un jour ? J'adore les chats !» Je lui souris gentiment « Il s'appelle Démon. Je sais c'est bizarre d'appeler son chat comme ça mais quand on le regarde on dirait un petit diable mais faut dire que son nom est assez contradictoire avec sa personnalité, ce chat est vraiment un ange à poil. Vous pouvez venir le voir quand vous voulez mademoiselle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Sam 28 Avr - 10:07

— Il s'appelle Démon. Je sais c'est bizarre d'appeler son chat comme ça mais quand on le regarde on dirait un petit diable mais faut dire que son nom est assez contradictoire avec sa personnalité, ce chat est vraiment un ange à poil. Vous pouvez venir le voir quand vous voulez mademoiselle.

Le terme « ange a poil » me donna envie de pouffer de rire. Oulla. Vraiment, boire ne m’allait pas. OK, ça me rendait gaie mais tout de même ! Là c’était plutôt de la perversion ! Le pire c’est que cet ange à poil que j’imaginais dans ma tête, c’était Gabriel. D’aaacord. J’étais assez gênée avec la petite conversation qu’on avait eue sur la chantilly, mais non j’en rajoutais quand même une couche en imaginant Gabriel dans sa plus simple tenue et avec des ailes. Stop, stop et STOP. Rah et puis il venait de nouveau de me vouvoyer !

— J’avais… J’avais un lapin quand j’étais plus jeune, un peu ars que ma mère se soit mise avec mon beau père. C’était une saloperie, il ne savait faire que mordre, on ne pouvait pas le toucher. Un jour j’ai entendu que sa respiration était sifflante, j’ai essayé de prévenir ma mère et mon beau père mais ils m’ont dit qu’il avait juste du respirer la poussière du foin qu’on lui avait mis… Et puis plus tard il… je ne sais pas on aurait dit qu’il convulsait. Mais tout le monde dormait je ne pouvais rien faire. Il s’est remis sur ses pate et j’ai été me coucher en pensant qu’il allait mieux. Mais le lendemain lorsque je me suis levé, il n’y avait plus de cage. J’ai pleuré comme jamais, et j’ai crié sur ma mère et mon beau père que c’était de leur faute, que c’était a cause d’eux qu’il était mort… Depuis je n’ai plus voulu aucun animal de compagnie de peur de ne plus rien pouvoir faire lorsqu’ils sont sur le point de mourir. J’ai perdu ma mère et mon lapin, c’est con à dire mais… je ne veux plus perdre les être qui me sont cher. J’ai l’impression que si ca arrive encore une fois, ca va me tuer.

Après ma tirade, je laissais le silence s’installer, écoutant la chanson qui commençait tout juste a radio. Et là, je me dis que soit le roi des démons était contre moi, soit c’était vraiment de la mal chance, mais j’avais vraiment l’impression que la chanteuse parlait pour moi, disait ce que je ne voulais pas dire. Connerie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 1 Mai - 11:55

Je lui parlai de mon chat. Mon récit semblait l'amuser vu le sourire qu'elle affichait, on aurait dit qu'elle se retenait pour ne pas rire. Je me demandais bien ce que j'avais dis de drôle mais bon, la voir sourire me fit automatiquement sourire aussi. C'était bizarre non ? Elle me raconta alors qu'elle avait eu un lapin, le pauvre avait eu une courte vie. Cette histoire était assez triste. « J'ai perdu ma mère et mon lapin, c’est con à dire mais… je ne veux plus perdre les être qui me sont cher. J’ai l’impression que si ca arrive encore une fois, ca va me tuer. » Je pouvais comprendre. Ce n'était pas facile de perdre ceux qu'on aimait, en tout cas j'en étais convaincu bien que je n'avais jamais perdu personne. Enfin si, j'avais perdu mais à la différence d'Alexie, je n'en avais aucun souvenir. Ne pas savoir qui on est, est une chose, le savoir et n'avoir plus personne pour nous le rappeler en est une autre. J'arrivais à comprendre sa tristesse d'une certaine façon, peut-être pas la bonne, mais je comprenais. Le silence s'installa peu à peu, que pouvais-je répondre à ça ? Il me fallait un peu de temps pour réfléchir et la chanson qui passait à la radio et qui semblait interpeller Alexie me laissait le temps de réfléchir. Alors que les bouchons se dégagèrent, j’accélérai, prenant le pont sur la gauche. D'ici la vue était splendide. De loin, on pouvait voir l'université se dresser comme le plus grand bâtiment à l'horizon. « Je n'ai aucun doute sur le fait que perdre quelqu'un est douloureux, même si je ne connais pas réellement ce sentiment. Mais je sais que la vie nous oblige un jour ou l'autre a perdre quelqu'un qu'on aime mais ce n'est pas une raison pour se forcer d'arrêter d'aimer de nouveau. La peur de perdre ne doit pas être un obstacle mais une façon de s'accrocher encore plus à ce qu'il nous reste. Puis quand cette personne part, se dire qu'elle restera a jamais graver en nous. » Je ne sais pas ce qui m'avait poussé à dire ça. Peut-être était-ce cette âme de musicien trop sensible. En tout cas, ça m'était venu spontanément car c'était ma façon de penser. Mon opinion était loin d'être une vérité universel mais elle avait le droit d'être entendue comme les autres. Je me tournai vers ma cliente et lui affichai un sourire sincère. « Enfin, ce n'est qu'un avis. Faut dire que je suis loin d'être philosophe ou quelque chose du genre. » Je ris doucement. Je ne voulais pas que cette conversation paraisse trop sérieuse ou qu'elle nous fasse regretter ce petit tour en voiture. Je décidai donc d'arrêter la conversation, en tout cas concernant ce sujet. « Je crois que ce j'aime le plus reste tout de même ma guitare ! C'est bizarre non ? Pourtant elle est un peu la complice de tous les moments de ma vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 1 Mai - 17:50

— Je crois que ce j'aime le plus reste tout de même ma guitare ! C'est bizarre non ? Pourtant elle est un peu la complice de tous les moments de ma vie.

J’eu un faible sourire. Cela me rassurait un peu qu’il veuille changer de sujet, puisque ce qu’il avait dit m’avait rendu un peu nostalgique. Je savais bien que personne n’est éternel mais l’entendre le dire m’avait comme donner un coup au plus profond de moi. Alors je lui en étais reconnaissante qu’il veuille changer de sujet.

— Je ne trouve pas ça bizarre. Lui dis-je avec le sourie. C’est une part de toi je dirais. Il faut dire que maintenant que je t’ai vu deux fois jouer, je n’arriverais plus à penser à toi sans penser aussi à ta musique.

Et c’était le cas, d’ailleurs je me promis d’essayer d’assister a tout le genre de mini concert qu’il ferait comme aujourd’hui. A défaut d’être plus que sa cliente, je pouvais toujours être sa fan et sa cliente ! C’est toujours mieux que rien, pensais-je en voyant l’université se rapprocher toujours un peu plus a travers la vitre de la voiture...

— La dernière fois tu m’as dit que tu aimerais trouver des membres pour monter un groupe. N’as-tu jamais pensé à essayer de faire du solo, comme tout a l’heure ? Demandais-je.

J’en avais encore des frissons partout en y repensant. Je n’écouterais plus les chansons qu’il a chantées de la même façon a présent. Il se pouvait même que je ne les aime plus autant que leur version chanté par Gabriel. Mais bon, ca je ne pouvais pas le dire. Attention je voulais bien être sa fan mais pas passer pour groupie carrément.

En le voyant tourner dans une rue, mon cœur se serra un peu. Dans quelque minute à peine j’allais devoir le laisser rentrer chez lui et rentrer moi aussi de mon coter. Je sentais même que les effets de l’alcool s’étaient dissipés. Je n’avais plus cette envie de rigoler d’un rien. Je ne pue m’empêcher de me demander ce que je devais faire. Juste le remercier de m’avoir déposé et partir ou bien… ? Je le regardais une cour instante. Avec les cheveux devant en bataille il me donnait envie de rire et pourtant cela faisait partie de son charme aussi. Charme qui allait probablement causer ma perte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel J. Fields

∞ Live young, wild & free

⊱ statut matrimonial : En couple avec Eve ♥
⊱ humeur : great
⊱ célébrité : Xavier Samuel
⊱ messages : 168
⊱ inscrit le : 30/10/2011

MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   Mar 1 Mai - 18:58

« Je ne trouve pas ça bizarre. C’est une part de toi je dirais. Il faut dire que maintenant que je t’ai vu deux fois jouer, je n’arriverais plus à penser à toi sans penser aussi à ta musique. » Ce qu'elle me disait me faisait plaisir. J'avais toujours rêvé être reconnu grâce à ma musique, je voulais qu'on m'associe à elle. En plus de me comprendre, elle voyait en moi ce que j'avais toujours eu envie que les autres voit. Je lui souris et pourtant n'ajouta rien de plus. Je savais que mon sourire parlerait pour moi. « La dernière fois tu m’as dit que tu aimerais trouver des membres pour monter un groupe. N’as-tu jamais pensé à essayer de faire du solo, comme tout a l’heure ? » Je fis mine de réfléchir puis rit. « En faite, je préfère l'ambiance quand on fait partie d'un groupe. Tout seul c'est moins marrant et puis...Le chant c'est pas vraiment ce qu'il me plait et quand tu dois te concentrer aussi sur le chant, tu n'es plus a fond dans la guitare. Je préfère être lead guitar plutôt que d'être lead vocal et faire passer ma guitare au second plan. Puis aussi, un groupe c'est plus complet, en live c'est trop kiffant. » A ce moment je me suis rendu compte que je parlais vraiment avec passion de ce qui m'intéressait, j'espérais juste ne pas trop l'ennuyer avec ça. Je lui souris gentiment. « J'espère ne pas trop vous ennuyer avec ma musique » Je ris doucement. « Au faite, les photos que vous avez prise du concert, je pourrai les voir un jour ? » En réalité, j'aurais aimé voir toutes ses photo. J'étais sur qu'elle était très douée mais bon je n'avais aucun droit pour lui demander de me les montrer mais comme cette fois il s'agissait de moi dessus, j'espérais vraiment qu'elle accepte.

Arrivant près de l'université, je pris la route qui nous y conduisait avec un petit regret de ne pas avoir passer plus de temps avec elle. Je ne pouvais pourtant pas faire marche arrière. Quand le bâtiment fut devant nous yeux, je n'avais pas de choix que me garer dans la parking universitaire. « Nous sommes arrivés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „   

Revenir en haut Aller en bas
 

‟ Et voila la pluie à nouveau, tombant des étoiles. „

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Niagara University™ :: Time to, delete you :: Les Archives :: 2010-2011 :: Archives RP's
-
Votez !
Un vote toutes les deux heures ♥
www.obsession27
www.shitamachihito
www.nom du top